> > > > Coup d'Oeil dans le Rétro : Brésil 2007

Coup d'Oeil dans le Rétro : Brésil 2007

Pour ce dernier Grand Prix de l'année, Fan-F1 vous propose de revenir sur deux des plus célèbres retournements de situation pour l'obtention du titre mondial des pilotes. Premier volet aujourd'hui avec le Brésil 2007 et le coup de maître incroyable de Kimi Räikkönen.

© Pirelli - Räikkönen, champion du monde 2007 au terme d'une course menée de main de maître par la Scuderia© Pirelli - Räikkönen, champion du monde 2007 au terme d'une course menée de main de maître par la Scuderia

Avant ce GP, trois pilotes peuvent mathématiquement être champion. Les deux pilotes McLaren Lewis Hamilton (leader du championnat) et Fernando Alonso, et Kimi Räikkönen sur sa Ferrari. Le Finlandais est tout de même à 7 points du leader Hamilton, et à 4 de Alonso. Il faut un petit miracle pour que Räikko soit champion.

Les Ferrari sont en forme. Kimi a remporté le dernier GP en Chine et reste sur une série impressionnante depuis la Belgique. Massa est en pole position ici à Interlagos. Hamilton est 2e sur la grille, Iceman 3e, Alonso 4e. Autant dire que la course s’annonçait serrée.

Départ mouvementé

Felipe Massa conserve l’avantage de sa pole à l’amorce des S de Senna, alors que Hamilton se fait déborder par Raïkkönen, puis Alonso. En tentant de défendre sa position face à son coéquipier, Lewis sort trop large. Il revient sur la piste en 8e position. Quel début de course ! La course au championnat est complètement relancée, et c’est Alonso, le double champion du monde en titre qui parait le mieux placé pour conserver son bien.

Problème de boîte pour Hamilton

Hamilton ne se laisse pas abattre par ce premier coup du sort. Au 3e tour, il est déjà revenu en 6e place, quand la McLaren ralentit soudainement. La boîte de l'Anglais fait des siennes. Impossible de changer de rapport, et le neutre s’enclenche sur la Flèche d’Argent. Tout le peloton repasse Hamilton qui réussit néanmoins un "reboot" de sa monoplace. Il repart mais cette fois, son retard est important. Le destin semble s’acharner.
Devant, les deux Ferrari s’échappent par rapport à Alonso. Toute la course va être une formalité pour Massa et Räikkönen. Pour que le Finlandais soit champion, il faut marquer 8 points de plus que Lewis. Soit par exemple, remporter la course et que Hamilton ne soit pas 5e. Le pilote McLaren ne réussira pas à remonter au-delà de la 6e place, et lors du dernier ravitaillement, Massa ressort derrière Kimi, pour assurer le maximum de points.

Räikkönen devient champion du monde pour sa première saison en Rouge, alors qu’on ne lui donnait pas une seule chance à l’amorce de ce dernier GP. Il devance Alonso et Hamilton d’un tout petit point au championnat. Les relations difficiles entre les deux pilotes McLaren ont sans doute coûté le titre à l’un des deux, et ont permis à Räikkönen, auteur d’une fin de saison exceptionnelle de les coiffer au poteau.
Alonso va par ailleurs quitter McLaren pour revenir chez Renault. Lewis saura prendre sa revanche en 2008, sur ce même GP du Brésil.


Histoire, Interlagos et Raikkonen Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
David_Neutre
David_Neutre :
La plupart du monde dit que Mclaren dominait cette saison 2007, je ne suis pas d'accord. En terme de victoire, c'est 9 victoire pour Ferrari contre 8 pour Mclaren. Ce fut une année passionnante.
Il y a 75 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.