> > > > Officiel : Marussia F1, en redressement judiciaire, manquera le GP des Etats-Unis

Officiel : Marussia F1, en redressement judiciaire, manquera le GP des Etats-Unis

Marussia a été placée en redressement judiciaire et les administrateurs aux commandes de la structure ont indiqué que l'équipe ne participera pas au Grand Prix des Etats-Unis.

© LAT - Marussia ne sera pas à Austin elle aussi© LAT - Marussia ne sera pas à Austin elle aussi

Après Caterham, c’est Marussia qui vient d’être placée en procédure de redressement judiciaire. L’information a été confirmée par voie de communiqué de presse par FRP Advisory LLP, administrateurs judiciaires en charge du dossier.

Andrey Cheglakov, le propriétaire de Marussia F1, n’est plus en capacité d’alimenter en fonds la structure – qui compte 200 employés – et l’équipe n’est pas parvenue à trouver des financements ailleurs.

Dans le même temps, il a été annoncé que l’écurie manquerait bien le Grand Prix des Etats-Unis, même si les administrateurs se refusent à confirmer son absence pour les courses au Brésil et à Abu Dhabi. Les GP à Austin et à Interlagos sont séparés d’une semaine, ce qui laisse malgré tout une « marge de manœuvre très limitée » comme l’a indiqué Geoff Rowley, l’un des administrateurs.

« Alors que l’équipe a effectué des progrès significatifs durant sa période relativement courte de fonctionnement, le point d’orgue étant le fait de marquer deux points au championnat des constructeurs cette saison, il reste que le fonctionnement d’une équipe de F1 demande des investissements supplémentaires significatifs, » explique le communiqué.

« Les actionnaires étant incapables d’allouer le niveau requis de fonds, la direction de l’équipe a travaillé sans relâche pour amener de nouveaux investissements afin d’assurer l’avenir de l’équipe sur le long terme mais, de manière regrettable, n’a pas pu le faire dans le temps imparti. En conséquence, ils n’avaient pas d’autre alternative que de placer l’entreprise en redressement judiciaire. »

« Avec l’équipe Marussia F1 maintenant en redressement judiciaire, les administrateurs ont considéré que, étant donné les circonstances financières actuelles du groupe, il n’est pas viable […] de participer à la prochaine course […] qui doit se tenir ce week-end à Austin. L’entreprise va continuer de fonctionner pendant que les administrateurs judiciaires vont évaluer la viabilité à long terme de la structure dans sa formule actuelle. »

« Après Austin, il y a deux autres manches du Championnat 2014, à Sao Paulo et à Abu Dhabi, et la participation de l’équipe à ces courses dépendra du résultat du processus de redressement judiciaire et de toute négociation liée avec des parties intéressées dans ce qui est une fenêtre de tir très limitée. »

« Aucun licenciement n’a été effectué après le placement de la société en redressement judiciaire et tout le staff a été payé entièrement jusqu’à la fin du mois d’octobre. La situation à venir du personnel sera cependant dépendante des nouveaux investissements que la compagnie pourra assurer dans un temps limité. Nous restons hautement concentrés dans les discussions avec les parties intéressées. »

Selon le Daily Telegraph, Baljinder Sohi et Sonny Kaushal, deux entrepreneurs britannico-indiens ayant fait fortune dans l’industrie de l’acier pourraient être intéressés par un rachat de l’écurie et auraient fait une offre de 70 millions d’euros. « Nous sommes très proches d’un accord. Mais ça doit être à un juste prix. Nous avons fait une offre sérieuse et nous verrons ce qui va se passer, » a ainsi indiqué Sohi.


Marussia Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Wam
Wam :
Ca doit être dur pour les employés : Végéter en fond de grille depuis des années, avoir un espoir avec les points marqués à Monaco, très vite douché par l'accident de Jules Bianchi, puis maintenant, l'incertitude de la fin de saison.
Il y a 37 mois
fuchs
fuchs :
voici une opportunité d'OPA pour une marque comme Audi ou BMW de mettre un pieds en F1..
Il y a 37 mois
R25
R25 :
Dommage pour tous ces gens qui oeuvrent toute l année. Pour le dernier GP' on double les points et on divise le nombre de voitures par 2. Merci Bernie, ca c est une evolution.
Il y a 37 mois
idwaan
idwaan :
bah, pas pire que Lotus
Il y a 37 mois
arno
arno :
C'est la FIA qui écrit les règlements pas Bernie donc si les points sont doublés c'est à cause de la FIA.

Si les écuries arrivent en bout de course cette année c'est à cause des dépenses engendrée par la nouvelle réglementation.
Il y a 37 mois
shureido
shureido :
Vive la baisse des coûts ...
Il y a 37 mois
automania
automania :
La F1 est sur le point d?entrer en crise. L?effondrement en terme de performance de Renault, incapable de financer correctement le développement des nouvelles unités de motorisation pour l?ensemble de ses écuries partenaires, était un premier signe de la fracture en cours causée par l?inflation des couts depuis la nouvelle réglementation le tout sur fond de crise financière mondiale (augmenter drastiquement les couts d?un sport/spectacle en temps de crise était un risque majeur). Les difficultés actuelles des petites écuries n?est que la suite de cet effondrement en cours et cela pourrait rapidement faire tache d?huile. Certes la F1 en a vue d?autres mais les instances feraient bien d?ouvrir les yeux rapidement avant que l?effet cascade ne se propage (moins d?écuries = moins de spectacle = moins d?audience = moins de visibilité sponsor = moins de sponsors = encore moins d?écuries). Sans parler d'un risque d'effet de bulle financière qui rendrait la situation explosive (certaines grandes marques - informatique / accessoires / fournitures) encaissent des dizaines de millions de dollars par écuries et mine de rien cela pèse sur un bilan). Bien sur Il n?est jamais trop tard pour bien faire mais il est déjà bien tard.
Il y a 37 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.