> > > > La saison 2016 risque d'être "difficile" pour Renault F1

La saison 2016 risque d'être "difficile" pour Renault F1

Renault n'a toujours pas officialisé le rachat de Lotus. Un tel délai handicape forcément le développement de la monoplace de l'année prochaine, ce qui fait dire à Pastor Maldonado que la saison 2016 risque d'être "difficile" pour la nouvelle écurie française.

© Renault - Une année de transition pour Renault en 2016© Renault - Une année de transition pour Renault en 2016

L'officialisation du rachat de Lotus par Renault a pris de nombreuses semaines de retard et est désormais attendue pour le Grand Prix d'Abu Dhabi,. Ces tergiversations ne seront certes pas sans conséquence sur le développement de la monoplace 2016, ainsi que l'a admis lui-même Pastor Maldonado.

Le pilote vénézuélien, qui pilotera pour l'écurie d'Enstone encore en 2016, reconnaît que « l'année prochaine sera difficile. Nous le savons. Cela sera notre première année [avec Renault], mais nous devons apprendre chacun de l'autre et essayer de réaliser une performance solide. »

Une alliance entre Renault et Lotus a cependant de quoi rendre optimiste l'ancien de chez Williams : « Je pense que nous avons un potentiel formidable à l'usine. Nous devrions peut-être avoir plus de personnel, juste pour couvrir un peu plus de départements. Nous avons tous les outils nécessaires. (...) Par le passé, j'ai beaucoup travaillé avec Renault, nous avions de bonnes relations et nous pouvons heureusement commencer à gagner denouveau. »

Il croit enfin aux progrès du moteur Renault, en dépit de la déception entourant la version évoluée du moteur, introduite au Brésil sur la monoplace de Daniel Ricciardo : « Actuellement, le moteur Mercedes est meilleur mais Renault s'en rapproche de plus en plus et s'améliore sans cesse. Au début de la saison, je me rappelle de dépassements sur des Toro Rosso ou des Red Bull au milieu des lignes droites. Maintenant, ce n'est pas facile » a assuré Pastor Maldonado, qui bénéficiait cette saison d'une unité de puissance Mercedes sur sa Lotus.

Selon un mot cher à Guy Ligier, Renault s'apprête donc à vivre, l'année prochaine, une "saison de transition".


Lotus F1 Team, Renault et Maldonado Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.