> > > > Autriche - Course : Rosberg l'emporte devant Hamilton pour un doublé Mercedes

Autriche - Course : Rosberg l'emporte devant Hamilton pour un doublé Mercedes

La première ligne Willams n'aura été qu'un feu de paille. Malgré une légère résistance en début de courses, les deux voitures blanches n'ont rien pu faire pour stopper la marche en avant des Flèches d'Argent. Nico Rosberg s'impose logiquement devant son coéquipier et Valtteri Bottas.

© Mercedes - Rosberg et Hamilton avaient raté leurs qualifications, ils se sont rattrapés en course !© Mercedes - Rosberg et Hamilton avaient raté leurs qualifications, ils se sont rattrapés en course !

Les conditions sont optimales pour le départ du premier Grand Prix d'Autriche depuis onze ans. 23°C dans l'air et 47 sur la piste. Pas de pluie prévue pour le Grand Prix !

Les feux rouge s'éteignent et très bon départ pour Nico Rosberg, qui déborde Bottas, avant de se faire redépasser. Bon envol également pour Hamilton, déjà quatrième à la fin du premier tour ! Problème pour Vettel qui demande à son stand ce qu'il doit faire d'un ton laconique. Il s'arrête puis repart bon dernier, avec un tour de retard. Le top 10 dans l'ordre après le départ : Massa, Bottas, Rosberg, Hamilton, Alonso, Magnussen, Räikkönen, Hülkenberg, Kvyat et Ricciardo. Bon départ également pour Pérez, qui est remonté à la onzième place.

Après sept tours, un petit train s'est formé en tête de la course avec les Williams et les Mercedes. Derrière, Alonso est déjà sept secondes. Il est un peu isolé. Magnussen est déjà à cinq secondes de l'Espagnol. En profitant du DRS, Hamilton met clairement la pression sur Nico Rosberg. Au dixième tour, Nico Hülkenberg lance déjà la première salve de ravitaillement, vite imité par Daniel Ricciardo et Magnussen. Ils chaussent tous les tendres. Nico Rosberg est le premier des gros bras à s'arrêter. Il ressort en tendres également. Hamilton en profite pour signer le meilleur tour de la course en 1:13:814. Mais Rosberg signe le meilleur premier secteur. Hamilton s'arrête à la fin de la 13ème boucle. Il repart juste derrière Rosberg. Etrangement, Les Williams restent en piste. « Ok Felipe, box dans ce tour », grésille la radio de Massa. Trop tard. La Mercedes n°6 est déjà devant. Hamilton en profite pour passer ! Un tour plus tard, Bottas passe à son tour par les stands. Il repart devant Hamilton et donc, devant Massa. Le bon coup est clairement pour le Finlandais, qui se rapproche de Rosberg, un peu bloqué derrière Pérez.

Après dix-sept tours, Pérez, qui ne s'est pas encore arrêté, mène devant Rosberg, Bottas, Massa, Button, Maldonado et Alonso, Magnussen et Hülkenberg. A la radio, l'ingénieur de Pérez se félicite du rythme de Mexicain. « Tu ne perds pas de temps sur Rosberg. Tu peux continuer tant que cela ne perturbe pas ta course. »

Daniil Kvyat abandonne à la fin du 27ème tour, suspension arrière-droite visiblement cassée, ou pneu crevé. Un tour plus tard, Rosberg et Bottas passent Sergio Pérez, qui semble souffrir avec ses gommes. Hamilton passe également, au 29ème tour. Le Britannique signe dans la foulée le meilleur tour en course et répond ainsi à Rosberg.

Après trente-deux tours, bagarre à trois en tête de la course, entre Rosberg, Bottas et Hamilton. Felipe Massa n'arrive pas à suivre le rythme. Il est à quatre secondes de Rosberg. A la radio, on le prévient : « Rosberg a l'air lent, Rosberg a l'air lent.» L'Allemand a juste commis une erreur dans le virage n°2. La Mercedes n°6 conserve la tête de la course, sans dommage. Au trente-sixième tour, Sebastian Vettel abandonne, sur décision de son équipe.

Au quarantième tour, Lewis Hamilton lance la seconde salve des ravitaillements. Rosberg l'imite un tour plus tard. Et Bottas, deux boucles plus tard. La Mercedes n°44 lui est passée devant. Hamilton attaque maintenant tambour battant. Si ses freins étaient encore fait avec cet élément il pourrait d'ailleurs être inquiet. Des flammes ont été aperçues lors de son arrêt aux stands. Après les deuxièmes ravitaillements, le classement est maintenant : Rosberg, Hamilton, Bottas, Pérez, Massa, Alonso, Button, Magnussen, Hülkenberg et Ricciardo.

Au cinquante- septième tour, Sergio Pérez s'arrête aux stands. Il repart huitième, avec des pneus super-tendres. Devant, Les deux Mercedes jouent au yo-yo au niveau des temps et l'écart est régulièrement d'une seconde et demi entre les deux coéquipiers. Pendant ce temps, Ricciardo revient dans les échappement d'Hülkenberg et Button s'arrête aux stands. Vergne s'arrête aussi, mais définitivement. Problème de freins. Depuis quelques tours déjà, ils fumaient dangereusement.

Au soixante-septième tour, Rosberg mène toujours, devant Hamilton, Bottas, Massa, Alonso, Pérez, Magnussen, Hülkenberg, Ricciardo et Räikkönen. Hamilton grignote peu à peu sur Rosberg mais sans jamais parvenir à entrer dans la zone DRS. Les deux pilotes reçoivent l'ordre de rester en « strat 6 » jusqu'à la fin, une radio répondant à l'autre.

Sur la ligne d'arrivée, Nico Rosberg l'emporte devant son coéquipier et Valtteri Bottas.

De notre envoyé spécial en Autriche

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team1h27:54.967
71
2
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team+1.9
71
3
BottasWilliams Martini Racing+8.1
71
4
MassaWilliams Martini Racing+17.3
71
5
AlonsoScuderia Ferrari+18.5
71
6
PerezSahara Force India F1 Team+28.5
71
7
MagnussenMcLaren Mercedes+32.0
71
8
RicciardoInfiniti Red Bull Racing+43.5
71
9
HulkenbergSahara Force India F1 Team+44.1
71
10
RaikkonenScuderia Ferrari+47.7
71
11
ButtonMcLaren Mercedes+50.9
71
12
MaldonadoLotus F1 Team+1 tour
70
13
SutilSauber F1 Team+1 tour
70
14
GrosjeanLotus F1 Team+1 tour
70
15
BianchiMarussia F1 Team+2 tours
69
16
KobayashiCaterham F1 Team+2 tours
69
17
ChiltonMarussia F1 Team+2 tours
69
18
EricssonCaterham F1 Team+2 tours
69
19
GutierrezSauber F1 Team+2 tours
69
20
VergneScuderia Toro RossoFreins
59
21
VettelInfiniti Red Bull RacingRetrait
34
22
KvyatScuderia Toro RossoSuspension
24


Course, Grand Prix et Red Bull Ring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




32 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nucleix
Nucleix :
7 moteurs mercedes, 2 ferrari et 1 renault. Si le renault est à 100% de ses capacités, il n'y a plus qu'à changer de conception ou plier bagages par la petite porte. Dans le passé, la formule bon chassis + moteur moins puissant mais plus souple a vécu. Il faut que Renault revoit la conception de son groupe propulseur pour la saison prochaine ou plie bagages. Il en va de son prestige (?).
Il y a 53 mois
Darko
Darko :
C'était encore passionnant....

Non je déconne mais j'ai passé une bonne sieste c'est le plus important.
Il y a 53 mois
milano
milano :
Dommage , les Williams n'ont pas tenu la distance , c'est prometteur tout de même pour la suite , on est loin des 20 ou 30seconde d'avance des premiers GP l'écart semble se resserré en tête de course .

Il y a 53 mois
Bangbang
Bangbang :
Mercedes 301 points, Red Bull 143 en seulement huit courses sur une vingtaine. Une des plus belles claques de l'histoire de la F1. Comment va se terminer la saison avec les points doublés et la fiabilité toujours mauvaise des moteurs Renault? Quant à la performance ce serait pas de la faute des débitmètres?
Il y a 53 mois
Unidrive
Unidrive :
Grosjean a énuméré la liste de ses soucis mécaniques sur un week-end. Poli, il n'en dit pas plus mais n'en pense pas moins. Que viens-je faire dans cette galère?
Il y a 53 mois
Umberto
Umberto :
@Nucleix
Les chiffres parlent d'eux même. Je n'imagine pas un retour des moteurs Renault sur les circuits rapides à venir. Une vraie catastrophe amplifiée par le grand cirque Red Bull. Dietrich Mateschitz semblait très fâché sur ses propres terres et c'est pas le genre à faire semblant.
Il y a 53 mois
arkansis
arkansis :
Selon moi la faible pression atmosphérique du RedBull ring a joué en défaveur sur les blocs Renault accusant à pression normale déjà un déficit de puissance.

La situation devrait revenir à la normale à Silverstone, mais pour ce qui concerne la fiabilité, ça reste toujours la plus grosse inconnue...
Il y a 53 mois
Bimbo7
Bimbo7 :
Le premier moteur Renault huitième à près de 45 secondes, les autres au garage ou a un ou deux tours. Heureusement qu'ils sont désormais à 100% de leurs capacités. Tant qu'il ya de la vie ya de l'espoir.
Il y a 53 mois
arkansis
arkansis :
Quand Viry déclarait que le moteur était à 100% ça ne veut pas dire forcément qu'il allait dépasser ceux de la concurrence.

Par contre le moteur de Vettel qui se met en défaut puis qui refonctionne de manière nominale après un reset démontre une défaillance logicielle chez Renault et ça c'est pas normal...
Il y a 53 mois
bouvman
bouvman :
Le défaut fiabilité de Vettel en début de grand prix doit aussi être imputé à l'altitude, le moteur Renault à 100% de puissance ne fonctionnait pas ici. De toute façon le moteur Renault est raté / Mercedes, et le rappeler toutes les courses ne servira à rien. Ça devrait être mieux en Angleterre...
Il y a 53 mois
Jerezfan
Jerezfan :
@Arkansis
A force de trouver des excuses au moteur Renault on va finir par lui trouver de grandes qualités. Avant c'étaient les débitmètres, le software, l'essence pas assez performante et maintenant la pression atmosphérique. Ok que le fossé est creusé par cette donnée mais les autres aussi ont la même pression atmo. Vettel encore au garage, pas de chance...encore. Un accident de parcours ça va, deux c'est limite, trois et plus bonjour les dégâts.
Il y a 53 mois
arkansis
arkansis :
Je ne prends pas non plus la défense de Renault, ils ont conçu un groupe raté ce qui n'est pas défendable.
Je fais seulement un constat en essayant de développer un avis objectif en tenant compte de la situation actuelle.

En tout cas chez RedBull ça doit gueuler... Je pense que Renault est clairement prévenue qu'ils risquent de perdre leur meilleure chance de titre avec RedBull si rien ne change d'ici la saison prochaine.

Le groupe Ferrari n'est pas non plus exceptionnel, mais il a au moins l'avantage de sembler fiable.
Il y a 53 mois
R25
R25 :
Ferrari, un poil mieux mais maintenant, il y a au moins 4 Mercedes devant. Les podiums s'éloignent pour Fernando ou Kimi. Renault le moteur à 100% (qu'ils disaient) mais le PU pas à 100% de fiabilité.Belle course de Pérez. Les Mac Laren pas encore dans le coup sinon ça fait deux de plus devant les Ferrari.
Il y a 53 mois
Nucleix
Nucleix :
Entièrement d'accord. Par ailleurs, Remi TAFFIN a reconnu que le moteur devait être revu. Des discussion doivent avoir lieu bientôt avec son partenaire afin de préparer 2015....
Il y a 53 mois
Néos
Néos :
Carton plein pour Mercedes, une bonne course des deux pilotes. Ils remettent les choses en place.
La performance en course était la mais s'ils ont eux du mal a se 'débarrasser' des Willimas en piste.

Néanmoins les arrêts aux stand laissent vraiment à désirer. Après le Canada ou un mauvais arrêt aurait pu couter la victoire à Rosberg, ca s'est produis de nouveau ici. Hamilton a eu deux mauvais arrêts et ca lui a peut être couté la victoire quand on voit le faible écart à l'arrivée .Il a perdu en tout près de 1,6 sec. Ils doivent travailler là-dessus.

Sinon bravo a Bottas qui s'est montré meilleur que Massa même s'il a bénéficié de quelques circonstances. Il continue à me surprendre.

Vivement Silverstone !
Il y a 53 mois
Nucleix
Nucleix :
@ Jerezfan : Entièrement d'accord. Par ailleurs, Remi TAFFIN a reconnu que le moteur devait être revu. Des discussion doivent avoir lieu bientôt avec son partenaire afin de préparer 2015....
Il y a 53 mois
Jadetime07
Jadetime07 :
@Jerezfan
On a trop trouvé d'excuses au bloc Renault. Conception de base pas à la hauteur du défi, résultat c'est la cata déjà bien avant la mi saison. La crainte c'est la fiabilité et le nombre de pièces autorisées déjà très entamé. La pente sera d'autant plus dure à remonter qu'Honda travaille sur une base hyper innovatrice qui paiera un jour ou l'autre et que Mercedes a annoncé de très grosses évolutions pour la fin de la saison et surtout pour 2015. Ferrari saura-telle réagir, elle a trouvé la fiabilité mais pas la vitesse. Inquiétudes aussi pour les rouges.
Il y a 53 mois
VilledeParis
VilledeParis :
Vettel ne peut pas rester dans une équipe où il est humilié chaque week-end. Quand c'est pas son coéquipier qui le surclasse, c'est sa voiture qui le laisse tomber ou il fait des fautes grossières comme aujourd'hui. Neway va quitter la F1, et le staff Red Bull, Horner en tête, ne voient plus que par Ricciardo. Il n'a pas d'autre issue que de changer d'air, mais vers qui aller et à quel prix?
Il y a 53 mois
JoebarT
JoebarT :
Il est trop tard pour repartir de zéro si Renault veut briller en 2015. Vu les délais de recherche et de réalisation des pièces, d'essais et le travail de fin de saison sans laisser tomber les clients, il faut désormais viser 2016 et plus. D'ici là, la donne interne à Renault aura peut-être changé et la F1 ne sera plus une priorité si l'on ne gagne plus.
Il y a 53 mois
alpi
alpi :
@ VilledeParis,

Ce qui est assez étonnant dans ton post c'est que Vettel est responsable en grande partie de ses malheurs actuels... Il se retrouve un peu dans la situation de Webber en 2012 et 2013.

Je ne pense pas qu'il soit lâché par RBR mais il parait de plus en plus évident qu'il a été surcoté par certains ama.

Si pour le prix on s'en moque totalement (ce n'est pas toi qui va payer quand même ?), je ne vois pas trop un autre top team miser sur lui. Je vois plutôt une fin à la Damon Hill pour lui...
Il y a 53 mois
JoebarT
JoebarT :
@Neos
Ok avec toi. Hamilton méritait la victoire. Il est toujours plutôt plus rapide que son coéquipier et mal servi encore deux fois aux stands par son équipe. Il perd ainsi plusieurs secondes dans la manip qui feraient qu'il serait devant.
Il revient magistralement du milieu de grille, consomme bien moins que Rosberg, épargne un peu plus ses pneus et a juste le désavantage d'avoir loupé sa qualif. Encore que la cause de son tête à queue en Q3 ne semble pas être un problème de pilotage mais de règlage de ses freins. A voir. Mais il souffre d'un double abandon en huit courses dont il paie les pôts cassés sans en être responsable. Il ne se désunit pas pour autant au fil des courses et reste hyperbrillant en course. Félicitations même si Rosberg ne démérite pas pour autant.
Il y a 53 mois
alpi
alpi :
Sans vouloir défendre Renault, si RB n'est pas content, qu'ils rompent le contrat avant que ce ne soit Renault qui le fasse !

Ces autrichiens sont puants d'arrogance et ont toujours pensé que toute la réussite des 4 derniers championnats venait d'eux et d'eux seuls.

Alors si Goshn au un peu de fierté industrielle (à titre personnel la sienne doit être immense avec le salaire qu'il touche quand il demande à ses employés de se saigner pour l'entreprise...), qu'il envoie balader ces pleureuses !
Il y a 53 mois
Denis 62
Denis 62 :
Humiliation historique pour Red Bull sur ses terres !
Une vraie déroute en rase campagne.

Mes + :

* Le circuit que je trouve magnifique, rapide et dans un cadre superbe. Après tous les goûts sont dans la nature vous ne serez peut-être pas d'accord !

* Felipe Massa qui retrouve la pole, je suis très très heureux de le revoir rapide.

* Le premier tour d'anthologie de Lewis Hamilton.

* Jules Bianchi et Sergio Perez qui tirent un parti incroyable de leur machine. Pour moi, les meilleurs pilotes du jour avec Hamilton.

Mes - :

* Vettel, une saison en enfer. 2015 nous livrera la vérité sur son niveau réel. Saura-t-il rebondir dans une nouvelle F1 taillée pour causer sa perte et celle de son écurie ? En tout cas pour cette saison, c'est mort, Ricciardo le mange. La question de savoir s'il a été surcôté me paraît fondée, mais la réponse est prématurée.

* Raikko qui n'en finit pas de sombrer. La saison de trop pour le champion finlandais, dont l'humeur taciturne ne risque pas de s'arranger, alors qu'Alonso réalise une course sinon enthousiasmante, du moins honorable.

* Vergne, incapable de gérer sa machine, débordé par un gamin pas plus capable que lui d'ailleurs, de ramener la voiture à l'arrivée. Toro Rosso est vraiment l'équipe B de Red Bull, et quand on voit le niveau de l'équipe A, c'est pas flatteur.

* Les performances des équipes stands qui ont eu un peu trop d'influence sur le résultat final, plombant la course des Williams et de Hamilton.

Bonne soirée à tous !
Il y a 53 mois
gokimi
gokimi :
@alpi:non, car sans eux Renault ne gagnerait pas!
Il y a 53 mois
Hombredelsol
Hombredelsol :
@Denis 62
On devrait te lire plus souvent sur ce blog. 999% d'accord avec ton analyse, sauf sur le circuit pas assez varié techniquement. Pour le reste bravo!
Il y a 53 mois
alpi
alpi :
@gokimi,

Pourquoi ? Renault gagne cette année ? le GP du Canada n'a pas été attribué à Renault mais à la défaillance des Mercedes et au talent de Ricciardo. Et pour peu que ça ait été le cas, le GP d'Autriche a remis les choses au clair !

En plus, je crois vraiment que RB va développer son propre moteur et que ce sera une des attributions de Newey dans ses nouvelles fonctions. Pas la construction (ce n'est pas son domaine) mais la gestion du projet.

Renault n'a qu'à racheter Lotus et montrer de quoi ils sont capables et d'aller battre RB en 2016/2017 !
Il y a 53 mois
Viltaneuse
Viltaneuse :
On oublie un peu Alonso qui fait avec, ou plutôt sans. Respect pour son abnégation, il reste un grand dans la défaite tandis que Vettel fait des fautes dés que tout va mal. Son accrochage avec Sutil, pas trop grave heureusement, alors qu'il est a un tour est impardonnable.
Au final, je suis de plus en plus ébloui par le talent d'Hamilton. Il méritait la victoire et souffre exclusivement de malchance et surtout des loupés de son équipe.
Il y a 53 mois
GégéLebon
GégéLebon :
OK le circuit n'est pas très varié, mais on peut doubler. Hamilton l'a prouvé lors de ses premiers tours exceptionnels. Du pur régal pour un vieux pilote rhumatisant comme moi. J'en veux encore.
Il y a 53 mois
douzeenvé
douzeenvé :
Avant la course, V6 Turbo nous l'avait annoncé dans un post superinstructif. Les freins ont bien joué un rôle important. Comme quoi les chevaux c'est bien mais les freins c'est mieux surtout quand ça sert à trouver des chevaux en plus. Explication qui aurait embrouillé plus d'un ancien mais qui devient plus claire aujourd'hui.
Il y a 53 mois
Denis 62
Denis 62 :
Absolument ! Un super post qui mériterait d'être exhumé des commentaires pour en faire un article.
Il y a 53 mois
luminescence
luminescence :
Mercedes remet les pendules à l'heure après sa demie déconvenue canadienne. Williams devant pendant une bonne partie de la course, c'était sympa aussi. Que dire des autres sinon que Renault sombre corps et biens avec Red Bull et ses clients à bord. Je vois mal comment ils pourront refaire surface. S'ils perdent le soutien du taureau rouge ils vont perdre leur meilleur atout dans ce milieu sans pitié.
Il y a 53 mois
Néos
Néos :
Le commentaire de @Denis62 est très pertinent et intéressant. En particulier le premier de ses -.

Effectivement la situation de Vettel sera à suivre de très près. Et en effet il est trop tôt mais j'espère avoir une réponse le plus rapidement possible à ce sujet.

Néanmoins je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'attendre jusqu'à 2015. D'ici la fin de saison s'il ne parvient pas a obtenir de meilleur résultat ( dans les courses ou il n'est pas contraint à l'abandon ) on l'aura cette réponse. Surtout s'il ne parvient pas à inverser la dynamique actuelle de Ricciardo.

Pour être honnête j'ai déjà ma petite idée sur la question, je n'attends que la confirmation...
Il y a 53 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.