> > > > Russie - Course : Le cavalier seul de Rosberg, la désillusion de Vettel

Russie - Course : Le cavalier seul de Rosberg, la désillusion de Vettel

Le premier tour du Grand Prix de Russie fut particulièrement mouvementé et fit Sebastian Vettel une de ses victimes. Imperturbable poleman, Nico Rosberg n’a pas forcé son talent pour poursuivre son sans-faute. Hamilton et Räikkönen complètent le podium.

© Mercedes - Un doublé pour les Flèches d'Argent© Mercedes - Un doublé pour les Flèches d'Argent

Le soleil était de sortie sur l’autodrome de Sotchi. Dans un décor enchanteur, au beau milieu du parc olympique, les 22 pilotes du plateau s’apprêtaient à retrouver pour la troisième fois un asphalte tout à fait particulier, avec très peu de dégradation pour les pneumatiques, mais aussi très peu de grip. Une stratégie à un seul arrêt était l’option privilégiée par Pirelli pour tous les acteurs.

En pole position, Nico Rosberg avait une fois de plus connu une réussite inverse à celle de ses concurrents directs pour le titre : Sebastian Vettel, qui avait dû changer de boîte de vitesses, ne partirait que de la 7ème position, tandis que Lewis Hamilton, victime, comme lors de la dernière course, d’une défaillance de son moteur en qualifications, s’élancerait de la 10ème place. L’Anglais partait avec son premier moteur de la saison, à Melbourne, Mercedes ayant fait venir des pièces en jet privé en urgence pour s’assurer que la monoplace bénéficie également des dernières évolutions. Les remontées des deux infortunés de la veille seraient une des attractions de la course. Les Williams attiraient également les regards : sur une piste qui leur profitait davantage, Valtteri Bottas et Felipe Massa occupaient les 2e et 4e places sur la grille, soit leur meilleur résultat de la saison. Kimi Räikkönen, 3e, espérait également damer le pion à Nico Rosberg au bout d’une première ligne droite très spectaculaire.

Avant d’enfiler leurs combinaisons, en ce premier mai, chacun des pilotes n’oubliait pas le drame d’Imola. Senna, mais aussi Ratzenberger, étaient dans toutes les mémoires.


14h03, le départ était donné ! Nico Rosberg réussit à conserver sa position. Kimi Räikkönen basculait quant à lui en deuxième place. Les Williams, 3e et 4e, avaient pris un envol juste convenable.

Derrière, les affrontements étaient bien plus virils. Le premier tour fut particulièrement mouvementé et brouillon. Parti 7e, Sebastian Vettel était plongé au cœur du peloton et ce qui devait arriver arriva : sa Ferrari était percutée par Daniil Kvyat (comme au Grand Prix précédent !) et l’Allemand acheva déjà sa course dans le mur ! Le Russe ne partira pas en vacances avec Vettel… La Ferrari avait soudainement ralenti au virage 3 (la longue courbe à gauche) après la crevaison de Perez ; le choc était alors inévitable mais l’Allemand pouvait repartir… avant d’être percuté une deuxième fois par un Kvyat en perdition ! Une fois encore, Vettel rendait les armes dans les premiers tours et aggravait sa situation au championnat pilotes. Fou de rage, il jetait son volant hors de son cockpit.


L’abandon était d’importance, et il n’était pas le seul : Nico Hülkenberg et Rio Haryanto figuraient parmi les victimes du premier tour. Sergio Perez et les deux Red Bull devaient également rentrer aux stands après s’être effritées. Deux écuries, Force India et Red Bull, avaient donc d’emblée compromis leurs courses. La plupart des pilotes infortunés rentrant au stand optèrent alors pour des pneus… médiums, afin de tenir jusqu’au bout du Grand Prix !

Toutes ses mésaventures faisaient notamment les affaires d’Hamilton, d’ores et déj 5e, de Max Verstappen, de Fernando Alonso, de Romain Grosjean et des deux Renault qui, contre toute attente, occupaient le top 10 à la fin du premier tour. La voiture de sécurité rentra naturellement en piste.

A la relance, Kimi Räikkönen s’était quelque peu manqué et était menacé par Valtteri Bottas. Le pilote Williams en profite pour doubler le pilote Scuderia qui avait vraisemblablement eu des difficultés à faire monter ses pneus en température. Lewis Hamilton doubla également Felipe Massa pour revenir à la 4e place. Nico Rosberg avait bien entendu le champ libre pour creuser l’écart.

En pneus médiums, Daniil Kvyat, accroché au premier tour, glissait à chaque virage et était tellement en souffrance qu’il avait du mal à contenir les assauts du dernier des qualifications, Marcus Ericsson. Victime de son inconscience au premier tour, Daniil Kvyat dut ensuite observer une pénalité de dix secondes. Daniel Ricciardo n’était également que 16e avec les mêmes pneumatiques médiums, ce qui signifiait que Williams avait un boulevard pour rattraper l’écurie autrichienne au classement des constructeurs.

Lewis Hamilton poursuivait sa remontée. Profitant d’un léger travers du Finlandais, l’Anglais passa sans coup férir à l’intérieur pour se replacer sur le podium provisoire, avec Valtteri Bottas en ligne de mire. La Mercedes était véritablement la monoplace la plus rapide du plateau…


Au 10ème tour, le top 10 était le suivant : Rosberg, Bottas, Hamilton, Räikkönen, Massa, Verstappen, Alonso, Grosjean, Magnussen, Palmer.

Bloqué derrière un Valtteri Bottas en forme avec sa Williams, Lewis Hamilton voyait tour après tour l’écart grandir avec Nico Rosberg. L’Anglais avait trop usé ses pneumatiques derrière la Williams et devait donc quelque peu ralentir le rythme, au point d’être menacé par Kimi Räikkönen. La Ferrari, qui préservait mieux ses gommes, affichait un rythme de course à la hauteur, au moins, de Lewis Hamilton, et bien supérieur à celui de Felipe Massa.

Au 17ème tour, Williams prit les devants et rappela Bottas à son stand. L’écurie de Grove a visiblement déécidé de travailler sa stratégie après ses déboires en début de saison… Un undercut de la part d’Hamilton ou de Räikkönen aurait de toute manière condamné ses chances de conserver la deuxième place. Mercedes couvrit la stratégie de Bottas en arrêtant Hamilton au tour suivant, tandis que Kimi Räikkönen poursuivit sa route. A la sortie de la ligne droite, Valtteri Bottas parvint in extremis à conserver la deuxième place : un bon choix stratégique de la part de Williams… et une bonne nouvelle pour Nico Rosberg, toujours seul en tête. Seul du trio infernal à ne pas s’être arrêté, Kimi Räikkönen profitait également de l’affrontement entre Bottas et Hamilton.

La Mercedes était cependant plus rapide que la Williams. Au 19ème tour, l’Anglais réussit enfin à s’offrir la monoplace blanche. Toutefois, il avait perdu du temps sur Nico Rosberg, désormais quasiment intouchable, et sur Kimi Räikkönen, qui était même plus rapide en supertendres usagés qu’Hamilton en tendres neufs. Le Finlandais faisait le travail avec Ferrari mais, sans être totalement distancé par Lewis Hamilton, n'avait pas le rythme pour aller chercher la Flèche d'Argent.

Pendant ce temps, dans la ligne droite des stands, Sebastian Vettel revoyait son incident avec Daniil Kvyat et rendait une visite à Christian Horner sur le muret Red Bull, pour lui dire tout le bien qu’il pensait du pilote russe.


Maintenant que Lewis Hamilton avait le champ libre, Ferrari rappela à son stand Kimi Raikkonen. Le Finlandais, qui manqua d’ailleurs de caler, ressortit entre Hamilton et Bottas, mais aurait des gommes un peu moins usées pour la fin de la course.

Imperturbable leader, Nico Rosberg poursuivait une stratégie normale. Au 22ème tour, il était rappelé sans précipitation aux stands Mercedes et chausser des pneus tendres et poursuivre son cavalier seul. Seul parmi les premiers à ne pas s’être arrêtés, Max Verstappen se montrait à la deuxième place. Fernando Alonso et Romain Grosjean réalisaient également des performances au-delà des attentes.

Au sein du peloton, Sergio Perez tenait une inespérée sixième place, mais s’était arrêté au premier tour pour chausser des pneus tendres et aurait donc probablement des difficultés en fin de course. Dans l’ombre une fois encore de son coéquipier, Carlos Sainz écopa de surcroît d’une pénalité de dix secondes pour avoir forcé un autre pilote à dépasser les limites du circuit. 8e, Ericsson devait encore s’arrêter tandis que Kevin Magnussen, 11e, emmenait sa Renault en pneus tendres dans les sillages de Daniel Ricciardo, 10e, mais ralenti par des pneus médiums mal à l’aise.

Au 30ème tour, le top 10 était le suivant : Rosberg, Hamilton, Räikkönen, Bottas, Massa, Perez, Verstappen, Alonso, Ericsson, Ricciardo.

Tous les pilotes s’étaient arrêtés au moins une fois aux stands. Williams, qui avait affiché ses progrès en stratégie avec l’arrêt anticipé de Valtteri Bottas, démontra au paddock que son travail aux stands avait également payé.


Signe de son calvaire, Daniil Kvyat, la “torpille” selon Sebastian Vettel, éprouvait, en pneus médiums, de grandes difficultés à doubler la modeste Manor de Pascal Wehrlein. Daniel Ricciardo souffrait également face à Kevin Magnussen et Romain Grosjean. La Renault comme la Haas, après plusieurs décalages quelque peu dangereux, réussirent à doubler un Australien en perdition avec ses pneus médiums. Daniel Ricciardo revint donc aux stands pour chausser des pneus tendres. Le parmi de finir les pneus en médiums n’avait pas tenu : non à cause de l’usure du pneumatique, mais de sa performance.

En tête de la course, Nico Rosberg conservait une douzaine de secondes d’avance. Lewis Hamilton prouva néanmoins son rythme en alignant plusieurs meilleurs tours d’affilée. L’Allemand, en prise avec le trafic, vit même son avance se porter à 8 secondes. Il gardait cependant une confortable marge, bien qu’à la régulière, Lewis Hamilton eût probablement toutes les chances de prétendre à la victoire.

Au 34ème tour, le bloc V6 Ferrari 2015, censé pourtant être particulièrement fiable, trahit Max Verstappen. Le Néerlandais, qui occupait une solide 6ème place, devait ranger sa Toro Rosso sur le bas-côté. Mais personne dans le paddock n’oublierait qu’il aurait dû marquer de gros points ce dimanche. Carlos Sainz, 10e mais avec une pénalité de dix secondes à rajouter à son temps en fin de course, n’avait que peu d’espoirs de faire aussi bien. Cet abandon permit à Fernando Alonso de grimper à la 6e place.



En tête de la course, Lewis Hamilton gérait bien mieux le trafic et reprenait plusieurs dixièmes par tour à Nico Rosberg. Cependant, l’Allemand, après avoir passé plusieurs retardataires, reprit un peu de marge. Dans le même temps, Mercedes prévint Hamilton d’un problème de pression d’eau, tant et si bien que l’Anglais, décidément malchanceux, devait par précaution ralentir son rythme et sans doute abdiquer ses espoirs de victoire.

Au 40ème tour, le top 10 était le suivant : Rosberg, Hamilton, Räikkönen, Bottas, Massa, Alonso, Magnussen, Grosjean, Perez, Sainz. Derrière la Toro Rosso, Jenson Button était virtuellement dans les points étant donné la pénalité de Carlos Sainz. La bataille pour la 7e place s’annonçait également serrée, de Magnussen à Button. Seul de la meute à avoir effectué deux arrêts, Sergio Perez semblait le mieux placé.

Alerté sur ses problèmes de pression d’eau, Lewis Hamilton ralentit le rythme au point de voir Kimi Räikkönen regagner quelques dixièmes sur lui par tour. Cependant, à dix tours de l’arrivée, l’Anglais gardait autant de secondes d’avance sur la Ferrari. Le stand Mercedes prévint ensuite que ce problème technique était à présent « stabilisé ». Lewis Hamilton pouvait reprendre un rythme plus rapide, mais avait perdu tout espoir de rattraper Nico Rosberg, et sans doute toute motivation.

Cinq tours avant l’arrivée, Felipe Massa, qui était en grande souffrance avec ses pneumatiques, était rappelé aux stands pour chausser des supertendres. Cependant, avec plus de quarante secondes d’avance sur le 6e, Fernando Alonso, Felipe Massa n’avait absolument rien à craindre et put s’offrir quelques tours à haute vitesse pour le plaisir.




Sans être menacé, Nico Rosberg réussit donc à gagner sa 7ème course d’affilée, et la quatrième cette saison ! Son début de saison est véritablement parfait mais Lewis Hamilton aura démontré qu’il savait aussi être rapide en course – même si Rosberg s’offrir le meilleur tour en course à l’avant-dernière boucle. Il faudra encore attendre pour connaître un véritable affrontement en tête de course - peut-être à Barcelone dans deux semaines.

Kevin Magnussen comme Fernando Alonso et Jenson Button ont ouvert leur compteur point, tandis que Romain Grosjean a ramené sa Haas dans le top 10 malgré la pression de Sergio Perez. Les incidents du premier tour auront profité à tous ces pilotes. Tout au contraire, Ferrari, avec l'abandon prématuré de Vettel, ne compte encore qu'une seule voiture à l'arrivée. Les performances pures de la Scuderia ne sont pas en question, mais les résultats sont en dents de scie.



Course, Sotchi et Rosberg Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




52 réactions sur cet article Donnez votre avis
Tom
Tom :
Aller j'attend les fan d'Hamilton qui vont cracher sur ce Grand Chelem de Rosberg
Il y a 47 mois
Tapian
Tapian :
Belle course de RG, il porte HAAS et mériterait vraiment un top team
A la place de KR la saison prochaine, il donnerait du fil à retordre à SV
Il y a 47 mois
Bilbao
Bilbao :
Bravo Rosberg pour cette victoire propre et sans bavure. Bravo Hamilton pour cette très belle remontée.
Les Mercedes ne dominent pas que par leur moteur. Elles disposent de très bon chassis et deux super pilotes. Bref rien à dire, c'est une domination logique qui mérite une fois de plus toute notre admiration pour le travail accompli et la qualité à tous les niveaux de cette équipe, du management jusqu'au dernier des mécanos. Ils ont juste ce qu'ils méritent.
Il y a 47 mois
NorbertSean
NorbertSean :
Hamilton est poursuivi par la poisse. Problème en qualif, problème de pression d'eau en course. Au rythme ou il revenait sur son coéquipier il aurait peut-être pu tenter de le pousser à la faute. Il quand même se contenter de cette deuxième place car Vettel est encore plus malchanceux cette fois, car il finit sa course au bout d'un kilomètre. La roue tournera un jour ou l'autre. En ettendant, Rosberg fait très bien le job, preuve que c'est aussi un grand pilote. J'ai hâte de revoir les deux Mercedes boys à armes égales en course.
Il y a 47 mois
milano
milano :
Pour le coup je me suis fait **** grv devant le GP , c'est rare mais la c'était dur tout de même.
Il y a 47 mois
Rcttroix
Rcttroix :
Pourquoi une tel différence entre les deux Haas depuis le début debut saison ?
Il y a 47 mois
Tapian
Tapian :
@Rcttroix

Tu as une belle différence de niveau entre les deux pilotes, il y a une classe d'écart
RG fait à Esteban Gutiérrez ce qu'il faisait à Maldonado..
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
ben la dif entre les haas c est ptre juste le pilote ;)
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
Avec la Mercedes n°6, la moitié du peloton aurait pu faire ce grand chelem? Le Mercedes est 1 seconde au tour plus rapide que la concurrence et la n°44 affiche la fiabilité de la Ferrari d'Alesi ou de la Lotus de Clark en leur temps.

Vettel et Hamilton ont eu autant de malchance depuis le début de l'année que le quota normal d'une saison complète. Rosberg est très bon mais rarement un pilote n'aura connu une telle période avec une si faible opposition.

Si vous vous rappelez d'une telle chance sur 4 courses consécutives (ou d'une telle malchance pour les adversaires) dites moi.

Je pense que Rosberg a beaucoup progressé et qu'à la régulière il est au niveau d'Hamilton. Il pourrait très bien être en tête du championnat si Hamilton n'avait pas été tamponné par Bottas et Nasr et qu'il n'ait pas eu ses 3 problèmes mécaniques. Mais ce serait bien plus serré.
Il y a 47 mois
FF84
FF84 :
Bof ... le seul circuit ou les pilotes pouvaient attaquer sans user leurs pneus, Vettel sort au premier tour et Hamilton s'arrête à 7 secondes de Rosberg ! La pression d'eau ??? Tiens ils nous l'avait jamais proposer Mercedes celle-là ! Quant à Rosberg, désolé pour ses fans mais il a une voiture qui met 1 seconde au tour au premier se ses adversaires et il n'a aucun adversaire, en tout cas pas sur ces dernières courses, alors je trouve que ça ne valorise pas ses victoires, ça me rappelle Button et Brawn GP, quand on est seul c'est plus facile ....
Il y a 47 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
C'est clair. Autant Haas a fait une affaire en engageant RG autant il se sont tiré une balle dans le pied avec Gutierrez. Si ce n'est pas pour les billets verts, je ne vois pas la raison de sa présence. Ils auraient du prendre Vergne qui est aussi pilote d'essai Ferrari ou Rossi qui seraient sans doute déjà été dans le top 10. Cette comparaison je la voyais venir. Déjà qu'à l'époque il avait usurpé son volent à Kobayashi maintenant c'est à l'un des deux pilotes que j'ai cité.

Concernant Kvyat, je ne veux pas être à sa place quand Vettel va s'expliquer avec lui.
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
gts, a la decharge de kyat , il a une pression monumentale de la part de vestap , sauf si kyat fait une saison fantastique et passe devant ricciardo , soit il va etre surement degagé et etre remplacer par max le furieux ;)
le probleme c est qu il semble en vouloir particulierement a ce pauvre vettel lol.
mais vettel n est pas senna et meme si il est aller faire un coucou dans son ancienne ecurie , il serai etonnant qu il colle un pain a kyat ;)
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Surtout il faut que rosberg face très attention , avec une telle avance vu les circonstances , à la fin , au bout du compte se sera un argument très sérieux pour l'équipe de vouloir le remplacer. Et je penses certainement pas qu'il est au meme niveau Hamilton .
Voyant si la fiabilité s'améliore, pour l'avenir.
Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
Ben Rosberg fait le job...mais je reste convaincu qu'à la regulière il ne puisse battre Hamilton sur tout un championnat !
Rosberg est très bon, c'est indéniable, mais Hamilton est un tout grand, on ne peut le nier !
course propre, le couteau entre les dents, de sa part.

Vous ne trouvez qu'il à gagner en maturité ? Sa sérénité m'impressiones assez :D

Peu importe ce que pensent les autres de mon jugement !
Je demanderai simplement et sans aucune ironie, comment voulez-vous que les fans de Lewis réagissent ? Ils se taisent, ont dit qu'ils ragent et se cachent. Ils reconnaissent que Rosberg fait le job (ce qui est le cas, et ce qui n'est pas forcément évident !) ca ne suffit pas ! Ils sont content que LH gagne, et ont gueule aux "fanboys", n'ont-ils pas le droit ?! les supporters, peuvent l'être non ?!

A part ça Vettel, encore accablé... sans lui et Hamilton, les courses aux avants postes manquent de...piquant !
Suis ravi de voir Raikko en forme :D ca faisait longtemps !
Kyvat encore impliqué dans des incidents :/
et les Williams ont encore du mal à tenir sur gp entier...
Belle course d'Alonso !
Mais dans l'ensemble un grand prix moins passionnant que les autres :/
Il y a 47 mois
casper
casper :
Course moins sympa que les 3 précédentes, de mon côté je reteindrais :

- big up : Mc Laren, les deux voitures dans les points voilà le début !

- gros bravo :
Rosberg, la régularité à ce niveau, je ne crois pas que ce soit de la chance,
Grosjean qui se la joue roublard en évitant la cohue du départ et tient le coup ensuite, dommage que son équipe soit mauvaise au stand et qu'il se fasse doubler par magnussen dans les stands, *
magnussen qui avec une voiture qui était en dessous des autres fait une belle 7eme place

Déception :
la stratégie red bull qui a pris exemple sur les williams
kviat parceque là cçà commecne à faire bcp, j'image même pas ce qui ce serait dit si çà avait été romain !
sainz, car quand son coéquipier faiait le taf avec une 6eme place justifiée il ne fait pas grand chose.

Bref pas mon WE préféré, mais clairement on voit bien les différences entre les pilotes qui sont les moteurs d'équipe et ceux qui suivent le vent.
Il y a 47 mois
milano
milano :
Pöur la décharge de Kvyat , Vettel a étrangement ralenti , la différence de vitesse était flagrante quand kvyat le percute , que s'est il passé pour que Vettel ralentisse autant .
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
euh je sais pas mais il me semble avoir vu une force india touchee par ricciardo lors du premier impact de kyat sur vettel qui partait un peu en sucette devant vettel ... ptre pas anormal dans ce cas que celui ci ai legerement levé le pied pour voir ce que la FI allait faire non ?
et comme il avait hamilton sur sa gauche il pouvait pas juste resserrer son virage pour passer a l interieur de la FI ...
kvyat a trop la pression et il le suporte mal ...
et comme je l avait ecrit apres sa manoeuvre limite au gp precedent , celle ci lui avait donné un sentiment d invulnérabilité qui allait lui faire prendre trop de risque par apres ... et il me donne raison au gp suivant ...
mais il n accepte pas la moindre responsabilité sur le second impact , le prem il s excuse mais le second il charge vettel
Il y a 47 mois
Gege
Gege :
Verstappen préssenti pour rejoindre RB! Incroyable! En quelques semaines il passe du statut de gamin incompétent, fils à papa bon à rien à celui de futur grand pilote. Il y en a qui devraient accorder leurs violons. C'est vrai que le ridicule ne tue pas....
Il y a 47 mois
Basto
Basto :
Rosberg assure avec une belle constance depuis la fin de la saison dernière. Il profite d'une opposition bien plus faible que prévu mais cela ne durera pas car le championnat est long. Hamilton a tout contre lui depuis quelques course mais contre mauvaise fortune il est digne de son niveau de triple champion du monde. Une fois les dégâts constatés, il assure parfaitement sans faute. La classe quoi!
Ferrari déçoit un peu, on l'attendait un poil plus rapide. Elle est bien née mais pas encore au niveau des Mercedes dans tous les compartiments du jeu.
La bonne nouvelle vient du retour des Williams au premier plan et on n'oubliera pas les Mc Laren Honda enfin fiables et capables de s'immiscer dans le top 10 à la régulière. Chouette!
Il y a 47 mois
FranckLesage
FranckLesage :
@gege
+++ pour Verstappen. Dommage qu'il casse car il était bien parti pour une nouvelle très belle place.
Il y a 47 mois
TonyVBlue
TonyVBlue :
Si Vettel a autant ralenti c'est parce que le premier impact a donné lieu à une crevaison de l'arrière droit de Vettel, simplement. Regardez le onboard sur YouTube et le commentaire de Martin Brundle.
Il y a 47 mois
dabass44
dabass44 :
425 points à prendre pour un premier, 306 pour un deuxième!!! Résultat, si Lewis est champion du monde sa sera l'un des plus grand, si c'est Nico il sera un Button, avis au fan de Rosberg ^^!!! Plus sérieusement, Mercedes ayant réglé les petits défauts, on voit tout de suite l'écart et malheureusement pour ceux qui aime cette nouvelle F1: les faits sont là. Autant les premières courses étaient sympa, autant là: on c'est carrément endormi...
Il y a 47 mois
arno
arno :
@dabass44
Qui a raté ses départs alors qu'ils partaient en pole lors des deux premiers GP? Autant sur les deux derniers GP Rosberg a été avantagé par les problèmes survenus sur la Mercedes d'Hamilton autant les 2 premiers GP c'est bien Hamilton qui se troue au départ et se retrouve par 2 fois derrière son coéquiper au premier virage.

C'est quand même bizarre de nous expliquer qu'un titre acquis par Rosberg sera un titre en bois parce qu'Hamilton a été par deux fois victimes d'ennuis mécaniques en qualif, (ce qui arrivera aussi à Rosberg) mais q'un titre d'Hamilton fera de lui l'un des plus grands, et aussi de refuser que les deux précédents titre sont des titres en bois.

En fait si je comprends bien selon vous la valeur d'un titre de champion du monde se juge au fait que Hamilton l'obtienne ou pas.
Il y a 47 mois
Peverell
Peverell :
@Arno
Euh pardon mais les problèmes au départ de Lewis sont à imputer à son embrayage. Toto l'avait d'ailleurs annoncé avant la course en Australie. Nico en a aussi souffert, mais de toute évidence moins que son coéquipier...
Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
@arno: je penses que ce que Dabass44 veut dire, c'est qu'avec autant de chance pour Rosberg (on ne peut le contester, je n'ai jamais vu un pot pareil en f1 :O ), ca lui facilite les choses, alors que Hamilton à devant lui un boulot monstrueux à faire si il veut gagner ce championnat ! ce qui prouvera que c'est un grand de la f1, n'en déplaise à ses détracteurs ! mais qu'a l'inverse, si Rosberg gagne ce titre, il n'aura pas autant de "mérite" (j'arrives pas à trouver un autre mot, desole pour ses fans :/ ) vu la chance incroyable dont il bénéficie en ce moment...bien que ca fasse partie du sport auto !
Il y a 47 mois
arno
arno :
@Peverell
Si la situation avait été inversé et que ce soit Rosberg qui ait pris un plus mauvais départ qu'Hamilton ses fans nous auraient expliqué que c'est un excuse avancée par Mercedes pour dédouaner Rosberg qui a commis une erreur.


@Chopper
On est seulement après 4 GP il en reste 17 et on voit déjà les fans d'Hamilton venir nous expliquer ou est le mérite respectif des deux pilotes selon celui qui sera titré.
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
arno moi je dirai plutot que les fanboys de hamilton pensent deja que c est fouttu pour lui et qu il faut d ors et deja amoindrir le merite de rosberg ...
Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
@arno: sur ce qui serait dit c'était si c'était la situation inverse, je peux pas vous donner tort, mais laissons le bénéfice du doute ;)
comme vous le sous-entendez, la saison est encore longue, mais vous n'êtes pas d'accord sur le mérite ? (certes c'est très tôt pour en parler...mais bon...)
Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
@profx: étant fan d'Hamilton, force est de constater les faits, perso je ne suis pas en train de râler pour Lewis, je trouves la situation plutôt exitante: un triple champion du monde ayant un boulevard (n'ayons pas peur des mots haha) à combler si il veut pouvoir espérer ravir le titre à talentueux coéquipier ! c'est pas génial comme scénario ?! par contre faudrait que les gp continuent à être chouettes à suivrent comme l'étaient les 3 premier :D
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
Pour l'instant le mérite de Rosberg est faible :
- Se faire battre en qualifications pas son coéquipier lorsque celui-ci a le droit de rouler
- Battre en qualifs les autres pilotes qui ont une monoplace plus lente d'une seconde au tour
- Profiter des accrochages dont sont victimes ses adversaires directs (les responsabilités de Vettel et Hamilton sont très peu engagées dans les départs, Rosberg a bien raté son départ en Chine, il a eu la chance de ne pas avoir un Bottas qui oublie de freiner au premier virage et en plus le pilote qui a pris la tête (Ricciardo) a crevé 2 tours après). Chance, quand tu nous tiens.

Si Rosberg connait 3 problèmes mécaniques de plus qu'Hamilton sur les prochaines courses, qu'Hamilton se voit offrir une victoire par Ferrari, que Rosberg se fait tamponner par 2 pilotes au départ, si malgrè ceci Rosberg est champion, il aura mérité son titre. Très franchement c'est possible parce que depuis une dizaine de course il est bien plus à l'aise au volant de la Mercedes.

Pour les problèmes mécaniques, on parle de vrais problèmes, pas les excuses bidons avancées par Wolf en Australie ou en Russie pour faire croire que Mercedes ne domine pas et qu'ils ont failli abandonner.

Je pense que la Mercedes n'a jamais été aussi dominatrice que cette année. Il suffit de voir qu'Hamilton est 2e au championnat après un début de saison où il a passé les 3/4 du temps avec une monoplace limitée au niveau aérodynamique ou moteur. Si les Mercedes se tiraient la bourre elles mettraient tout le monde à un tour.
Il y a 47 mois
arno
arno :
@Arno5
Si les mérites de Rosberg sont faibles quels sont les mérites de son coéquipier qui termine par deux fois devant lui au championnat?
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
Les mérites de Rosberg d'aligner les victoires cette saison sont faibles car il est le seul dans sa catégorie ("avion de chasse fiable").

Il n'y a pas vraiment de rapport avec le fait qu'il ait terminé 3 fois derrière son coéquipier aux championnats précédents.

Je ne dis pas que Rosberg est un mauvais pilote, je pense même que s'il allait chez Ferrari ou McLaren il donnerait davantage de fil à retordre à Vettel et Alonso que leurs coéquipiers actuels. Mais dans la Mercedes n°6, la moitié des pilotes auraient obtenu 4 victoires cette année.

Je ne ressortirai pas l'expression "d'interface baquet-volant" chère à certains, mais même s'il remporte 10 courses d'affilée, il ne deviendra pas une légende.
Il y a 47 mois
casper
casper :
m'enfin arno fais pas exprès de pas comprendre, puisqu'on te dit que les mérites de rosberg sont nuls que ce qu'il a c'est uniquement du à la providence et à sa voiture n'est il pas un interface baquet volant comme certains aiment le rappeler ;) , alors que pour son coéquipier, non là c'est du talent brut digne des plus grands, cette faculté de sortir du trafic sans jamais s'accrocher, et puis regarde il prenait une seconde par tour à rosberg avant que l'écurie lui donne ordre de ne pas rattraper rosberg, et puis en fait soyons factuel ce n'est pas lui qui a les meilleurs temps sur chaque partiel ? Non franchement Rosberg n'a aucun mérite !

;)
Il y a 47 mois
arno
arno :
@Arno5
Donc pour les 2 premiers GP Hamilton n'avait pas un avion de chasse fiable.

Je précise que les propos concernant un problème d'embrayage sur la 44 tenu par Toto Wolff avant le départ ont été démenti par Hamilton lui même.

"J'ai demandé à mon ingénieur et j'ai juste eu un peu de patinage. Le départ n'était pas si mauvais, c'est le premier virage où Nico m'a tassé dehors, j'ai perdu plusieurs places, mais heureusement, j'ai pu remonter."

Donc lors des deux premiers GP Rosberg bien que partant derrière Hamilton a viré devant lui au premier virage alors que celui n'a rencontré aucun problème.
Ensuite nous avons assisté à la même chose que depuis 2014 à savoir que sauf ennui mécanique,SC, ou auto-élmination la Mercedes qui est devant l'autre au premier virage s'impose dans 90% des cas.

Donc qu'a fait Rosberg de moins qu'Hamilton lors des 2 premiers GP, qu'icelui a fait en 2014 et 2015 lors de ses nombreuses victoires?
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
Hamilton avait un avion de chasse fiable lors des 2 premiers Grand Prix. Il l'a très bien exploité en qualification pour faire 2 poles positions. Par contre, il a fait des départs moyens qui lui ont fait perdre respectivement 2 et 1 place et comme en plus il a été poussé par un autre pilote sur ces 2 départs, sa remontée sur le podium a été difficile. Je pense que les choses sont claires, non?

Hamilton a-t-il été parfait lors de ces 4 GP? Non

Rosberg a-t-il été meilleur lors de ces 4 GP? Non, car il lui aussi raté un départ et en qualifications il s'est fait battre par son coéquipier (les 2 seules fois où ils se sont affrontés). Le bilan me semble très similaire d'où une surévaluation actuelle de Rosberg.

Lors des 2 premiers GP : Ferrari a offert la victoire à Rosberg en Australie tandis qu'à Barhein tous les adversaires de Rosberg se sont évanouis en moins d'une minute : Ferrari s'est occupé de Vettel, Bottas de Hamilton et Raikkonen de son départ.

Est-ce la faute de Rosberg s'il n'avait pas d'adversaires? Bien sûr que non.

Est-ce un complot? Probablement pas.

Aurait-il eu plus de mérite s'il avait remporté toutes ces courses sans les nombreux problèmes de ses adversaires? A mes yeux oui, mais chacun peut avoir son opinion.
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
« Pour l'instant le mérite de Rosberg est faible »

Ouah t'es quoi toi pour dire des c...ries pareilles ?? Sept victoires consécutives ; pour l'instant y'a que Schumi et Ascari assis sur cette marche.. Suck it up !

Vous avez tous oublié la « malchance » de N. Rosberg dans les saisons précédentes (on a même trouvé un truc gluant sur sa colonne de direction qui avait provoqué un court-circuit en 2014 à Singapour..).

Et puis ROS a assez de classe, lui, pour ne pas balancer la casquette de second à la tronche de son coéquipier avant le podium..
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Depuis que mercedes est aux affaires (2014)
Pas une seule fois rosberg est exclu d'une qualification pour raison mécanique. Si quelqu'un trouve une course d'abandon de rosberg lors d'une qualification depuis 2014 , faite le savoir .
Rencontrer des pépins mécaniques en pleine course parait-il plus logique , qu'une voiture qui joue des manières avant le match.
Que dès fois , crier de larmes quand une auto ne veut pas démarrer en plein hiver froid.
Je ne crie pas au complot en ce début 2016 , c'est du sport auto.
Il y a 47 mois
albert
albert :
Redbull avec le moteur Renault infligera la première défaite à Mercedes
Montezemelo doit bien rigoler en ce moment voir la tête de Marchionne

Bravo Renault
Il y a 47 mois
Peverell
Peverell :
Merci dahou ouabou.
Et puis faut arrêter avec cette histoire de "Rosberg a toujours été malchanceux les saisons précédentes"! L'année passée (saison qui a vu la supériorité sans égale de Lewis), les deux pilotes Mercedes ont été défavorisés (problèmes techniques, erreur de jugement) le même nombre de fois ; Nico 3 fois (Canada, Italie, Russie) et Lewis 3 fois aussi (Monaco, Canada, Russie). Certains peuvent chipoter par rapport à Monaco mais c'est pas grave. On voit clairement qu'en 2015 les 2 pilotes étaient à peu près sur un pied d'égalité dans l'écurie dans ce domaine. En 2014, ça ne m'étonnerait pas qu'on retrouve un bilan pareil avec le début de saison pourri de Lewis.

Tout ça pour dire que les échecs passés de Rosberg ont à tort laissés un arrière goût de malchance chez ses fans. En ce qui concerne Lewis, en 4 courses cette année il a déjà eu plus de problème qu'en une saison entière : CA c'est de la malchance!
Il y a 47 mois
labulle
labulle :
Pareil. J'ai même dormi ...
Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
@J-Loo: ramener le coup de la casquette sur la table, c'est petit ! ca n'a rien à faire dans cette histoire !

Il me semble que Nico avait du faire une remontée, en 2014 ou 2015 je sais plus....mais c'était à Sotchi ! où l'usure des pneus est quasi nulle, et où Est-ce que Lewis à dû en faire ? A Shangai, à Hockenheim et surtout à Budapest (où il avait réussi à terminer sur le podium devant Rosberg qui lui était partit en pôle) !!! Je me souviens aussi qu'il avait tenu tête à Nico à Barhein en 2014,soit dit en passant, Lewis avait des médiums usés et Nico des soft neufs, et en plus il y a eu une SC ! mais Lewis à tenu bon ! le constat est là.

On ne parle pas de malchance juste pour excuser Lewis des résultats en ce moment, on sait que Lewis n'est pas spécialement chanceux en général ! Il suffit de regarder la saison 2012 où il à été trahi un nombre de fois incalculable par ca bagnole ! Bref ce débat est vain...il y aura toujours une grosse de subjectivité (des deux cotés !)
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
@ J-Loo :

Rosberg peut faire 10 victoires d'affilée, si elles sont sans concurrence comme les 3 dernières, son mérite restera limité.Ca n'empêchera pas ses groupies et les nouveaux fans de F1 de penser que c'est un demi-dieu.

Les victoires de Rosberg sont souvent dues à la chance (GB 2013, Australie 2014, Monaco 2014, Allemagne 2014, Monaco 2015, Australie 2016) ou une absence de concurrence due à la supériorité de se monoplace et/ou aux problèmes rencontrés par les autres. On peut rajouter quelques cavaliers seuls en partant de la pole, victoires méritées mais peu spectaculaires.

Il n'a pas une seule belle victoire faite de dépassements. Sa plus belle victoire aurait pu être les USA 2015, mais le vent en a décidé autrement.

Résultat : un pilote sympathique qui doit très rendre sur le poster de ta chambre, mais qui ne sera jamais une légende.

Pour la malchance, je t'invite à dresser la liste des problèmes rencontrés par Rosberg depuis 2014. On pourra confronter avec celle d'Hamilton. Si on reste objectif, tu verras que c'était très équilibré en 2014, plutôt favorable à Hamilton en 2015 et largement favorable à Rosberg en 2016.
Il y a 47 mois
ayenge
ayenge :
@arno & arno5 et autres:

Je m'invite dans le débat ;-)

Je vais me faire l'avocat du "diable" d'abord:

Il est vrai que sur les 4 premiers GP Nico n'a pas eu trop de soucis à se faire coté concurrence en bénéficiant d'un véritable boulevard suite aux différentes "déboires" de ses adversaires les plus menaçants MAIS, il n'est jamais facile de gagner une course, peu importe que vous ayez la voiture DU MOMENT car il y'a les aléas de la course et le fait d'être ainsi devant avec une confortable avance peut vous amener à vous déconcentrer... donc sur ce point on ne peut rien reprocher à Nico qui a bien su tirer profit des "malchances" des autres ! C'est ainsi, cela fait partie inhérente des aléas liés aux sports mécaniques !!!!

Maintenant, là où certains disent "qu'est ce que Nico a fait de moins que Lewis" je répondrais: il n'a rien fait de moins en s'adjugeant la victoire quand l'occasion s'est présentée MAIS (si on compare à 2014 notamment):

Lewis a connu aussi beaucoup de défaillances mécaniques en qualifs et en course (d'ailleurs le fait que Nico ait réalisé le plus grand nombre de poles - 11 si mes souvenirs sont bons - n'est pas étranger à cette situation même si en qualif, Nico a aussi une très belle pointe de vitesse. Honnêtement, dans cet exercice ceux qui dominent actuellement: Ricciardo, Vettel, Lewis et Nico qui sont un cran au-dessus des autres dans ce domaine !

Mais justement quand au bout de la saison, celui qui a réalisé 11 poles sur 19 (contre 7 pour Lewis) ne réalise que 5 victoires contre 11 pour son équipier c'est quand même qu'il y'a eu un problème quelque part (Notons aussi que sur les 5 victoires de Nico: seule DEUX l'ont été de façon probante: en Autriche et dans une moindre mesure au Brésil où c'est passé pas très loin pour Lewis ! En Australie: abandon de Lewis, A Monaco: no comments, En Allemagne: Lewis part de la 16ème place suite à son problème de freins en qualifs) ET le problème c'est justement que - CONTRAIREMENT à la théorie du premier virage qui veut que celui qui vire en tête a course gagnée dans 90% des cas - il y'a eu inversion des positions en course à 10 reprises sur cette saison 2014 pendant la course !! On est loin donc des 90% évoqués !!!

Et pour revenir au cas de Lewis et Nico, quand ils se sont élancés sans problèmes pour aucun des pilotes: Lewis s'est imposé à 7 reprises en prenant le meilleur sur la piste à son équipier contre 1 seule fois en faveur de Nico qui s'impose au Brésil.

Je crois que c'est quand même édifiant !!!! Et les stats de 2015 sont tout aussi similaires avec une plus grande domination encore de Lewis jusqu'au moment où il est titré et comme par hasard la fiabilité est au rendez-vous pour les deux !!!

DONC la théorie du premier virage ne tient pas la route surtout si l'on prend en compte les 3 GP où Ricciardo s'est imposé !!!

Donc, que Nico soit un très bon pilote: aucun doute là-dessus. Que la manière de gagner est identique:NON !

Je rappelle quand même qu'à l'heure actuelle il n'y a pas UN seul GP où Nico a dépassé Lewis sur la piste pour aller s'imposer contre 11 fois pour Lewis depuis 2014 ! Et ça on ne peut pas décemment l'ignorer !

Donc, je peux comprendre la frustration de certains de ne pas voir de bagarre entre les deux équipiers jusqu'à présent mais les conditions ne se sont pas encore présentées non plus ! ce n'est pas la faute de Nico qui ne va pas attendre son équipier lorsque celui-ci a des problèmes avec sa monture (et inversement non plus) ni la faute de Lewis si la malchance s'abat sur lui depuis le début de la saison !

Pour les problèmes rencontrés en 2014 par chaque pilote, la première partie de la saison a été très défavorable à Lewis puis les choses se sont un peu équilibrées en deuxième partie tandis qu'en 2015, elle est un peu plus favorable à Lewis (1 abandon contre 2 à Nico) mais au moment où Nico connait son 2eme abandon, les jeux sont quasi-fait tellement il est dominé et déjà largué au championnat ! Et je ne reviens pas sur la victoire perdue de Lewis à Monaco où je n'avais plus jamais vu quelqu'un survoler cette course depuis Senna en 88-89 !

Moi tout ce que je souhaite - c'est difficile car même de conception IDENTIQUES les deux voitures auront toujours un microscopique détail qui amènera peut-être un problème mécanique/technique - c'est que les deux pilotes puissent se battre sans soucis jusqu'au terme du championnat et qu'on puisse avoir au moins de la bagarre !! A la fin si c'est Nico qui doit s"imposer ben il ne l'aura pas volé mais avoir les mains liées pour l'un ou l'autre et ne pouvoir défendre ses chances est plus que frustrant pour lui et... pour les spectateurs !!

Pour certaines courses, on ne se lève pas à 5 heures du matin pour voir 2 secondes de suspense (en réf à Suzuka 1989) et bien c'est valable aujourd'hui !
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Pour ceux qui veulent se faire laver le cerveau , branchez vous sur les ondes des " spécialistes " f1 de canal + .
Pas une seule fois rosberg passe son coéquipier en piste , contre 11.
J'ai envoyé ceci à canal plus + avec accusé de réception pour la préparation de leurs émissions.
Il y a 47 mois
arno
arno :
@ayenge
2016 deux pole d'Hamilton et Rosberg se retrouve deux fois devant lui au premier virage si vous ne classez pas cela dans prendre le meilleur sur la piste dans quoi le classez-vous?

2014
Australie abandon Hamilton
Malaisie : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton.
Bahreïn : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton.
Chine : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton.
Espagne : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton.
Monaco : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Rosberg.
Canada : abandon Hamilton
Autriche : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Rosberg.
GB : abandon Rosberg
Allemagne : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Rosberg.
Hongrie : victoire Ricciardo intervention SC
Belgique : accrochage hamilton Rosberg
Italie: premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Hamilton. (1)
Singapour : abandon Rosberg
Japon : départ sous SC
Russie : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton.
USA : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Hamilton. (2)
Brésil : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Rosberg.
Abou-dabi : probleme technique Rosberg

Donc par 10 fois sur les 12 soit 83%) des GP de 2014 ou nous avons des courses sans accrochage entre les Mercedes ni intervention du SC ou problème technique sur une des deux monoplaces, la Mercedes qui a viré en tête au premier virage s'est imposée.

2015 à suivre.
Il y a 47 mois
Profx
Profx :
de totues facons il y a un truc qu apparement les fanboys de hamilton n ont pas encore incorporer dans leur logiciel mental : avec ses soucis moteurs , hamilton aura du mal en fin de saison avec son quota moteur meme si merco a pu "reparer" ces moteurs ci , pas sur qu ils seront aussi top que sans ces soucis...
donc je m attend en cas de victorie au cdm pour nico a entendre ces faits revenir rapidement a la surface ;)
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
@ Arno5
Un poster sur les murs de ma chambre !!?? ;) mais t'as quel âge ? Les habitués du Grosjean bashing sont obligé de bouffer leurs chapeaux et nous lâchent la grappe pour l'instant, mais les adorateurs d'Hamilton n'ont pas fini de nous em.. je vois. Inutile de nous dire que ROS est une m.., ni de sortir des statistiques en long et en large pour essayer de prouver que machin a du bol et pas truc, c'est les aléas du sport mécanique et l'objet britannique de votre admiration reviendra avec des victoires assez vite.

Y'a eu une période où c'était Alonso, pardon « Nando » dont on nous rabattait les oreilles (pour rester poli), là vous êtes juste insupportables. J'ai vu à Monza assez d'abrutis sectaires comme ça.

@ Chopper
Le « coup de la casquette », c'était effectivement « petit ». Je ne rappelle pas d'avoir jamais vu ça.
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
@J-Loo :

J'ai l'âge qui m'a permis de suivre environ la moitié des GP depuis la création du championnat du monde et justement je n'ai pas le souvenir d'avoir vu une telle série de courses où le sort s'acharnait autant sur les adversaires d'un seul pilote.
Pour élever le débat j'ai demandé si certains avaient des exemples, pas de réponse. Mais la question reste ouverte.

J'ai établi une liste de victoires de Rosberg qui sont chanceuses. On peut en débattre de manière objective. Pas de réponse.

J'ai demandé quelle victoire de Rosberg avait été vraiment spectaculaire. Pas de réponse.

Il s'agit de faits concrets. Contrairement à vous je ne déverse pas ma bile sur les fans de Grosjean, Alonso, Hamilton, Ferrari en les traitant d'abrutis. Je n'ai jamais écrit que Rosberg était une m... juste qu'il n'avait pas eu à forcer depuis le début de l'année.

J'avoue, comme le dit Ayenge, qu'il a fait le job et qu'il a bien géré toutes ces courses avec de nombreux safety-car, mais il est bien payé avec le double de points d'Hamilton ou le triple de Vettel. Lire un fan de Rosberg écrire "c'est vrai qu'il eu une chance rare, je me souviens de untel qui avait eu du bol entre les GP de tant à tant" aurait pu lancer un débat objectif, mais tant pis.

Il y a 47 mois
Chopper
Chopper :
@J-Loo: la casquette c'est pas aussi mesquin que le coup du freinage soi-disant raté à Monaco de Rosberg pendant les qualifs !

Sérieux faut arrêter de dire que Rosberg est tout blanc et Lewis tout noir ! ( sans mauvais jeu de mot), tout les deux sont gris, point !
Il y a 47 mois
Arno5
Arno5 :
Pour l'épisode de la casquette, le geste de Hamilton n'a rien de belliqueux, il est sur un nuage, vient de décrocher un 3e titre de champion du monde après un ultime renversement de situation dans les derniers tours. Le retour de casquette de Rosberg n'est pas très sympa, mais il vient de perdre toute chance mathématique d'être titré et sur une erreur qu'il ne s'explique pas. Il doit bouillir intérieurement contre le sort car il avait la victoire en main sur cette course.

Les 2 pilotes sont dans un état d'esprit que seules une poignée de personnes ont connu dans leur vie. Difficile de juger leurs agissements.

Côté geste classe, le fait de céder sa bouteille de champagne au représentant de Mercedes sur le dernier GP pour qu'il goûte pleinement à l'événement était plutôt sympa de la part du pilote arrivé 2e (il n'avait probablement pas trop envie de faire la fête non plus...)
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
Lewis is always perfect, Lewis is good, Lewis is God.. :)

www.youtube.com/watch?v=N_Amt83hvhM

Le pire c'est que je l'aime bien, c'est un super pilote, il est beau gosse et je le trouve plutôt marrant..
Il y a 47 mois
ayenge
ayenge :
@arno :

Désolé pour le retard à « réagir » à votre ?post ?: voici ma ?tartine? pour compléter la vôtre :

Je reprends donc votre ?post? :

« 2016 deux pole d'Hamilton et Rosberg se retrouve deux fois devant lui au premier virage si vous ne classez pas cela dans prendre le meilleur sur la piste dans quoi le classez-vous? »

Ayenge : Je ne sais pas si on a vu les mêmes courses mais avec le mauvais départ en Australie et les places à remonter ainsi que la voiture meurtrie à Bahrein et je ne sais pas comment Lewis aurais pu contester la victoire à Nico qui n?est pas un manche dans ces conditions ? Faut être réaliste !!!

Et pour l?info : Nico, en Australie (Ni en Chine d?ailleurs) n?a pris le premier virage en tête pourtant il a gagné la course?(par rapport aux Ferrari notamment)

2014
Australie abandon Hamilton (Ayenge : OK)
Malaisie, Bahrein (Ayenge : OK)
Chine : (Ayenge : Au premier virage Nico n?est pas derrière Lewis car il part 4eme de la grille et loupe un peu son départ pour se retrouver en 6eme position au 1er virage ??????)
Espagne : OK
Monaco : (Ayenge : Peut-on sérieusement prendre en compte cette course au vu de ce qui s?est passé en qualif et de la configuration du circuit ???? ;-)
Canada : abandon Hamilton (Ayenge : OK mais voir mon commentaire par la suite)
Autriche : (Ayenge : Au premier virage, les deux pilotes ne sont pas l?un derrière l?autre ! C?est à nouveau difficile de juger car ils partent respectivement de la grille en position 3 (Nico) et 9 (Lewis)? ??????)
GB : abandon Rosberg (Ayenge : OK)
Allemagne : (Ayenge : Comment peut-on encore une fois prendre ce GP en compte quand Nico part de la pole et Lewis de la 20eme place - ennuis techniques en qualifs !!!).
Hongrie : (Ayenge : victoire Ricciardo intervention SC ???? Pourtant Nico prend le premier virage en tête !!! dois-t-on en conclure que la safety-car ne fait pas partie du jeu et qu?elle a été instaurée seulement depuis 2014? qu?avant cette période d?autres pilotes n?ont pas pu en bénéficier ? Au cas où? il y?a eu aussi une Safety à Bahrein 2014, Lewis menait la course avec 8 secs d?avant réduites à néant, ce qui a permis à Nico de recoller avec des pneus frais et plus performants? cela n?a pas empêché Lewis de gagner la course ?)
Belgique : accrochage hamilton Rosberg (Ayenge : OK on ne le compte pas alors mais notons que même celui qui a pris le premier virage en 2eme position ? Nico ? n?a pas gagné la course non plus ou plutôt s?est fait devancer sur la ligne d?arrivée par un autre !)
Italie: premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Hamilton. (1) (Ayenge : OK)
Singapour : abandon Rosberg (Ayenge : OK on ne le compte pas alors)
Japon : départ sous SC (Ayenge : Même remarque que pour la hongrie !!!!!! Et puis j?ai en mémoire un dépassement de Lewis sur Nico pendant la course sous la pluie ? il y?a donc bel et bien eu changement de position car après le retrait de la safety, Nico prend bien la direction de la course et donc du premier virage ! Non ?)
Russie : premier virage Hamilton devant Rosberg victoire Hamilton (Ayenge : Au premier virage, Nico est devant Lewis car il prend un meilleur départ mais tire tout droit car ne peut pas prendre la corde du premier virage. Je crois que ça fait aussi partie de la course non ? Son écurie lui signale même qu?il doit laisser repasser Lewis pour avoir cour-circuité le virage ??? Il était donc devant !)
USA : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Hamilton. (2) (Ayenge : OK)
Brésil : premier virage Rosberg devant Hamilton victoire Rosberg. (Ayenge : OK)
Abou-dabi : problème technique Rosberg (Ayenge : Le problème technique est arrivé bien loin dans la course et Lewis avait déjà pris le meilleur au départ? de plus, en forçant pour essayer d?attaquer Lewis, Nico commet une première erreur avec sortie hors-piste qui le relègue déjà à plus de 5 secs. Ceci est arrivé AVANT son ennui technique !!!)

Ayenge : Donc, si l?on prend en compte les courses qui nous intéressent (Malaysie, Bahrein, Espagne, Allemagne, Hongrie, Italie, Japon, Russie, USA, Brésil), soit 10 courses :

Seulement en Malaysie, Bahrein, Espagne, Brésil, les positions restent figées après le 1er virage (aussi je vous recommande de revoir le déroulement de la course? pas si simple que ça)

En Allemagne, Hongrie, Italie, Japon, Russie, USA il y?a eu changement des positions après le premier virage? DONC on EST BIEN LOIN DES 83% de positions figées !!!

Par ailleurs, je vous recommande de re-visionner les GP du Canada et GB !!! Au Canada, Lewis a dépassé par deux fois celui qui avait pris le premier virage en tête (la première fois Nico a sauvé sa position en coupant la chicane, la deuxième fois Lewis a dû abandonner juste après l?avoir passé ! Enfin en GB, malgré que parti de la 6eme place, Nico (bien que parti en tête) était déjà sous la pression de Lewis avant son abandon et je n?ai aucun doute sur l?issue de cette course même sans les ennuis techniques de Nico !

ENFIN, pour conclure, ici nous nous sommes focalisés sur le duel Lewis-Nico mais si vous jetez un coup d??il sur celui entre équipiers d?autres écuries, vous verrez que la théorie des positions figées après le premier virage ne tient pas la route car il y?a eu de nombreux changements entre divers équipiers d?autres écuries aussi ! Aussi, pouvez-vous me dire combien de fois Senna ou Prost se sont dépassés en piste et que la victoire de l?un n?était pas en général liée aux ennuis techniques de l?autre ? Aussi, je vous ferais remarquer que les F1 actuelles manquent cruellement d?appuis sans parler des problèmes de pneus ? ridicules ? il n?y a pas d?effet de sol comme à la fin des années 70 et donc que les dépassements entre voitures identiques sont d?autant plus problématiques? ce qui ne fait que rajouter du mérite à ceux qui y parviennent !!!

J?en ai fini avec ma tartine (que certains n?apprécient pas ? désolé !) mais vaut mieux être long et précis que court et abstrait surtout quand il faut repartir du post d?un autre commentateur !

Bonne journée à tous !
Il y a 47 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.