> > > > Hongrie - Course : Hamilton fait pencher la balance de son côté !

Hongrie - Course : Hamilton fait pencher la balance de son côté !

Le double champion du monde en titre continue sa belle dynamique actuelle en remportant le Grand Prix de Hongrie 2016 ! Il devance son équipier Nico Rosberg, qui s'est incliné dés le départ, et Daniel Ricciardo. Mais surtout, moment important dans cette saison, le voici pour la première fois en tête du classement pilotes !

© Mercedes - Lewis Hamilton a frappé un grand coup aujourd'hui sur Nico Rosberg ! © Mercedes - Lewis Hamilton a frappé un grand coup aujourd'hui sur Nico Rosberg !

Avec ses quatre victoires lors des cinq derniers grands prix, Lewis Hamilton était revenu au plus près de Nico Rosberg au classement du championnat Pilotes, juste avant le départ de cette onzième manche de la saison. Mais le scénario du week-end hongrois était jusque là favorable au pilote allemand, tout juste confirmé chez Mercedes pour les deux prochaines saisons. Pour la première fois de la saison, Nico Rosberg devançait son équipier sur la 1ère ligne.

Hier à Budapest, Rosberg avait effectivement obtenu une pole position controversée, finalement conservée grâce à la clémence des commissaires. Il devançait donc sur la grille Hamilton et les deux Red Bull de Ricciardo et Verstappen sur la deuxième ligne. Juste derrière, Vettel cristallisait les difficultés de la Scuderia Ferrari, en ne partant qu'en cinquième position. Pire, Kimi Raikkonen, piégé en Q2, s'élançait d'une bien modeste 14e position.

Alors que les qualifications furent disputées dans des conditions métérologiques difficiles, le ciel hongrois était bien plus agréable au moment du départ de la course : le soleil, et la chaleur étaient de retour : 27 degrés dans l'air... pour 51 degrés sur la piste !

Nico Rosberg emmenait le peloton sous les coups de 14 heures pour le départ du tour de formation. Seul Marcus Ericsson s'élançait depuis les stands, après sa grosse sortie de route de la veille.

Après un tour d'installation mené sans encombres, il était temps de lancer ce Grand Prix de Hongrie 2016 !

Rosberg dépossédé du leadership dés le départ !

Et Nico Rosberg était le perdant de cet envol ! Mis sous pression par les deux Red Bull, les Mercedes résistaient tant bien que mal au passage des premiers virages. Quatrième à la sortie du premier virage, Rosberg avalait Ricciardo et Verstappen dans le deuxième à l'extérieur. Mais Rosberg avait bel et bien laissé la tête au profit d'Hamilton !


Derrière les quatre premiers, Vettel gardait sa cinquième position. Alonso avait lui passé son compatriote Carlos Sainz pour le gain de la sixième place.

Plus de malchance pour son équipier Jenson Button victime d'un problème hydraulique. L'expérimenté britannique tombait alors en toute fin de peloton. Double peine, il était également pénalisé par la FIA pour une communication radio non autorisée.


Bénéficiant des déboires de Button, Romain Grosjean montait alors dans les points en 10e position, mais avec Kimi Raikkonen en principale menace.

Une menace en piste que ne ressentait pas vraiment Max Verstappen, qui se plaignait à sa radio de conduire "comme une grand-mère", derrière son équipier Ricciardo.


Hamilton céde du terrain en début de deuxième relais, Verstappen ralenti par Raikkonen !

Installé en tête, Hamilton ne s'en montrait pas moins offensif en améliorant successivement le meilleur tour. A l'issue du 13e tour, Hamilton portait la meilleure marque à 1:25:504. Il dominait surtout de plus de deux secondes et demie son équipier.

Au 15e tour, Sebastian Vettel lançait quant à lui la première vague d'arrêts aux stands. La Scuderia Ferrari tentait de faire l'undercut sur Ricciardo et Verstappen. Stratégie payante pour Vettel qui revenait dans les échappements de Ricciardo, bloqué à la sortie des stands derrière Bottas, pas encore arrêté ! Le quadruple champion du monde passait alors Verstappen, reparti derrière Raikkonen, toujours sur ses gommes tendres du départ. Le vainqueur du grand prix d'Espagne perdait des précieuses secondes sur Ricciardo et Vettel, Raikkonen étant sur une stratégie à deux arrêts.

En sa qualité de leader, Hamilton avait changé ses gommes à la fin du 16e, imité un tour plus loin par Rosberg. Mais l'Allemand revenait au fur et à mesure sur le Britannique. Au 22e tour, Rosberg revenait sous la seconde d'écart, pour pouvoir activer son DRS !

Idem, Daniel Ricciardo reprenait du terrain et revenait aux alentours des cinq secondes de Nico Rosberg ! A vrai dire, les quatre pilotes Red Bull et Ferrari qui revenaient peu à peu sur les Mercedes dans ce deuxième relais, effectué sur des pneumatiques tendres. Face à cela, même l'ingénieur de course de Lewis Hamilton intimait à son champion d'accélérer le mouvement...


Quoi qu'il en soit, intox ou non, Hamilton gardait toujours les commandes. Il en profitait ici au 20e tour de course pour dépasser le record de tour en tête établi sur ce circuit par Michael Schumacher, avec 296 tours.

Mais l'équipe Mercedes était bien mise sous pression par le coup de poker de l'équipe Red Bull. Daniel Ricciardo plongeait pour son deuxième arrêt dés le 34e tour, provoquant l'écurie championne du monde en titre.

Hamilton reprend le large !

Certainement piqué au vif par les motivations de son ingénieur, Hamilton reprenait alors le large en repoussant Rosberg au delà des 2,5 secondes d'écart !

Après une belle série de tours, Hamilton s'immobilisait pour la deuxième fois de la journée au 41e passage, tout comme Sebastian Vettel. Les deux pilotes repartaient en gommes tendres pour ce qui semblait être le dernier relais de cette course.

Nico Rosberg imitait ses deux concurrents au tour suivant. Il repartait en deuxième position, à plus de deux secondes et demie de son équipier. Daniel Ricciardo gardait quant à lui le bénéfice de la troisième place, alors que Kimi Raikkonen avec sa stratégie décalée occupait la quatrième position, devant Sebastian Vettel.


Derrière le trio Mercedes-Ferrari-Red Bull, Fernando Alonso menait toujours une solide course. Avec cette 7e place, l'écurie Mclaren revient bers un niveau plus conforme à son prestige. Sainz, Bottas et Hulkenberg occupaient quant à eux les dernières places dans le top Ten, menacés néanmoins par Gutierrez

Au 51e tour, le dernier des gros bras effectuait un arrêt en la personne de Kimi Raikkonen. "Iceman" repartait en 6e position, avec des pneumatiques super-tendres neufs et un écart de six secondes à combler sur Verstappen.

Le piment Gutierrez donne un peu plus de saveur au duel Hamilton-Rosberg pour la fin de course

Alors que Lewis Hamilton s'était construit une avance relativement solide jusqu'ici, tout ou presque tombait à l'eau au 53e tour. Retardataire, Esteban Gutierrez ralentissait quelques virages durant Lewis Hamilton, qui perdait d'un coup plus d'une seconde et demie. Nico Rosberg revenait sans forcer à cinq dixièmes d'écart !

Le pilote Haas se voyait évidemment sanctionné d'une pénalité de cinq secondes ajoutée à son classement final.


Dans le même temps, une autre bataille se dessinait, plus agressive. Revenu au contact, Raikkonen se voyait fermer la porte par Verstappen avant le deuxième virage, après avoir changé dangeureusement de ligne.




Les deux voitures continuaient malgré toute leur chemin respectif, avec des pneumatiques fatigués pour Ricciardo et une efficacité aérodynamique moindre pour Raikkonen.

La fin de course était en vue, mais la victoire n'était pas encore à toute à fait acquise pour Hamilton, victime d'une petite erreur au 62e tour de course.


Situation similaire pour Daniel Ricciardo, à 20 secondes d'Hamilton, qui voyait revenir dans ses rétroviseurs Sebastian Vettel. Mais même dans un mouchoir, les positions ne s'échangeaient pas.

Après quelques petites frayeurs, le pilote frappé du numéro 44 rentrait donc en tête dans le dernier tour.
Victoire pour Lewis Hamilton dans ce Grand Prix de Hongrie 2016 !


48e succés de la carrière du pilote Mercedes, à trois longueurs désormais des 51 obtenus d'Alain Prost. Avec ce 5e triomphe local, Lewis Hamilton est désormais le recordman absolu de victoires sur le tourniquet hongrois.

Voici le classement complet de ce Grand Prix :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team70 tours
70
2
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+1.9
70
3
RicciardoRed Bull Racing+27.5
70
4
VettelScuderia Ferrari+28.2
70
5
VerstappenRed Bull Racing+48.6
70
6
RaikkonenScuderia Ferrari+49.0
70
7
AlonsoMcLaren Honda+1 Tour
69
8
Sainz Jr.Scuderia Toro Rosso+1 Tour
69
9
BottasWilliams Martini Racing+1 Tour
69
10
HulkenbergSahara Force India F1 Team+1 Tour
69
11
PerezSahara Force India F1 Team+1 Tour
69
12
PalmerRenault F1 Team+1 Tour
69
13
GutierrezHaas F1 Team+1 Tour
69
14
GrosjeanHaas F1 Team+1 Tour
69
15
MagnussenRenault F1 Team+1 Tour
69
16
KvyatScuderia Toro Rosso+1 Tour
69
17
NasrSauber F1 Team+1 Tour
69
18
MassaWilliams Martini Racing+2 Tours
68
19
WehrleinManor Marussia F1+2 Tours
68
20
EricssonSauber F1 Team+2 Tours
68
21
HaryantoManor Marussia F1+2 Tours
68
22
ButtonMcLaren HondaAbandon
60

Au classement du championnat pilotes, l'information est donc de taille : avec 192 points, Lewis Hamilton s'empare pour la première fois cette saison de la tête !

Néanmoins, Nico Rosberg (186 points) pourra se consoler avec cette statistique : cela fait désormais 12 ans que le pilote vainqueur en Hongrie n'a pas gagné le championnat en fin de saison. (le dernier pilote à avoir remporté le Grand Prix de Hongrie ET le championnat pilotes à l'issue de la saison fu Michael Schumacher en 2004).
Derrière l'écart continue de se creuser sur le reste de la meute. Troisième au classement avec 115 points, Daniel Ricciardo compte désormais 77 points de retard, soit un peu plus de trois victoires, un gouffre, un comble !

Toutefois, les cartes seront rebattues la semaine prochaine, à Hockenheim, à l'occasion du Grand Prix d'Allemagne, dernière manche avant la trêve estivale.


Course, Hungaroring et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




20 réactions sur cet article Donnez votre avis
Lulu
Lulu :
"Néanmoins, Nico Rosberg pourra se consoler avec cette statistique : cela fait désormais 12 ans que le pilote vainqueur en Hongrie a gagné le championnat en fin de saison. "

Y'a une erreur la, non ? ...
Il y a 44 mois
Denis
Denis :
Bravo, c'est le meilleur qui gagne.
Par contre, nuls les commentaires sur C+,. Comme d'ab.
Il faudrait rappeler à M. L. Fébreau que nous prenons un abonnement pour des GP de F1, et non une carte au fan club de Lewis Hamilton. Nom prononcé près de 200 fois par GP, alors qu'il y a des commentaires à faire sur ce qui se passe à l'écran.
Fatiguant et énervant.....
Il y a 44 mois
Lulu
Lulu :
Puisque depuis 12 ans les pilotes qui gagnent en Hongrie ne sont pas champion... mais si c'est pour jouer sur les statistiques, Hamilton a été champion a chaque fois qu'il a gagné a Silvertstone... au oubliettes les statistiques ahah :D
Il y a 44 mois
Alexandre Lepère
Alexandre Lepère :
@Lulu: Rectification faite effectivement, la négation s'imposait ici.
En effet, comme bon nombre de séries, bon nombre de statistiques servent aussi à être remises en question un jour ;)
Il y a 44 mois
Rodeo
Rodeo :
Un nouveau record de victoires avec une cinquième en Hongrie pour Hamilton, l'histoire continue de s'écrire avec un grand H. Encore quelques courses et Hamilton dépassera facilement Prost au nombre de victoires, encore trois pour atteindre le très très haut du panier de l'histoire de la discipline. Je pense que le triple champion du monde a passé son temps à contrôler l'écart avec son coéquipier. A part des petits souçis de freins sur la fin, il est au dessus du lot. Sa Mercedes n'est pas meilleure en moteur, mais une telle auto avec un chassis aussi efficace avec un tel pilote, il sera difficile de le battre si aucun ennui majeur vient entraver ses courses. Il y a clairement Hamilton et les autres. Certains regrettent cette domination mais elle est complètement méritée tant de la part du pilote que du constructeur. Chapeau bas.
Au fait à propos de Canal, ils ont senti le vent tourner et devenaient tellement ridicules à faire du Hamilton bashing de cour de récré qu'ils ont dû avoir des consignes. Au final ils restent ridicules dans leurs excès.
Il y a 44 mois
Tom
Tom :
On m'explique comment Verstappen n'as pas était pénalisé non parceque ça devient ridicule
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
C'est le meilleur pilote qui gagne aujourd'hui et non le pilote le plus favorisé... La pôle d'hier était scandaleux, mais comme d'habitude, la FIA dicte ses règles contradictoires qui varient selon les têtes du client.... Il n'y a pas longtemps, la FIA a conclu son rapport en condamnant le défunt Jules pour excès de vitesse sous le régime du double drapeau jaune, et hier, ils accordent la pôle position à Nico après avoir perdu 0,1 sec sous double drapeau jaune, soit moins de 3 mètres, j'ai halluciné hier et n'en revenais pas depuis que je regarde la f1 très régulièrement au moins 20 ans.... Double drapeau jaune, correspond à presque un freinage....

@ Tom,

J'ai eu aussi l'impression que Verstappen a zigzagué, mais après avoir revu la vidéo, c'était très juste... La deuxième fois qu'il a changé de position, c'était pour prendre le virage à l'intérieur et tant que Kimi n'était pas encore en dépassement, donc, on peut dire que c'était acceptable, mais du 50/50... Je ne serai pas étonné si Max était puni aussi... L'action était trop juste.... :/
Il y a 44 mois
Profx
Profx :
mouais le ptit coup du je vais pas trop vite pour que mon equipier soi attaqué par d autre a enfin fini par etre compris par mercedes ... pas tres malin d avoir signer des temps plus d une seconde plus rapide qu avant le rappel a lordre de son ecurie ;)tanguer le hamilton et ses ptits coups sournois ...
maxou a eu la chance que roiko n ai pas envie de tout perdre , sinon il aurai fini par le tamponner pour lui apprendre a trop changer ses trajectoires , m enfin bon je sius assez opposé a cette regle qui limite la defense , on va pas arriver j espere a un truc facon usa ou pour se depassser il suffit d esayer et que celui qui est devant cede sans faire d effort
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Profx

Si le coéquipier estime qu'il est plus rapide, il n'avait qu'approcher pour dépasser, c'est simple que ça... Avec la f1 actuelle, le pilote doit gérer malheureusement beaucoup d'éléments: pneus, mécanique, électronique, moteur, freins et même faire les dépannages avec l'interdiction d'aide technique etc... Pourquoi aller vite, si on ne sent pas attaquer ? Crois-tu que Nico Rosberg aurait fait le contraire ?? Détrompe toi.... :p
Il y a 44 mois
ayenge
ayenge :
Je ne pense pas que Lewis ait ralenti Nico puisque - soi-disant plus lent - Nico n'est jamais revenu à 5 dixièmes (le plus faible écart fût 9 dixième) sur plusieurs tours... j'espère qu'on va pas nous ressortir la théorie du GP de Chine 2015 où Nico a eu l'air ridicule en conférence à avoir repproché cela à Lewis car il y'a plusieurs réponses à ce genre de théorie:

- Tu es plus vite ? Passe !
- Lewis n'est pas là pour gèrer la course de Nico (et des autres ... en passant)
- Lewis doit lui-même gèrer ses pneus et SURTOUT: ses moteurs/éléments mécaniques car il est sous la menace d'une pénalité ... donc en menant la course assez aisément je ne vois pas pourquoi il irait taper dans sa mécanique sans raison surtout que Ricciardo est quand même à 6 secs à ce moment-là ?
- Enfin, ralentir Nico c'est se mettre lui-même à portée de Nico ! Le jeu en veut-il la chandelle ?

ça ne tient pas la route cette histoire.

Lewis aurait du signer de loin la pole, sur ce circuit il est simplement excellent et sa victoire, il l'a mérite !

Par contre, pour parler "petit bras", j'ai trouvé l'attitude de Max vraiment minable de dire à la radio que Kimi était sorti large (en fonction des limites de la piste) ! Lui qui a été averti deux fois si je ne m'abuse (?). En tout cas Ricciardo a bien remis les pendules à l'heure ! Il a encore du pain sur la planche le petit Max même si c'est un pilote prometteur !

à part ça ce ne fût pas le GP de Hongrie le plus excitant (très peu d'erreurs même des pilotes !!!). Je crois que seul Kimi a réussi un dépassement ;-)
Il y a 44 mois
DD
DD :
D'ici la fin de la saison Hamilton aura dépassé Prost au nombre de GP gagnés. C'est pas anodin pour un pilote qui a encore beaucoup de saisons à venir devant lui. Pour l'instant il reste dix GP avant la fin de la saison et beaucoup de choses peuvent se passer. Il est quand même clair qu'Hamilton est une pointure au dessus du plateau, c'est évident et c'est pas une réaction de fan borné, il le montre week-end après week-end, qu'elles que soient les conditions de piste.
La différence avec Rosberg se voit bien au fil des saisons. Rosberg a de la qualité, du talent mais Hamilton a ce génie, ce truc en plus qu'ont les grands champions. Ce n'est pas un hasard non plus si il est deux fois mieux payé que son coéquipier.
Maintenant la différence avec le reste du plateau ce n'est plus le moteur Mercedes qui l'a fait mais le duo de pilotes en osmose avec une auto très efficace tant sur le plan aéro que grip mécanique. L'auto est très bonne et les deux pilotes aussi.
Voila le résultat.
Il y a 44 mois
Profx
Profx :
ah celle la je l attendait lol , quelle meconnaissace de la mercedes !!! si nico se rapproche sachant que la merco peut rouler au moins 1 a 2 sec plus vite et que lecart entre lui et son equipier n eexcede pas les 2 a 3 dixiemes au tour , il sais que pour doublr sur ce circuit , il faut avoir un bien plus grand avantage que cela ... sachant aussi qu apres quelques tours seulement passé plus pres de hamilton ,sespneus auraient perdu enormement d efficacité n avait pas interet a le faire .... si mercedes se mets a menacer hamilton pour l obliger a pousser , il y a des raisons
le fait que menacer de represailles de son ecurie hamilton se mets a accelerer ses temps de plus d une seconde en est une preuve evidente
Il y a 44 mois
Zeits
Zeits :
Il se passe quoi avec Sainz ? Depuis le switch Verstappen-Kvyat il est dans les points à toutes les courses ou presque, en Q3 à toutes les courses pendant que Kvyat est noyé hors des points. Il a un déclic ou c'est le russe qui est à côté de ses pompes?
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Profx,

Tous ces problèmes que tu énumères, n'existe pas si c'est Lewis qui est derrière.... Il passe à l'attaque et très souvent, ça passe... Donc, tu évoques des excuses bidons.... Si Nico ou Lewis se trouve derrière une Ferrari ou Red Bull, on en parle pas, bien contraire, l'équipe le pousse à dépasser... Si le pilote du devant est lent, logiquement, celui qui le suit, doit être à mesure de le dépasser ou au moins attaquer s'il estime être le plus rapide..... Nico n'attaque presque pas et ne dépasse jamais, donc, en réalité, il est moins rapide que l'autre....Lewis n'est pas là pour gérer la course de Nico mais ses éléments mécaniques et tactiques pendant la course... XD
Il y a 44 mois
casper
casper :
Course ennuyeuse de mon côté,
Grand bravo à raikonnen pour sa très belle remontée
bravo hamilton, très beau départ, après il gère les affaires courantes, presque bravo palmer aussi.

Déception pour Haas, que s'est il passé au premier arrêt de grosjean, il est 6 sec devant son équiper (qui fait un bon départ) avant l'arrêt et se retrouve 6 secondes derrière après l'arrêt qui plus est bloqué par une williams. Avec en plus la pénalité de guti dommage...

Côté course j'ai aimé les message de raiko, comme il sait que le jeunot zigag comme pas possible il prépare un double changement de direction dès le début de la tentative. Comme Hamilton, notre ami verstappen semble avoir le droit de tout faire sur la piste, soit, tout de même assez surpris de la mansuétude avec lui tout au long des grand prix.

par contre palme de la pénalité la plus ridicule pour button et les messages radio....
Il y a 44 mois
RB&Bee
RB&Bee :
Hamilton est en confiance et il sera difficile maintenant de le déstabiliser à moins de problèmes de fiabilité. C'est une équation compliquée pour Rosberg, il lui manque quelques cartes maîtresses dans son jeu. Si à la rentrée Hamilton gagne encore une ou deux courses et creuse l'écart je vois mal la tendance s'inverser avant la fin de la saison.
Il y a 44 mois
Aifaim
Aifaim :
@RB&Bee, je me demande même si le résultat de dimanche en Allemagne n'aura pas des conséquences psychologiques pour le perdant... s'il s'agit de Rosberg. Non pas qu'il ait une fragilité particulière - je n'en sais absolument rien - mais cette série gagnante d'Hamilton reculerait de fait un peu plus la possibilité d'accrocher un premier titre mondial. Hamilton, lui, en a déjà trois. Même s'il reste motivé, un sacre en moins ne serait pas dramatique.
Il y a 44 mois
arno
arno :
@Alinnhomaya
Depuis 2014 combien de fois le pilote Mercedes qui a bouclé le premier tour en tête lors d'une course sur le sec et sans incident a-t'il gagné le GP?

Alors oui il est arrivé à Hamilton de terminer devant Rosberg en étant derrière lui au premier virage mais c'est extrêmement rare, l'inverse l'ait encore plus puisque je n'ai pas souvenir d'avoir vu Rosberg terminer devant Hamilton en étant derrière au premier tour, car il est quasi impossible de se rapprocher de son coéquipier, c'est le cas pour les Mercedes mais aussi pour les Ferrari et les RB.

C'est d'ailleurs ce qui rend ce duel totalement inintéressant à savoir que celui des deux pilotes Mercedes qui virent en tête au premier virage est quasi sur de remporter la course, car en plus ils adoptent quasiment toujours la même stratégie malgré cette année un plus large choix des gommes.

Il faudra espérer qu'en 2017 les monoplaces pourront se suivre en courbe sans trop dégrader leurs pneus, et sur ce plan là vu les modification pneus et aéro j'ai bonne confiance, la chose que je me demande c'est si il sera possible de résister à un pilote qui aura droit au DRS, remarquer si ce n'est pas le cas, ce n'est pas très grave il suffira de le supprimer ce qui ne sera pas une perte!
Il y a 44 mois
stokapi44
stokapi44 :
le DOUBLE champion du monde continue sur sa belle dynamique ????, ne serais ce pas plutot le triple champion du monde ou alors on le titre avec Mc Laren ne compte pas ou plus bizarre bizarre cette formule 1 héhéhéhé
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ arno

je ne sais pas compter, mais je crois 80 à 90 % des courses, si un pilote Mercedes fait un bon premier tour sur le sec gagne aussi la course, à part les très rares grands prix où ils se sont accroché ou fait de grosses boulettes en stratégie ( comme par ex. Malaisie 2015...)
Pour le reste, tu as raison en bonne partie du côté comportement mécanique des monoplaces hybrides... Si vraiment, les règles pourront changer grand chose, je souhaiterais aussi qu'on supprime ce machin de DRS, qui rend des dépassements trop artificiels et faciles....
Il y a 44 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.