> > > > Monaco - Course : Hamilton dame le pion à Ricciardo et tient enfin sa victoire !

Monaco - Course : Hamilton dame le pion à Ricciardo et tient enfin sa victoire !

Auteur d'une stratégie pneumatique agressive, Lewis Hamilton a utilisé au mieux une météo changeante pour s'adjuger le succès en Principauté ! Retour au sommet pour le champion du monde en titre, bien aidé par un mauvais changement pneumatique de Daniel Ricciardo, qui termine deuxième. Sergio Pérez, épatant troisième, complète le podium d'une course animée !

© Mercedes - Après un mauvais début de saison, Lewis Hamilton obtient cette fois sa revanche !© Mercedes - Après un mauvais début de saison, Lewis Hamilton obtient cette fois sa revanche !

Écrin de rêve, le Grand Prix de Monaco était cette année le théâtre de bon nombre d'enjeux tout en haut de l'affiche.

Après une pole brillamment acquise au nez et à la barbe des Mercedes, Daniel Ricciardo pouvait t-il aller au bout de son rêve sur sa Red Bull boostée de trente chevaux supplémentaires ?
Derrière lui, Nico Rosberg et Lewis Hamilton étaient en embuscade, malgré un énième souci en Q3 pour le champion du monde en titre. Hamilton serait t-il enfin en mesure de jouer la victoire à la régulière ? Le match entre l'outsider Red Bull, qui vient de prolonger son partenariat avec Renault, et le champion Mercedes s'annonçait croustillant...

Pour cela, le paddock de la Formule 1 découvrait ce midi un décor piégeux : la pluie s'est invitée en Principauté ! Après avoir perturbée le déroulement des courses supports, la voici qui remet en question toutes les stratégies des écuries. Derrière le trio de tête, de Sebastian Vettel, quatrième, à Max Verstappen, dernier après son crash en Q1, tous pouvaient nourrir les espoirs les plus fous. Depuis 2008, jamais une course à Monaco n'avait eu lieu sur piste détrempée.

Un départ pluvieux, dicté par la Safety Car

Première nouvelle au moment de la mise en grille des pilotes : le vainqueur de Barcelone s'élançait des stands. Quoi qu'il en soit, tous parcouraient un voire deux tours de reconnaissance, des tours cruciaux pour sentir au mieux le tracé. Rappelons que l'ensemble des séances précédentes se sont déroulées sur une piste sèche.
Malgré une légère accalmie, une petite pluie fine arrosait toujours les 22 acteurs à l'heure du départ du sixième rendez-vous de cette saison 2016. Naturellement, la direction de course prenait la décision de lancer les 78 tours sous le contrôle de la Voiture de Sécurité.


Max Verstappen ainsi que Felipe Nasr rejoignait ainsi la meute pour un premier tour en file indienne. Une file que quittait temporairement Daniil Kyvat, qui passait aux stands pour changer son volant. Le pilote Toro Rosso perdait un tour dans l'affaire et se retrouvait en dernière position. Bloqué sur une vitesse, Kyvat retournait de nouveau au box avant de solutionner le problème. Le Russe animait à sa façon le début de course, toujours neutralisé.

Relance mouvementée : premiers crashs en piste


Après 8 tours, la Safety Car s'effaçait enfin. Daniel Ricciardo lançait réellement ce Grand Prix de Monaco !


Premier incident majeur en course : dés la ligne de départ, Jolyon Palmer glisse sur une bande blanche. Il termine sa course en glisse le long du rail, jusqu'à l'échappatoire de Sainte-Dévote. La voiture de sécurité virtuelle était activée quelques mètres plus loin.


A la reprise, Rosberg perdait déjà quelques secondes sur Ricciardo. Hamilton se montrait empressant. Dans le peloton, Raikkonen se rappelait au bon souvenir de sa relation chez Lotus avec Grosjean. Iceman allait taper le mur dans l'épingle du Loews, en entrainant dans sa chute le pilote Haas. Le pilote Ferrari restait sur le carreau quelques virages plus loin, dans l'échappatoire de la sortie du tunnel, en répandant tel un petit Poucet des bouts de carbone sur la piste. Romain Grosjean pouvait lui continuer sa course, l'esprit échauffé.


Derrière, Magnussen et Button lançaient les paris en chaussant les premiers les pneus intermédiaires. Un choix imité par Vettel, premier des gros bras à rentrer aux stands au 14e tour.

Ricciardo et Hamilton, jusqu'aux boutistes en pneus pluie

Chaque pilote pouvait alors jouer cette carte ou rester en pneus pluie, comme les Mercedes. Lewis Hamilton en profitait quant à lui pour s'emparer de la deuxième position, sans combat apparent avec son équipier: le muret des stands ordonnait d'inverser les places !


Décision à première vue curieuse mais payante puisque déchaîné, Hamilton oubliait Rosberg pour rattraper Ricciardo !

Après 20 tours, Ricciardo, Hamilton, Rosberg constituaient le trio de tête, encore en pneus pluie. Sainz, Pérez et Massa suivaient au classement avec les mêmes gommes. Vettel était le premier en pneus intermédiaires, septième au classement provisoire. Plus loin, Verstappen remontait vers le top 10 en se frayant un chemin face à ses concurrents.


Au 21e tour, Rosberg passait à son tour en pneus intermédiaires. Deux nouveaux pilotes se chamaillaient : Daniil Kyvat tentait un dépassement à la Jules Bianchi en cherchant l'ouverture sur Magnussen à la Rascasse. A l'inverse du héros de l'édition 2014, Kyvat entraine le pilote Renault dans le mur et reste sur le carreau.

Trois tours plus tard, Daniel Ricciardo se débarrassait enfin de ses gommes pluie. Saluée par l'apparition du soleil, la piste s'asséchait alors et Hamilton était le dernier des mohicans avec ses pneus du départ. Audacieux, le champion du monde en titre prenait la tête de la course, en étirant un maximum son relais.
L'idée était claire comme de l'eau de roche : tenir jusqu'au passage des pneus slicks. Dans un remix du lièvre et de la tortue, le Britannique tenait son adversaire en respect avant de prendre le pari des gommes prévues pour le sec (des ultra-tendres !) au 31e tour.


L'appel crucial des pneus pour le sec : confusion pour Ricciardo, Hamilton passe en tête !

Précipitation générale chez les équipes : Rosberg, Sainz, Hulkenbenrg et Verstappen optaient à leur tour pour des pneus slicks. Un arrêt aux stands qui a crée la confusion chez Red Bull : les pneus de Daniel Ricciardo n'étaient pas prêts !


Stupeur pour Dan the Man qui perdait à ce moment la tête de la course au bénéfice de Lewis Hamilton !

Repartis en pneus super-tendres, Ricciardo mettait d'emblée la pression sur Hamilton, qui arrivait dans le trafic. Son choix pneumatique était le bon, tout du moins en début de relais.

Derrière, Sergio Pérez occupait une épatante troisième position, devant Sebastian Vettel, Fernando Alonso... et Nico Rosberg, anonyme sixième, en proie avec des soucis de frein. Au moment même où Max Verstappen rééditait son erreur des essais libres, à Massenet. Troisième crash du weekend pour le Hollandais, qui vient clore brutalement sa course. Helmut Marko apprécie cette fois « modérément » les performances de son poulain...


Après avoir coupé la chicane de la sortie de tunnel, en tassant bien malgré lui son adversaire, Hamilton faisait le yo-yo avec Ricciardo. L'incertitude pneumatique était très intéressante : Hamilton étant en pneus ultra-tendres, Ricciardo en super-tendres... et Sergio Pérez en pneus tendres ! Le pilote Force India lâchait même Vettel qui pointait toujours en quatrième position, au 50e tour.

En fond de cale, l'équipe Sauber propose en mondiovision un spectacle dansant : valse entre Ericsson et Nasr à la Rascasse. Les deux pilotes s'accrochent et dispersent des débris en piste, la voiture de sécurité virtuelle apparait quelques instants. Bataille d'ego malvenue dans l'écurie suisse, qui a distrait un temps l'attention de la bataille pour la victoire !


Imperturbable jusque là, Hamilton garde à ce titre une petite avance sur Ricciardo. Rosberg tente quant à lui une première offensive sur Alonso, sans succès. Entre les deux duos, Vettel revient sur Sergio Pérez, malgré une grosse frayeur dans la courbe de Massenet au 65e tour.

Hamilton brise la spirale négative et s'impose !

La course rentrait alors dans sa phase ultime, vers la limite des deux heures. Ricciardo naviguait toujours à deux secondes environ de la tête de course. Mais une invitée inquiétante revenait : des petites gouttes de pluie étaient de retour !


Toutefois, la pluie ne viendra finalement pas changer la donne, de justesse.
Victoire pour Lewis Hamilton ! Après des courses éprouvantes, le pilote Mercedes peut enfin laisser libre cours à sa joie. Il décroche enfin sa 44e victoire en Grand Prix, la deuxième de sa carrière en Principauté après le succés de 2008.


Deuxième, Daniel Ricciardo risque de repenser longtemps à son changement compliqué de gommes. Le pilote Red Bull pourra se consoler en reprenant des points à Nico Rosberg, tout comme le vainqueur du jour. Malgré la défaite, il faudra certainement compter avec Red Bull pour la suite.


Troisième, Sergio Pérez crée une belle surprise en retrouvant les joies du podium, le sixième de sa carrière, premier du nom ici à Monaco pour lui comme pour son équipe.

Il devance Sebastian Vettel, qui limite les dégâts mais n’accède pas encore aux honneurs de la victoire cette saison. L'équipe Ferrari a du pain sur la planche pour la suite. Enfin, citons la belle cinquième position de Fernando Alonso pour le 50e anniversaire de Mclaren … et la septième de Rosberg, dépassé par Hulkenberg sur la ligne !

Le pilote frappé du numéro 6 perd donc son statut de triple vainqueur consécutif dans les rues de Monaco.

Voici le classement complet de cette manche monégasque :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team1h59'29"133
78
2
RicciardoRed Bull Racing+7.252
78
3
PerezSahara Force India F1 Team+13.825
78
4
VettelScuderia Ferrari+15.846
78
5
AlonsoMcLaren Honda+1:25.076
78
6
HulkenbergSahara Force India F1 Team+1.32.999
78
7
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+1.33.290
78
8
Sainz Jr.Scuderia Toro Rosso+1 Tour
77
9
ButtonMcLaren Honda+1 Tour
77
10
MassaWilliams Martini Racing+1 Tour
77
11
BottasWilliams Martini Racing+1 Tour
77
12
GutierrezHaas F1 Team+1 Tour
77
13
GrosjeanHaas F1 Team+1 Tour
77
14
WehrleinManor Marussia F1+2 Tours
76
15
HaryantoManor Marussia F1+2 Tours
76
16
EricssonSauber F1 TeamAbandon
51
17
NasrSauber F1 TeamAbandon
48
18
VerstappenRed Bull RacingAbandon
34
19
MagnussenRenault F1 TeamAbandon
32
20
KvyatScuderia Toro RossoAbandon
18
21
RaikkonenScuderia FerrariAbandon
10
22
PalmerRenault F1 TeamAbandon
7


Course, Monaco et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




22 réactions sur cet article Donnez votre avis
Himself
Himself :
44e victoire et de quelle manière! Historique! J'ai beaucoup apprécié cette course et pourtant je ne suis pas un fan d'Hamilton mais là j'ai vu un très très grand pilote. Bravo.
Il y a 46 mois
Pistolero
Pistolero :
Rosberg n'a été que l'ombre de lui même. On attend avec impatience ses explications sur cette contreperformance inquiétante. Le championnat est encore long on verra bien mais je vois bien LH revenir rapidement aux avant postes et remporter un quartième titre de champion du monde. Rosberg ira-t-il chez Ferrari l'an prochain comme c'est déja annoncé par la presse.
Il y a 46 mois
milano
milano :
Pistolero : une carrière dans le journaliste ? :) tu semble bien parti a faire des plan sur la comète comme la plus part des site sportif
Il y a 46 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
ce daniel plait énormément , c'est le seul pilote masculin que la filière red bull est fourni jusqu'à présent . bravo daniel . il s'est bagarrer avec un TOUT GRAND.
LE GRAND HAMILTON.
Il y a 46 mois
milano
milano :
ha **** Vettel serait une femme on nous aurait menti .

Sans se mentir Redbulll s(est saboter toute seul , Ricciardo devait gagné , Hamilton est grand mais la victoire lui a était facilité par redbull
Il y a 46 mois
Ludmila
Ludmila :
Belle leçon de l'histoire. Après la bourde de l'équipe Mercedes qui a privé l'an dernier Hamilton d'une victoire logique et méritée, c'est Ricciardo qui paie l'erreur de son équipe. Ceci étant, Hamilton a quand même bien mérité sa victoire au prix d'une nouvelle course de toute beauté.
Il y a 46 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Exactement , c'est un pilote féminin.
signe apparent :
*pleurnicher à la radio quand il se fait attaquer ,
*vouloir comme seul équipier raikonen
*engranger comme des perles poles , victoires , et titres uniquement dans l'univers couvée de red bull.
Hors cocon , on ne voit pas grand chose . Et d'ailleurs riccardo l'a atomiser .
Qui d'autre à part riccardo ? verstappen trop tot pour juger.
Il y a 46 mois
milano
milano :
dahou ouabou : la mauvaise foie , clairement la Ferrari n'était pas au top , Redbull est revenu grâce au moteur renault enfin revenu dans le rang et le chassis redbull n'a jamais était le problème .

Hamilton n'aurait pas 2 titre en plus si il 'était pas chez mero en est il un pilote féminin pour autant ?

tu est sur un terrain glissant entre mauvaise foie et sexisme c'est pas beau ce que tu fais .
Il y a 46 mois
Flamaros
Flamaros :
Beau GP malgré le depart sous voiture de sécurité, j'aurais largement préféré un depart normal.
Il y a 46 mois
Velsatis
Velsatis :
@dahou ouabou
Stupide réaction macho. Pour toi pleurnicher est l'apanage des femmes et tout les autres défauts innommables qui vont avec. Quand ta mère t'a mis au monde, qui pleurnichait le plus? Toutes femmes sont-elles que des personnes capricieuses vivant dans des cocons dorés? Tes propos t'honorent vraiment pas. C'est pas sportif d'utiliser ces arguments indécents qui n'ont rien à voir avec le sport, juste au prétexte de vouloir rabaisser un sportif dont tu n'as probablement pas un centième de son talent.
Il y a 46 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
@milano

moi , je préfère dix-mille fois un vertstappen que vettel.
verstappen à un gros potentiel . c'est mon avis que ce garçon peut évoluer autre que le giron red bull.
signe apparent
Agressivité . Il lui manque d'avoir le controle , et peut etre aller encore plus vite.
Il y a 46 mois
Katia
Katia :
@Dahou Ouabou
Pas très malin de pourrir Vettel avec de tels arguments en dessous de la ceinture. Des excuses SVP.
Il y a 46 mois
milano
milano :
dahou ouabou tu sais on peut reconnaitre le talent de Vettel TOUT en reconnaissant celui de Hamilton Tout en reconnaissant celui de Ricciardo et tout en reconnaissant le talent de Max c'est pas incompatible c'est seulement la vérité et jusqu'a preuve du contraire le seul de la filière redbull qui a gagné le droit de se faire respecter bien comme il faut c'est Vettel avec 4 titres , on peut débattre de la suprématie de son équipe mais bon Hamilton c'est pareil , schumi aussi etc c'est ca la F1 des histoire de suprématie qu'on le veuille ou non
Il y a 46 mois
Kim
Kim :
Hamilton, la classe à tous les étages, Ricciardo pas vernis, Perez excellent, Vettel adieu au championnat, Alonso Mc Laren le retour, Rosberg évanoui. 2016, la saison sera longue et belle!
Il y a 46 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
Beau Grand Prix mais qui aurait pu être encore mieux et qui me laisse donc un peu énervé.

Tout d'abord, ces idiots de la direction de course qui nous sert un départ sous régime de voiture de sécurité, je n'ai pas du tout apprécié. En plus à Monaco, on n'a pas le droit de tuer le spectacle comme ça. Villeneuve a dit que c'est nul et cette fois je suis entièrement d'accord avec lui.
Ensuite Raikkonen qui bloque complètement Romain et qui lui fait perdre 2 ou 3 places, ça aussi je l'ai eu mauvaise.
Enfin pour finir l'erreur très grossière de Red Bull au stand. Aucun pneu n'est prêt ! "On t'enlève les pneus Daniel, attend un peu, ne part pas tout de suite voilà le premier, attend encore un peu voici le deuxième, ce n'est pas fini encore un peu de patience on te met le troisième et enfin le quatrième et dernier, OK c'est bon tu peux y aller cette fois". Mais qu'est ce que c'est que cet Amateurisme ? C'est lamentable ! J'avais les yeux comme des soucoupes devant mon écran. Qu'il ne puisse pas remporter le grand prix après sa première pole position de cette manière je trouve que c'est plus que dommage, c'est même triste. Il n'y qu'a voir sa trombine lors du podium, et pourtant c'est monsieur banane.
Donc bravo à Hamilton pour sa 44ème victoire qu'il voulait tant mais bon il n'y pas de quoi pavoiser, il l'a doit à la bêtise de Red Bull.

Enfin je m'adresse au fan de Lewis : "Maintenant que vous avez pu voir que les pépins mécaniques et le chat noir peut aussi frapper Nico, j'espère que vous êtes rassuré et que vous allez vous calmer sur les suspicions de sabotage. ( Pour ceux qui y croyez, je ne généralise pas ).
Il y a 46 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
@milano

c'est mon avis personnel que je n'impose a quiconque.
Quand j'entends ou lis que vettel a les memes caractéristiques que schumacher , c'est purement de la rigolade. J'entends pas dire qu'il a volé ses titres , bien évidemment avec une voiture largement dominatrice et un équipier porteur d'eau , oui en effet c'est plus facile de gagner.
Si red bull joue la carte de l'équité entre riccardo et verstappen , ça ne pourra etre que bénéfique pour max , il apprendra et se durcira dans la douleur pour etre le meilleur . Favoriser max ne pourra que le nuire, je ne penses pas qu'il a besoin de ça.
Surtout ne pas le transformer en un vettel (2)
Son duel remporter face vettel et la prestation fournit durant tout le week end ne pourra que renforcer la détermination de riccardo .
Quand à vettel qui a pris la poudre d'escampette en 2015 !!.
Il y a 46 mois
ayenge
ayenge :
@Grand tout sec:

Je comprends un peu ton 'énervement' mais honnêtement tu imagines un départ sous les feux sur cette piste détrempée entre les rails ?
ça aurait été un véritable carton !!!

Quant à Kimi, c'est vrai qu'il bloque Romain mais il est parti à la faute au pire endroit pour Romain et il avait son aileron bloqué sous la voiture... fait de course rageant pour Romain mais quand même c'est Monaco sous la pluie (d'ailleurs si tu regardes le premier ou 2eme tour du GP après la libération de la safety, Lewis est parti aussi un peu en glissade au même endroit que Kimi: une vraie savonnette dans les premiers tour certainement due à la bande de goudron rajoutée à cet endroit).

Quant à redBull: Oui une grosse gaffe mais toutes les grandes écuries en ont connues !

Pour ce qui est des "fans d'hamilton - fan de la théorie du complot", je suis désolé mais je ne vois pas le "mal qui a frappé" Nico ? Ce dernier n'a même pas mentionné un quelconque problème lors de son interview !!!! Il a juste mentionné qu'il n'avait pas de rythme du tout et que c'était même pire avec les intermédiaires !!! Mercedes a mentionné le fait que les écopes de freins étaient trop "fermées' ??? Ben dans ce cas ce n'est pas un gros problème car les freins n'avaient pas trop besoin d'être - trop - refroidis au vu des conditions météos ! ça n'explique pas sa course en tout cas ! L'année passée Nico n'avait connu aucun problème particulier non plus mais il s'était quand même fait mettre 25 secs dans la vue avant l'entrée de en piste de la VSC puis de la vraie safety !
Mais je te rejoins sur ce point: Je ne suis pas un adepte de la théorie du complot ! C'est juste la faute à pas de chance !!!

Mais pour ce qui est de 2016: pour l'instant c'est quand même Lewis qui essuie les plâtres des pannes en qualif surtout !!! C'est ainsi, c'est la course automobile !
Il y a 46 mois
FF84
FF84 :
Salut les amis de la F1, je n'ai peut-être pas tout lu mais personne ne parle du jeune prodige, ce pilote exceptionnel qui s'est pris juste 3 fois le rail dans le weekend ... vraiment un surdoué!!
Il y a 46 mois
Albert
Albert :
Ferrari va sortir pour le Canada un Pu considéré comme très puissant au niveau de ferrai
Ce Pu d'après les indiscrétions fera de l'ombre au Pu Renault qui manque encore beaucoup de puissance
Il y a 46 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
Pour les nostalgiques voici un de mes meilleurs souvenirs de la saison 2005. Lewis en extraterrestre avait presque tout gagné en F3 Euroseries cette saison dans l'équipe ( 15 courses sur 20 si mes souvenirs sont exacts) . Toutefois j'ai retrouvé un peu par hasard cette vidéo que j'ai vécu depuis les pits. Un beau baston entre Lewis et Sébastian... Emotion plus de 10 ans après mais qui préfigurait bien ce qu'allaient devenir ces deux gars là. Ils avaient des auto équivalentes et les même pneus. Mais contrairement à Monaco la piste n'était pas très séchante.

www.youtube.com/watch?v=kDkK8a4jHZ8
Il y a 46 mois
casper
casper :
Bros big up à Red Bull sur ce grand prix, le chassis doit être vraiment excellent. Quand on voit la performance de ricciardo qui aurait du fêter une 4eme victoire avec un arret de plus (à monaco !) et la remontée de kid. Au commentaire ocon disait que dans ces conditions pour doubler il fallait être 4sec plus rapide au tour

Bravo à Hamilton, Perez Ricciardo, Alonso, qui font le taf et dans ces condition diffilices font une très jolie course

Pas mal de cartons rouges, les 2 pilotes sauber qui firsent le ridicule, kvyat qui fait n'imp, palmer qui glisse sur un passe piéton, et kid qui se prend la même erreur 3 fois le WE, vettel la fait en course mai ne se ramasse pas...

inquiétude pour gutierez qui malgré une bonne qualif devant son coéquipier fait une course désastreuse
Il y a 46 mois
Profx
Profx :
lol c est surtout un fantastique souvenir pour diego ... gagner devant deux multicdm de f1 ;) certes a l epoque aucun des deux n avait encore fait de la f1 mais bon , ca demontre qu il ne devait pas etre si mauvais que cela le diedo vdg et ptre que sauber n aurai pas du le bouffer mais respecter son contrat ;)
Il y a 46 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.