> > > > Marchionne : "2015 sera une année difficile" pour Ferrari F1

Marchionne : "2015 sera une année difficile" pour Ferrari F1

Sergio Marchionne ne se fait pas d'illusion pour 2015 sur le fait que cette saison sera difficile. Il espère malgré tout que Ferrari retrouvera le chemin du succès.

© Ferrari - Sergio Marchionne espère faire mieux que Luca di Montezemolo© Ferrari - Sergio Marchionne espère faire mieux que Luca di Montezemolo

Le président de Ferrari Sergio Marchionne estime que la saison 2015 sera délicate.
Une saison 2014 à oublier où Ferrari n’a remporté aucune course, a fini 2 fois sur le podium et a terminé 4ème au championnat des constructeurs. Cependant, Ferrari change de directeur de course puisque Marco Mattiacci a été remplacé par Maurizio Arrivabene.

Pour la saison 2015, Fernando Alonso qui est parti chez McLaren-Honda sera remplacé par Sebastian Vettel en provenance de Red Bull Renault.
Sergio Marchionne sur la BBC où il estime que la saison 2015 sera compliquée, mais aussi révélatrice :
« 2015 sera une année difficile et une année test qui mettra l’équipe en réelle situation. Je pense que 2015 va être une année de reconstruction, ce sera la première année complète de Maurizio [Arrivabene] avec l’équipe. Je pense et j’espère que dans les 12 prochains mois, nous allons supprimer tous les bagages d'incertitude qui vont miner au moins la phase initiale de 2015. »

Selon le successeur de Luca Di Montezemolo, l’écurie paye les décisions prises sous la houlette de l’ancienne direction :
« Nous avons du retard pour la voiture de 2015, certains choix et stratégies qui ont été faits par d’autres, rétrospectivement je ne les partage pas nécessairement » dit-il.

Malgré une saison 2015 qui s’annonce délicate selon lui, Marchionne reste persuadé qu’ils peuvent rattraper une partie de leur retard sur leurs rivaux dont Mercedes avant la fin de l'année :
« Une partie du travail a déjà commencé. Nous devons être en mesure d’émuler leur succès. » Avant de conclure que deux victoires seraient une réussite mais que « Si nous gagnons quatre courses, nous allons au paradis »


Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
moldovan@, je mets la dernière partie de votre message sur ce sujet où elle me semble plus appropriée.
"Concernant Di Montezemelo, c'est Marchionne qui semble attaquer son prédecesseur, il semble déjà rejeter la faute sur LDM si par malheur 2015 ne correspond pas à la restructuration de la scuderia.
Marchionne oublie de dire qu'il a viré à tour de bras les ingés qui étaient sur ce projet 666."

Il va plus loin puisqu'il estime que le travail de l'ancienne équipe va polluer toute la première demi-saison.

Marchionne est coincé parce qu'il faut au moins six mois pour concevoir une nouvelle monoplace et il n'en reste que deux. Tout "l'état-major" (sauf Allison) a disparu et il ne reste que les vaillants subalternes, techniquement bons mais qui devront momentanément s'adapter à des promotions pas forcément attendues. Quant aux nouvelles têtes, à part les pilotes, les clauses de non-concurrence repoussent de plusieurs mois les prises de fonction officielles.
Marchionne parle beaucoup mais ne révèle pas grand-chose. On sait que le P.U - comme chez Renault - n'était pas à la hauteur du Mercedes mais le fabricant français a pu s'appuyer sur RedBull pour sortir honorablement de la saison 2014. Allison a tiré son épingle du jeu dans cette purge stalinienne. Rappel historique : Les meilleurs généraux et maréchaux soviétiques furent exécutés ce qui n'arrangea pas les affaires de l'URSS quand Hitler l'attaqua et il fallut plusieurs années avant de relever la tête.
Marchionne en est là. Sa seule carte, c'est Allison. Le directeur technique va devoir faire évoluer la nouvelle monoplace dans une équipe sans vedettes aux ego donc plus compatibles. Cela peut réussir ... mais quand ?
Il y a 33 mois
surboumpour4roues
surboumpour4roues :
...au moins ce Marchionne a le sens de la plaisanterie et un franc parlé , je crois que Ferrari reviendra très vite , ils seront dans le coup dans la seconde partie de saison 2015.
Il y a 33 mois
Alto
Alto :
Ben alors revenez en 2016
Il y a 33 mois
julien
julien :
Si vetel redonne confiance a cette equipe,alors il peut y avoir des résultats.dans le cas contraire,cela va être très compliqué.Marchione joue peut être sa tête.au moins deux a Ferrari pour revenir.
Il y a 33 mois
rico
rico :
Qui sait peut-être que Kimi sera plus performant que Vettel en 2015, dans ce cas, le départ de Fernando est une sacrée connerie de la part de Ferrari.
En 2016, ferrari ferait mieux de prendre Bottas ou mieux Lewis dans ce cas pour remplacer Vettel.
Dans le cas contraire, c-a-d Kimi à la ramasse et Vettel ne gagne pas non plus, alors là, pas de cadeau, il faut virer vite les 2 pilotes et prendre des jeunes: Bottas et Lewis
Il y a 33 mois
Aifaim
Aifaim :
Rico@, les dates de naissance : Bottas (1989), Vettel (1987), Hamilton (1985) et le nombre de grands prix, respectivement 38 - 139 - 148.
Sur ces critères, les plus jeunes ne sont pas forcément ceux que vous pensez ...
Souvenez-vous, il y a un an, le chouchou prometteur du paddock était Hülkenberg : (1987) 76 grands prix disputés
Il est vrai que vous pensiez probablement plus à Räikkönen (1979) - 212 GP. Pour mémoire, Alonso est né en 1981 et a couru 235 GP. Quant à Button, c'est 1980 et 266 GP. Apparemment, chez McLaren-Honda, ils ne partagent pas votre avis non plus !
Il y a 33 mois
rico
rico :
@Aifaim

Oui je pense plutôt aux plus performants en 2014 pas forcément plus jeunes: Lewis et Bottas.
Marchionne joue sa tête si la restructuration qu'il a demandée ne gagne pas, pire que celle de LDM, dans ce cas, ferrari pourra confier la direction à un non Italien comme à l'époque de Todt, pourquoi pas BRAWN
:
:
Il y a 33 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.