> > > > Réorganisation à la tête de Ferrari

Réorganisation à la tête de Ferrari

Pour ceux qui en doutaient encore, c'est une véritable nouvelle ère qui s'ouvre chez Ferrari puisqu'une réorganisation de son équipe technique vient d'être annoncée.

© Ferrari - Pat Fry a quitté la Scuderia© Ferrari - Pat Fry a quitté la Scuderia

Les vérités d'un jour ne sont pas celles du lendemain. Ainsi en 2012, après son arrivée de chez McLaren en tant que directeur de l'ingénierie, Pat Fry avait eu les coudées franches pour recruter, notamment à Woking.

Mais après trois nouvelles saisons sans aucun titre, les nouveaux dirigeants à Maranello ont décidé de tourner la page et de mettre en place une nouvelle organisation technique. Cela a conduit au départ de Pat Fry ainsi que de celui de Nikola Tombazis, qui était ingénieur en chef depuis 2006.

Cela renforce donc l'emprise du directeur technique, James Allison. Celui-ci est confirmé dans son poste. Il sera secondé par Simone Resta, qui devient le nouvel ingénieur en chef, et par Mattia Binotto, responsable de l'ensemble de l'activité moteur de Ferrari.

Mais Maurizio Arrivabene, le nouveau directeur de l'écurie, a également décidé de revoir l'organisation commerciale de la Scuderia. Il a ainsi décidé de créer un nouveau département commercial, dont il prendra la tête. Cette décision est logique dans le sens où il était auparavant le responsable du sponsoring de Philip Morris, le principal sponsor de la Scuderia. Il est donc au courant de l'ensemble des négociations commerciales qui entourent Ferrari. Il sera épaulé par Renato Bisignani, qui passe de responsable presse à manager marketing.

Reste à voir si ces changements se traduiront par davantage de réussite en piste que la dernière vague...

Avec la participation de www.businessf1.fr


Economie, Ferrari et Fry Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




42 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
En lisant le dernier paragraphe d'un article qui souligne l'importance nouvelle accordée aux recettes financières, le recrutement de America Movil et - accessoirement - de Guttierrez s'expliquent mieux.
Il y a 33 mois
alves
alves :
@Aifaim :

la réorganisation ferrari c'est quoi? chiper chez les autres et virer chez soi.Voilà depuis le départ du français todt , les macaronis ne cessent de réorganiser.
en ce moment , ferrari pense déjà les noms à chiper et à virer pour 2016
Il y a 33 mois
arno
arno :
@alves
Et le jour ou Ferrari gagnera à nouveau ça sera évidemment parce qu'ils sont vils et méprisables de recruter les meilleurs chez leur concurrents qui sont incapables de les retenir.
Alors que quand c'est Mercedes qui applique la même politique en rachetant l'écurie championne du monde puis qui recrute Toto Wolff (Williams), Paddy Lowe (McLaren) et bien d'autre on appelle de la stratégie comprenne qui pourra.
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
Finalement, cette vision comptable de la scuderia m'inquiète : Sur le fond, une écurie bien gérée est profitable mais le souci vient d'éventuels objectifs donnés à Arrivabene. Le risque est énorme de ne pas équilibrer le budget défini (verrouillé ?) par manque de sponsoring et autres redevances ou des dépenses supplémentaires imprévues.

Dès lors, la vague, le tsunami de licenciements prend une autre signification : Ce n'est pas un manque d'efficience qui est reproché mais bien un coût en salaires et autres frais. J'imagine bien la direction comparer les résultats d'autres équipes avec des budgets infiniment moindres que l'équipe Ferrari.

Réduire un train de vie dispendieux est positif mais s'il s'agit de rogner sur les investissements et la recherche perpétuelle pour faire progresser la monoplace, ce sera clairement l'assurance de ne pas sortir de son marasme relatif actuel.

On est à des années-lumière d'un Monopoly humain caricatural et binaire schématisé par Alves@.
Il y a 33 mois
chris_lo
chris_lo :
@ arno :
ben moi ça me choque plus, car Mercedes n'est là que depuis 2010 et a voulu s'imposer rapidement. Fatalement, ça passait par une débauche de moyens et du recrutement à grande échelle. Ferrari, c'est Ferrari, la plus vieille écurie du paddock, la plus titrée, la plus suivie, la plus tentante... le management a été défaillant quoiqu'on en dise, d'ailleurs ils ont tous sauté tu l'auras remarqué :p
Il y a 33 mois
arno
arno :
@chris_lo
Donc Mercedes rachète le motoriste Illmor puis après Brawn GP écurie championne du monde mais il est normal qu'elle débauche chez les concurrents.
Ferrari présent depuis 60 ans non.
Comprenne qui pourra.

Que le management de Ferrari ait été défaillant n'ait pas le problème le problème c'est que quand les concurrents de Ferrari font ce que l'on reproche à la scuderia il y a toujours une bonne raison.

Tout le paddock l'année dernière a tenté de profiter des difficultés de Lotus pour recruter son personnel de quoi a-t'on parlé de Ferrari qui pique Raiko à Lotus alors que Lotus était incapable de le payer, par contre Boullier qui signe chez McLaren pas de problème et il y en a d'autre qui sont partis ailleurs sans que ça n'émeuve qui que ce soit ce qui est bien normal.
Il y a 33 mois
manu
manu :
Buongiorno Pedrolito

Rob Marshall a refusé l'offre de Ferrari de quitter Redbull.
Quand je pense au nombre de personnels par postes chez Ferrari, je me dis que çà ne marchera jamais. Au debut, tout ce beau monde va se coordonner pour finir par se tirer la bourre par jalousie à la fin..

En tout cas, quel plaisir de voir les sourires radieux de Nando avec son staff (Button/ Ron Denis et Honda), très succint mais plus vrai que l'arbre de noël de Ferrari qui va se transformer en feux de paille fin 2015.
Il y a 33 mois
manu
manu :
Hamashima est viré aussi par Ferrari; spécialiste des pneus Bridgestone péchot à grand coup de pub et d'euros pour étudier les pneus Pirelli.
A qui le tour? au milieu de 2015, il y en aura d'autres, et je ne serais pas étonné de voir Binotto aussi viré quand Zimmerman (le pigiste ) sera en poste, ainsi que Kimi car je ne crois pas du tout à l'efficacité de la 666 par rapport à la monoplace de 2014.

Il y a 33 mois
Maranella
Maranella :
@manu@
tu en écris des bêtises à la minute quand tu n'es pas insultant pour la raison humaine...et les italiens entre autre....

je te cite :"Alonso et SON staff( Button, Ron Dennis et Honda) ...doit-on comprendre que Alonso est le grand patron de Ron Dennis, de Button et même de Honda ?
faut arrêter de picoler à ce stade ton cas est grave...
Il y a 33 mois
arno
arno :
@manu
Je vous donne le même conseil qu'à alves.
Candidater chez Ferrari.
Il y a 33 mois
Grumpy
Grumpy :
Ben si on regarde bien, lorsque Ferrari a piqué chez la concurrence Tombazis et surtout Pat Fry; ils était considéré -à raison- comme des cadors...et ils n'ont pas réussi à faire gagné Ferrari ! Allison va t'il y parvenir, rien n'est moins sur d'autant que cette période très tourmenté (qui rappelle Lotus y'a un an, même si c'est pour d'autre raisons) risque de gêné un travail serein Indispensable à la création d'une bonne voiture !! aura-t-il-il-il une seconde chance si la voiture n'est pas parfaite du premier coup ? Et l'excellentissime Bob Bell qui doit arrivé sous peu (qui sois dit en passant était le chef d'Allison chez Renault) vas-t'il être casé ? A la place d'Allison ?....
Il y a 33 mois
Pedrolito
Pedrolito :
@Manu

Comme je disais sur un autre article, tous ces ingénieurs sont un peu les victimes collatérales du chaos mis par ton poulain. Comme Aldo Costa en son temps, qui fut le premier fusible. On sait maintenant que le problème n'était pas l'ingénieur mais le pilote. Dois-je rappeler le tacle de Costa à l'attention d'Alonso ? "Je considère Alonso comme un vrai grand pilote, au volant. En dehors de la voiture, c'est un personnage indéchiffrable pour moi, une énigme" a-t-il déclaré l'été dernier.

Avant de partir chez McLaren pendant deux saisons, Nicholas Tombazis avait de grosses responsabilités dans la Scuderia. Jusqu'à la F2004 incluse (me semble-t-il), il était chef de l'aéro. La F2004, la Ferrari la plus dominatrice.

Fry, pareil, il a supervisé la conception de monoplaces très réussies.

S'ils retrouvent le succès ailleurs, cela viendra confirmer que les problèmes de la Ferrari ne venaient pas des ingés mais du pilote...
Il y a 33 mois
manu
manu :
@Pedrolito :

On verra avec l'enfant gâté Vettel que la convulsion chez Ferrari continuera de plus bel ,pire qu'en 2014 avec tous ces recrutements inappropriés. Comment Bob Bell par exemple pourra t il travailler dans la sérénité et efficacité en devenant le subalterne d'Allison qui fut sous sa coupe chez Renault sport. On peut être certain que Bob Bell sera qu'un pigiste au même titre que Zimmerman et consorts, la lutte d'influence battra son plein Ferrari ne trouvera jamais un socle solide avec une telle réorganisation .

Je reviens sur Vettel qui n'a jamais dompté la RB10 avec un train arrière moins accrocheuse comme fut ses devancières. Je doute fort que Ferrari arrivera à sortir une 666 plus efficace que la RB10 , il ne gagnera pas sans une monoplace au-dessus du lot.....
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
Pedrolito@, plus j'y pense et plus je me persuade que cet écrémage est moins l'incompétence que le coût d'une équipe sans rapport avec les résultats médiocres de cette saison.
Les hommes mis en place sont des gens plus versés dans la finance que dans le cambouis et les promus sortent du rang. Pour moi, Arrivabene a une enveloppe qu'il ne devra pas dépasser, sauf à trouver des fonds complémentaires. le premier exemple, c'est Gutierrez et ses sponsors.

J'ai l'impression que le mot d'ordre a été : D'autres font mieux avec moins d'argent. Donc, on réduit le financement.
Il y a 33 mois
Supervroum
Supervroum :
@Aifaim,

Raisonnement très bon car complètement logique :)
Il y a 33 mois
ayenge
ayenge :
Ferrari ne fait ni plus ni moins que ce que les autres font. Quand ça ne marche pas on repart d'une feuille blanche.... la valse des managers et autres ingénieurs a toujours fait partie intégrante de la F1. Ce n'est donc pas une surprise. Cela reste une très grande écurie et son palmarès sportif parle pour elle (et pas qu'en F1 d'ailleurs). Malgré les résultats qui font défaut depuis quelques saisons (et encore faut relativiser car ils ont quand même disputé le titre par deux fois au moins ces 5 dernières saisons....) suscitera toujours la passion que ce soit des pilotes de F1 ou autres sport auto....ou encore pour conducteur lambda car je crois qu'on rêve tous d'avoir une Ferrari FXX K (franchement un monstre de puissance et de beauté plutôt qu'une Renault Twingo ou une canette de Redbull vide dans notre garage). Les réalisations qui sortent de leurs chaines de production suscitent toujours l'émotion... et ça peu de marques peuvent se targuer d'une telle réussite (commerciale aussi) ! Laissons-les faire, ils sont mieux placés que nous pour savoir ce qui est mieux pour eux !
Il y a 33 mois
Pedrolito
Pedrolito :
@Manu

J'espère que t'as bien regardé Les Spécialistes F1 hier ! On a eu quelques confirmations sur le cas Alonso.
Dont la plus cruelle : c'était le troisième choix pour McLaren ! Dennis souhaitait logiquement faire revenir Hamilton. Constatant que ce serait difficile, il a tout fait pour attirer le quadruple champion du monde Vettel, qui a logiquement préféré la légende Ferrari, voulant reconstruire une écurie, dont il a la passion, laissée en lambeau.

Ainsi, Alonso n'avait pas d'autre choix que McLaren, qui lui aurait préféré deux autres pilotes. A ce stade, ce n'est même plus un mariage de raison...
Il y a 33 mois
manu
manu :
@Pedrolito :

Non , je n'ai pas vue cette émission , mais enfin tout l'entourage de Nando chez Ferrari est parti avec lui chez Mc Laren veut dire beaucoup de choses, ce que l'enfant gâté Vettel n'a pas réussit même son ami mentor Rocky a refusé de le suivre dans ce souk Ferrari . A ce propos, Horner à prévu que l'association Ferrari Vettel sera un fiasco et que l'enfant gâté tôt ou tard reviendra au bercail.
Bob Bell a refusé l'offre de Ferrari à la dernière minute comme beaucoup le présentait , il a mesuré l'organisation de Ferrari ingérable avec Allison à la commande, celui même qui fut sous sa coupe chez RSF1.La prochaine charrêtte sera Allison fin 2015
Il y a 33 mois
Pedrolito
Pedrolito :
@Aifaim

Oui, c'est une hypothèse qui tient la route.

Mais dans le cas présent, le limogeage de Tombazis est probablement plus coûteux que son maintien. Apparemment, il disposait d'un contrat en béton, et son annonce tardive serait due à de longues négociations.

Il est clair que l'entrée en bourse de Ferrari (enfin de 10 % de Ferrari) à Wall Street a forcément eu un impact sur les changements récents. Mais je ne pense pas que ce soit une simple vision comptable. Je pense que, là encore, on est sur le terrain de l'image. La Ferrari en pleine reconstruction et en reconquête, c'est probablement une meilleure image pour les marchés (vu que ces marchés sont de plus en plus sensibles et qu'ils s'affolent pour le moindre petit détail), que la Ferrari en plein marasme, plombée par des luttes intestines
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
... et je viens d'apprendre que Neil Martin s'en va : ce n'est plus une hémorragie, c'est un curetage !

Ce qui me semble surréaliste, c'est que - à part Allison - tous les partants sont les pères de la Ferrari 2015. Allison va devoir régner sur une génération d'ingénieurs dont je ne doute ni des compétences, de la bonne volonté et de la motivation mais qui vont devoir apprendre à être "chef". Ceux qui parmi vous sont passés par cette étape savent que l'obstacle est franchissable mais bien réel.
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
manu@, "tout l'entourage" d'Alonso l'a suivi chez McLaren ? Merci d'être précis et de donner TOUS les noms. Au fait, Di Montezemolo (Alitalia) et Dominicali (Audi) n'en sont pas ...
Il y a 33 mois
Pedrolito
Pedrolito :
Apparemment, Allison n'a pas du tout eu les mains libres sur le projet 666. C'est encore principalement une création de Fry et Tombazis semble-t-il

Faut pas s'attendre à un miracle en 2015. Si déjà le châssis est mieux équilibré, avec un poids du PU plus contenu notamment, ce sera déjà pas mal pour passer la puissance au sol. Parce que le manque de puissance du PU Ferrari est souvent souligné, mais vu comment cette puissance passait au sol, avec ce train arrière capricieux (à l'image du pilote remercié finalement), des chevaux en plus n'auraient pas changé grand chose (sauf en ligne droite).

Non, les changements intervenus auront surtout un impact réel en 2016.
Sans oublier l'investissement et la science technique du quadruple champion du monde Vettel qui va beaucoup apporter. :)
Il y a 33 mois
gokimi
gokimi :
@Pedrolito:effectivement Alonso n'avait PAS d'autres choix(excepté Lotus) et il veut regagner immédiatement....mais il devra encore et encore patienter car la Mercedes il ne l'a pas eue.
Il y a 33 mois
Bertrand
Bertrand :
Alves c'est portugais ou je me trompe ? un conseil soit plus polis a ce peuple qui ne ta rien fait lui, car traité les italiens de macaronis "je te cite" que tu n'aime pas Ferrari c'est ton droit mais pa d'insulte car c'est comme si on te traitait de....bouffeur de tripes;; je crois.
A bon entendeur Salut
Il y a 33 mois
manu
manu :
@pedrolito
La scudéria continue sa restructuration à grandes enjambées sans réflechir, travail à l'ancienne comme le fameux concept :"Italinisation".La dernière victime Hamashima (bridgestone) , l'ingénieur Japonais suit de peu le départ de Fry et de Tombazis.lol! 3 heures après celui de Neil Martin chipé chez Mc Laren à l'époque à coup de 2 chiffres suivis de plusieurs zéros d'euros.
La gazzetta dello sport affirme que désormais toute la réussite ou l'échec de la 666 de 2015 repose entièrement sur l'épaule d'Allison.

El mondo deportivo affirme dans ses colonnes que la revolution/restructuration (terme nouveau made in ferrari) c'est bien mais pas si elles annonce le CHAOS.

la scudéria Ferrari a perdu trop de responsables pour croire qu'elle pourra seulement compter sur les survivants de ces évictions ainsi que des nouvels arrivants dont la plupart ne sont que des pigistes comme l'arrivée probable en catastrophe de Jock Clear .

En 2013, la faute de la défaite fut le pauvre Marmorini
De 2009 à 2010 ce fut les pneus Pirelli
De 2011 à 2012 ce fut la faute de la soufflerie
De 2012 à 2014 la faute à Nando

ET .... à partir de 2015 , ce sera la faute à ALLISON et KIMI le prochain viré et pourquoi pas celle aussi de l'enfant gâté qui va se faire humilier par les jeunes pilotes
Il y a 33 mois
tulaferme
tulaferme :
@manu
-1000
Il y a 33 mois
DarkSchneider
DarkSchneider :
A priori, la ferrari 2015 est une bombe.
Vu que tout le monde a sauté.
La meche etait trop courte.
Il y a 33 mois
darkmika31
darkmika31 :
@ayenge :
"Laissons-les faire, ils sont mieux placés que nous pour savoir ce qui est mieux pour eux !"
-> Je suis tellement d'accord avec vous...

On entend tellement de "y'a-qu'à-faut-qu'on" par ici, qu'on en oublie parfois qu'on parle d'un milieu ultra-professionnel & hautement technique. Quand bien même un responsable technique se fourvoie dans ses choix (c'est arrivé aux meilleurs, y compris Adrian Newey), on ne devrait jamais oublier que s'il est parvenu à ce poste de responsabilité, c'est qu'il a démontré à un moment donné des capacités hors normes, bien au-delà de l'ingénieur lambda. Et c'est la même chose pour la plupart des responsables d'équipes, je pense à Christian Horner ou Eric Boullier par exemple, ces gens-là ont d'ores-et-déjà prouvé leur valeur.
Donc quand on entend que le staff RedBull a choisi Kvyat pour vendre des canettes en Russie, plutôt que de prendre l'extra-terrestre Vergne, alors que leur unique objectif est de reconquérir le titre constructeurs face à Mercedes, moi je me marre.
De même quand on lit que la FIA est un ramassis de corrompus & d'achetés, parce qu'ils ne mettent pas à la disposition du premier quidam venu le rapport complet sur l'accident de Jules Bianchi.
Le jour où on arrive à la conclusion que tout le monde est incompétent sauf soi-même, il est alors temps de se poser les bonnes questions... :)
Il y a 33 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Aifaim :
"ce n'est plus une hémorragie, c'est un curetage !"
Que dis-je, c'est une purge stalinienne !! c'est une liste à la Saddam !! ^^ ^^ ^^

@DarkSchneider :
très très bon :)
Il y a 33 mois
Pedrolito
Pedrolito :
@Manu

Petite chronologie des événements de la période Nando chez Ferrari (je préfère ne pas évoquer ses frasques précédentes chez Renault et McLaren) :
- 2010 : tout est de la faute de Chris Dyer et de sa mauvaise stratégie lors du GP d'Abu Dhabi => Nando obtient son scalp (oubliant volontiers ses propres erreurs commises pendant la saison, notamment celle de Monaco - où il a fait rail - et celle de Spa - joli petit tête-à-tête) ;
- 2011 : tout est de la faute d'Aldo Costa, dont il a dit pis que pendre (ingé has been, dépassé etc.) => Nando obtient son scalp. Pendant ce temps, Brawn, lui, flaire la bonne affaire pour le compte de Merco.
- 2012 à 2014 : tout est de la faute de Marmorini, Fry et Tombazis => Nando obtient finalement leurs scalps, mais manque de pot, sa propre tête est tombée entre temps.

Rappelons tout de même que ces fameux "incompétents" (en réalité, Tombazis est un des meilleurs aérodynamiciens...) lui ont pondu des voitures compétitives ET extrêmement fiables. Les titres 2010 et 2012 étaient largement gagnables. Après tout, en 2008, Hamilton était dans la même situation en ne disposant pas de la meilleure auto, ce qui ne l'a pas empêché de devenir champion.
Je ne reviendrai pas sur la saison 2013, avec une Ferrari performante d'entrée mais qui a pêché au niveau du développement. L'ami Nando ayant préféré sécher la première séance d'essais privés à Jerez plutôt que de récolter de précieuses datas. Sacré investissement...

Mais coup de théatre. 2014 : un inconnu de la F1, Mattiacci, remplit sa mission à la perfection. Il montre la porte de sortie à Nando (qui a pris la Scuderia pour son pallaisson, faut le dire) en le remplaçant par le quadruple champion du monde Vettel.
Comme il le dit, Nando a le choix : soit être payé par la Ferrari pour regarder les GP à la TV jusqu'à la fin de son contrat, soit il s'en va là où on veut bien de lui, la queue entre les jambes. Finalement, il trouve refuge chez McLaren qui n'a pas réussi à faire revenir au bercail Hamilton et qui a échoué à attirer le quadruple champion du monde Vettel pour bâtir son projet.
Il y a 33 mois
Nicolas
Nicolas :
@Darmika31@Pedrolito
@tous les autres, 'y a pas de raison... ;-)

Chacun est maître chez lui et est donc libre de choisir les erreurs qu'il commet. Les écuries peuvent faire ce qu'elles veulent mais doivent alors en assumer toutes les conséquences. L'Histoire seule jugera de la pertinence de ces choix.
Succès ou échec ne sont que le résultat d'une combinaison éminemment complexe de facteurs que personne en peut prétendre maîtriser entièrement. Ce qui est bon sur le papier peut ne pas marcher dans les faits et inversement, la responsabilité n'en incombe pas forcément à une personne plus qu'à une autre mais à la fameuse combinaison de facteurs.
De là, pratiquer le harcèlement anti-Alonso est stérile. Rien ne garantit que le nouveau montage de Ferrari fonctionnera mieux avant le bilan de la prochaine saison. Si Ferrari se plante en 2015, faudra-t-il accuser une rémanence surnaturelle de l'influence de Fernando ?

Pour ce qui est de l'accident de Jules Bianchi,cela relève également d'une combinaison complexe de divers facteurs. Ne pas communiquer le résultat d'une enquête me paraît juste hautement suspect quant au contenu d'un rapport de 396 pages dont on peut même douter de l'existence puisque personne ne l'a vu.

Donc, quand on est un milieu ultra professionnel, on n'est pas à l'abri d'erreurs, mais on les assume sans se défausser sur un autre. Quand on est une institution qui se prévaut d'agir pour la sécurité, on fait acte de transparence.
Je précise qu'en parlant des membres de la commission d'enquête, je ne parlais pas d'incompétence mais de ne pas être compétent, ce qui est totalement différent. Toujours du fait de cette combinaison complexe de facteurs, nul ne peut prétendre pouvoir analyser seul tous les paramètres et le panel présenté ne rassemble pas l'étendue des compétences nécessaires tout simplement parce que les personnes choisies ne sont pas dans leur rôle. Nous n'avons là que des représentants de parties prenantes de la compétition, et sans leur retirer quoi que ce soit, ils ne peuvent être considérés comme experts indépendants exempts de conflits d'intérêt. Cela n'est qu'une enquête interne à la F1, une expertise judiciaire ne pourrait certainement pas être composée de cette façon.

En conclusion, chacun est libre de ses choix, si vous vous contentez de 11 points extraits du rapport du Loch Ness, libre à vous, j'ai choisi de demander la vérité en version intégrale en considérant que si j'étais de la famille de Jules, je n'accepterai pas d'en rester là. L'Homme étant censé faire la différence en apprenant de ses erreurs, aucun accident ne devrait rester sous la couverture...
Il y a 33 mois
manu
manu :
@Pedrolito :

Tu es entrain simplement de biaiser l'histoirique de la défaite à outrance de Ferrari depuis des années, tu es exactement comme ton écurie ,trouver des boucs émissaire pour masquer son insuffisance, en technologie , n'importe quel amateur de F1 ne te donnera raison.

Entre nous, 2015 sera pour Ferrari la continuité de ces 6 dernières années, une défaite cuisante qui ébranlera pour de bon ce team. Nando a eu beaucoup de courage et de perséverance aux yeux de tous les sportifs et amateurs de sport autos, de la F1 en particulier en portant à lui tout seul à bout de bras Ferrari, cette monoplace rouge bancale humilée par 4 fois par un fabricant de canettes ......Vettel ne ferait pas de miracle, il n'a pas finit de voir les ailerons arrières de son ancienne écurie redbull et des mercedes; et rappelle toi ceci, au milieu de la saison 2015, vettel pourra aussi admirer l'aileron arrière de la Mc Laren de Nando.

Je disais qu'après 2015, la réorganisation / éviction sans fin continuera chez Ferrari , les victimes seront Kimi , Allison, Binotto , une liste non exhausitive , les va et vient des ingés pigistes continueront comme la marque de fabrique de la scudéria car les ingés cadors ne voudront jamais travailler dans ce souk de couleur rouge, ils préférent la stabilité le travail en vrai professionnel comme RB, Williams (le garagiste) et mieux Mercdes




Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
darkmika31@, tout à fait d'accord - mais cela ne vous surprendra pas !

Quand vous écrivez "le jour où on arrive à la conclusion que tout le monde est incompétent sauf soi-même, il est alors temps de se poser les bonnes questions... " cela me rappelle l'époque de bien avant la Formule Avoine (c'est dire !) : A Rome, un général vainqueur avait droit à un défilé (le triomphe) sur son char. Mais à son côté, un esclave lui sussurait à l'oreille régulièrement "memento mori" (souviens-toi que tu n'es qu'un homme ...)"
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
Nicolas@, le malentendu sur ce rapport est net : La FIA l'a effectivement diligenté pour comprendre ce qui s'était pas passé et prendre d'éventuelles mesures pour que cela ne se reproduise pas dès l'ouverture de la saison 2015. L'avantage, c'est que le collège désigné se composait de personnes connaissant le sujet de manière incontestable.

Ce n'est pas une expertise judiciaire et cela n'a jamais été sa prétention. Pourquoi cette dernière n'a-t-elle encore rien publié ? Parce qu'elle va prendre beaucoup beaucoup de temps et que la sécurité sur les circuits de F1, elle sera nécessaire dès Février avec les essais de pré-saison.

J'ai du mal à comprendre pourquoi vous tenez tant à connaître le contenu d'un rapport dont vous contestez la légitimité. Attendons celui de l'expertise judiciaire qui apportera des éléments incontestables d'après vos dires.

Il y a eu une erreur de communication commune à la presse du Net à la publication du communiqué de la FIA : Tout le monde a fait son titre sur le ralentissement supposé insuffisant de la Marussia. L'émotion a fait le reste.

Nous avons connu un cas de figure similaire après l'énigmatique accident de Jo Gartner dans les Hunaudières aux 24 heures du Mans 1986. L'hypothèse d'une rupture de suspension avait été évoquée sans certitude. En interne, l'ACO avait demandé à tous les postes de commissaires répartis sur le circuit de pointer chaque voiture escaladant les vibreurs, ce qui était supposé fatiguer les suspensions surtout sur une course aussi longue. Le but n'était pas de rechercher un ou des "coupables" (pilote, équipe, constructeur) mais bien de trouver une parade à un éventuel comportement susceptible d'être dangereux.
Il y a 33 mois
Nicolas
Nicolas :
@Aifaim

Je ne remets pas en cause la légitimité du rapport d'enquête, mais vu que personne ne l'a vu, je me demande même s'il existe. Quel est l'intérêt de mentionner un rapport en allant jusqu'à préciser qu'il fait 396 pages si c'est pour ne pas en publier une seule ?
Qu'on me dise qu'il y a des données sensibles, je veux bien, qu'il y a des infos personnelles, pas de problème, mais dans ce cas, une version expurgée peut encore faire l'affaire. Mais là... rien !

Pour la partie expertise judiciaire, je ne sais pas s'il y en aura une. Je ne sais pas comment ça se passe au Japon, mais si personne ne s'est constitué partie civile, je doute que la justice française se saisisse spontanément pour cette affaire délicate où la victime est dans le cirage, où l'équipe a été liquidée et où les organisateurs retiennent l'information.

C'est donc pour ne pas être influencé par les titres de la presse que je demande à voir ce rapport. Moi aussi je veux comprendre ce qui s'est passé, non pas pour chercher un responsable mais pour savoir si les mesures prises seront suffisantes pour éviter une récidive.
Dans les facteurs les plus flagrants de cet accident, il en est qui ne devraient pas nécessiter de tergiversations pour être corrigés. J'imagine que certains points seront négociés mais je m'étonne qu'il n'y ait pas plus de communication sur l'avancement du dossier. Je m'étonne que les journalistes ne fassent pas pression pour en savoir plus. Je m'étonne que personne d'autre ne demande à voir le contenu du rapport. Tout le monde s'en fout alors ?
Si les actions correctives doivent être en place pour février, il faudrait qu'elles soient déjà définies. C'est peut-être bien trop tôt pour certaines mais le rapport est sensé faire des propositions...
Je suis peut-être le premier quidam venu à demander à voir ce rapport, mais comme je n'ai jamais dit que ses auteurs étaient "corrompus et achetés", je n'ai aucun état d'âme à maintenir ma position. Des gens ont travaillé dans l'ombre pour analyser l'accident et en tirer des enseignements et ces enseignements sont cachés, pourquoi ?
Il y a 33 mois
arno
arno :
@nicolas
Ca c'est déjà produit avant l'accident de Bianchi que des pilotes sortent sous drapeaux jaunes sur piste humide alors qu'un véhicule d?intervention est présent sur le circuit sans que la moindre leçon n'en soit tirée.

A force de répéter toujours les mêmes erreurs le jour arrivent ou un drame survient.

Les seuls responsables des conséquences d'une banale sortie de piste sous drapeaux jaunes de Jules Bianchi ils sont à la FIA.

Ils pourront toujours arguer du fait qu'il n'a pas assez ralenti et qu'il est fautif (ce qui est vrai) ceux qui sont responsables de son état aujourd'hui sont ceux qui ont pris la décision d'introduire un obstacle sur le circuit sans intervention du SC, et cela d'autant plus qu'une voiture abandonnée dans un bac à graviers constitue un danger bien moindre en cas de collision même frontale qu'un engin de levage.
Il y a 33 mois
Nicolas
Nicolas :
@Arno

J'ai justement un problème avec la dualité de la FIA qui d'un côté se targue d??uvrer pour la sécurité routière et qui de l'autre côté pêche par des erreurs grossières que le premier quidam venu peut repérer.
Il y a donc des pratiques à amender sérieusement pour garder un semblant de crédibilité dans la mission sécuritaire que la FIA s'est donnée. Et pour cela, il faut savoir de quoi on parle, donc prendre connaissance du contenu du rapport d'enquête pour éviter suppositions et hypothèses de comptoir.
J'aimerais bien savoir pourquoi les pilotes, qui sont les premiers concernés, ne disent rien. Pourquoi les commissaires de piste ne parlent pas ? L'omerta qui recouvre cette affaire m'inquiète, je le dis sincèrement, ce n'est pas un bon message à envoyer.
Si la FIA faisait un peu moins la girouette avec sa règlementation, il lui resterait du temps pour la sécurité.
Désolé pour le yakafokon, mais la FIA s'est exposée à la critique, elle devra vivre avec.
Il y a 33 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Nicolas :

Sans vouloir vous offenser, je pense sincèrement que la FIA n'attend pas votre approbation ni celle du public pour mettre en place ce qu'elle juge nécessaire en termes de sécurité.
Puisque vous semblez à cheval sur les détails, je vous invite à vous pencher sur le réglement sportif de la FIA, et notamment sur le paragraphe définissant le régime de doubles drapeaux jaunes (j'ai trop la flemme d'aller le rechercher, j'aurais dû le mettre en favoris depuis le temps que je le cite à tout bout-de-champ :) ).
Vous pourrez noter à quel point l'accent est mis sur le niveau de danger d'un tel déploiement, avec notamment une référence à l'exposition des commissaires de piste, et l'obligation de pouvoir s'arrêter à tout moment. J'insiste : être en mesure de s'arrêter à tout moment, pas juste éviter un obstacle.

A partir de là, vous pourrez tourner le problème dans tous les sens, traquer le dernier rond-de-cuir de la FIA dans son bureau (spéciale dédicace à @Aifaim :) ), et déjouer tous les conflits d'intérêt que vous voulez, mais la première question qui mérite d'être posée c'est : est-ce que la Marussia était en mesure de s'arrêter en quelques mètres en abordant le turn 7 à près de 160 km/h ?

Corollaire de cette question : si au lieu de percuter un engin de levage, elle avait fauché un commissaire de piste, quel serait le débat aujourd'hui ?

Je m'excuse auprès des forumeurs de remettre une pièce sur ce sujet très douloureux, mais je ne peux pas me résoudre à laisser le champ libre à cette seule interprétation.
Il y a 33 mois
Nicolas
Nicolas :
@Darkmika31

Mais c'est justement les réponses aux questions que vous posez que je cherche dans le rapport d'enquête !
Si la FIA prend des mesures de sécurité supplémentaire, qu'elle en parle.
La sécurité, ce n'est pas seulement mettre en place des obligations et restrictions, c'est aussi expliquer pourquoi elles sont nécessaires. Le processus d'appropriation individuelle des bonnes pratiques de sécurité devient alors profondément ancré et non plus seulement considéré comme un mal nécessaire.

Le coup des drapeaux jaunes n'est donc qu'un élément parmi beaucoup d'autres et si l'extrait communiqué parle de 11 points, j'imagine qu'il y en a d'autres qui ont été disséqués, lesquels et comment, avec quel résultat ?
Toujours sur le fait de pouvoir s'arrêter à tout moment, c'est une solution de facilité pour se dédouaner car les lois de la physique font que lorsque une voiture est hors de contrôle, le pilote ne peut plus rien faire, or, il est le seul a pouvoir estimer sa capacité à contrôler sa voiture. Une erreur d'appréciation et voilà... C'est surtout refuser de voir l'évidence qu'a prouvé cet accident; la combinaison de circonstances qui fait que voiture, commissaires ou engin de chantier, les drapeaux jaunes ne suffisaient pas ce jour là à cet endroit là.

Jules n'a pas assez ralenti ? Peut-être bien. Mais comme ce n'était pas le seul facteur en jeu, la question est de savoir s'il sera décidé d'agir sur les autres facteurs pour que celui du pilote ne soit plus aussi critique. Ce d'autant plus que la configuration n'a justement rien d'exceptionnel et qu'elle aurait certainement été gérée autrement sur un autre circuit. Donc pourquoi pas de comparatif avec d'autres méthodes de travail ailleurs ? La règlementation de couvre pas tout, le savoir-faire des acteurs de la sécurité y fait pour beaucoup et comment est-il transmis et évalué ?

Il y a beaucoup de questions qui se posent dans des affaires de ce genre, les enseignements qu'on peut tirer sont très précieux et ne doivent donc pas rester dans le fond d'un tiroir...
La FIA aurait tout à gagner en faisant montre de son travail sur le retour d'expérience car cela fait partie de sa mission de sécurité routière. L'image que ça donne pour l'instant, c'est que l'affaire est enterrée, donc, qu'on nous prouve le contraire !
Il y a 33 mois
darkmika31
darkmika31 :
@Nicolas :

Bonjour :)
Mais où est-il écrit que la FIA vous doit tous les détails de ses analyses ? Au nom de quoi ?
Elle a fourni au grand public un communiqué, qui synthétise les conclusions du groupe de travail. Si ce communiqué n'était pas fidèle à la nature des échanges, ses membres l'auraient signalé.

Vous réclamez un rapport de 400 pages dont vous tirerez... ben on ne sait pas trop quoi en fait, puisque vous ne répondez même pas aux questions fondamentales :
- La zone de danger était-elle matérialisée par des doubles drapeaux jaunes ?
- Que dit le réglement sur ce régime de sécurité ?
- Ce réglement est-il connu des pilotes ?
- Les pilotes ont-ils respecté ce régime de sécurité ?

Si vous ne faites pas l'effort de répondre à ces questions basiques, à quoi ça sert d'aller plus loin ?

Vous dites :
"Toujours sur le fait de pouvoir s'arrêter à tout moment, c'est une solution de facilité pour se dédouaner car les lois de la physique font que lorsque une voiture est hors de contrôle, le pilote ne peut plus rien faire, or, il est le seul a pouvoir estimer sa capacité à contrôler sa voiture."
-> Excusez-moi, mais de qui parle-t-on là ? De mamie qui rentre du loto dominical sous la pluie, ou de 22 pilotes de F1, la crème de la crème de la crème de la crème des pilotes de course professionnels ? Et ils ne seraient pas capables de juger la vitesse permettant de s'arrêter à tout moment ? Dans ce cas, il faut rendre la superlicence, Messieurs.
Il y a 33 mois
Nicolas
Nicolas :
@Darmika31

Aifaim a sagement ramené la discussion sur le dernier article sur Jules Bianchi pour limiter le hors sujet, je vous invite à poursuivre sur cet autre sujet.
Il y a 33 mois
DarkSchneider
DarkSchneider :
Ma premiere voiture, c'etait une peugeot.
Il y a 33 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.