> > > > Sutil - Sauber : "Nous n'avons pas appris grand chose."

Sutil - Sauber : "Nous n'avons pas appris grand chose."

La seconde journée de roulage d'Adrian Sutil, prévue samedi dernier à Bahreïn pour la deuxième période de tests officiels, ne s'est pas déroulée dans les meilleures conditions. Le nouveau pilote Sauber n'a pas pu inscrire de temps et estime ne pas avoir appris grand chose de cette frustrante sortie en piste.

© Fan F1 - Sutil a été frustré à Bahreïn© Fan F1 - Sutil a été frustré à Bahreïn

Alors que les écuries motorisées par Mercedes et Ferrari enchainent les tours depuis les premières sorties officielles à Jerez et à Bahreïn, l'écurie Sauber, elle même propulsée par le bloc italien, a connu une journée difficile samedi dernier lors de laquelle Adrian Sutil n'a pu boucler que sept tours, sans inscrire de temps sur les tablettes. Ce dernier avait pourtant passé la barre des 80 tours lors de la première journée.

Pour le pilote allemand, cette journée frustrante n'aura pas permis d’engranger beaucoup d'informations et met l'équipe au pied du mur, dans l'obligation de tout donner avant les dernières journées d'essais prévues en fin de semaine : « Nous n'avons pas appris grand chose. Cela a été une journée décevante. Nous avons eu des problème avec le châssis et nous avons dû le changer, ce qui est un travail énorme. L'équipe l'a réalisé de belle manière pour faire en sorte de me renvoyer sur la piste avant la fin. Mais seulement sept tours d'entrée et sortie signifient que nous devons avoir l'espoir de faire mieux lors des prochaines journées de tests. »

Malgré tout, l'ex-pilote Force India a senti que Sauber avait réalisé pas mal de progrès depuis sa première sortie à Jerez. Mais il n'y a pas de temps à perdre à trois semaines du premier Grand prix, en Australie (du 14 au 16 mars) : « Les choses se sont pas mal améliorées et nous avons un bon package. La voiture était prête à rouler ici et l'ensemble aérodynamique était plus affiné, ce qui veut dire que la monoplace était plus facile à piloter. Les conditions étaient meilleures et nous étions en mesure de faire des progrès. Mais il n'y a pas de temps à perdre. Il nous reste quatre jours d'essais avant Melbourne et nous avons besoin de tenir la distance d'une course. Nous devons faire de longs runs et nous verrons alors où nous en sommes. »

De son côté, son équipier Esteban Gutierrez a boucler son programme de deux jours avec 151 tours bouclés, soit 817.2 km. De son côté, Adrian Sutil a effectué 89 boucles du tracé de Sakhir, soit 481.7 km. Vous pouvez retrouver notre bilan complet des essais de Bahreïn.

Les dernières journées d'essais avant le début de la saison se dérouleront à Bahreïn du 27 février au 2 mars et seront à suivre en direct sur Fan F1.


Sutil, Alfa Romeo Racing Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




12 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Sutil pointe du doigt le temps extrêmement long d'une réparation. La sophistication et la méconnaissance des technologies nouvelles posent des problèmes de détection et de diagnostic des pannes avant même de réparer. Le positionnement des éléments en vue d'une bonne accessibilité n'a sûrement pas été une priorité non plus.
On en arrive à des immobilisations au stand infiniment plus longues. Sauber et Marussia ont été autant pénalisées que leurs concurrentes pendant ces essais.
Bien sûr, l'expérience aidant, cela va s'améliorer mais les exonérés des pannes, petites et grosses, n'attendront pas les retardataires : Une voire deux séances d'essais libres sans sortir en piste seront rédhibitoires. Cela sera un élément important dans les performances sur les premiers grands prix.
Il y a 73 mois
VENON
VENON :
@Aifaim:ok et cela veut donc dire qu''il faudra être plus rapide dans le garage que sur la piste..sacrée nouvelle f1 va!!!
Il y a 73 mois
Aifaim
Aifaim :
Venon@, cela veut surtout dire qu'il faut "apprendre" la voiture et la fiabiliser le plus vite possible.
Il y a 73 mois
foury
foury :
@Aifaim

Ceci veut dire donc que les voitures seront plus fragiles.Les petites touchettes au départ au niveau des pontons seront sanctionnées par un abandon.
La FIA devrait revoir certaines choses, des abandons à la pelle ne favoriseraient pas l'audience .
Il y a 73 mois
Aifaim
Aifaim :
foury@, sur ce qu'on a vu jusqu'à présent, les voitures ont été souvent arrêtées avec un temps de réparation très long. Après avoir écrit mon précédent message sur le sujet, je suis tombé sur une déclaration de Pat Fry allant dans le même sens (toile F1).
En piste, je crains des pilotes prenant des risques pour suppléer les éventuelles insuffisances de sa monoplace avec des sorties de route voire accrochages en hausse.
Il y a 73 mois
foury
foury :
@Aifaim :

Je pense que la FIA aurait dû laisser plus de temps aux équipes pour optimiser la fiabilité de leurs bolides au vue de ces changements de technos. J'aime pas critiquer mais enfin la FIA fait exactement le contraire de ce qu'elle doit faire pour favoriser l'audience. Quel serait le bénéfice s'il ne reste que 30% de voitures à l'arrivée?

Renault dès le départ avouait un retard de 3 semaines, les essais de Barhein aurait dû être celui de Jerez, et si on suit la logique, la course en Australie aurait dû être les essais de Barhein...autrement dit les équipes motorisés par Renault risquent de perdre au moins 2 GP avant de voir le jour.
Il y a 73 mois
darkmika31
darkmika31 :
@foury : je suis ok avec vous sur le fait qu'il y aurait dû y avoir plus d'essais privés pour préparer au mieux la saison.
Cependant, une fois le calendrier agréé par toutes les équipes et par la FIA, il me semble normal de ne pas le remettre en cause au motif du retard d'un concurrent. C'est dommage pour lui, mais il lui appartient de cravacher 2 fois plus pour rattraper le bon wagon. Enfin c'est juste mon avis :)
Il y a 73 mois
foury
foury :
@darkmika31 :

Vous avez raison dans l'absolu, il me semble cependant que tous les acteurs de cette discipline semblent tous se tromper, la pente est rude est nécessite plus de temps; il aurait fallu une introduction par paliers de ces nouvelles technos.

Quelle image si les bolides tombent en panne comme des gravelottes à chaque GP? le championnat serait biaisé et pire les sponsors risquent de quitter cette discipline.
Il y a 73 mois
Aifaim
Aifaim :
Darkmika31@, ce n'est pas "juste" votre avis, car c'est aussi le mien. Le calendrier est le même pour tous et rendre sa copie à l'heure dite fait partie de l'épreuve.
Faire plus d'essais aurait nécessité que les motoristes aient livré les P.U à temps et ... Au point. Il aurait fallu aussi que les voitures soient montées et opérationnelles. Je ne suis pas sûr du tout que ces deux conditions sine qua non étaient remplies pour toutes les équipes, à commencer par l'exemple concret de Lotus.
Foury@, cette technologie nouvelle est globale, je ne vois pas comment elle aurait pu s'intégrer par paliers.
Vous qui craignez des arrivées avec peu de concurrents, sachez que vous venez de vivre des saisons rares dans l'histoire de la F1. Consultez les archives, le nombre de classés, les écarts entre arrivants rendaient certaines courses insipides, le seul suspens se résumant à "cassera ou cassera pas". On aimait déjà et soyez rassurés, vous aimerez aussi, d'autant plus que cela ne durera pas longtemps.
Il y a 73 mois
V6 turbo
V6 turbo :
Il y aura toujours l'un d'entre nous qui trouvera qu'il aurait fallu faire ceci, ou pas, progressivement, plus encore, même si c'est impossible, etc. Globalement je trouve beaucoup de nostalgie chez nombre d'entre nous, parfois moi le premier, mais on ne reviendra jamais en arrière. J'ai par exemple le souvenir en 1991 d'un Honda NR 750 avec des pistons ovales 8 soupapes et deux bielles par cylindre (commercialisée à un très petit nombre) qui prenait plus de 15 000 tours. Incroyable aventure, mais cette histoire est derrière nous.Aujourd'hui, je crois que l'on a une sacré chance de voir débarquer une telle technologie, probablement la plus innovante de l'histoire de la F1. Ce qui se joue dans les nouveaux PU c'est truc de dingue, peut-être pas spectaculaire sur le plan de la puissance pure, du bruit, de l'odeur, que sais-je... Mais sur le défi technologique ya pas photo. Rien que les systèmes antifriction à base de nanotechnologies de Mercedes, c'est assez incroyable. Alors ne faisons pas la fine bouche et apprécions aussi notre époque.
Il y a 73 mois
VENON
VENON :
@V6turbo:je viens de lire sur toile f1 que les f1 actuelles sont nettement plus rapides en pointe qu'en 2013, ainsi Alonso aurait été"flashé"à 336 km/h en bout de ligne droite à Bahreïn la semaine dernière contre 314 l'an passé, impressionnant qd même si on sait qu''ils vont encore s'améliorer.
Il y a 73 mois
darkmika31
darkmika31 :
@V6turbo : 1000 fois d'accord avec vous !! Cette rupture de techno est une chance incroyable pour la F1, d'ailleurs elle a permis le retour de Honda, motoriste de tout premier ordre. Dans ce cas précis, je ne crois pas au hasard...
Alors certes cette saison on risque de voir bcp de pbs de fiabilité, d'écarts entre concurrents (quoique cela reste à confirmer). Mais je pense que cela va se résorber au fil des GP, et qu'on va vivre de très très bons moments encore.
Un des éléments qui me plaît dans la nouvelle réglementation, c'est la réduction des appuis aéros, il me semble que ça va dans le bon sens pour rendre la voiture plus instable et ainsi favoriser la bagarre en piste. Mettre la pression sur le pilote qui vous précède pourrait être plus payant que ces dernières années, où la stabilité de la voiture favorisait la défense d'une position. Cependant pour moi une inconnue demeure sur les perturbations aéros dans le sillage d'un concurrent : j'espère que cela ne sera pas trop pénalisant pour la stabilité des freinages (je pense à la Lotus notamment), pour la dégradation des pneus & surtout pour le refroidissement des propulseurs, thème critique s'il en est !! Je crains que cet aspect bride quelque peu les concurrents, qui n'auraient que 1 ou 2 tours pour porter une attaque, avant de devoir décrocher en cas d'échec pour préserver la mécanique.
Il y a 73 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.