> > > > Nico Rosberg sur sa lancée en 2016 ?

Nico Rosberg sur sa lancée en 2016 ?

Avec 6 pole positions d’affilée et 3 victoires consécutives, Nico Rosberg réalise une fin de saison tonitruante. Mais peut-il conserver ce bel élan pour entamer 2016 en rival crédible de Lewis Hamilton ?

© Mercedes - Rosberg gardera-t-il le sourire en 2016 ?© Mercedes - Rosberg gardera-t-il le sourire en 2016 ?

Littéralement étouffé par la dynamique victorieuse de son équipier Lewis Hamilton, Nico Rosberg a dû se rendre à l’évidence et constater la supériorité de son rival au milieu de la saison. Incapable de suivre le rythme du Britannique (Grande-Bretagne, Belgique…) et parfois handicapé par des problèmes techniques contraignants (Italie, Russie…), l’Allemand n’a pas réussi à se donner une impulsion suffisante en début d’année pour pouvoir prétendre au titre mondial.

Pourtant, avec l’arrivée des premiers Grands Prix européens, Rosberg semblait en mesure de prendre le dessus sur Hamilton. Une belle victoire en Espagne, une autre plus chanceuse à Monaco, et enfin un succès probant en Autriche, auraient dû le relancer. Mais alors qu’on aurait pu croire qu’un ascendant psychologique avait été pris par l’Allemand, c’est l’inverse qui s’est produit et cette série de déconvenues a vexé Hamilton qui a repris immédiatement, sur ses terres, les rênes du championnat. Malgré quelques imprévus en Hongrie et à Singapour, le Britannique sera impossible à arrêter jusqu’à l’acquisition de son troisième titre mondial à Austin, au Texas.

Ce jour-là, un déclic s’est produit dans le comportement de Nico Rosberg. L’Allemand a laissé s’échapper, sur une bête erreur de pilotage, une victoire qui aurait repoussé le titre d’Hamilton et aurait pu introduire le doute dans la tête du Britannique. A partir de ce moment, pétri de honte et de remord, Rosberg n’a plus semblé être le même homme.
Au Mexique, au Brésil et à Abu Dhabi, il n’a laissé que des miettes à son équiper. Développant un pilotage pur, rapide et sans erreur, Rosberg s’est montré sous son plus beau jour, rappelant à tout le monde, et à Hamilton en particulier, le grand pilote qu’il pouvait être.

Toutefois ce réveil est arrivé trop tard pour inquiéter son triple champion du monde d’équipier. Peut-il d’ailleurs être vraiment inquiétant pour la suite ? Cette série de victoires, en fin de championnat face à un rival sans plus aucun objectif et un peu la tête ailleurs, n’a-t-elle pas les allures d’un baroud d’honneur de fin de cycle ?

Personne ne sait si Mercedes pourra conserver sa redoutable avance sur ses rivales en 2016. On a déjà vu l’équipe Ferrari se rapprocher dangereusement cette année et Sebastian Vettel semble être le prochain homme en forme. Il ne faudra pas non plus négliger la capacité de réaction de Renault et Honda, deux des motoristes les plus riches et les plus puissants du plateau.

Nico Rosberg a déjà eu deux chances d’être titré en 2014 et en 2015. Sur ces deux saisons, il s’est fait battre par son équipier, et de manière encore plus flagrante cette année. Psychologiquement, ces trois dernières victoires vont lui permettre de passer un hiver serein. Mais lorsque la saison 2016 sera lancée et que tous les pilotes seront tournés vers le même objectif de victoire, l’Allemand aura-t-il les épaules assez larges pour aller chercher le titre ? Il ne l’a malheureusement pas encore prouvé à ce jour.


Hors Piste, Rosberg et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Rocktau
Rocktau :
Toto Wolff n'a que ce qu'il a semé: établir les mêmes stratégies pour les deux pilotes, désigner le même stratège pour les deux pilotes, oeuvrer pour que celui qui passe en 1er le 1er virage, a course gagnée, s'il ne commet pas d'erreur, figer les positions durant toutes les courses pour éviter une confrontation sur la piste, se partager tous les data dans les deux garages ainsi que les réglages etc...ne peut que rendre chacun des deux pilotes frustrés de voir son coéquipier vaincre.

La philosophie de Mercedes de "traiter" Hamilton et Rosberg sur le même pied d'égalité par "souci d'équité", n'est qu'un leurre qui a nui durablement les relations entre les deux pilotes.

-Rosberg d'abord, est dominé par Hamilton depuis les trois saisons qu'ils s'affrontent ( 2013-2014 et 2015), lui qui est chez Mercedes depuis les débuts de cette écurie, se sent frustré et exaspéré de voir Hamilton, qui a remplacé Schumacher battu par lui en 2010-2011 et 2012, lui chiper 2 titres de champion du monde.

- Hamilton nouvellement triple champion du monde, se trouve frustré de constater être réduit à égalité de traitement avec un coéquipier jamais titré! Aucun pilote, dans ces conditions, ne saurait accepter cela, d'où sa mauvaise humeur de mauvais perdant quand il subit la loi de son irréductible adversaire.

Cette situation n'est que la conséquence d'une gestion d'amateurisme, produite par Toto Wolff, dans la perspective de manager les deux pilotes à fortes personnalités, tant les deux veulent par tous les moyens, battre son coéquipier. Humainement, les deux pilotes ont raison.

Ce cas de figure n'aurait pu être vécu dans des écuries telles que Red Bull, à l'époque de Vettel / Webber, encore moins cette année, chez Ferrari, Vettel / Raïkkönen, ou chez McLaren Honda, Alonso / Button. Dans ces écuries, les champions du monde ont la primauté des stratégies voir même la priorité pour l'utilisation des nouvelles pièces, même si Button a marqué plus de points que Alonso cette saison. Alonso est double CDM, Button est un CDM. Enfin, Vettel quadruple CDM, n'est pas traité de la même façon que Raïkkönen, un CDM. On peut se rappeler qu'après le premier titre de Vettel en 2010 cher Red Bull, Tous les efforts du Team avaient bénéficié à Vettel face à Webber.

Mercedes s'est mise toute seule dans une vraie " confusion ". Quelle serait sa " politique " si comme nous l'espérons tous, Ferrari et Vettel, voire McLaren ou William étaient ultra compétitives aux fins de lui contester sa suprématie? Wait and see.
Il y a 46 mois
GV27
GV27 :
@Rocktau,

c'est la stratégie du business, qui privilégie la marque par rapport aux pilotes et au sport. Le grand Enzo Ferrari avait la même approche, c'est lui qui considérait à l'époque ses pilotes comme des employés au service de la marque,ce qui a été le cas jusqu'à ce que Todt impose le pilote Schumacher à Ferrari avec les problèmes que cela a engendré sur le coté "sportif" (un porteur d'eau qui se laisse doubler et bouchonne les poursuivants...). La différence avec Mercedes c'est que les pilotes ne sont plus de bons petits soldats et qu'ils sont aussi leur propre marque....Ces problèmes existent dans toutes les écuries mais maintenant les pilotes s'expriment en dehors de l'écurie. A noter que le bon petit soldat Rosberg a suivi son coéquipier dans cette voie et que c'est depuis leurs joutes verbales (et malheureusement pas sur la piste) que tout le monde critique le système de Wolff. Pourtant cette approche aurait fonctionné avec des pilotes plus respectueux de leur employeur.
On pourra constater que quand Fangio était en panne,un de ses coéquipier s'arrêtait pour lui donner sa voiture.Maintenant c'est "tout CDM pousse son coéquipier à l'extérieur du virage si l'occasion se présente" ou "je devais lui montrer que je ne me laisserait plus faire"(résultat accrochage)....
Autre temps, autre m?urs.
Il y a 46 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@GV27, @ Rocktau,

C'est clair que la stratégie Mercedes tue toute bagarre et l'évite systématiquement, et ce n'est pasToto Wolff qui nous dira le contraire avec ses discours orientés business et employeur... Alors qu'ils oublient que les fans viennent pour voir les pilotes se battre sur la piste et non les responsables et ingénieurs derrières les murets.... A quoi bon de regarder si toute bagarre au top est évitée, vu leur longueur d'avance sur les autres.... Aujourd'hui, je ne donne pas Tonton Bernie tors de les avoir presque pas montrer au japon.... Si on comprend d'avance après le premier virage qu'il y a pas bagarre entre les pilotes, alors pourquoi leur montrer? Pour qui ? Les fans ? Mais ils s?ennuient et sont fatigués des stratégies théâtrales de Mercedes qui n'aboutissent à aucune vraie bataille..... Voilà, raison pour laquelle, je souhaite de tout c?ur qu'au moins une ou deux équipes soient vraiment à la hauteur de Mercedes en 2016.... Sinon, on sera encore mal barré avec les pseudo-duels et stratégie business de Mercedes.... :!
Il y a 46 mois
GinPit
GinPit :
@Alinnhomaya
Tu crois pas que tu prends le problème à l'envers. On ne peut pas reprocher à Mercedes d'être depuis 2 ans double champion du monde constructeurs et pilotes. C'est aux autres d'être meilleurs. Je déteste cette mentalité qui consiste à toujours reprocher à ceux qui gagnent d'être meilleurs.Je dis au contraire bravo Mercedes d'avoir réussi à revenir devant alors que RB et Renault dominaient avant 2014. C'est plutôt à RB et à Renault qu'il faudrait jeter la pierre, pas à Mercedes. Je trouve que Mercedes a justement récolté le fruit de ses choix stratégiques, techniques et sportifs en choisissant deux excellents pilotes. Si ça t'ennuie de les voir gagner, tant pis car demain ce sera peut-être Ferrari ou Mc Laren. quand ferrari dominait sans partage tout ce qui roulait en F1, il n'y avait pas autant de critiques contre Ferrari. Perso je trouve que Wolf et Lauda font un excellent job m^me si on peut toujours trouver à redire ci et là.
Il y a 46 mois
arno
arno :
@GinPit
Le seul à qui on doit jeter la pierre c'est la FIA et son règlement qui depuis 2009 produit des saisons ou il n'y a aucune concurrence entre les écuries car il est impossible de faire son retard durant la saison et à l'intersaison d'ou l'enchainement de saison avec des cavaliers seul depuis maintenant 7 saisons ou seul un changement de réglementation a fait changé l'écurie leader.

Beaucoup qui issu salut le travail de Mercedes oubli juste de dire que cette écurie avant le changement de réglementation était dans la même panade que ses concurrents d'aujourd'hui et incapable de régler ses problèmes d'usure de pneus pendant plusieurs saisons, au point que le fiasco a failli conduire au retrait de l'écurie.

Ce que fait Mercedes aujourd'hui ce n'est ni plus ni moins que ce qu'a réussi RB-Renault, et Brawn-Mercedes avant eux à savoir tirer parti au mieux d'une nouvelle réglementation pour s'assurer une domination au moins jusqu'à son changement, ce qui au final est juste banal depuis 2009.
Il y a 46 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ GinPit,

T'en fais pas, je supporte bien l'équipe Mercedes et j'ai toujours salué leur travail exceptionnel depuis l'introduction des V6 hybride, mais il ne faut jamais oublier le côté sportif et des fans, qui sont nombreux à pointer du doigts les stratégies des courses des Mercedes qui tuent tout spectacle, même après avoir mis en poche le titre constructeur et pilote.... Mercedes ne voit pas le côté sportif mais plus le côté business et fierté de laisser leur nom dans l' histoire de la f1 avec un maximum des doublés quelles que soient la situation et la manière.... C'est justement pour cette raison, même si j'aime bien cette équipe, mais je souhaite aussi qu' une ou deux équipes soient à leur hauteur en 2016 pour revivre une f1 plus excitante..... La f1 ne peut pas se résumer chaque année d'un duel Lewis contre Nico, qui d'ailleurs n'existe pas en réalité, vu que stratégiquement, Mercedes l'a toujours évité et les trois dernières courses de la saison l'ont démontré plus clairement....Certes, Red Bull a dominé pendant quatre ans, mais il y a eu 2 à 3 saisons où tout a été serré jusqu'à la fin avec de vraies bagarres contre Ferrari, voire Mclaren, sauf 2013 où Vettel a écrasé sans pitié tout le monde à la deuxième moitié de la saison....
Il y a 46 mois
Profx
Profx :
c est sur que si j etait le boss de mercedes en ce moment, je serai decu de ne pas pouvoir voir deux petits "gamins" se creper le chignon et se sortir alors que je pourrai avec un poil de "strategie" eviter tout risque de voir mon "fric" jeter a la poubelle bien avant la fin de la course ...
mais j avoue qu en tant que vrai fan de f1 j aimerai mieux voir un combat de titan entre les deux mais voila , si on y reflechis un peu seuls des irresponsables laisseraient leur deux pilotes se battre à "mort" sur la piste.
Il y a 45 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.