> > > > Les 20 ans du décès d'Ayrton Senna : témoignage d'Alain Prost

Les 20 ans du décès d'Ayrton Senna : témoignage d'Alain Prost

Le 1er mai 1994 a vu la mort d’Ayrton Senna sur le circuit d'Imola, 20 ans plus tard le monde de la F1 célébrait ce triste anniversaire. Fan-F1 vous propose une série de témoignages sur la mort du pilote auriverde. Le deuxième témoignage est celui d'Alain Prost consultant chez Canal+ qui s’est exprimé dans les colonnes du journal Le Monde.

© Eurosport - La carrière d'Alain Prost intimement liée à celle d'Ayrton Senna© Eurosport - La carrière d'Alain Prost intimement liée à celle d'Ayrton Senna

Comment oublier ce malheureux accident le 1er mai 1994 ? Le jour où le pilote Williams-Renault trouve la mort sur le circuit d’Imola. Alors jeune retraité et Champion du monde en titre, Alain Prost a rejoint TF1 comme consultant, à son plus grand désarroi "le Professeur" commenta en direct la mort de son plus grand rival.

Le Français ne s’est pas rendu ce jeudi à Emile-Romagne car le souvenir de cet accident est trop douloureux, comme il l'a confié au Monde. « Je n'ai pas besoin de passer quelques jours à Imola pour me rappeler cet accident de toute façon, il ne se passe pas une semaine sans que l'on ne me parle pas de Senna. »

Alain Prost a remporté 4 titres de champion du monde 1985, 1986,1989 et 1993 tandis que le Brésilien en a conquis 3 couronnes en 1988, 1990 et 1991. Alain Prost s'est confié sur la personnalité de son ancien coéquipier : « Senna était un peu mystique, il avait un côté fascinant. C'était une sorte de héros. à l'inverse, moi je faisais office d'antihéros. Quand on était ensemble en course, qu'on soit adversaires ou coéquipiers, je ressentais ça auprès du public. »

Prost se confia à nouveau sur la rivalité avec son coéquipier : « Quand j'ai fini ma carrière, en 1993, Senna m'a dit, redit, expliqué que, d'une certaine manière, j'étais sa motivation première. Il voulait me battre. à partir du moment où j'ai arrêté de courir, on s'est beaucoup plus parlé que durant notre carrière. J'ai appris à l'apprécier humainement et à comprendre rétrospectivement son comportement face à moi. »

Lors du week-end de course, Prost s’entretenait avec Senna tout en rapportant son ressenti : « Je ne l'avais jamais vu autant perturbé et préoccupé par la sécurité des pilotes en général. Ça correspondait à son état d'esprit du moment. Il semblait bien différent de celui que j'avais connu quand je courais encore, six mois plus tôt. Quelqu'un de plus fragile, beaucoup moins serein. On sentait qu'il était un peu moins bien. »

Quand le moment capital arrive Prost revient sur l’attente autour de l’état de santé d’Ayrton Senna : « Un nouveau départ de la course a été donné environ une heure plus tard. Pendant tout ce temps, on ne savait pas très bien. Des images passaient en boucle. On ne pouvait ni être optimiste ni être pessimiste. Parfois, des informations rassurantes nous parvenaient. Parfois, le contraire. »

Pour terminer dans ses déclarations "le Professeur" rend hommage à sa manière au triple champion du monde :
« Chacun se fait sa propre opinion. Ayrton Senna était un talent brut. Ce que je peux dire, c'est qu'il s'agit sûrement du meilleur coéquipier que je n’aie jamais eu. »


Histoire, Senna et Prost Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
vincent mertens
vincent mertens :
bravo mr prost, et que de belle course avec ayrton
Il y a 26 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.