> > > > Sur son nuage, Max Verstappen entre déjà dans la cour des grands

Sur son nuage, Max Verstappen entre déjà dans la cour des grands

Héros de ce Grand Prix d'Espagne, Max Verstappen ne parvient pas encore à réaliser la grandeur de sa performance, lui qui vient de devenir le plus jeune vainqueur d'un Grand Prix de Formule 1 à seulement 18 ans, 7 mois et 16 jours !

© Red Bull - Max Verstappen, casseur de codes dans le monde très policé de la Formule 1© Red Bull - Max Verstappen, casseur de codes dans le monde très policé de la Formule 1

Profitant comme ses petits camarades de l'accident du premier tour entre Rosberg et Hamilton, ressorti deuxième du premier tour, le jeune pilote Hollandais a mené à bien une stratégie audacieuse à deux arrêts pour monter tout en haut du classement.
En passant une première fois en tête au 11e tour, mais surtout au 28e puis au 44e tour, après le troisième arrêt de Daniel Ricciardo, le plus dur restait alors à faire : résister aux assauts de fin de course de Kimi Raikkonen pour aller s'imposer.
Son sang-froid sans failles l'a mené vers la plus haute marche du podium ! Mais quelle surprise pour lui une fois descendu de voiture :

« C'est fabuleux, je ne parviens pas encore à réaliser que j'ai mené puis remporté cette course ! Dans les derniers tours, j'ai du résister à quelques crampes, je dois dire que j'étais très excité : je ne parvenais pas à croire ce qu'il m'arrivait. »

Naturellement, le nouveau pilote Red Bul visait avant tout un résultat plus « modeste », lui qui avait tout à apprendre de sa RB12:
« Quelle énorme surprise ! Je visais surtout le podium ici, le fait de s'imposer dépasse donc mes espérances ! Je dois bien sûr vivement remercier mon équipe de m'avoir donné une aussi belle voiture. »


Au-delà d'avoir bénéficié des circonstances de course, le monde de la Formule 1 retiendra donc avant tout cette capacité de gestion des événements, notamment en fin de course, qui a fait rendre les armes à un champion du monde en la personne de Kimi Raikkonen. Pourtant de l'intérieur, cela n'est bien sûr pas aussi simple :

« Je regardais mon panneau d'affichage, avec mon nom et le nombre de tours à parcourir. Puis je me suis mis à regarder mon tableau de bord au volant. Pourtant, je me disais « ne fais pas ça », reste concentré sur l'état de tes pneumatiques et ramène la voiture en un seul morceau. »

«La course s'est en fait transformée en une épreuve d'endurance, tout particulièrement dans les 10 derniers tours » a t-il ajouté. « Dés que je suis passé par les stands (pour faire son dernier arrêt), je savais que le coup était jouable. J'ai donc économisé mes pneumatiques en n'attaquant guère dans le début de mon dernier relais. Kimi m'a mis beaucoup de pression: je savais néanmoins qu'il était très difficile de dépasser sur cette piste. »

Bavard, le nouveau vainqueur en Grand Prix a même révélé une partie de sa tactique :

« Je savais que les deux Ferrari étaient un peu plus rapide donc je les ai laissé me rattraper avant de produire mon véritable effort et tenir l'écart sur eux. Cela bien fonctionné jusqu'aux huit derniers tours, après j'ai du gérer notamment le trafic, et le dernier secteur : obtenir une bonne motricité en sortie de virage pour bien gérer la ligne droite suivante.  »

« Dans les derniers tours, j'ai même eu l'impression de conduire sur de la glace tellement je devais gérer ma glisse ! En fait, c'est comme cela que l'on peut gagner des courses ici à Barcelone ! »

Mêmes émotions, mêmes sensations du côté de son nouveau « boss ». Christian Horner est aussi en « état de choc  » : « quel incroyable aboutissement ! Nous savions que nos courses cette année seraient raisonnablement compétitives et que les progrès seraient au rendez-vous... mais voir ce genre de résultat, c'est juste un rêve qui se réalise pour nous ! »

« Nous avons saisi l'opportunité de l'absence des Mercedes aux avants-postes. Nous avions à bien couvrir les Ferrari aujourd'hui, qui étaient certainement les voitures les plus rapides aujourd'hui. Mais la façon dont Max a résisté à toute cette pression... Il n'a pas fait une seule erreur, non seulement aujourd'hui, mais de tout le week-end... Et il n'a que dix-huit ans ? Incroyable ! »

Enfin, la parole est donné à celui qui a bien évidemment tant oeuvré à ce coup d'éclat. Jos Verstappen est un père heureux !
« Je ne parviens pas encore à y croire non plus. La stratégie que Max a opté délicate, je me demandais réellement si elle pouvait fonctionner dans cette fin de course. Mais bien sûr, ke suis très heureux que cela ait marché.
Je suis très fier de ce qu'il vient d'accomplir, nous avons beaucoup travaillés ensemble à ce résultat. Nous avons su saisir l'appel de Red Bull. »

Cette journée du Dimanche 15 Mai restera donc très probablement une de celles qui nourrissent les grandes histoires de la Formule 1. Promu il y a seulement une semaine chez Red Bull, Max Verstappen est un exemple unique de précocité, que nous ne sommes d'ailleurs peut-être plus en passe de retrouver avant longtemps. Depuis, la FIA a durci les critères d'obtention de la Super Licence F1, en imposant notamment un âge minimum.

Quoi qu'il en soit, peut-on parler du plus grand exploit de la Formule 1 récente ? Répondez à notre sondage ci-dessous et donnez-nous votre avis éclairé de spectateur dans la rubrique des commentaires !


Sondage : Avec cette victoire de Max Verstappen, peut-on parler de l'exploit le plus retentissant de la Formule 1 de ces 10 dernières années ?




Verstappen, Barcelona et Course Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




23 réactions sur cet article Donnez votre avis
Julius
Julius :
Max the king. Bravo garçon, c'est de la graine de grand champion.
Il y a 47 mois
Nicolas
Nicolas :
San aucune intention de remettre en cause le talent évident de Max, je pense que son âge ne devrait pas être mis en avant à ce point. La compétition est celle de celui qui passe la ligne d'arrivée en premier, pas du plus jeune à le faire.
Le jeunisme est malsain en ce sens qu'il finirait par inciter à confier des voitures de course à des pilotes de plus en plus jeunes pour battre de nouveaux records. On a même pu voir à l'écran une infographie sur les précédents plus jeunes pilotes victorieux.

Max Verstappen a gagné mais pas grâce à son âge. C'est le résultat de tout le travail effectué par lui, sa famille et ses équipiers présents ou passés. Marko et Horner ont su repérer et mettre la main sur ce talent, les Mercedes se sont crashées au bon moment,, l'opportunité et la chance étaient donc aussi au rendez-vous, l'âge n'a vraiment rien à voir là-dedans.
Il y a 47 mois
cyberfox
cyberfox :
On en fait tout un plat, mais si les Mercedes ne s'étaient pas faites harakiri, Verstappen aurait sans doute terminé 3ème ... comme Kvyat en Chine , au hasard ...
Il y a 47 mois
Aifaim
Aifaim :
@Nicolas, ce que vous écrivez est plein de bon sens mais il faut relativiser.
S'il existe une liste des plus jeunes pilotes ayant remporté un grand prix, il en existe une autre pour les vétérans...

Des pilotes très jeunes, il y en a depuis les années 50. Les plus connus, leur nom ayant traversé les décennies, ce sont les frères Rodriguez. Ricardo, le cadet, (16 ans) s'était même vu refuser le départ des 24 Heures du Mans en 1958 alors qu'ils couraient depuis belle lurette sur le continent américain et devaient piloter une Ferrari de l'importateur Ferrari aux USA... excusez du peu. L'année suivante, il reçut le feu vert et en 1960, ils devinrent les chouchous du public manceau en résistant de leur mieux à Olivier gendebien soi-même.

Très franchement, je suis persuadé qu'aucun directeur d'écurie de F1 ne confiera une Formule 1 à un pilote uniquement parce qu'il est jeune. D'abord, parce que le risque de la casser est réel et elle vaut très cher, ensuite parce qu'il faut obtenir la super-licence et parce qu'il sera toujours préférable de gagner plutôt que de faire un coup de pub..;

Et votre 3e paragraphe est parfait.
Il y a 47 mois
Tapian
Tapian :
@cyberfox


Il est vrai aussi qu' il a bénéficié de la meilleure stratégie contrairement à Ricciardo et on ne peut pas dire que Raikko ait pris beaucoup de risques derrière lui...
L'Australien a tenté au moins..

Malgré tout il a gagné des sa première course chez redbull, et n'a fait aucune erreur.
Il y a 47 mois
Aifaim
Aifaim :
@cyberfox, si vous sous-entendez que le remplacement de Kvyat n'était pas justifié, cela est votre droit le plus strict et cette opinion est tout à fait recevable.

Les deux Grands Prix ne sont pas vraiment similaires mise à part que, là aussi, deux protagonistes de premier plan (Ricciardo et Hamilton) n'ont pu défendre leur chance.

Danii Kvyat en était à son 3e grand prix de sa seconde saison ayant participé aussi aux essais hivernaux.

Ce qui est assez exceptionnel, c'est que Verstappen n'a eu qu'une petite semaine de simulateur, trois séances d'essais officiels avant de se qualifier en seconde ligne et de gagner le lendemain. Oui, les Mercedes se sont opportunément auto-éliminées mais on ne peut pas le lui reprocher ! Et le cumul de titres et de victoires des trois furieux qui le suivent au classement de ce grand prix d'aujourd'hui rehaussent le prestige d'une victoire absolument pas volée.

Il y a 47 mois
Profx
Profx :
tapian et ca , c est plutot rare de changer d ecurie en pleine saison et reussir a s adapter en quelques tours seulement en piste a une voiture ayant un comportement apparement assez diferent et surtout un pu diferent .... l an dernier on peut penser que cela aurai ete plus simple avec renault pour les deux ecuries on peut suposer que seul le chassis etait a "apprendre" la tout etait mis en place pour qu il se plante .... d aileurs pas mal de monde s attendait a un week end minable de sa part ... et le voila vainqueur .... je pensais a une belle perf surtout qu il est pas manchot pour les departs mais sans les merco ... tout etait possible ;)
comme j.villeneuve l as repete plusieurs fois , max a une capacité d aller vite sans detruire ses pneus qui est etonnante depuis ses debuts . et la en plus en etant en tete , il n as pas attaqué comme il fait d hab . donc oui avec un seond train en dur , ses chances etaient enorme et il n as par raté l occase . c est aussi a ca qu on peut reconnaitre un grand pilote , c est quand il a une occasion il l as rate pas
Il y a 47 mois
Nicolas
Nicolas :
@ Aifaim
Côté vétérans, je me dis que tant qu'ils ont les facultés nécessaires et restent efficaces, je ne vois pas de raison de les éjecter. Si la jeunesse a ses avantages, l'expérience en a aussi !
Dans une interview aujourd'hui ou hier, Button expliquait, à Damon Hill je crois, qu'à son âge il se sait en fin de carrière mais se sent en pleine possession de ses moyens. C'est pourquoi il a finit par se laisser convaincre par McLaren de prolonger son contrat, il a même parlé de plusieurs années !

Toute cette histoire d'âge sert surtout à noircir du papier pour les journalistes. Plus que l'âge, c'est les capacités physiques et intellectuelles des pilotes qui déterminent leur accession ou retrait des baquets. Il faut avoir un sacré cerveau pour non seulement ingurgiter la technique du pilotage,, la mécanique pour communiquer avec les ingénieurs, mais surtout pour maîtriser la vitesse en gardant la vue sur beaucoup de choses simultanément. Si on y ajoute que beaucoup doivent apprendre plusieurs langues étrangères en plus de tout le reste... ce sont des machines à apprendre que l'on cantonne trop souvent au rôle d'interface baquet/volant. C'est aussi impressionnant de la part d'un jeune qui n'a pas eu beaucoup de temps pour assimiler tout ça, que pour un ancien qui parvient à tout garder malgré l'inexorable perte neuronale liée au vieillissement.

Ce qui me chagrine un peu avec l'avènement de Verstappen, c'est qu'il se fait au détriment de Kvyat dont un commentateur expliquait aujourd'hui même après course que sa carrière chez Red Bull était terminée. Je ne sais pas à quel point il faut accorder du crédit à cette affirmation, mais il faut bien avouer que la barre est placée très haut et que soutenir la comparaison pour les suivants ne sera pas facile.
Il y a 47 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
A Barcelone le duel Ferrari-RB a permis de bien mieux comprendre l'importance de certains bons ou mauvais choix.
Ferrari aurait dû logiquement empêcher RB de gagner et de voir Ricciardo inquiéter autant Vettel sur la fin de course. Le prétexte du circuit où il difficile de doubler n'est pas acceptable. Stratégiquement, Ferrari n'a pas fait au mieux, surtout avec Vettel. On ne va pas y revenir, en revanche techniquement c'est avec une balance aéro bien moins efficace dans ces circonstances qu'ils se sont retrouvés impuissants. Dans les virages lents, la différence est très faible entre deux monoplaces ici à Barcelone. En revanche c'est dans les virages 3 ( appelé Renault!!!) et surtout 16(New-Holland) que Kimi ne disposait pas d'assez de grip pour ensuite revenir sur Max dans les zones de dépassement. En aéro, l'efficacité passe obligatoirement par un choix compromis. Car ce qui marche à une vitesse X ne marche pas à une vitesse Y. C'est une science exacte mais d'une complexité tellement improbable que les choix sont rarement gagnants du premier coup. D'où l'utilité de copier ce qui marche et d'ensuite de tatonner au risque parfois de s'y perdre. D'où aussi l'incroyable course depuis des années au meilleur package possible après de très longues simu en soufflerie.
Là on voit bien que RB, avec un moteur optimisé mais surement pas aussi performant que le Ferrari 2016, a su offrir a ses pilotes le meilleur compromis de circonstance.
Clairement on a pu aussi voir en live combien la vitesse max ne veut rien dire en comparaison de la capacité à y arriver, même DRS ouvert.
RB dispose d'une expérience exceptionnelle dans la simulation aéro. Je ne suis même pas sûr que si Kimi avait été devant Max, il aurait pu lui résister entre le 16 et le 1. Il aurait également bénéficié du DRS. Illustration parfaite de l'importance du meilleur compromis.
Puissance max, vitesse max, etc ne sont que des indications ponctuelles mais pas du tout essentielles à la perf. Le débrief technique chez Ferrari a dû être fort instructif.
Les pneus sont évidemment aussi des facteurs forts, mais avec une aéro efficace leur comportement est optimisé et a l'inverse vite en mode dégradé.
Max Verstappen a bénéficié d'abord de son exceptionnelle capacité personnelle à gérer au mieux tout le week-end sa monoplace, mais surtout des situations nouvelles pour lui à ce niveau de compétition. Il aussi bénéficié des très bons choix techniques et stratégiques de son équipe. Il a appliqué à la lettre ce qu'il sait faire de mieux: piloter vite et longtemps sans fautes. La marque d'un grand champion et je ne comprend toujours pas l'obstination de certains à le nier. Heureusement ils commencent à comprendre leur erreur de jugement.
J'en reviens à Ferrari. Il faut qu'ils tirent les leçons de cette aventure. Avec de l'excellent matériel, de gros moyens, des pilotes au hyperexpérimentés, leur début de saison n'est pas à la hauteur de ce que l'on attendrait d'eux. Heureusement la saison est longue mais que de points perdus.
Cet épisode permet aussi en creux de mieux comprendre la réussite Mercedes de ces dernières saisons et par exemple les contre performances de Williams. Outre le malheureux strike des Mercedes boys ce dimanche, ce n'est pas qu'un bon PU qu'il y a dans cette équipe. C'est l'arbre qui cache la forêt ce soit disant super PU. Il y a surtout une fabuleuse capacité a faire les meilleurs choix a tous les niveaux (aéro, stratégie, etc).
Seule une erreur conjuguée de deux pilotes met ponctuellement a bas leur hégémonie. Il y a eu quand même une exception de taille la saison dernière avec de très mauvais choix techniques et stratégiques sur un GP et une cascade d'ennuis qui s'en est suivie, vous souvenez vous de Singapour? La sanction avait été immédiate. Ils en ont tiré les leçons.
Rien n'est donc définitif, c'est ce qui rend ce sport si passionnant.


Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
@ v6 turbo


Dans votre expertise vous dites : En revanche c'est dans les virages 3 et surtout 16 que kimi ne disposait pas d'assez de grip pour ensuite revenir sur max dans les zones de dépassement. C'est exactement ce que j'ai vu durant la course et beaucoup d'autres personnes je penses. Comme très souvent les faits sont là. Vos papiers , qui font de vous une personne apte à juger les éléments du travail technique accompli par les différentes équipes en présence. Ce post en fait la démonstration des différents passages et choix technique qu'opèrent les équipes pour arriver au chemin du succès. Contrairement à l'argument d'un intervenant féroce qui juge état que , p.u merco = victoire , que si merco gagne c'est uniquement grace à son p.u .
Concernant vertappen mon avis étant celui (un petit) très solide derrière un volant . Sans la moindre erreur dimanche il a mené sa red bull à bon port , qui plus est avec une très belle victoire au bout .
Je considère également que c'était le choix de red bull de l'avoir favoriser par rapport à riccardo , rien n'indique que c'est un futur grand , il n'a pour l'instant pas démontrer qu'il était plus rapide que riccardo ni en qualif ni en course , au contraire tout reste à démontrer , de (petit ) à ( grand ).
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
« Concernant vertappen [...] rien n'indique que c'est un futur grand »

Voilà un commentaire qui me laisse sans voix.

Premier contact avec la RB (et une seule saison de F1 derrière lui) vs Ricciardo dans l'écurie pour sa troisième saison et en F1 depuis cinq saisons : en FP1 et FP2 VES est à seulement 2 dixièmes de RIC, en FP3 il est plus rapide que RIC d'1 dixième. Aux qualifs, il est devant en Q1 et en Q2 ; en Q3, RIC se défonce et réussi un tour qui le met devant et qui lui permet d'afficher ouvertement un immense soulagement..

Allo quoi ? comme dirait l'autre.. :)
Il y a 47 mois
Aifaim
Aifaim :
@j-loo, Verstappen a effectué une course remarquable et son parcours en F1 est prometteur. Mais un "Grand" quelle qu'en soit l'appréciation que chacun en fait, c'est beaucoup plus qu'un unique exploit. Donc, il n'est pas outrancier d'attendre les confirmations.
Giancarlo Baghetti a remporté le tout premier grand prix F1 auquel il a participé, Certes, c'était hors championnat. Il a gagné le second, toujours hors championnat. Il fait ses débuts à Reims en championnat du monde, cette fois. L'abandon de ses coéquipiers - qui dominaient outrageusement la saison 1961 (je ne vise personne, suivez mon regard...) - lui permet de remporter la course. Eh bien ! le prometteur italien n'a jamais réussi par la suite à concrétiser les espoirs qu'il suscitait à juste titre.

Laissons au jeune Néerlandais le temps de digérer sa victoire avant de nous en offrir beaucoup d'autres sans se brûler les ailes.
Il y a 47 mois
...
... :
Il n'est pas encore champion du monde Verstappen ce n'est qu'une course et il a eu de la chance...!!! Grave!!! C'est un bon début dans un top-team c'est vrai mais il a encore beaucoup de chemin à faire ne nous enflammons pas;;; Ah au fait... FORZA FERRARI!!!
;;;
Il y a 47 mois
derdeder
derdeder :
Déjà on voit certains agacés par la réussite de Verstappen. Décidemment en France on n'aime pas les vainqueurs étrangers, même quand ils ont du panache.
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Voici un commentaire du genre le curé de melotte :
ric se défonce et réussi un tour qui le met devant et qui lui permet d'afficher ouvertement un immense soulagement . Il n'existe pas un discours plus généreux , sauf un curé fera mieux. Faudrait pas confondre , la confirmation : le sacrement de l'église et confirmation : action de confirmer.
Votre macédoine auquel on ne comprends rien , faut savoir que les pilotes opèrent à un moment donné différents programmes et réglages. Du vendredi de la première heure jusqu'en Q3 s'il le faut. Avez vous remarquer que riccardo a effectué un seul tour en Q3 contre 2 pour son coéquipier , au final 4 dix.
Vous confondez avec le fait qu'il y a des promesses du travail fait par vertappen et le serment de curé oui éternel tu sera un grand.
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Au essais 3 juste avant les qualifs une seule red bull était badigeonner de peinture , celle de riccardo . Vous l'aviez remarqué ou pas ?. Donc quelque fois les chronos ne sont pas si aussi significatifs .
Il y a 47 mois
Aifaim
Aifaim :
@dahou ouabou, je ne vois pas très bien où vous voulez en venir. Les badigeons de peinture servent à étudier en réel les effets de l'air sur la voiture en mouvement. Sur deux voitures identiques, il est inutile de doublonner un tel programme. La seconde devait "travailler" dans un autre domaine, plus discret.

Toutes les conclusions sont mises en commun à la fin des essais et les ingénieurs en discutent en finalisant un choix que chaque pilote pourra affiner à la marge. Il ne faut pas voir de privilège dans ce cas de figure.
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
@aifam

Mon argument ce n'est pas qu'un pilote soit favoriser sinon je l'aurais mentionner . Le badigeonnement c'est la réponse à l'argument que vestappen avait des meilleurs chronos aux essais par rapport a riccardo. Le yoyo des chronos est (parfois) pas si significatifs c'est pour cela que j'ai parlé de programme et de réglage) , que seul Q3 , donc la final qui compte . 1 tour pour riccardo et 4 dix de différence. C'est cela que je mets en évidence.
Il y a 47 mois
Aifaim
Aifaim :
Merci, @dahou ouabou, c'est plus clair ainsi. Les essais sont des essais, c'est-à-dire des expérimentations dont l'équipe conservera les plus probantes et pertinentes. Les résultats chronométriques peuvent en être affectés et les media manquent de prudence dans l'exploitation d'écarts de temps peu significatifs. C'est effectivement le résultat des qualifications qui devrait faire foi. Oui, devrait car cet exercice, plus encore que déterminant pour composer la grille de départ est l'ultime préparation à la course du lendemain. Pour preuve, les non-chercheurs de pole sont de temps en temps enclins à escamoter leur Q3 voire s'économiser en Q2 pour économiser leur voiture.

Il faut donc avoir du recul dans les appréciations, dessiner des tendances au fil des Grands Prix, tout en sachant qu'il nous manquera toujours des éléments tenus secrets par les équipes et/ou les pilotes.
Il y a 47 mois
J-Loo
J-Loo :
« Au essais 3 juste avant les qualifs une seule red bull était badigeonner de peinture »

Ça doit être la « peinture » du Flow-Viz qui l'a freiné alors :D

Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
@aifaim

C'est normal de demander un éclairage sur un propos . Il est rare de voire lors d'un essai juste avant une qualif , une monoplace badigeonné de peinture. J'aurais pu aussi bien dire , la voiture de verstappen badigeonner de peinture et donc résume le faite que riccardo doit sans doute forcément accomplir un autre travail. La peinture en question était sur la voiture de riccardo.
Il y a 47 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
jeux éducatifs pour enfants de maternels. J'avoue que c'est pas mal !!!
Toujours la meme méthode pour faire diversion.
Il y a 47 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.