> > > > Grosjean : La défaillance du moteur Renault "pas acceptable"

Grosjean : La défaillance du moteur Renault "pas acceptable"

Après une nouvelle journée de galère pour Lotus, Romain Grosjean n'a pas caché son mécontentement vis-à-vis du manque de fiabilité du moteur Renault et du retard pris par son équipe.

© LAT - Grosjean commence à en avoir assez© LAT - Grosjean commence à en avoir assez

Les essais de Bahreïn qui ont suivi le Grand Prix devaient être studieux pour l’écurie Lotus. Bilan : 32 tours couverts, deux journées terminées prématurément en raison de problèmes moteurs, un retard qui s’accumule et un agacement certain qui commence à poindre du côté de Romain Grosjean.

Lors du point-presse organisé suite à l’annonce de la fin des essais de l’écurie, le Français n’a pas caché qu’il était désabusé : « Je dois dire que ces deux jours ont été assez durs pour nous. Nous espérions plus, mais encore une fois, ils [Renault] disent qu’en Chine ou à Barcelone il y aura un pas en avant. Attendons… »

Grosjean constate les dégâts : « Je pense que nous sommes déjà très loin derrière. Avec un tour de qualification parfait, vous êtes 16ème sur la grille, ce qui n’est pas ce que nous voulons. Aujourd’hui, nous avons fait quelques tests aéro avec, je l’espère, quelques bons résultats que nous pourrons comprendre pour la Chine, quelques trucs que nous pourrons peut-être redessiner. »

« Ensuite nous devons juste croire que Renault sera capable de produire de meilleures performances et de la fiabilité parce qu’aujourd’hui, ce n’était pas acceptable, » lâche-t-il pour nos confrères de Crash.net.

Ce mercredi, la Lotus n’a parcouru que 16 tours du tracé de Sakhir, la faute à une puissance qui jouait avec les nerfs des hommes en noir, or et rouge : « Nous avons eu du mal avec le bloc hybride toute la journée, jamais nous n’avons eu la puissance que nous voulions et on a réussi quelques tours seulement. Heureusement, nous avons fait des tours aéro et récolté quelques informations, mais comparé au programme que nous avions prévu, c’est loin d’être fait. »

Quand on lui demande s’il s’agissait d’un souci différent de celui de Pastor Maldonado hier, qui l’avait aussi obligé à mettre pied-à-terre au bout de 16 boucles, il répond : « C’était un problème différent. Hier, je n’étais pas au courant de tout, mais aujourd’hui nous avons eu un problème avec le moteur dès le début et ensuite, quelques problèmes de plus sont arrivés sur celui-ci et c’était fini. Tout était question de moteur aujourd’hui. »


Grosjean, Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




13 réactions sur cet article Donnez votre avis
Grumpy
Grumpy :
Décidément ils ont la poisse !! Dés qu'il y a un problème il est pour eux ! (ou catheram- Toro rosso eux sont le plus souvent sans soucis !)
Il y a 71 mois
Van Diemme
Van Diemme :
C'est lamentable. Personne n'ose le dire tout haut, surtout en France, Renault a abandonné ses clients Lotus, Catherham et Toro Rosso au profit de Red Bull. Ils ont mis le paquet sur Red Bull pour sauver les meubles et pour les autres ça craint. A 25 millions d'euros la facture est salée. On comprend la réaction de Grosjean.
Il y a 71 mois
Aifaim
Aifaim :
Van Diemme@, à première vue, vous avez raison mais il faut nuancer. Contrairement à Mercedes et Ferrari, Renault n'a pas d'équipe usine pour tester ses évolutions. C'est RedBull qui joue ce rôle et les échanges d'ingénieurs dont Fan-F1 s'est fait l'écho n'est pas négligeable en termes de moyens, humains et financiers. Aucun des trois autres clients n'a l'argent et les structures capables de s'aligner.

Vous vous êtes malgré tout bien rendu compte que RedBull n'était pas exempt de problèmes provenant parfois du propulseur. Renault ne livre ses évolutions, de préférence, que lorsqu'elles sont validées. Comme chez Mercedes, le décalage est d'au moins un grand prix.

Ensuite viennent les problèmes spécifiques aux équipes, de l'implantation mécanico/électronique au montage. Caterham, par exemple, a des problèmes de fuites récurrents.

Que le châssis RedBull soit le meilleur des quatre, ce n'est ni un scoop ni une surprise : L'expérience, le savoir-faire et les moyens sont en sa faveur. Dès lors, logiquement, Vettel et Ricciardo tirent mieux leur épingle du jeu. La progression de Toro Rosso, de Lotus et de Caterham est à "vitesse variable", perturbée par les pépins du propulseur mais aussi et surtout par leurs capacités respectives à évoluer. Pour moi, il n'y a pas de scandale même si je regrette que ces concurrents n'aient pas maintenant les performances qu'ils auront en juillet/août.
Si vous regardez bien, avec Ferrari, Sauber et Marussia vivent une situation assez similaire même si la fiabilité est légèrement moins problématique.
Il y a 71 mois
vertigo
vertigo :
Que Renault prenne les responsabilités qu' ils ont.Qu' ils disent disent haut et fort que c est de leurs faute si les écuries équipé de leurs moteurs sont en fond de grille.Ils ont étaient plein de fois champion du monde et ce n est pas une honte d l'admettre qu'ils sont très loin de Mercedes
Il y a 71 mois
Van Diemme
Van Diemme :
On peut toujours chercher des excuses. Les clients vont en avoir marre de payer pour ramer. Si pour l'instant il font contre mauvaise fortune bon c?ur, leur patience a des limites. Les sponsors vont s'impatienter et va falloir trouver des explications aux contreperformances. Grosjean traduit bien certaines exaspérations. Il risque de ne pas être le seul.
Il y a 71 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Van Diemme :

Je suis désolé, mais Renault n'y est pour rien si le père Lopez a couru pdt des mois derrière le mirage Quantum, s'il a perdu Allison, Räikkönen & Boullier dans la bataille (qui ne sont que la partie visible d'un iceberg supérieur à 100 départs). Vous pouvez ajouter que la E22 était la seule absente aux essais de Jerez, du fait du châssis, et que Renault offre des facilités de paiement spécifiques à Lotus. Vous voudriez quoi de plus ? Que RedBull offre sur un plateau à un concurrent tout le bénéfice du travail qu'il mène avec RSF1 ? C'est pas la fondation de l'Abbé Pierre, non plus...

Quant à Grosjean, ok il a fait une bonne 2e moitié de saison l'année dernière, et ok il est en difficulté depuis 2 mois avec son moteur Renault 2014. Ceci dit, 2 mois, heureusement que c'était pas la période d'essai de ses précédents contrats, parce que sinon il pointerait tous les matins comme moniteur à l'ECF, le bonhomme. Donc le "pas acceptable", il peut se le ravaler et aller ronger son frein en silence. Sans déconner... ^^ ^^ ^^
Il y a 71 mois
bouvman
bouvman :
il en a plus contre l'équipe en général qui manque vraiment de professionnalisme que Renault en particulier...
Il y a 71 mois
Telo17
Telo17 :
Franchement Renault ca craint un max! Deja que lotus est en difficulter financière et en plus le moteur les penalises encore plus. Finir 16eme alors que l'année passée vous êtiez 3 et 2eme, c'est vraiment pas bon pour les sponsors. Et qui dit moins de sponsors donc moins d'argent et enfin ruine de l'équipe qui selon moi avait les capacités d'être parmis les meilleurs ( Mc Laren, Ferrari, Redbull)
Il y a 71 mois
darkmika31
darkmika31 :
@bouvman :
Vous avez peut-être raison, bien que la tournure de sa diatribe ne laisse guère de doute à mon avis.
Mais même dans ce cas, je la trouverais très mal venue. Notez qu'il n'y a rien de personnel contre Grosjean, Kobayashi aussi nous en avait sorti une belle il y a quelques semaines à propos de sa Catheram.
Il y a 71 mois
PtitTogo
PtitTogo :
La carrière d'un pilote en F1 est courte.
Il ne peut pas ce permettre de perdre 1 année.
Il y a 71 mois
pignon
pignon :
darkmika31 : le problème c'est la politique de Ghosnes, qui n'engage pas Renault complétement en F1, comme le font Mercedes et Ferrari (fiat) en étant constructeur et motoriste. De nos jours, surtout avec les Hybrides, la synergie, entre les différents composants d'une F1 est essentielle, il semble qu'un constructeur soit le mieux placé du moins aux débuts des nouvelles règles, pour être efficace, les "clients" moteurs étant des appoints techniques .
ghosnes n'a jamais eu beaucoup de considération pour le sport auto . Seule les perfs et qualité, préserveront l'historique et mythique "cellule" de Viry Chatillon...Car la machine à cash de Nissan Renault n'a aucun état d'âme en dehors des dollars!!
Il y a 71 mois
darkmika31
darkmika31 :
@pignon :
J'imagine que si Renault est aujourd'hui engagé en F1 comme motoriste uniquement, et non comme constructeur à part entière, c'est que la question a été étudiée en profondeur, notamment au niveau du retour sur investissement. Du haut de mon incompétence, je ne saurais dire s'il s'agit de la bonne option ^^ ^^
En tout cas, il me semble que Renault aurait difficilement pu nouer un meilleur mariage que celui avec RedBull, sur un plan purement technique j'entends.
Sur le peu d'intérêt de Ghosn vis-à-vis du sport auto, je n'en sais pas plus que la rumeur, càd qu'en effet il n'en est pas friand, ou en tout cas moins que l'ex n°2 Carlos Tavares. Ceci dit, à l'instar de Di Montezemolo pour Ferrari, son rôle n'est pas de concentrer tout l'effort de l'entreprise dans un championnat de F1, mais de vendre des voitures et de générer du profit.
"Car la machine à cash de Nissan Renault n'a aucun état d'âme en dehors des dollars!!"
-> Je crois que ce n'est malheureusement pas une caractéristique spécifique à Nissan-Renault, dans notre bas-monde :) ... et que Mercedes, pour ne citer qu'eux, ne sont pas en F1 pour la glorieuse incertitude du sport ^^
Il y a 71 mois
Profx
Profx :
il est certain que les constructeurs ne sont pas en f1 pour le fun.
renault semble preferer se concentrer sur ce qu ils font de mieux : les moteurs ( bon pas d humour pour le moment c est pas ca mais ca va venir ;) )
Il y a 71 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.