> > > > Coup d'Oeil dans le Rétro : Brésil 2008

Coup d'Oeil dans le Rétro : Brésil 2008

Après l'incroyable fin de 2007, le microcosme de la F1 ne pensait pas retrouver pareil scénario avant bien longtemps. Erreur ! 2008 fut encore plus incroyable avec le sacre de Lewis Hamilton dans ... le dernier virage du GP du Brésil.

© Mercedes - Sans doute le plus grand retournement de situation pour l'attribution d'un titre mondial. Hamilton est entré dans la légende de la F1.© Mercedes - Sans doute le plus grand retournement de situation pour l'attribution d'un titre mondial. Hamilton est entré dans la légende de la F1.

Suzuka a longtemps tenu le rôle du circuit décisif dans l’attribution du titre, notamment dans les années 80 et 90. Interlagos a pris la place de Suzuka en tant que dernier GP, et a offert certaines des plus belles courses de la F1, comme en 2007 avec le sacre de Räikkönen.

Pour la course de 2008, le titre doit se jouer entre Massa et Hamilton. L’Anglais, malheureux l’an passé face à Alonso et Kimi, veut enfin gagner cette couronne. De son côté, Massa espère aussi décrocher son premier sacre devant son public.
Léger avantage pour le Brésilien, vainqueur des deux dernières courses disputées à Interlagos et en pole position pour ce dernier GP 2008. Hamilton, lui possède l’avantage au championnat avec 7 longueurs d’avance, autant dire un matelas plus que confortable. Mais la course, comme en 2007, va lui être défavorable au début.

Départ sur une piste traîtresse

Les pilotes s’élancent 10 minutes en retard suite à une violente averse. Les intermédiaires sont montés sur la plupart des voitures, sauf Kubica qui reste en configuration sec. Il repassera par les stands à la fin du tour de formation. A l’extinction des feux, Massa garde la tête devant Trulli, Räikkönen et Hamilton.

Le début de course est marqué par l’intervention du Safety Car suite aux sorties de Coulthard et Piquet. Au restart, les positions restent les mêmes. Les conditions de piste s’améliorent et les écuries montent les pneus "slicks". Massa mène toujours, mais Hamilton confortablement installé en 4e position est toujours en position d’être champion.

Retour de la pluie et retournement de situation

Au 63e tour, la pluie recommence à tomber. Les leaders s’arrêtent pour rechausser les intermédiaires. Et coup de théâtre, Hamilton commence à descendre dans la hiérarchie. Vettel le passe après une belle lutte, ce qui place le pilote McLaren en 6e position ! Avec Massa en tête, c’est le pilote Ferrari qui serait champion. Au fil des tours, Hamilton essaie de remonter mais rien n’y fait.
La pluie s’intensifie quelque peu, et c’est ce qui va sauver l'Anglais. Timo Glock, alors 4e et n’ayant pas remonté des intermédiaires, souffre de plus en plus sur le circuit humide d’Interlagos. Il reste deux tours pour que Hamilton passe 5e et décroche ce point essentiel pour être champion. Et dans le dernier virage avant la longue ligne droite du dernier tour, Hamilton et Vettel passent un Glock à l’agonie. On lui reprochera par la suite de s’être écarté au profit de Lewis.

Devant, Massa franchit la ligne d’arrivée. A ce moment il est champion du monde, car Hamilton est encore pointé 6e. Joie chez les Rouges, mais Hamilton coupe la ligne en 5e position. Rob Smedley annonce la nouvelle à la radio à Felipe, et le stand Ferrari comprend que c’est bien Hamilton champion. L’image de Massa sur le podium en larmes restera un grand moment de la F1, à la fois tragique et intense.
Hamilton devient champion du monde pour un point. Contrairement à 2007, où il n’avait pas réussi à accrocher ce point salvateur de la 5e place, Lewis a su retourner la situation en sa faveur. Il peut remercier le ciel de São Paulo qui lui aura offert un titre qu’il pensait perdu.


Histoire, Interlagos et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
lestefdur
lestefdur :
quelle course magnifique. lewis peut remercier glock!! mais il a tout de même fait une saison exceptionnelle !!
Il y a 76 mois
David_Neutre
David_Neutre :
Tout le monde accusait Glock de donner le titre à Hamilton. Glock avait fait un pari qui était GAGNANT. Car il était derrière Kovalainen avant l'apparition de la pluie et à fini devant lui à l'arrivée.
Il y a 76 mois
F1F
F1F :
Vettel avec sa Toro Rosso qui met à l'amende Hamilton.
Il y a 76 mois
IC£M@N
IC£M@N :
ça se voit clairement sur la vidéo, Glock tien très bien son avance sur Vettel jusqu'au dernier virage, sur les 3 tours qu'ils montrent, il est devant sans problèmes. Et certain vont dire que ça se voit qu'il est à l'agonie avec sa dernière accélération ou il patine mais si vous observez bien c'est le cas de tous le monde y compris Hamilton qui patine à la sortie du virage 4(au bout de la grande ligne droite) dans le dernier tour.
Il y a 76 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.