> > > > La vraie fausse semaine de Mark Webber

La vraie fausse semaine de Mark Webber

Ce week-end marquait la dernière apparition de Mark Webber en tant que pilote de Formule 1. La fin d'une carrière débutée en 2002 avec Minardi. La Chronique PitStop ne pouvait pas passer à côté de cet événement et rend hommage, à sa façon, à Aussie Grit. Voici donc la vraie fausse semaine de Mark Webber !

© Getty - Champagne pour Webber à Interlagos !© Getty - Champagne pour Webber à Interlagos !

Lundi 

Dans une semaine je ne serai plus pilote de Formule 1. Dans une semaine je ne devrai plus supporter Sebastian Vettel. Dans une semaine je pourrai tout balancer à la presse. Mais avant ça je profite de cette journée pour aller faire un tour en vélo. « Fais attention, ça serait bête de manquer ton dernier Grand Prix à cause d'une mauvaise chute, » me lance ma femme. « Si je me blesse je ferais comme si de rien n'était, » je réponds. Ça ne serait pas la première fois...

Mardi

Rien à dire de particulier sur le mardi. On passe notre temps dans les avions et les aéroports. Encore un truc qui ne va pas me manquer. Les voyages tous les 15 jours c'est usant et c'est pour les jeunes.

Mercredi

Mercredi on s'installe à notre hôtel de São Paulo. Mercredi je vais, comme beaucoup d'autres pilotes, sur la tombe d'Ayrton Senna. C'est un passage obligé lorsqu'on vient au Brésil. L'an prochain lorsque le WEC posera ses valises sur ce même circuit je reviendrai, encore.

Jeudi 

Jeudi j'arrive sur le circuit d'Interlagos et je suis accueilli par un stewart :

« Pass s'il vous plaît ! »
« Rubens ? Qu'est-ce que tu fais là ? »
« Je bosse ça ne se voit pas ? C'est le seul moyen que j'ai trouvé de revenir en Formule 1. Mais je quitte après ce week-end. Il y aura une grand fête ça va être grandiose. »

Jeudi j'attends tout seul comme un con dans la salle de presse que la conférence des pilotes commence...Après quelques minutes, les journalistes aussi attendent. Mais que font les autres ? Bon en même temps je sais qu'il ne va y en avoir que pour moi et un peu pour Felipe aussi. Les autres pourraient aussi bien aller boire une caipirinha dans leurs hospitalités. Finalement tout le monde arrive, sauf Pic, et on peut commencer. La première question est pour moi et manifestement ça emmerde les autres à voir la tête qu'ils tirent.

Vendredi

Vendredi c'est le début des choses sérieuses et comme prévu il pleut. L'équipe travaille pour 2014 et monte de drôles d’appendices sur les monoplaces. Même sur la mienne, ils doivent être sacrément à la bourre sur la RB10.

Samedi

Les essais c'est bien beau mais c'est le samedi que ça commence à compter vraiment. La séance qualificative était piégeuse et cette quatrième place finale n'est pas si mauvaise que ça. Partir en pole ou en première ligne aurait été mieux mais on ne va pas se plaindre.

Dimanche

Cette fois c'est la bonne. Dernier départ en Formule 1. Essayons de ne pas le foirer celui-là. Il fait sec ce qui ne va pas me faciliter la vie pour aller chercher le gamin qui monopolise encore la pole.

Les feux s'allument puis s'éteignent et on est par...parti. Et merde encore manqué ! Je me fais passer par Hamilton et je reste derrière Alonso. Mais je conduis la voiture championne du monde que diable passer le tas de boue rouge ne devrait pas être bien compliqué.

La course se passe et la pluie ne vient toujours pas. Devant le Kid déroule à 10 secondes. Rien à faire il va falloir que je me fasse une raison je ne gagnerai pas cette année. Pourvu qu'il tienne parole et ne ralentisse pas pour me faire un cadeau d'adieu, je serai obligé de l'accepter.

« Dernier tour Mark, enjoy it ! » Me dit-on dans le casque. Derniers kilomètres au volant de la meilleure monoplace du plateau. Je franchis la ligne en deuxième position. Un ultime podium pour dire au-revoir c'est pas mal.

Pffiiou ça y'est c'est terminé. Ma carrière en F1 est officiellement derrière moi. Que de souvenirs depuis ce Grand Prix d'Australie 2002. Quelle fête après ma 5ème place. On avait même pris le podium d’assaut avec Paul Stoddart. Il faut aussi rendre ce dernier tour d'honneur spécial. J'enlève mon casque pour en profiter pleinement. Faire le plein de sensations fortes. La Porsche sera sûrement une excellente voiture mais je ne pourrais pas faire la même chose à son volant. Saloperie de toit !

Dimanche on fait rugir les V8 pour la dernière fois. Encore un autre grand moment. Ensuite fiesta dans le paddock. Tout le monde vient à nouveau me congratuler et me souhaiter bonne chance pour la suite de ma carrière. Même Rubens est là. « J'ai annulé ma fête je ne voulais pas te faire de l'ombre dans un moment pareil, » me dit-il ajoutant « Est-ce que Porsche affiche complet pour l'an prochain ? »...

Lundi

Lundi je suis réveillé par un texto.  « Hi champ ! Bonne chance dans ta nouvelle vie de pilote. Tu vas me manquer. Seb » Je répondrai plus tard.

Lundi une nouvelle aventure commence. L'occasion de prendre un nouvel envol...


La chronique Pitstop, Webber et Exclusivité Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Adelin
Adelin :
Halala, Ben, tu ne changeras jamais ^^^^
Merci pour ce moment de rigolade ;-)
Il y a 61 mois
TiBlanc
TiBlanc :
On était censé sourire quand?
Il y a 61 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
.....Seb aurais pu lui offrir la victoire , une fausse panne de boîte ou autres , je suis un peu moins " fan" de Seb depuis ce Gp , il n'est plus a une victoire je pense , dommage pour son image ...............
Il y a 61 mois
maranella
maranella :
La derniere chose que souhaite un pilote de la classe de Webber c est qu on lui fasse l aumône
Il y a 61 mois
Profx
Profx :
une seconde place optenue par son seul talent et son combat , est bien mieux que toutes les victoires qu on aurai peut offrir . a sa place cela m aurai fait un peu style : bon t as pas le niveau , mais tu fait de ton mieux alors je te fait un cadeau , enfin pas a toi mais a ma cote de popularite ;)
bref ca l aurai mis minable le pauvre webber ... franchement vallait mieux que seb ne fasse pas cet erreur .
par contre un qui ne me semble pas "sensible" a ce genre d humiliation c est massa ... lui sur ce coup l a m as franchement decu . se dire que si il etait 4 l alonso l aurai laisser prendre sa place sur le podium ... lamentable .
d autant que j ai bien peur que si il avait ete justement derriere alonso , celui ci ne lui aurai surement pas fait cet affront , donc du coup le pauvre massa en aurai encore ete decu ...
Il y a 61 mois
maranella
maranella :
Massa va regretter l'aura que lui a donné son statut de pilote sf. Il sera moins sollicité comme pilote Williams ; de plus cette écurie ne "starise" pas ses pilotes .. meme qd ils ont des champions du monde dans leur équipe.
(Mansell. Ou senna mm si pour se dernier la collaboration aura été écourtée comme on le sait)
Il y a 61 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.