> > > > Vendredi : McLaren espère la pluie au Brésil

Vendredi : McLaren espère la pluie au Brésil

Dans des conditions difficiles, Jenson Button et Sergio Pérez espèrent pouvoir tirer leur épingle du jeu en qualifications et en course, même si tout n'est pas parfait actuellement.

© McLaren - La pluie à Interlagos pour sauver la saison de Button ?© McLaren - La pluie à Interlagos pour sauver la saison de Button ?

Jenson Button – 4ème et 22ème :
« C’était très glissant aujourd’hui, nous avons même subi de l’aquaplaning à haute vitesse dans les lignes droites, ce qui est inhabituel. Heureusement, nous avons beaucoup roulé ce matin, nous sentions que les conditions étaient assez constantes pour nous permettre de rouler en pneus intermédiaires. Nous avons fait un long relais avec beaucoup d’essence et nous avons aussi fait un tour lancé avec peu d’essence et à chaque fois la voiture semblait correcte.
La séance de l’après-midi consistait plus à attendre que la météo s’améliore un peu pour nous pour continuer de rouler avec les intermédiaires. Cela nous permettait de refaire ce que nous avions fait ce matin pour mesurer les changements que nous avons fait entre les séances. Nous avons eu des informations utiles. Dans ces conditions, il aurait été bon d’avoir plus de pneus pour rouler : les conditions pluvieuses représentent des opportunités pour nous, mais c’est aussi un risque, donc nous verrons comment le reste du week-end se déroulera. Les prévisions indiquent que ça sera imprévisible pour le reste du week-end. »

Sergio Pérez – 7ème et 17ème :
« Il est très difficile de savoir précisément comment notre voiture fonctionne : je n’ai pas fait beaucoup de tours dans chaque séance, et ceux que j’ai fait ont été faits dans des conditions différentes de nos rivaux. Je ne suis pas parfaitement heureux des réglages mais, au moins en roulant un peu, nous avons compris ce que nous pouvons changer pour demain. Si les conditions restent les mêmes pour demain, je pense que nous ferons un pas en avant.
Si les conditions sont sèches, nous savons probablement où nous finirons ; mais si c’est humide, nous pouvons faire une belle course. Notre prévision actuelle dit que la qualification sera humide et que, pour la course, c’est du 50-50. Mais vous ne savez vraiment jamais à Sao Paulo… »


Bilan, Interlagos et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.