> > > > Mercedes : Deux titres, et aprés ?

Mercedes : Deux titres, et aprés ?

Mercedes vient d’être titrée championne du monde des constructeurs en Formule 1 pour la deuxième fois. Après la découverte et la confirmation, la période de la longévité va arriver. L’équipe est-elle capable de s’imposer durablement au sommet de la discipline pour de nombreuses années ?

© Mercedes - Le cycle vertueux de la victoire...et après ?© Mercedes - Le cycle vertueux de la victoire...et après ?

La Formule 1, on le sait, est une affaire de cycle. Ferrari et Red bull ont été, ces dernières années, les chantres de ce modèle. Mais après des saisons passées au somment de la discipline, chaque équipe peut avoir un retour de bâton inattendu et perdre d’un coup, par lassitude ou tout simplement par logique, leur suprématie.

Cette fin de cycle, Mercedes pourrait ne pas tarder à la connaitre. Cette année déjà, les Flèches d’Argent ont eu l’avertissement d’un possible retournement de situation dans un avenir plus ou moins proche. Leur défaillance lors du Grand Prix de Singapour aura certainement alerté les consciences des dirigeants de la firme à l’étoile.

Certes, cette mauvaise exploitation des pneumatiques Pirelli qui était la cause de cette contre-performance alarmante sur le moment, n’a été que ponctuelle. Et même si elle se renouvelle d’ici à la fin de la saison, la domination sans partage de Lewis Hamilton, et dans une moindre mesure de Nico Rosberg, seront suffisantes pour empocher une nouvelle fois une double couronne mondiale.

Mais les problèmes, justement, rencontrés un peu trop fréquemment cette année par le pilote allemand, doivent être, eux aussi, autant de signaux à prendre en compte avant d’atteindre le point de non-retour.

Pour nuancer cette crainte, il ne faut pas sous estimer les forces de l’équipe Mercedes, qui est une équipe rompue à la victoire depuis la brève ère Brawn GP en 2009 avec Jenson Button. Construite sur les cendres de l’écurie Honda, qui avait établie une base solide, elle n’a cessé de se renforcer et de faire venir des hommes clés comme Toto Wolff, Niki Lauda, Paddy Lowe ou Lewis Hamilton, qui possèdent une intelligence de la course suffisamment pointue pour anticiper les possibles futurs revers ou difficultés.

L’exemple de Red Bull doit être marquant pour Mercedes. L’équipe autrichienne s’est sabordée en quelques Grands Prix, pensant pouvoir se passer des éléments qui avaient pourtant fait son succès : Sebastian Vettel, Adrian Newey, Renault…

Désormais, avec le titre constructeurs en poche et une avance assez confortable d’Hamilton au championnat pilotes, Mercedes pourrait se permettre de concentrer ses forces sur la saison à venir, afin de ne pas se trouver au dépourvu face à la progression, toujours impressionnante de ses rivales, Ferrari en tête.


Hors Piste, Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
V6 Turbo
V6 Turbo :
Difficile de prédire l'avenir à moyen terme. A court terme, Mercedes a clairement l'avantage en raison principalement de sa méthode parfaitement adaptée au règlement actuel. Mais justement, l'avantage de Mercedes, comme le dit très bien l'auteur de cet l'article, n'est pas gravé dans le marbre. La belle machine peut s'enrayer, avoir des hoquets et même tomber sur plus forte qu'elle.
Ce qui aujourd'hui parait fortement improbable pourtant je vois de nombreux éléments qui me font dire que la concurrence n'est pas si loin qu'on veut bien le dire parfois.
D'abord, le règlement. Contrairement à tout ce que l'on entend ici ou la, Ferrari et Honda ont largement les possibilités de revenir très proches du PU Mercedes. L'évolution va se ralentir, ce sont les adaptations aux situations qui seront déterminantes. Bien sûr Mercedes dispose d'un avantage certain de par son parcours sans faute sur ces deux saisons (ses pilotes et particulièrement le niveau exceptionnel d'Hamilton pèsent aussi dans la balance). Elle a engrangé une expérience considérable sur les limites d'exploitation du PU. Les autres vont aussi profiter de leurs erreurs, le REX (retour d'expérience) est toujours la base de notre travail. Ferrari a montré combien on pouvait progresser le temps d'une intersaison. Honda, dont je suis persuadé qu'ils auront tôt ou tard un PU efficace, car je le répète, la base thermodynamique est très très bien conçue (hyperlégère, compacte, très moderne), peuvent faire mal à Mercedes, peut-être pas d'emblée mais quand ils auront compris leurs défaillances en matière électrique, ils seront bien plus proches du top 5.
Mais où je veux en venir, c'est que, (à force de le redire je me lasse un peu), une monoplace qui fonctionne c'est un subtil équilibre global. Equilibre qui tient a des tonnes de choses dont seuls quelques détails peuvent mettre le chamboutout par terre même avec une excellente base. Ceux qui continuent de séparer systématiquement PU et chassis (conf chassis RB ou TR par rapport à PU Renault) vont l'apprendre à leurs dépens. La puissance et surtout le couple considérable que délivrent ces PU dans leurs dernières versions, ne pourront s'exprimer que si tout est très bien équilibré. Singapour est un très bon exemple même si la particularité de la piste a probablement amplifié le phénomène. On n'a d'ailleurs jamais officiellement connu les raisons exactes de la méforme des W06. Mercedes n'a peut-être pas non plus toutes les réponses à ses questions...
Dans ma carrière j'ai quelques fois été confronté à ce problème. Plus on change de set up et moins ça marche. On revient au point de départ, on change rien et ça ne marche toujours pas mieux. La saison précédente on avait pourtant gagné, on ne comprend plus, et c'est d'ailleurs souvent là le problème. On fait confiance à une recette qui a marché, mais la recette ne fonctionne plus because des paramètres on évolué et on ne sait pas trop par où prendre le problème. Passionnant mais parfois terriblement frustrant.
Et Mercedes peut se fourvoyer, quoi qu'on en dise et je ne parle pas des pannes à la c... comme un capteur défaillant, etc. Les PU ne progresseront pas éternellement en terme de puissance max car il est clair qu'avec une quantité de carburant donnée en masse et en débit immédiat, on ne peut pas dépasser certaines barrières physiques. Les progrès sont dans la courbe, la drivabilité, l'exploitation en fonction des circonstances et des éléments externes comme la température, l'humidité, les situations de courses, l'aéro, etc.
De 2010 à 2013 Renault avait acquis une excellente capacité à gérer ses week-ends et RB avait mis en place une ingénérie très pointue. Mais les temps ont complètement changé la donne. Preuve que rien n'est jamais définitif.
Il y a 44 mois
david
david :
V6 Turbo
Par courttoisie tu devrais au moins parler aussi du moteur renault ; comme tu dis entre les lignes de la daube.
On attend toujours l'efficience du moteur Honda que tu nous rabaches tous les 4 matins au niveau du merco,
Reviens tu dans ce site faire les mêmes commentaires quand fin 2016, le PU renault sera largement au niveau du merco?
Il y a 44 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@David
D'abord je te réponds brièvement sur le PU Renault avant un peu plus loin d'expliquer pourquoi j'ai pondu ce mercredi matin, (veille d'un jour très important pour la F1 2016 ) ce long post sur l'avenir proche et le moyen terme.
Pour ce qui concerne le PU Renault, franchement quoi dire de l'avenir ? A cette heure Renault n'a pas de chassis pour y loger son PU. Si ça ne vous interpelle pas, moi si. Selon Gastaldi, la vente de Lotus "pourrait n'intervenir qu'en décembre". C'est beaucoup trop tard pour espérer un résultat sérieux en 2016 à moins d'un miracle. Je voudrais pas être ingé en chef dans l'équipe qui récupèrera les PU Renault 2016. On n'intégre pas efficacement un PU en quelques semaines dans un chassis de F1 moderne et roulez jeunesse, aussi bon puissent être PU et chassis. Les PU ne sont absolument pas interchangeables sans une définition complète de la monoplace (chassis, aéro, freins, répartitions des masse, disposition des échangeurs, rapports de boite, etc, la liste est immense...). Je rappelle que Mercedes, Ferrari et Mc Laren/Honda pour ne citer qu'eux travaillent d'arrache pied depuis plusieurs mois sur la version 2016 de leur monoplace. Alors si je persiste à dire qu'il y aura un resserrement logique des performances des PU au banc, en revanche en piste les situations pourraient être bien différentes (conf mon précédent post).Et je ne parle pas des pneumatiques dont Pirelli annonce une sérieuse modif des qualités de gomme (plus tendre), et des choix possibles de gamme déterminés par les équipes avant chaque course...
Je viens au principal, et on en parle guère ailleurs d'où mon post matinal. Ce jeudi se déroule une réunion très importante entre les quatre motoristes et la FIA. A l'ordre du jour, des points fondamentaux du règlement 2016. A commencer par le maintien ou non d'une date d'homologation. En 2014 c'était février et en 2015 un oubli (!!!) qui a fait les affaires de tout le monde. Décision fondamentale mon cher Watson, car on pourrait (hypothèse pas tout à fait absurde) aller jusqu'à la disparition totale des jetons...
Autre question fondamentale sur la table de ce jeudi, celle de l'utilisation pour les clients des PU version saison précédente. La FIA souhaiterait en interdire l'utilisation. Que de sujets brûlants qui vont impacter directement les décisions de RB, Renault et les perfs en piste de tout le monde. Que de sujets à commenter.
Il y a 44 mois
Seb
Seb :
@v6turbo
Tes toujours bien informé merci. Si Red Bull s'en va qui va la remplacer? Fin 2013 le premier tu t'étais pas trompé sur la domination Mercedes. Combien ca va durer?
Il y a 44 mois
david
david :
@v6turbo
En tout cas tu n'étais pas capable de répondre sur le contenu des jetons précisement une question qui a été posée plusieurs fois à toi sur les 12 jetons de renault, c'est un autre qui a su donner la réponse chiffré dans le détail





Il y a 44 mois
J-Loo
J-Loo :
Je sais pas à quoi tu joues david. S'il y en a un ici qui sait de quoi il parle c'est V6 Turbo.

Essaye de dire des choses ne serait-ce qu'un poil éclairées.. Il n'est jamais trop tard pour apprendre..
Il y a 44 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.