> > > > Gueule de bois au Red Bull

Gueule de bois au Red Bull

Après quatre années de domination sans partage, Red Bull se retrouve dans le flou le plus total. Avec sa petite sœur Toro Rosso, l'avenir semble des plus incertains. Le début de la fin ?

© Red Bull - Mais où va Red Bull ?© Red Bull - Mais où va Red Bull ?

Le sport, et le sport automobile en particulier, est une affaire de cycle. Une période de domination, plus ou moins durable, reste cependant éphémère. Red Bull ne le sait que trop bien depuis quelques temps.

Après quatre saisons passées au sommet de la Formule 1, l'équipe autrichienne est en plein marasme. Depuis le départ de son fils prodigue, Sebastian Vettel, vers d'autres cieux victorieux, Red Bull ne fait qu'illusion.

Déjà, en 2014, le vent commençait à tourner malgré quelques éclairs de lumière dans un ciel plutôt sombre. Au milieu de l'archi-domination des Mercedes de Lewis Hamilton et Nico Rosberg et des problèmes, déjà, rencontrés avec l'unité de puissance Renault, le souriant Daniel Ricciardo avait réussi à empocher trois victoires opportunistes masquant les carences évidentes d'une compétitivité déficiente.

Pour cette nouvelle saison, l'équipe dirigée par Christian Horner a poussé sa politique à son paroxysme en titularisant le jeune Daniil Kvyat, lui aussi pur produit de la maison Red Bull. Mais face à son inexpérience et à ses limites de compréhension technique, les problèmes se sont accumulés et le bien-fondé de ce choix s'est alors posé. Le Russe a néanmoins relevé la tête en quelques occasions mais sans, pour le moment, supporter le rôle de leader que d'aucuns auraient déjà voulu lui imposer.

De son côté, Daniel Ricciardo trimbalait un spleen qui ne lui sied guère au volant d'une erratique monoplace. Déçu, notamment par les évolutions du bloc moteur français, l'Australien a néanmoins entrevu le bout du tunnel grâce à deux podiums providentiels au cœur de l'été. Mais l'Australien, conscient des réalités, ne se fait guère d'illusion quant à son avenir proche.

Aujourd'hui, Red Bull et sa petite sœur Toro Rosso, se retrouvent dans le flou le plus total. Ayant déjà choisi d'abandonner leur motorisation française pour les années à venir, les deux équipes sont désormais orphelines d'unité de puissance. La mauvaise presse et le manque de reconnaissance faites par leur égard à Renault, partenaire historique qui les a pourtant amenés vers quatre titres mondiaux, retient beaucoup de monde, à commencer par Mercedes et Honda qui ont déjà fait connaitre leur refus (avant de reprendre pour Mercedes les négociations) d'équiper les futures monoplaces autrichiennes. L'option Ferrari semble être crédible, mais là encore, les exigences importantes du triumvira Mateschitz/Marko/Horner semblent bloquer la situation.

A l'heure où les futures monoplaces 2016 sont déjà en cours de préparation, l'intégration du moteur va devenir une priorité. De quoi placer Red Bull et Toro Rosso dans une situation déjà fort délicate pour la saison à venir... qui risque bien de ressembler à un long chemin de croix.


Hors Piste, Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Flamaros
Flamaros :
Est-il absolument sûr qu'ils n'auront pas de moteur Renault?
Car au final en cette fin de saison il n'a pas l'air si mal que ça et Renault finira bien par rattraper Ferrari et Mercedes qui sont plus proche du plafond.
Il y a 48 mois
Nicolas
Nicolas :
"Beggers can't be choosers" les mendiants n'ont pas le choix !
Il devront bien prendre ce qu'on leur donnera car ils ont perdu toute possibilité d'être exigeants en virant leur motoriste avant d'en avoir sécurisé un autre.
Le message est clair et devra entrer dans leur petite tête: un partenariat motoriste/écurie est un lien extrêmement fort qui fait qu'on gagne ensemble et on perd ensemble. Les deux sont là pour faire de l'image, pas pour se faire descendre par son partenaire. Un concept qui ne donne pas les résultats espérés, ça peut arriver à tout le monde, Renault doit en être la première déçue, mais subir un affront pareil de la part de son partenaire qui retourne sa veste dès que le vent tourne, ce n'est pas supportable.
Les autres motoristes sont donc unanimes, on ne veut pas de trahison.
RBR va donc devoir faire son chemin de croix en subissant une pénitence sévère qui lui fermera les portes de la victoire pour 2016

Pour STR, un moteur Ferrari 2015 ça permet déjà de savoir comment travailler sur la voiture. J'attends de voir si certains vont désormais qualifier les STR de chicanes mobiles ? Manor, avec une motorisation Mercedes fera peut-être mieux !
Allez le triumvirat, avouez que vos victoires c'était Vettel et Renault, pas vous ! Faites donc amende honorable et soyez fair play et respectueux de vos partenaires. Bienvenue dans la vrai vie, le vrai sport et le vrai business !

Il y a 48 mois
casper
casper :
Le puzzle commence à devenir surréaliste. Et si tout cela menait à renault Rachète red bull pour pas très cher puisque l'écurie devra verser 500M€ si elle quitte le championnat. Ensuite elle prend lotus pour la bouché de pain pour en faire l'équipe 2 nécessaire à la récupération de data.

L'attitude de grosjean qui part chez hass et la confirmation de maldonado aurait tendance à me faire penser que lotus 2016 ne va pas être folichon et que c'est pour çà que romain a préféré quitter un navire qui coule pour aller sur un qui n'a jamais été dans l'eau.

M'est avis que Mercedes et renault s'entendent comme cochon, que ferrari est dans le coup et sauve toro rosso car en italie et le dindon de la farce s'appelle red bull trop trublion pour rester avec les 3 "gros". Honda regarde çà de loin avec ses propres problèmes.

ce scénario surréaliste va finir par me paraitre suffisemment tordu pour avoir germé dans la tete de ghosn
Il y a 47 mois
Tutetay
Tutetay :
@Casper Scénario surréaliste en effet! Mais je veux bien y croire.. Cela dit, RB a joué avec le feu, et s'est apparemment sacrément bien brûlé. Ce que je trouve dommage, c'est le potentiel "fun et festif" qu'ils avaient au début, perdu au fil du temps. Une équipe compétitive, des ingés talentueux, tous les bonhommes à quasiment tous les postes étaient parmis les meilleurs qu'il soit.
La chute devient violente..


AAAAAAH COMME ÇA FAIT DU BIEN DE LES VOIR SE CASSER LA GUEULE.
Ça, c'était gratuit :)
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
quand un partenaire vous prend pour un idiot vous et vos "fans" , il serait donc d apres certain ici de bon ton de le remercier et de vanter les efforts que celui ci fait publiquement ;) ...
j avoue ne pas en etre capable personnellement , ou alors sur un ton si ironique que peu serait dupe ...
franchement renault je le repete , c est presenter des 2013 comme le futur top moteur nouvelle reglementation sinon comment expliquer son prix hallucinant par rapport aux autres ?
une fois le nez dans leurs fanfaronades, coincés par leur incapacité a tenir plus de quelques tours sans voir leur moteur tombé en panne , au lieu de montrer un semblant d 'humilité ils ont pretendu que cela venait de soucis logiciel etc
le bruit que le probleme venait de l obsession de newey consistant a faire des chassis laissant le moins de place possible pour le moteur ont vite courru ...
alors que ces problemes ,n etait pas uniquement chez rbr mais chez tous leur client a part peutetre catherham ...souvenons nous quand meme du peu de tours fait par grand prix et en qualif par lotus !!!
par malchance , je dit bien malchance , rbr a travailler a fond pour reussir a faire une perf surprenante en australie ce qui a permis a renault de sauver la face ! si cette saison ci , ferrari n avait pas eu le succès qu ils ont deja eu , peutetre serait on toujours dans ce denis de foirage total ! entre 2014 et 2015 la difference est immense pour ces deux motoristes , l un a enorment progressé , l' autre a reussi lui a regressé tout autant ! surtout coté fiabilité ! venir jeter en pature le fait que ce serait uniquement la pression enorme mise sur eux par rbr qui les auraient dans un premier temps poussé a prendre trop de risques , est pour le moins ironique !
c est incroyable que cette pression ne soit pas venue en interne ! 4 titres consecutifs , une nouvelle techno voulue par eux en partie au moins , fiere surement de leur "glorieux" passé d etre le motoriste qui a imposé le turbo dans les années 80 ( sans jamais réellement triompher d ailleurs : renault-turbo quelques victoire certes mais aucun titre faut il le rappeller ? ) et aucune pression de leur part pour etre plus performant ?
triste constat si il en est !
les crises de rbr s expliquent par ce mepris total qui leur a fait repeter sans relache que ce n etait qu un petit soucis , que la prochaine evolution allait en fait etre une revolution qui a fini par facher rbr .
le manque de communication au moment de la conception du moteur , et surtout le manque de connaissance ou evaluation serieuse de celle ci ? au moment ou rbr dessinait la voiture 2014 a surement été determinant dans les soucis de renault au depart de la premiere saison avec ces pu
il est bizare de voir que chez mercedes par contre aucune des ecuries utilisant leur pu n as connu pareil catastrophe !
fi, mc laren , williams et mercedes n ont pas vu leur moteur partir en miette apres seulement quelques tours de piste ... juste par la qualité exeptionnelle du dit pu ?
je ne crois pas que ce soit la seule explication ! une approche plus collaborative , des minima d espace a prevoir etc ont certainement été fournis bien plus tot a ces ecuries de facon a leur permettre de ne pas se trouver confronté a des soucis de fiabilité sans fin.

ceci pour dire que tout mettre sur rbr n est pas correct , et n es meme pas credible
dire que eux seul sont responsable de la mésentente actuelle viendrai uniquement d eux est utopique voir partisan !

les critiquer parce que eux ne sont pas constructeur etc , est aussi limite ... beneton n etait pas constructeur automobile non plus. et que je sache briatore n avait rien eu a voir avec la course automobile avant de devenir directeur de cette ecurie
ici avec rbr on est loin de ce constat ! celui que vous aimez raillez a cause de son probleme d oeuil , il ne l as pas perdu n importe comment , en regardant par le trou d une serrure par exemple . il l as perdu en courrant un grand prix ( grand prix de suisse couru en france l me semble) !
si le big boss de rb ne vient pas de la competition automobile, il a recruté des pationnés pour faire de rbr ce qu est devenue , une merveilleuse machine a gagner
Il y a 47 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.