> > > > Ecclestone souhaite abandonner les unités de puissance V6 Turbo

Ecclestone souhaite abandonner les unités de puissance V6 Turbo

Bernie Ecclestone est revenu dans une interview sur plusieurs sujets actuels, comme sa succession, le Grand Prix de Corée du Sud et son envie de voir revenir des moteurs atmosphériques en F1, et pourquoi pas des moteurs plus puissants.

© Honda - Le V6 Turbo dessiné par Honda pour McLaren en 2015© Honda - Le V6 Turbo dessiné par Honda pour McLaren en 2015

Bernie Ecclestone n'est pas un fan des nouvelles unités de puissance et il ne s'est pas privé pour le dire ces derniers mois mais désormais le patron de la Formula One Management espère faire adopter par le Groupe Stratégique de la F1 une mesure pour revenir aux V8 atmosphériques utilisés jusqu'en 2013.

Ecclestone a ainsi confié à plusieurs journalistes, dont Christian Sylt, pour Pitpass, son envie de voir la F1 revenir à des moteurs comme le V8 utilisé jusqu'à la fin de l'année 2013 : « Nous pouvons réunir tout notre argent et prendre le pari que Mercedes va gagner le championnat l'année prochaine ce qui n'est pas le genre de choses que nous recherchons. J'ai proposé et je vais proposer que nous revenions à un moteur atmosphérique normal avec quelques éléments hybrides. »

« Les constructeurs devraient l'appeler un 'McLaren hybride', 'Ferrari hybride' ou un 'Williams hybride' afin que cela fasse passer le message. Ce sont des [moteurs] hybrides désormais mais personne ne le dit. C'est le secret le mieux gardé en fait. Pour quoi est fait ce moteur ? Pour quoi a-t-il été conçu et qu'avons-nous réalisé ? C'est un peu la magie de l'ingénierie. »

« Les gens qui ont construit ces moteurs de course et quiconque est en train de construire les moteurs que nous avons actuellement, je pense que ce serait un peu un rêve pour eux d'avoir un moteur atmosphérique normal et le développer jusqu'à 1000 chevaux ce qui est je pense ce que nous souhaitons. »

Ecclestone a laissé entendre que cela ne ferait pas grimper les coûts, comme avec le V6 Turbo actuellement et que les équipes pourraient être autorisées à utiliser les moteurs V8 présents en F1 avant 2014. Il a également révélé que le sujet allait être discuté lors de la prochaine réunion du Groupe Stratégique le 18 décembre prochain, et que certaines équipes sont en faveur de cette solution : « Nous avons six [voix] donc si quatre équipes veulent le faire, cela fait dix [voix]. Il y a 18 voix donc c'est la majorité. »

Ecclestone estime toutefois que le retour des V8 pour 2016 n'est pas à l'ordre du jour car ce serait admettre son erreur : « Je ne pense pas que nous reviendrons en arrière. C'est admettre la défaite de revenir en arrière. »

La présence de la Corée du Sud sur le calendrier : une obligation contractuelle
La Corée du Sud ne veut pas que la F1 revienne sur le tracé de Yeongam selon Ecclestone et la présence de la course est seulement dû au contrat signé comme l'a confié Ecclestone, dans des propos rapportés par Reuters : « Ils [les organisateurs] aimeraient plutôt qu'il ne se déroule pas. Nous avons un contrat avec la Corée du Sud... nous devions les mettre sur le calendrier. Si nous ne l'avions pas fait, ils auraient pu nous poursuivre. »

La présence de la Corée du Sud avait surpris beaucoup d'observateurs car la course n'était pas présente en 2014, notamment parce que les organisateurs cherchaient à réduire les coûts d'accueil suite à des problèmes financiers liés à une désaffection de la course par les coréens.

Une femme pour succéder à Ecclestone ?
Alors que la succession de Bernie Ecclestone, qui a fêté ses 84 ans il y a un peu plus d'un mois, est souvent évoquée, le principal intéressé ne semble pas encore prêt à laisser la main à la tête de la F1. Les noms de Christian Horner, Donald McKenzie, cofondateur de CVC qui possède la majorité des parts de la F1, ont été notamment cités mais Ecclestone estime que l'apport d'une femme pourrait être intéressant pour la F1 - il pense notamment à Sacha Woodward-Hill, sa conseillère juridique de confiance.

« Si je contrôlais le conseil d'administration, je dirais probablement que ce ne serait pas une mauvaise idée d'avoir une femme à la tête, » a confié Ecclestone, cité par The Times.


Ecclestone, Moteur et Yeongam




18 réactions sur cet article Donnez votre avis
Supervroum
Supervroum :
Heu, si quelqu'un veut éclairer ma lanterne .... parce que là, le Bernie, il dit tout et son contraire ??????

Donc retour en arrière, ou pas ??

De plus, vu l'investissement sur les V6, on parle de limiter les coûts, ici, ce serait un beau gâchis !! Et puis, il serait peut être plus simple de laisser un peu plus de liberté autour de ce V6 ??

Bref, comme le dit notre ami @Aifaim, Bernie, champion de la voile !!!
Il y a 66 mois
Aifaim
Aifaim :
Supervroum@, le premier problème de Bernie Ecclestone, c'est de récupérer quatre voix parmi les équipes de F1 qui sont : Mercedes, Williams, McLaren, RedBull, Ferrari et Force India (qui va remplacer Lotus). On imagine mal les utilisateurs de P.U Mercedes récuser leur avantage actuel ni Honda qui n'a pas le moteur précédent et vient tout juste d'investir dans son P.U. Restent Ferrari et RedBull ... Cela ne fait pas quatre !

Comme il sait très très bien compter ... Il sait que cette proposition serait rejetée donc il déclare : Ce serait bien mais cela ne se fera pas parce que ce serait avouer que nous avons commis une erreur.
Ainsi, il ménage ceux qui prônent un changement de mécanisation tout en rassurant les tenants de la formule actuelle.

La vraie question est : mais combien de temps va-t-il encore balader tout le monde ainsi ?
Il y a 66 mois
pignon
pignon :
@Aifaim :"mais combien de temps va-t-il encore balader tout le monde ainsi ?"
Si l'on se fie aux statistiques...ça ne devrait plus durer longtemps.... mais c'est vrai c'est pas le boulot qui l'a usé...Et puis ne va t'on pas récupérer un autre prestidigitateur....comme son pote Brille à tord ?
Il y a 66 mois
J-Loo
J-Loo :
Apparement il suffirait d'augmenter le débit instantané maximum autorisé et le volume de carburant maximal embarqué pour donner du punch aux voitures et sans doute diminuer les écarts de performance entre les moteurs.
Il y a 66 mois
chris_lo
chris_lo :
maintenant que le règlement est établi, il vaut mieux en rester là et laisser les motoristes faire le boulot.

il est vrai qu'augmenter le débit instantané permettrait d'améliorer les perfs très rapidement sans surcoût de développement, mais c'est ça aussi le défaut de ses nouveaux moteurs.

perso, puisque la F1 doit être avant-gardiste, je supprimerais plutôt la "limite" d'utilisation de l'ERS, de façon à ce que les voitures puissent bénéficier de 160cv en + plus longtemps sur un tour. Le thermique ne doit plus bouger, c'est très bien comme ça !
Il y a 66 mois
chris_lo
chris_lo :
mince j'ai écris "défaut", je voulais dire "défi" :D
Il y a 66 mois
Pedrolito
Pedrolito :
L'art de Bernie de dire tout et son contraire... Apparemment, il avait même évoqué le retour des V10 la semaine dernière... Retour vers le passé.

Le groupe stratégique ferait effectivement mieux de déverrouiller un peu les règlements actuels. Avec, pourquoi pas, une ouverture à d'autres architectures (4 cylindres en ligne bi-turbo pour la partie thermique par exemple), ce qui pourrait inciter d'autres constructeurs ou motoristes à s'investir dans la discipline.
Il y a 66 mois
Aifaim
Aifaim :
Pedrolito@, ce n'est pas la vocation de la F1 d'ouvrir le choix de la motorisation. Elle l'a fait à l'arrivée de cylindrée à 3000, en 1966 en autorisant la greffe d'un compresseur aux 1500 en usage jusqu'à l'année précédente. Personne s'y risqua quitte à chercher des architectures très (trop) complexes. Ainsi BRM choisit d'accoler deux moteurs 1500 qui offrirent un H16. Avec la technologie de l'époque, ce ne pouvait réussir. Pourtant, Jim Clark sur sa Lotus équipée de ce monstre réussit l'authentique exploit de remporter un grand prix.
Il faudra attendre 11 ans pour que Renault ose, la première, ressortir cette clause sous les quolibets méprisants des Britanniques. Une fois au point, le turbo convainquit de sa suprématie et la cohabitation avec les 3L atmosphériques ne subsista que le temps que chacun s'équipe. Le dernier étant Tyrrell, contraint de tricher pour rester en course.

Il est extrêmement difficile de trouver un équilibre entre les différentes motorisations et si l'Endurance y parvient, cela n'a pas toujours été le cas et, de toute façon, c'est à grand peine.

Si c'est pénalisant sur les courses longues, imaginez sur les courses courtes voire en qualifications quand tout se joue au 1/100e de seconde, avec des équivalences en consommation mais avec un équipement pneumatique identique pas forcément performant de la même façon ... Un effroyable casse-tête pour tout le monde.

De toute façon, la Formule 1 n'est pas le terrain idéal pour les constructeurs, sauf la recherche d'image : Nous en avons quatre. Si d'autres arrivent, certains partiront et ces intrusions n'auront que la mauvaise conséquence d'augmenter les coûts.
Il y a 66 mois
alves
alves :
@Pedrolito ferrari à forc e de se faire laminer par les conccurents fini par faire pitié à mercedes.mercedes va aides les macaronis à performer leur moteur en cédant leur partie hybride.
:
Il y a 66 mois
J-Loo
J-Loo :
@ alves

Macaronis ?? Ça te gênerais de laisser ton coté beauf raciste de base à la maison ?
Il y a 66 mois
gokimi
gokimi :
@Pedrolito:Bernie a raison car un retour des v10 serait un immense bonheur pour tout le monde.Parfois il faut faire marche arrière car ce n'est pas nécessairement ce qui est moderne qui est le mieux,par ex(voir le look des imbéciles de notre époque).
Il y a 66 mois
Aifaim
Aifaim :
gokimi@, Ecclestone ne parle pas de V10 mais du V8. En relisant - un peu plus attentivement - la transcription de sa déclaration, il ne souhaite pas un moteur atmosphérique mais des moteurs qui développent 1000 cv. Ce n'est pas tout à fait la même chose.
Il y a 66 mois
gokimi
gokimi :
@Aifaim:ok mais ça dépend du site que vous visiter,moi j'ai bien lu v10 quoique v8 c'est déjà mieux que v6(n'est-ce pas Renault et Ferrari ?)
Il y a 66 mois
VAGpower
VAGpower :
ils ne feront jamais marche arrière .Trop investissent
-pourquoi pas laisser le V6T et vire le système l'hybride .pour reste a l'image des nouveau moteur de série.Des moteurs qui tir énormément de Chevaux sur de petit cylindre (ex:audi 2l 4cyl 400ch)....
C?est sur l'hybride a couté très chers pour adapter cette technologie dans une si petite place (contrairement au wec).
mais bon ça a permis d?attirer un nouveau constructeur HONDA donc cette idée n?était pas si inintéressante pour la F1.ou pourrait voir Toyota qui se dit n°1mondial de voiture hybride revenir en F1(après le WEC)....ou même audi,bmw.....

-berni dit qu'il voudrais de f1 à 1000ch a quoi bon si la réglementation limite l'aero/PU rappelons-nous des V8 qui on du baisaient le tr/min pour moins de puissance..

le plus dur c'est de rendre la F1 plus attirante plus spectaculaire ....




Il y a 66 mois
Pedrolito
Pedrolito :
@Aifaim

Bien-sûr, les constructeurs/motoristes sont en quête d'image en F1, mais je me disais que, justement, fabriquer des PU de ce type pouvait mieux correspondre à celle que certains veulent construire.

Après, il est vrai qu'il serait difficile de trouver une certaine équité dans les équivalences. Mais je me faisais la raisonnement inverse : je me disais que si le WEC arrivait à maintenir de si faibles écarts sur des courses aussi longues, il était possible que les écarts soient encore moindre en F1. Même si, effectivement, j'avais un peu ignoré la problématique de la qualification, dont l'importance est différente sur les formats de course plus courts.

Quoi qu'il en soit, si un retour aux grosses cylindrées me semble ridicule, je suis favorable à un déverrouillage du règlement actuel.
Il y a 66 mois
Aifaim
Aifaim :
Pedrolito@, nous n'avons pas la même opinion mais elles sont tout aussi recevables et crédibles l'une que l'autre. Aujourd'hui, un constructeur a un choix de plus en plus équilibré entre l'engagement en F1 et l'endurance. Cette dernière peut accueillir plus de marques mais l'aura de la F1 est encore plus porteuse même si elle est plus onéreuse. C'est un peu comme la publicité à la télévision ou dans les journaux.
Il y a 66 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
Il ne faut jamais donner trop d'importance au déclarations contradictoires de Bernie, sauf qu'il lui reste encore malheureusement assez de pouvoir pour semer le trouble. C'est un personnage qui est à mille lieues de ma conception du sport. Bon faut encore faire avec, hélas...
Plus concrètement vous savez combien j'apprécie les défis technologiques et à ce point de vue ces nouveaux PU sont le graal du progrès pour les motoristes. A son âge, Bernie est logiquement un nostalgique. La réalité de notre monde même en F1, c'est l'hybridation, la baisse des consos, etc. bref plein d'arguments qui font à première vue plus penser à l'ennui quotidien de se trainer dans un "promène couillons" de Toyota hybride que de s'éclater en 458 Spéciale. (la Toyota Prius est pourtant une excellente auto, mais...)
Ceci étant dit, je constate toujours que comme Bernie, nombre de ses détracteurs acharnés sont les premiers à toujours imaginer la réalité de la F2014 et maintenant 2015 dans le prisme de ce qu'était la F1 avant. Nombre de débats ici ont été complètement faussés par cette manière de comprendre les choses. Je tente régulièrement de rappeler que pour comprendre comment ça marche, il ne faut plus raisonner avec notre logique d'avant 2014. C'est inconfortable car c'est souvent l'inconnu, comme toutes les grandes nouveautés. Quand j'avais dit il y a un an que Mercedes allait faire main basse sur la discipline beaucoup ricanaient en coulisse sûrs que rien ne changerait vu l'exceptionnel expérience de Reanult et Ferrari. Ce n'était pas de la pub pro merco, de la connivence avec l'ennemi ou que sais-je, juste le constat d'une discipline en plein changement et que je ne voyais pas Renault et Ferrari prendre les choses par le bon bout. Et ce malgré tout le respect que j'ai pour leur glorieux passé.
Je ne vais pas vous refaire le refrain des vertus et des qualités potentielles des PU mais je voudrais simplement rappeler que ce règlement est conçu pour être le cadre d'une politique de développement sur 5 ou 6 ans minimum. Il a été signé par ses protagonistes pour être le cadre durable de cette démarche. Vu le défi technologique les investissements sont importants dans la première phase, mais justement le règlement par son principe de gel progressif, limite le développement ensuite pour éviter la surenchère au fil des ans. Laissons un peu de temps pour mieux juger.
Déjà nombre de débats enflammés ont presque disparu, je ne citerais que la conso et les débitmètres. Vous verrez que le bruit pourtant fabuleux des V8, V10 ou V12 atmo ne sera pas oublié, juste rangé dans une autre époque. Cela me fait penser à l'arrivée des turbo réacteurs en aviation ou des multicylindres japonais en moto. Je suis le premier à vibrer au bruit du Yak ou d'un Spit, d'un vieux mono desmo ou encore mieux d'un 2 temps en furie mais j'ai compris que c'était hier.
Je m'applique parfois avec de très vieux mécanos de course à l'ancienne, des amis âgés pour qui j'ai gardé depuis ma jeunesse beaucoup d'affection, à les emmener visiter de l'intérieur un antre technologique moderne dont je tairais le nom. Ils ressortent éblouis, effarés, sans voix, presque incrédules. Mais dans leurs yeux je remarque toute cette curiosité restée intacte, leur passion de la performance, d'une vie passée à vouloir toujours être les meilleurs. On ne se refait pas quand on a la passion. Un d'entre eux presque en larmes m'a dit "Merci mille fois merci, si j'étais mort sans avoir vu cela je serais mort idiot". Je l'ai rassuré en lui disant qu'au fond la démarche était toujours un peu la même. J'espère pour ma part ne pas mourir idiot.
Il y a 66 mois
pignon
pignon :
j'ai toujours pensé que la formule "reine" du sport auto se devait d'être à la pointe de la recherche , un labo, qui profiterait à l'ensemble de la filière mécanique de Mr tout le monde. Comme ce fut le cas il y a encore quelques années. Et pour les moteurs avoir comme objectif d'aller vers un rapport cylindrée / puissance le plus faible possible ...Les coût seraient accessoires si les recherches (comme c'est le cas )se font aussi pour les motoristes dans le cadre du staff technique des grand constructeurs, qui en tireraient les enseignement pour la "série" ... Supprimons les artifices tel le DRS, la limitation des moteurs etc., les limitations de débits, laissons la bride sur le cou des ingés ...et vous verrez le spectacle seront tout autres ...
Il y a 66 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.