> > > > 13 ans après, Burti récupère le casque de son crash à Spa

13 ans après, Burti récupère le casque de son crash à Spa

Victime d'un accident qui a mis fin à sa carrière lors du Grand Prix de Belgique de F1, en 2001, Luciano Burti a pu récupérer le casque qu'il portait ce jour-là. Un trophée bien particulier qui a trouvé sa place dans sa collection personnelle.

© Luciano Burti - Le casque est resté 13 ans dans cet état© Luciano Burti - Le casque est resté 13 ans dans cet état

Dimanche 2 septembre 2001. Le Grand Prix de Belgique a débuté depuis quatre tours. Dans le ventre mou du peloton, deux hommes sont en lutte : Eddie Irvine, sur sa Jaguar, et Luciano Burti, au volant de sa Prost. Au moment d’aborder la très rapide courbe vers la gauche de Blanchimont, le Brésilien tente de passer l’Irlandais, par l’intérieur. Mais le vice-champion du monde 1999 ne voit pas la monoplace bleue…

Le contact est inévitable. Burti perd son aileron avant. Privée d'appui, la Prost file à toute vitesse hors piste ; elle traverse une zone de graviers, qui ne la ralentit quasiment pas, avant de filer sur l’herbe. L’image qui suit est terrifiante : la voiture, lancée à 280 km/h, s’enfonce littéralement dans le mur de pneus. Plus loin, au second plan, la Jaguar est partie en tête à queue et a terminé sa course dans les pneus aussi avant de rebondir dans la zone d’herbe. Un nuage de poussière entoure la scène. La silhouette d’Irvine se dresse hors de son baquet : il va vite se protéger derrière les barrières mais semble très préoccupé par le sort de son collègue.

La course est neutralisée. Les commissaires de pistes et Irvine se ruent autour de l’amas de pneus et de carbone. Ils dégagent une partie des pneus qui couvraient la monoplace. La voiture médicale arrive, puis l’ambulance. La course est finalement interrompue. Le pilote est extrait avec difficulté de son cockpit. Son casque est très endommagé…

Extrait du Jeux F1 2013
Ce casque, justement, Luciano Burti l’a récupéré. La FIA - qui l'avait stocké dans un entrepôt, en France - lui a remis lors du Grand Prix Silverstone. 13 ans après, son heaume trône fièrement dans sa collection personnelle, dans ses bureaux de Sao Paulo. Cette pièce, unique, lui rappelle à quel point il a de la chance d’être encore en vie après cet accident qui a mis fin à sa courte carrière en discipline reine, dont Spa 2001 était la 15ème course : « C’est quand même un trophée ! Beaucoup de gens peuvent penser que le casque est un souvenir négatif de l’accident. Mais je vois le bon côté : il m’a sauvé la vie, » a-t-il déclaré à Globo.com.

« Quand j’ai reçu le casque, j’ai pleuré. La vérité en face de moi était très choquante. Quand je l’ai montré à ma mère, elle a aussi eu un choc. Il est exactement comme quand on me l’a retiré, avec la saleté du jour de l’accident. […] Ils me l’ont donné dans une bulle de plastique. Il a été bien conservé. On peut voir les marques des pneus qui sont tombés sur moi. Et on peut voir à quel point ma tête a été enfoncée, à quel point le casque a été écrasé. » A l’avant du casque, tout un pan est manquant, traduisant la violence du choc, qui a laissé des séquelles à Burti, dans les mois qui l’ont suivis.

« J’ai eu une commotion cérébrale et je suis resté inconscient pendant 48 heures. Après m’être réveillé, ma mémoire à court-terme était très basse. Mes souvenirs de l’accident sont inexistants. Je ne me rappelle même pas du départ. Mon premier souvenir était trois jours après le crash, quand je me suis réveillé et que j’ai parlé à mes parents à l’hôpital. J’étais très faible, et j’ai dû [y] rester pendant une semaine. Ensuite, quatre mois après l’accident, j’ai piloté une voiture de course pour la première fois quand j’ai effectué des tests pour Ferrari à Barcelone le 7 janvier 2002, » a-t-il raconté à Autosport, à l’été 2009. Burti a en effet occupé, de 2002 à 2004, le poste de pilote essayeur au sein de la Scuderia.

« Avais-je pleinement récupéré ? Non, pas vraiment, ça m’a pris du temps pour en sortir. Physiquement, il m’a fallu longtemps pour récupérer et émotionnellement, j’étais très faible, sans aucune confiance en moi. Mais la chose positive était qu’après avoir pleinement récupéré, je suis devenu bien plus fort et plus mature. J’aurais aimé que ce soit comme ça avant, au début de ma carrière en F1… Mais je suis sûr que beaucoup de gens qui ont subi quelque chose de similaire vous diraient exactement la même chose. »

Aujourd’hui et depuis 2005, Luciano Burti est pilote dans le relevé championnat de stock car brésilien. Il est aussi commentateur des courses de Formule 1 pour TV Globo. Son court passage en Formule 1 a aussi été marqué par un autre accident, au départ du Grand Prix d'Allemagne 2001 - un mois avant Spa - lorsqu'il s'était envolé sur la Ferrari de Michael Schumacher, en difficulté. Devenu père, il conclut, concernant son accident : « La seule chose qui me touche vraiment est quand j’imagine ce que ma mère et mon père ont vécu à ce moment-là, surtout depuis que je suis père. »


Histoire, Insolite Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.