> > > > Ecclestone revient sur les Grands Prix du Mexique, du New Jersey et de France

Ecclestone revient sur les Grands Prix du Mexique, du New Jersey et de France

Comme souvent depuis quelques années, Bernie Ecclestone multiplie les déclarations et les effets d'annonce sur les possibles futurs entrants au calendrier de la Formule 1 : cette fois, il a confirmé l'objectif de 2015 pour le Mexique et le New Jersey, ainsi que la possibilité de revoir un Grand Prix de France, à Magny-Cours.

© Getty - Ecclestone aborde tous les dossiers d'un coup© Getty - Ecclestone aborde tous les dossiers d'un coup

Comme depuis plusieurs années, l’incertitude la plus totale plane sur le futur calendrier 2015 du Championnat du monde de Formule 1. Après avoir évoqué un possible Grand Prix en Azerbaïdjan il y a quelques jours, Bernie Ecclestone, dans un entretien accordé à Racer.com, a fait le point en abordant plusieurs dossiers.

Sotchi : le Grand Prix de Russie sur de bons rails
Ainsi, entre autres, le Britannique de 83 ans s’est penché sur le cas de la Russie, dont le premier Grand Prix devrait se tenir en octobre prochain, sur le site même des Jeux Olympiques d’hiver, au mois de février dernier. Ecclestone a procédé à la signature du contrat liant la F1 et Sotchi en présence du président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine lui-même, qu'il décrit comme « un bon gars, couillu. »

« Sotchi a fait un excellent boulot avec les Jeux Olympiques. Je pense que ça a eu un gros impact. Nous avons toujours su que quand la Russie veut quelque chose, ils le font, et ils l’ont. Nous essaierons de faire une course nocturne là-bas. Je pense même que si nous leur en parlions quelques jours avant la course, ils pourraient le faire. »

Seule ombre au tableau, finalement, la situation géopolitique internationale qui s’est tendue depuis la fin des Jeux Olympiques à la suite de la crise ukrainienne. Si le contexte venait à se tendre encore plus, la question pourrait se poser – comme certains observateurs le font déjà – de l’opportunité pour le championnat de rendre sur les bords de la Mer Noire. Cependant, dans un passé très récent, la F1 a fait escale dans des Etats en proie à de fortes contestations, comme à Bahreïn en 2012 et 2013.

Le Grand Prix de France : toujours une question d'argent
Bernie Ecclestone a aussi eu l’occasion de revenir sur le Grand Prix de France, dont le retour finit par prendre la forme d’un serpent de mer qui s’étire et s’étire encore depuis 2008 et la dernière course sur le circuit de Magny-Cours. Le tracé nivernais pourrait, à cet égard, et après plusieurs mois durant lesquels le Castellet semblait tenir la corde, être en pole pour accueillir une possible course.

Le patron de la Formula One Management révèle même qu’un Grand Prix aurait pu se tenir dès 2014 : « Nous avons un contrat sur la table avec la France pour une course à Magny-Cours. Pour satisfaire les termes du contrat, les organisateurs auront besoin d’argent et nous voulons des garanties sur le fait qu’il ne s’agira pas d’une seule course. [A l’origine,] il devait avoir lieu cette année, en fait. » Là encore, la prudence est de mise : nombreuses ont été les annonces durant ces derniers mois qui ne se sont pas concrétisées.

New Jersey et Mexique : objectif 2015
A ce titre, l'exemple américain est éclairant : le Grand Prix du New Jersey a été programmé tout d’abord en 2013 avant d’être repoussé à 2014 puis finalement, à 2015. Cependant, B. Ecclestone semble indiquer que les choses vont mieux outre-Atlantique où des difficultés administratives et financières s'étaient faites jour : « Le New Jersey vient juste de m’écrire. Quelqu’un a payé pour les factures en attente et ils disent qu’ils auront plus d’argent à l’avenir. S’ils font ce qu’ils ont à faire, je suis heureux. » En fin de saison 2013, déjà, le gestionnaire des intérêts économiques de la F1 avait indiqué que l'objectif visé était celui de la saison prochaine.

Sur l’autre dossier qui dure depuis plusieurs mois, le Grand Prix du Mexique, Ecclestone se montre confiant pour la saison prochaine : « Le Mexique est signé pour 2015. » Signé ne voulant toutefois pas dire que l’accord est entériné et que la course aura bien lieu. En fin d’année 2013, le circuit de Mexico a longtemps figuré sur le calendrier 2014 provisoire avant, finalement, d’en être retiré.

Inde : pas de retour en 2015
En revanche, l’optimisme indien qui, après l’absence du Grand Prix en 2014, qui laissait espérer que les F1 reviendraient sur le tracé de Buddh dès 2015 a été douché par les dernières déclarations du grand argentier de la discipline reine, auprès de Reuters : « Pour le moment, l’Inde ne sera pas là l’année prochaine, c’est sûr. Probablement en 2016. Ils sont progressivement en train de surmonter toute la bureaucratie avec la situation fiscale du pays et la finance en général. » La situation fiscale indienne avait, en effet, été au coeur d'une affaire juridique précédant - voire même menaçant - la tenue de l'évènement en 2013 et les années précédentes.

Quant à un ancien pensionnaire qui a dû quitter le calendrier cette année aussi, après quatre Grands Prix entre 2010 et 2013, la situation est pour le moment compromise : « La Corée ? Quand ils auront un nouveau gouvernement, peut-être. » a ainsi conclu Bernie Ecclestone.


Calendrier, 2015 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




14 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Peut-on aimer Ecclestone ? Respecté ou haï, il exerce une vraie fascination que son parcours étaye. Il fut le Bonaparte d'une Formule 1 gérée par une noblesse incompétente de notables repus et divisés pour en devenir l'empereur détestable d'intransigeance et de manigance.

Sa méthode est éculée mais toujours efficace. Garder plusieurs fers au feu, attiser les envies du peuple, vanter le prestige aux décideurs pour conserver plus de candidats que de places. C'est la seule façon de maintenir le niveau de la facture. Le luxe d'exclure l'un ou l'autre défaillant renforce sa puissance autant que sa crédibilité.

Peu lui importe que certains "candidats" sortent de son imaginaire, que d'aucuns démentent un tel projet tant qu'il se garantisse une grille complète de son calendrier.
Il y a 57 mois
PtitTogo
PtitTogo :
A 83 ans, a-t-il besoin de tant d'argent.
C'est moche quand même...
Il y a 57 mois
ZerealF1
ZerealF1 :
Avec les casseroles qu'il ce traîne, ce n'est rien d'autre qu'un malfrat, qui fait le tour du globe pour y planquer ses économies frauduleuses dans divers paradis fiscaux via des transaction type pot de vin affaire Gribkowsky, bref qu'il ce casse, il a pas inventé la compétition, il en détient les droits commerciaux, et les reverse comme bon lui semble, maintenant que la FOTA n'est plus sa marge de man?uvre doit être encore plus large (surtout s'il dirige toujours CVC via ses amis du conseil d'admin).

c'est aussi un mec qui a dit un jour (le 30/04/2009) qu'hitler etait un homme de bon sens et un dirigeant efficace.

donc voila le Monsieur...
- "«Je préfère les leaders forts», a ainsi expliqué le Britannique de 78 ans, car la démocratie «n'a pas fait grand bien à beaucoup de pays». «C'est terrible à dire je suppose, mais à part le fait qu'Hitler s'est laissé emporter et persuader de faire des choses dont j'ignore s'il voulait les faire ou pas, il était en position de commander beaucoup de gens et d'être efficace». «A la fin il s'est perdu, donc il n'était pas un très bon dictateur»

Démesure et mégalomane. ça métonne pas qu'il préfère les Emirats, la chine, la corée et la Russie à l?Europe pour sont cirque automobile.
Il y a 57 mois
ZerealF1
ZerealF1 :
erratum - c'est aussi un mec qui a dit un jour "(le 30/06/2009)"...
Il y a 57 mois
darkmika31
darkmika31 :
@ZerealF1 : Merci pour la citation, elle m'avait échappée celle-là.
Même s'il convient de toujours considérer une part de provocation dans de tels propos, ceux-ci n'en sont pas moins inacceptables... d'autant plus dans la bouche d'un personnage public qui a vécu cette période et qui était en âge d'appréhender les événements (si je ne me trompe pas dans ma soustraction : 2014 - 83ans = né en 1931).

Pour rebondir sur l'offre d'investissement au Nürburgring évoquée par @Aifaim, j'avais tiqué à l'époque sur la concommitance des 2 infos suivantes :
1] La justice allemande annonce qu'elle enquête sur les liens entre Bernie & l'homme d'affaires soupçonné de fraude, avant de statuer sur la tenue d'un éventuel procès.
2] Quelques jours plus tard, Bernie annonce qu'il est prêt à investir dans le consortium qui gère le Nürburgring, et dont il est de notoriété publique qu'il se trouve en difficulté financière.
De là à penser que Bernie a tenté d'imposer le silence à la justice, en s'achetant une virginité auprès de responsables bien placés en sauvant le monument du Nürburgring... Comme le suggérait @Aifaim, c'est ce qui s'appellerait être décomplexé !!

En plus, si son offre de rachat était effectivement ridicule, il aurait réalisé un coup en 2 bandes : abandon des poursuites judiciaires plus juteuse opération financière. En effet, on peut imaginer que l'alternance entre Hockenheim & le Nürburgring aurait laissé la place à moyen terme à un GP d'Allemagne permanent au Nürburg... ou qu'il soit le théâtre d'un nouveau GP permanent au calendrier, genre GP du Luxembourg ou du Lichtenstein ou de Guernesey... Tout ça avec un tarif préférentiel de la part de la FOM, bien entendu !! :)
Il y a 57 mois
Aifaim
Aifaim :
Darkmika@, il est né le 28 octobre 1930.

Le complexe incluant le circuit du Nurburgring a été finalement vendu entre 60 et 70 millions à un groupe d'investisseurs HIG Capital, loin des espoirs des ex-propriétaires qui espéraient plus de cent millions.
Il y a 57 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Aifaim : merci pour l'info, j'espère que le Nürburgring dans son ensemble (circuit F1 + Nordschleiffe) a encore de beaux jours devant lui... mais j'ai un peu peur avec "un groupe d'investisseurs HIG Capital" -> ils doivent se soucier de l'histoire du site et de sa pérénité comme de leur première chemise...
Il y a 57 mois
Aifaim
Aifaim :
Qu'ils aient leurs sentiments au fond du porte-feuille, c'est possible mais, outre le circuit, il existe toute une infrastructure hôtelière qu'ils auront besoin de rentabiliser et, pour cela, il faudra des clients et donc des animations. Il n'y a pas que la F1 (heureusement !) mais, si elle s'avère rentable, elle reviendra. Sinon, ce sera Hockenheim.
Il y a 57 mois
ZerealF1
ZerealF1 :
Vendu ou pas, Tant que le billet de la boucle nord reste à 26€ le tour, moi ça me va ! car il faut avouer que c'est sensationnel.

Une video qui m'a bien donner envie d'y aller d'ailleurs.

www.dailymotion.com/video/x5fcda_205-t16-au-nurburgring-nordschleif_auto


Il y a 57 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Aifaim :

Le Nürburgring a trouvé preneur
Le Nürburgring va être repris par l'équipementier automobile allemand Capricorn pour quelque 100 millions d'euros, ont annoncé mardi ses administrateurs judiciaires à Coblence (sud-ouest). Le circuit, plombé par le coût de sa rénovation, est en redressement judiciaire. Bernie Ecclestone avait même fait une offre pour le racheter. C'est finalement Capricorn qui a réussi à imposer son offre face à celle d'un investisseur financier international HIG Capital. La société a prévu d'investir jusqu'à 25 millions d'euros dans le développement du Nürburgring.
(source : lequipe.fr)

Espérons que cela permettra de péréniser à long terme le Nürburgring, que j'aime beaucoup à titre personnel. En tout cas plus que Hockenheim...

Bonne soirée ! :)
Il y a 57 mois
Aifaim
Aifaim :
Oui, Darmika@, j'ai lu aussi l'info. Apparemment, la surenchère était possible. La logique veut que plus l'investissement est important, plus l'entreprise est sérieuse. Acceptons-en l'augure.
Il y a 57 mois
Raphael
Raphael :
C'est clair que le Nurbrugring actuel est plus intéressant que le Hockenheim amputé de ses passages en forêt.
Il y a 57 mois
Fred
Fred :
Le circuit de Mexico ne sera jamais pret pour 2015. Meme en mettant les bouchées doubles. C'est un vieux circuit qui doit etre repensé et surtout reconstruit a 100%. On ne fait pas du neuf avec du vieux. Monterrey semble bien plus approprié.
Il y a 57 mois
Aifaim
Aifaim :
Fred@, vous avez peut-être raison sauf si les travaux sont déjà en cours. Je me base sur le précédent article de Fabien Gaillard, suite à la visite de Charlie Whitting en septembre dernier.
Financièrement, le retard sur le planning initial serait lié à un report de la subvention gouvernementale, l'Etat devant faire face à de graves inondations.
Je n'ai pas trouvé de nouvelles récentes. Si vous vous appuyez sur des informations fraîches, n'hésitez surtout pas à nous en faire tous profiter !
Il y a 57 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.