> > > > Lewis Hamilton, la star aux trois étoiles

Lewis Hamilton, la star aux trois étoiles

Jack Brabham, Jackie Stewart, Niki Lauda, Nelson Piquet, Ayrton Senna, et maintenant Lewis Hamilton. En remportant son troisième titre mondial en Formule 1, le pilote britannique entre encore un peu plus dans l'histoire de la discipline.

© Mercedes - Hamilton a un peu plus la tête dans les étoiles© Mercedes - Hamilton a un peu plus la tête dans les étoiles

Lewis Hamilton est désormais triple champion du monde de Formule 1. Il va falloir s'habituer à l'appeler ainsi tant sa maestria a été totale lors de cette saison 2015.

Le petit gars de Stevenage vit un rêve éveillé depuis ses débuts en Formule 1 chez McLaren en 2007. Déjà, cette année là, il avait frôlé le titre lors de sa première année, ne le perdant que pour un misérable petit point face à Kimi Raikkonen dans une saison mouvementée. Il aura néanmoins le luxe de se payer la tête de son équipier et plus proche rival en piste et en dehors, Fernando Alonso, le devançant pour la deuxième place au championnat au nombre de deuxièmes places.

Son titre la saison suivante ne sera alors que plus mérité. Mais là aussi, la lutte avec Felipe Massa fera rage jusqu'au dernier virage de la dernière course au Brésil. Le Brésilien de Ferrari aura goûté aux joies de la consécration l'espace de quelques secondes, après la ligne franchie en vainqueur, juste avant qu'Hamilton, dans un dernier coup de volant, n'aille dépasser une Toyota en perdition pour glaner le point qui lui offrira son premier titre. Les larmes de tristesse de Massa faisant écho aux sourires et larmes d'émotion du clan Hamilton resteront comme le symbole d'une des saisons les plus folles de la discipline.

Après cette victoire marquante, Hamilton va se retrouver un peu en retrait. Emporté par le tourbillon médiatique et par une vie personnelle un peu dissolue, le pilote McLaren, qui avait grandi à Woking, a ressenti le besoin de quitter sa famille pour s'émanciper sous d'autres cieux.

C'est dans cet état d'esprit qu'il rejoint alors le projet Mercedes en 2013, prenant la place d'un Michael Schumacher fatigué, n'arrivant plus à retrouver son lustre d'antan. Il ne faudra guère de temps à Hamilton pour retrouver les chemins de la victoire en Hongrie alors que son équipier, Nico Rosberg, s'était déjà imposé deux fois en début de saison. Mais une plus grande régularité permettra au Britannique de devancer son rival allemand au championnat et de prendre, déjà, un premier ascendant psychologique.

La psychologie aura une place importante lors de la saison 2014. Les Mercedes sont dominatrices et le titre se jouera obligatoirement entre Hamilton et Rosberg. En piste et en dehors, les deux hommes s'accrochent, puis se réconcilient, puis s'accrochent de nouveau. Le duel fait penser aux plus belles heures de la Formule 1 des années 80 lorsque Alain Prost et Ayrton Senna s'affrontaient sans retenue. Le profil de ces quatre pilotes d'exception est semblable. Cette lutte germano-britannique offrira encore de belles histoire à écrire dans les livres de la discipline et, au final, tout le monde se souviendra que c'est Lewis Hamilton qui coiffera le couronne mondiale, se rappelant au bon souvenir de tout le monde et ouvrant une nouvelle ère, technique et sportive, dans Formule 1 moderne.

Cette année, beaucoup pensaient que Nico Rosberg allait prendre le taureau par les cornes et imposer son intelligence de la course pour gagner, à son tour, un titre mondial. Mais peut être avait-il sous-estimé la motivation d'Hamilton qui n'a laissé que des miettes à son rival. Impérial, majestueux, autoritaire, agressif...les superlatifs ne manquent pas pour qualifier l'état d'esprit et le pilotage du Britannique qui, grâce à une saison sans erreur, est allé rejoindre son idole de toujours, Ayrton Senna, au palmarès des triples champion du monde de Formule 1.


Hors Piste, Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




28 réactions sur cet article Donnez votre avis
arno
arno :
Dans la liste des triples champions du monde il manque Prost Vettel (4) Fangio (5) et Schumacher (7).

Avant de devenir quadruple, quintuple, ou septuple champion du monde on est triple champion du monde.
Il y a 47 mois
Eddy
Eddy :
Un sacré surcoté...
Il y a 47 mois
Jovial
Jovial :
Excellent article. C'est la dernière phrase qui me parait la plus exacte
Il y a 47 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
Ce n'est que le juste retour des choses pour Hamilton. Ce pilote récolte aujourd'hui le fruit de son incroyable détermination. Outre le fait qu'il a longtemps roulé sur une monoplace qui ne pouvait pas gagner un titre, il est aussi probablement le pilote qui a été le plus été critiqué pour ce qu'il paraissait hors piste plutôt que pour ce qu'il faisait en piste. Plein d'autres grands champions ont été critiqués mais très rarement pour leur origine, leur style, leurs amis, leurs goûts, etc. Bien sûr que les tatillons viendront trouver un ou deux contrexemples vite montés en épingle. Beaucoup détestaient Schumi pour son comportement arrogant en piste, trop viril, irrespectueux des autres pilotes mais rarement pour son jet privé, sa nationalité ou son goût pour la moto ou le ski par exemple. Une bienveillance dont n'a jamais profité Hamilton.
Je rappelle qu'à une époque, sur quelques Grands Prix, Hamilton a été le seul pilote a avoir été couvert d'injures racistes par une partie d'un public imbécile plus proche des hooligans que de vrais amoureux du beau pilotage. Les blogs ont ensuite pris le relais de cette illégitimité venue de je ne sais où, faisant de lui un personnage primaire, irréfléchi, parvenu, sale gosse. Beaucoup d'éléments qui auraient pu déstabiliser durablement pas mal de sportifs. C'est mal connaitre qui est vraiment Hamilton. quand je parle de détermination, c'est que c'est un fou de travail, très apprécié par tous les ingés piste et d'exploitation qui ont travaillé étroitement avec lui. Hyperconsciencieux, toujours à chercher où il pourra améliorer son tour parfait, il est aussi capable de négocier seul un contrat de dizaines de millions d'euros en tête à tête avec les plus hautes instances du groupe Daimler Benz et le lendemain d'exploser un chrono sur une piste piégeuse.
Qu'Hamilton aime la mode et la musique n'en fait pas pour autant un personnage détestable, mais c'est autant d'occasions pour ses détracteurs d'essayer de lui tailler un costard. Proie facile il devient aussi une icone avec cette triple couronne. Comme Lauda qui le connait très bien, je pense que son parcours sportif est loin d'être à son apogée. Seul l'avenir nous le dira mais j'ai confiance.



Il y a 47 mois
FredCravent
FredCravent :
Un champion qui ne laisse pas indifférent mais quel champion!
Il y a 47 mois
chris_lo
chris_lo :
@ arno :
je comprends la remarque mais il n'empêche qu'ils sont respectivement quadruple, quintuple et Septuple champion du Monde

les mettre dans les triple même s'ils l'ont été historiquement rabaisse leur palmarès :D
Il y a 47 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ V6 Turbo,

Bien dit et résumé..... la question est si ses détracteurs vont le comprendre un jour ? ? ? Ils trouveront toujours quelque chos:oe en vain pour nourrir leurs haines et jalousies....
Il y a 47 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ V6 Turbo,

Bien dit et résumé..... la question est si ses détracteurs vont le comprendre un jour ? ? ? Ils trouveront toujours quelque chose en vain pour nourrir leurs haines et jalousies.... :o
Il y a 47 mois
Pullitzer
Pullitzer :
Hamilton a des qualités hors norme. Une vitesse de pointe exceptionnelle, pas de faiblesses car à l'aise dans toutes les circonstances sec ou pluie, c'est un extraterreste. Faut pas en vouloir à Rosberg mais il a la malchance d'être tombé sur le meilleur pilote de sa génération et dans son équipe. Pas de chance mais le talent d'Hamilton est tel que personne n'aurait pu lui ravir ces deux derniers titres.
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
il n'y a que dans x-files qu'il y a des extraterrestres XD.
Il survole Rosberg c'est indéniable mais une confrontation avec un équipier plus résistant comme Alonso ou Vettel nous donnerai plus de réponse sur sa supériorité.
Applicable à Schumi / Vettel ou Alonso lorsqu'ils ont été CDM sans adversaire interne....
Et à comparer à la période Senna/Prost où le nombre de titres avec une telle confrontation directe à selon moi plus de valeur pour ces deux pilotes.Le débat n'était pas qui est le n°1 dans l'équipe car c'était deux N°1 indéniablement !
Il y a 47 mois
Rocktau
Rocktau :
@GV27
Nous avions déjà eu la réponse en 2007, quand il était le coéquipier d'Alonso ( double champion du monde )chez McLarenn alors qu'il n'était qu'un roocky.
Il y a 47 mois
arno
arno :
@chris lo
Non c'est ne pas les faire apparaitre qui rabaisse leur palmarès. il n'est pas interdit de mentionner le nombre de titre des pilotes en ayant obtenu plus de trois.

Par contre vous faites une erreur en disant que Prost Vettel, Fangio et Schumacher ont été triple champion du monde ils sont triple champion du monde puisqu'ils ont tous les 4 gagnés plus de 3 titres.

@GV27
C'est le problème de la F1 depuis 2009 c'est que la lutte pour le titre pilote (hormis la saison 2010 ou Alonso avec un char d'assut a pu se mêler à la lutte) elle se limite à un affrontement entre coéquipier tant Brawn puis RB et maintenant Mercedes ont exercé une domination sans partage.
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
@Rocktau,

partiellement d'accord avec vous dans le sens où Mac Laren n'avait pas la politique égalitaire de Mercedes et Ron Dennis avait quand même bichonné son enfant prodige, jusqu'à accepter des refus de suivre les ordres de son poulain....
Cela n'enlève en rien la qualité de sa performance mais aurait-t-il été aussi performant s'il avait été traité comme un n°2 (en tant que roockie) face à un double CDM ?....
Il y a 47 mois
Panthers
Panthers :
youtu.be/e1Xrm785Uyg

Rosberg ce plain mais qu'il commence par battre un joueur de golf à son propre métier même moi je vais finir par croire que je suis meilleur que Nico Rosberg
Il y a 47 mois
Rocktau
Rocktau :
@GV27
Toujours la même litanie et la même rengaine ; vous auriez donc préféré qu'on dise au " roockie face à un double CDM ", tu dois rester derrière le champion du monde, ton tour viendra un jour...
...La réalité est que les deux coéquipiers avaient la même voiture, le roockie avait les mêmes chances que son aîné, il avait fait plus de pôles que le CDM, autant de victoires que le CDM...il était seul au volant comme le double CDM. Le fait d'avoir été " bichonné " n'avait pas empêché Ron Dennis d'avoir tardé à le faire rentrer au stand pour changer ses gommes usées en Chine, et de se trouver coincé dans le gravier à la suite de cette erreur. Sans cette bévue, le roockie aurait été titré CDM en 2007, la première fois dans l'histoire de la F1.
Je me demande, dans ce cas, quels auraient été vos arguments aujourd'hui!
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
@Rocktau,

on peut toujours refaire les courses, et si les consignes avaient respectées en Hongrie cette année là, le CDM n'aurait pas fait son entourloupe vengeresse et ne serai pas parti dernier....et si et si et si....Je n'ai rien contre Hamilton, il fait partie des trois meilleurs pilotes actuels mais j'estime qu'on ne peut pas le titrer comme "Le meilleur" car les performances de sa Mercedes sont un avantage non négligeable dans sa performance et son coéquipier actuel n'est pas au niveau. Ce constat comme je l'ai déjà dit est applicable à Schumacher, Alonso ou Vettel pour les plus récents, qui n'ont jamais eu de coéquipier de leur valeur permettant une vraie bagarre comme nous avons pu voir avec Senna / Prost. Ils atomisaient la concurrence comme Mercedes le fait actuellement mais il y avait une bagarre entre les deux coéquipiers et c'est ce qui reste dans les annales de la F1.Schumacher était très fort mais malgré ses records, il n'est à mon avis pas plus fort que d'autres pilotes de sa génération.Il était dans une équipe acquise à sa cause (que ce soit chez Benetton ou Ferrari) et n'a jamais eu de coéquipier pouvant le pousser dans ses retranchements.
Tout ça pour vous dire que je ne suis pas anti-Hamilton et ne cherche pas à le dénigrer, je souhaite juste une opposition consistante pour le voir dans ses derniers retranchements et constater s'il est "Le meilleur" ou l'égal de Senna comme on l'entend actuellement et que au delà des chiffres, ne me parait pas encore le cas.
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
gv27 deux choses m ont particulierement marqués avec schumi :
une penalité de ssuspension de deux courses pendant laquelle les beneton avaient été releeguee en fond de grille ... et schumi qui saute dans la voiture de son remplacant le lundi qui suis la course ( portugal je crois) et signe avec cette voiture sans modification au mieux des pneus neufs un chrono qui l aurait mis en pole avec une jolie marge ...
et un certain gp ou il a fait les 2/3 de la course bloquer en 5 eme rapport
si schumi n as jamais eu d adversaire a sa hauteur dans son ecurie , cela viens peutetre de ce qu il etait bien plus fort que les autres ...
certe sa fin de seconde carrieree ne reeflete peutetre pas du tout sa force, mais souvennez vous quand meme de ses 7 titres , loin d avoir tous ete acquis avec la meuilleure voiture du plateau
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
@profx,

même chose que pour Hamilton, je ne remet pas en cause ses performances,mais tous les pilotes vous diront la même chose, la seule comparaison de deux pilotes possible est avec votre coéquipier car à armes égales. Cela ne veut pas dire qu'un très bon pilote est nul parce qu'il n'a jamais eu de bon coéquipier, cela veut juste dire qu'il n'a pas eu à chercher dans ses derniers retranchements, ou dépasser ce qu'il pensait pouvoir faire. Les qualifs de Senna sont pour moi la représentation de ce dépassement de soi,cette sorte de transe qu'il atteignait pour battre Prost et qui explique la différence de performance entre les deux. Senna était quasi imbattable en qualif mais ne pouvait tenir cette "folle"performance sur l'ensemble d'une course ce qui rééquilibrait les forces en présence.
Quand à Schumi, j'aurai bien aimé voir un Hakkinen,un Hill (bien plus fort que beaucoup le pensent) ou un Montoya comme coéquipier et bien sûr sans papa Todt pour donner le n°1 au premier GP de la saison....
Il y a 47 mois
arno
arno :
@GV27
Schumacher il a commencé sa carrière avec un triple champion du monde comme coéquipier chez Benetton en la personne de Nelson Piquet qu'il a d'ailleurs poussé à la retraite.

Schumacher dans sa première carrière a laminé tous ses coéquipiers et c'est pour ça qu'il était N°1 et si Ferrari n'a recruté ni Hill ni Montoya ni Hakkinen c'est parce qu'il n'y en avait pas besoin.
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
@arno,

Nelson Piquet en fin de carrière c'était pas une référence et ce n'est pas le besoin d'une écurie d'avoir deux fauves dans la même cage, surtout Ferrari qui privilégie l'équipe avant le titre pilote, donc préfère un bon deuxième pilote qui soit constant que deux acharnés à se battre pour le titre pilote....
Coéquipier de Schumi = porteur d'eau, c'est facile de laminer quand l'autre pilote est obligé de le laisser passer....
J'ai pas le souvenir d'un quelconque équipier autorisé à l'attaquer par contre.... Barrichelo-Irvine-Massa, c'était pas forcément les plus talentueux non plus... Rosberg s'il ne se rebelle pas et hausse son niveau sait à quoi s'attendre ces prochaines années.
Il y a 47 mois
arno
arno :
@GV27
Les coéquipiers de Schumi sont devenus des porteurs d'eaux parce qu'ils étaient incapable de rivaliser avec lui il ne faut pas inverser les choses.

Petit rappel sur le fameux GP d'Autriche Barichello avait inscrit 6 points au championnat avant ce GP (le 6ème de la saison en 2002) inverser la position des deux ferrari avec Montoya 3 ème était la meilleur chose à faire et barichello s'en est vu récompenser en finde saison avec 3 victoires offertes par Schumi pour service rendu.

Sur le fait que les coéquipiers ne soient pas autorisés à s'attaquer ce n'est pas spécifique à Schumacher mais à Ferrari, et je pense que l'on regrette tous les deux que ça ne fut pas le cas lors du GP de san-Marin en 1982.
Il y a 47 mois
Rocktau
Rocktau :
@GV27
Qui " Le CDM m'aurait n'aurait pas fait son entourloupe vengeresse et ne serait pas parti dernier " !!! Vous sous-entendez Alonso? Et bien non, il n'était pas parti dernier au départ mais pénalisé de quelques places au départ, en Hongrie 2007, je crois me rappeler que c'était à la 5ème place.
A vous lire, il me semble que c'est vous qui faites souvent des suppositions avec des " si ", on vous répond alors avec des arguments précédés de "si ".
Je n'ai jamais pensé que vous étiez anti-Hamilton, d'ailleurs peu m'importe, je fais part de mes sentiments de manière factuelle après vous avoir lu.
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
cela l as ete mais un tour trop tard ;)
avec les consequences qu on as helas connu apres
Il y a 47 mois
Tat
Tat :
Lewis sera toujours contesté, son talent remis en question, son image travestie. Il y a des gens auprès de qui il passe pas, il passera jamais. Les pauvres, ils ont pas fini d'enrager.
Ce que je retiens de ce GP USA 2015, c'est Mercedes qui offre des pneus neufs à Nico au safety car et laisse Lewis en rade, en lui expliquant qu'on allait regarder le comportement des pneus de Nico, puis prendre une décision pour lui!
A ce moment-là, course perdue pour Lewis, victoire offerte à Nico, comme à Monaco. Mais patatras! Vlà le Russe qui se plante, nouveau safety car et là, bien obligés de donner les pneus neufs à Lewis!
Ce coup du sort a semé la panique dans la tête de Nico, que Lewis n'a même pas eu à doubler, alors qu'il revenait à une seconde au tour. D'où, après l'erreur de Nico, le sourire - rictus de dépit de Wolf (à Lauda), signifiant : que peut-on faire de plus?
Même quand on triche, il fout tout en l'air par sa maladresse! Que peut-on faire de plus?
Question : continueront-ils ainsi l'année prochaine, quand Ferrari se fera plus pressante?
Il y a 47 mois
Hombrequetal
Hombrequetal :
@Tat
Théorie du complot, quand tu nous tiens...
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
@ Tat
Si tu suis un tout petit peu la F1, tu dois (devrais) savoir que c'est toujours le pilote qui est devant qui profite le premier des arrêts au stand (sauf si lui décide autrement). C'est pareil dans toutes les écuries, et c'est parfaitement logique.
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
rictus de Wolf à Lauda:

oulala Tat va encore nous sortir une théorie du complot hallucinante XD XD XD
Ce Wolf qui avait scié le disque de frein,mis des lames de rasoir sur l'aileron de Rosberg à Spa et chronométré l'avance d'Hamilton à Monaco......
Il y a 47 mois
GV27
GV27 :
@arno,

on peut regretter que les consignes n'aient pas été respectées ou que des consignes aient été données....S'il n'y avait pas eu consignes, il n'y aurait pas eu de confusion sur les intentions de chacun. :(
Soyons conscient que l'argent et l'image d'une marque ont plus d'importance que la beauté du sport pour les écuries de F1.Leurs managers ne sont pas là pour nous offrir le meilleur spectacle mais bien pour faire les meilleurs résultats et le meilleur marketing !
On a pu voir des excellents pilotes passer à la trappe parce que des teams ayant déjà un excellent n°1 ne voulaient pas avoir le risque d'avoir à gérer une bagarre interne.
Il y a 47 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.