> > > > Marussia aux enchères en pièces détachées

Marussia aux enchères en pièces détachées

Afin de tenter de minimiser leurs pertes, les créanciers de Marussia ont mis en place une vente aux enchères de l'ensemble des actifs de la défunte écurie. Ils pourraient intéresser une équipe comme Haas.

© Marussia - C'est vraiment la fin pour Marussia© Marussia - C'est vraiment la fin pour Marussia

Si Caterham avait mis en place une initiative de crowdfunding afin d'être à Abu Dhabi en proposant en échange certains objets de l'écurie, la vente aux enchères organisée aujourd'hui est beaucoup plus drastique puisqu'il s'agit de liquider l'ensemble des biens de Marussia.

Et selon les informations du Guardian, certaines pièces pourraient intéresser Gene Haas, qui est en train de monter son équipe pour une arrivée en 2016 : « Nous avons la liste des enchères de Marussia. Je pense que nous allons faire des offres pour quelques éléments. Nous parlons de certains de leurs containers de transport, ce genre de choses qui sont très spécifiques à la Formule 1. Cela serait vraiment utile. »

Outre les containers, acquérir les camions de l'écurie pourrait également être une belle opportunité puisque l'équipe sera toujours contrainte d'en avoir, surtout qu'elle prévoit d'avoir son équipe de course basée en Angleterre mais son centre de recherche et développement sera située à côté de ceux de son équipe de Nascar, en Caroline du Nord.

Les locaux pourraient également être intéressants puisqu'ils sont déjà dimensionnés pour une telle mission : « Il est certain que nous aurons des bureaux au Royaume-Uni. Nous avons considéré un endroit à Abingdon et il y a en a plusieurs autres dans cette région. Je pense qu'il est possible que nous regardions également le siège de Marussia. »

Par contre, il parait improbable que l'Américain se porte acquéreur des monoplaces 2014, qui , de toute façon, ne sont pas vendues avec les moteurs Ferrari. En effet, il a déjà signé un contrat avec la Scuderia pour l'ensemble de son groupe motopropulseur, ce qui lui garantit d'avoir un ensemble intégré, avec les améliorations qui seront apportées d'ici à ses débuts en compétition.

Pour les autres personnes intéressées, il est possible d'acheter quelques souvenirs, comme beaucoup d'éléments de merchandising mais également des combinaisons utilisées par les pilotes et mécaniciens en course.

Voilà en tout le signe définitif que l'écurie Marussia ne pourra renaitre de ses cendres, malgré une saison qui l'aura vu marquer ses premiers points. Reste maintenant à savoir si Caterham sera en mesure de finaliser les discussions avec les quelques investisseurs qui se sont montrés intéressés par un éventuel rachat.

Avec la participation de www.businessf1.fr


Economie, Marussia Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Cette vente en rappelle d'autres et c'est vraiment triste de finir ainsi en pièces détachées.
Je n'en connais qu'une qui ait eu un dénouement heureux, c'est celle de l'équipe Pescarolo en Endurance : Le jour des enchères, Jacques Nicolet fit une proposition pour la globalité de la vente, obtint gain de cause puis rendit à Henri Pescarolo les clefs de la boutique. Malheureusement, ce repêchage du quadruple vainqueur des 24 heures du Mans fût sans lendemain : Victime de promesses non tenues par un sponsor, le grand Henri dut définitivement renoncer. Mais ce coup de théâtre restera dans les mémoires.
Il y a 35 mois
arno
arno :
Peut être une bonne opportunité pour Haas d'investir à moindre frais pour 2016.
Il y a 35 mois
Pedrolito
Pedrolito :
Je me demande si le châssis 2015 en phase "alpha" (dont quelques photos tournent sur le net) est à vendre. C'est vraiment une belle pièce. Elle donne une vague idée du processus de création. Pour qui n'est pas dans le milieu, c'est précieux de voir cela. C'est tellement rare.
Il y a 35 mois
Aifaim
Aifaim :
Pedrolito@, logiquement oui : Il m'est arrivé d'assister à une liquidation des biens d'une entreprise et tout y passe, jusqu'au dernier crayon bille.

On sait que ce n'est pas cette maquette qui peut intéresser Haas puisque le futur concurrent 2016 vient chercher des éléments d'infrastructures à moindre prix tant en valeur vénale qu'en temps à gagner pour la mise en place de sa logistique européenne.
Il y a 35 mois
Nicolas
Nicolas :
Effectivement, les liquidations d'entreprises, c'est "tout doit disparaître". Et lorsque les acheteurs potentiels ne se portent pas acquéreurs parce qu'ils n'y ont pas intérêt (obsolescence), le prix peut être revu à la baisse ou le lot carrément retiré de la vente.
Les camions et matériels spécifiques F1 trouveront preneur chez les candidats à la formation d'équipe, mais pour le matériel roulant, comme les châssis, ça risque de finir en manège dans un parc d'attraction ou en déco de supermarché...
Petite correction à l'article, ce ne sont pas les créanciers qui organisent la vente, mais le liquidateur. Les créanciers ne récupéreront que ce que la vente produira, et selon un éventuel ordre de priorité.
Le résultat d'une vente est imprévisible, surtout avec un phénomène de notoriété qui complique la lecture.

Il reste à espérer que Caterham ne finisse pas de la sorte, le fait que les administrateurs aient utilisé des moyens modernes pour tenir jusque là est encourageant. C'est même une combattivité qui est tout à leur honneur. Beaucoup préfèrent jeter l'éponge rapidement pour limiter la casse, alors le pari Caterham est-il raisonnable ou pas ?
Il y a 35 mois
nOrd mOep
nOrd mOep :
Je eux bien leur acheter une clef de 17 et 19 j ai perdu ma boite ;)
Il y a 35 mois
nOrd mOep
nOrd mOep :
veux °
Il y a 35 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.