> > > > Haas Formula : Kurt Busch futur pilote... d'essais ?

Haas Formula : Kurt Busch futur pilote... d'essais ?

Interrogé sur l'engagement de Gene Haas en F1, Kurt Busch, pilote pour l'écurie de NASCAR Stewart-Haas Racing, est revenu sur le sérieux de l'engagement de son patron, l'importance du soutien des fans dans ce défi et son envie de s'essayer au pilotage d'une F1.

© Haas Automotion - Kurt Busch (à dr.) avec Gene Haas© Haas Automotion - Kurt Busch (à dr.) avec Gene Haas

L’écurie Haas Formula intégrera la grille de départ du Championnat du monde de Formule 1, certainement la saison prochaine. Plusieurs questions, qui devraient trouver leurs réponses dans les prochaines semaines, sont en suspens comme celle du motoriste ou encore des pilotes.

Mais d’aucuns ont pu remettre en cause le sérieux de la candidature de Gene Haas, s’appuyant sur l’aventure US F1, mort-née à la fin des années 2000. Qui de mieux pour juger du sérieux du fondateur l’écurie de NASCAR Stewart-Haas Racing qu’un de ses pilotes dans la série américaine, Kurt Busch : « Ca va être un challenge incroyable. Il sait ça. » Il ne doute pas un instant du sérieux de son patron : « Il est sérieux. Vous ne dépensez pas 40 millions de dollars dans une soufflerie si vous n’êtes pas sérieux concernant la course automobile. »

Effectivement, Gene Haas est le possesseur d’une des souffleries les plus modernes de la planète – la soufflerie Windshear, située à Concord, en Caroline du Nord – qui, ouverte depuis 2008, a accueilli différentes structures venues de la NASCAR, de l’IndyCar mais aussi de la Formule 1. Autre signe de son sérieux, sa candidature a été portée, notamment, par Gunther Steiner, ancien directeur technique de Jaguar puis, par la suite, de Red Bull.

Kurt Busch, de son côté, est pilote de NASCAR Sprint Cup depuis 2000 et engagé à temps-plein dans la discipline depuis 2001. Il a connu plusieurs structures, comme la Roush Racing, avec laquelle il a remporté son seul titre de champion en 2004, ou encore, la Penske Racing – une autre écurie à avoir tenté sa chance en F1, dans les années 1970. Depuis le début de sa carrière, il est considéré comme l'un des enfants terribles de la discipline, aussi bien sur la piste qu'en dehors.

Surtout, depuis le début de saison 2014, il a rejoint la Stewart-Haas Racing, y remportant au passage le 25ème succès de sa carrière fin mars sur le circuit de Martinsville. Il va aussi se lancer dans un défi osé : tenter de se qualifier pour les 500 Miles d’Indianapolis, à l’instar de Jacques Villeneuve, pour le compte d’Andretti Autosport.

Selon lui, l’engagement et le succès de Haas dans la catégorie reine va dépendre, aussi, du soutien des fans : « C’est une question de fans qui doivent être derrière ça, à supporter Gene et à essayer de donner une autre chance à la F1. Nous avons eu Michael Andretti, avant lui c’était son père. Nous avons eu Scott Speed comme pilote. Maintenant, nous avons un propriétaire, » a-t-il déclaré à Associated Press.

« Ca sera intéressant de voir comment le duo de pilotes va être constitué, » lance-t-il. A 35 ans, Kurt Busch pourrait-il être intéressé par une telle aventure ? Non, mais s’amuser au volant d’une Formule 1, pourquoi pas : « Mon temps est passé pour être un pilote compétitif dans une F1. Mais une session d’essais ? Je sauterais dans la voiture à chaque fois ! Ils vont avoir du mal à me garder hors du garage, à traîner dedans. »

Actuellement, le seul pilote américain à avoir goûté au baquet d'une Formule 1 ces dernières années a été Alexander Rossi, pilote de réserve pour l'écurie Caterham. Le dernier pilote originaire des Etats-Unis à avoir couru un Grand Prix fut Scott Speed, en 2007, pour Toro Rosso, lors du fameux et pluvieux GP d'Europe sur le circuit du Nurburgring.


, G. Haas Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Trouver des pilotes, c'est la chose la moins compliquée. Trouver un accord avec un motoriste puis recruter des têtes compétentes pour concevoir un châssis, créer une équipe de terrain compétitive sont les priorités.

Par contre, si Haas tient absolument à confier un volant à un pilote US, il doit s'y mettre rapidement !
Il y a 56 mois
Bernard
Bernard :
Gene Haas est-il de la famille de Carl Haas? du Newman Haas racing en Card?
Il y a 56 mois
La rédac'
La rédac' :
Bernard : Non, aucun lien.
Il y a 56 mois
sebweb
sebweb :
De suite Kurt Bush dans une Formule 1 ça fait rêver. A mon avis l'un des pilotes les plus doué de sa génération.
Vu le caractère du bonhomme , il mettrait de l'animation dans le petit monde feutré de la Formule 1 et ça ne serait pas un mal ;-)
Il y a 56 mois
Roberta
Roberta :
Kurt Busch n'a pas l'âge d'un pilote de F1 c'est passé pour lui. Idem pour Valentino Rossi. Quand à l'autre Rossi, Alexander il ne brille pas non plus. Quand au pilote expérimenté il est un peu trop tôt pour savoir. Une aubaine pour Robin Frijns peut-être? Le garçon a du talent, rapide mais oublié par les teams. Quand au pilote expérimenté, pourquoi pas Jean-Eric Vergne? Il sera libre de tout contrat à la fin de l'année et Haas Formula pourrait être une nouvelle voie pour lui et peut-être l'occasion d'être le leader d'un très grand projet bien plus ambitieux encore que Toro Rosso. Enfin bref on verra d'ici la fin de l'année... ou 2016!
Il y a 56 mois
Mika
Mika :
Et pourquoi pas des pilotes américains qui brillent en Indycar ?
Comme Hunter-Ray (champion 2012) ou le jeune Newgarden... je ne parle pas du petit fils Andretti qui n'a jamais été la hauteur du nom qu'il porte (même s'il n'est pas un manche).

On peut aussi penser à l'australien Power (3 fois vice champion !) ou au français Pagenaud (soutenu par Honda et en bagarre pour le titre l'an dernier).

Tous ces pilotes ont plus ou moins de popularité aux états-unis et sont encore jeunes.
Il y a 56 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.