> > > > Mais où va Daniil Kvyat ?

Mais où va Daniil Kvyat ?

Daniil Kvyat n’est plus le même homme depuis son éviction de Red Bull. Passé du statut de jeune prometteur à celui de has been en quelques semaines, certains signes montraient pourtant depuis longtemps que le Russe ne représenterait jamais l’avenir de l’équipe autrichienne.

© Toro Rosso - Daniil Kvyat semble un peu perdu en ce moment...© Toro Rosso - Daniil Kvyat semble un peu perdu en ce moment...

Pour comprendre le parcours de Daniil Kvyat en Formule 1, il faut remonter à la fin de la saison 2014, précisément quand Sebastian Vettel, alors encore pilote Red Bull, prenait tout le monde au dépourvu en annonçant son départ de l’écurie autrichienne.

Cette dernière ne s’attendait certainement pas à une telle annonce et pour ne pas perdre la face devant le petit monde de la Formule 1, elle demanda à son quadruple champion du monde de retenir quelques temps l’information pour avoir le loisir de choisir son remplaçant. Le temps était donc compté et les possibilités crédibles qui s’offraient à Red Bull n’étaient pas légions.

Pour valider son esprit de filière, il fallait donc promouvoir un des deux pilotes de l’écurie petite sœur, Toro Rosso, dont le line up était alors composé de Jean-Eric Vergne et Daniil Kvyat.
Après plusieurs saisons passées à Faenza et déjà quelques chances de grillées, le pilote français n’était pas le dominateur attendu face à son jeune équipier Russe. Quoi de plus normal donc, pour Red Bull, que de favoriser Kvyat dans l’accession au baquet au suprême. Helmut Marko et Dietrich Mateschitz ont toujours aimé les surprises.

Le Russe n’était certes pas le plus doué de sa génération. Carlos Sainz Jr et Max Verstappen frappaient déjà à la porte de la Formule 1 mais il était alors inconcevable de les jeter dans le grand bain sans passer par la case Toro Rosso. Kvyat fût alors choisi, un peu comme un choix par défaut, pour accompagner Daniel Ricciardo dans les espoirs de reconquête de titre par Red Bull.

Mais bien entendu, face au souriant australien qui sortait d’un exercice 2014 plutôt réussi, le Russe a eu quelques difficultés à s’imposer dans l’équipe. Ses résultats n’étaient pourtant pas mauvais et il a même, à quelques reprises, fait fortement douter son équipier, avant que celui-ci ne redresse la barre en fin de saison.

Feu de paille finalement, puisque qu’après que l’écurie lui ait logiquement renouvelé sa confiance pour 2016, la vie de Kvyat chez Red Bull est devenue un véritable enfer. En manque cruel de confiance, mis sous pression par sa direction qui rêvait déjà de voir Verstappen à sa palce, le Russe a enchainé les erreurs bêtes qu’il n’avait pourtant pas commises depuis le début de sa carrière en Formule 1. Un double accrochage avec Sebastian Vettel en deux courses allait sonner le glas de ses ambitions au plus haut niveau de la discipline. Helmut Marko, qui n’en attendait pas moins pour effacer sa décision précipitée de 2014, en profitait pour rétrograder le Russe et titulariser Verstappen à sa place.

Désormais, Daniil Kvyat tente de retrouver ses marques au sein d’une écurie qu’il a visiblement quittée trop tôt. Mais ses performances décevantes face à un Carlos Sainz régulier et rapide font qu’il reste improbable que son avenir continue d’être lié à celui de Red Bull. Dans une dynamique descendante, il lui sera même très dur de retrouver un baquet en Formule 1…


Hors Piste, Kvyat Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Beb40
Beb40 :
Heureusement pour lui Kvyat a prouvé qu'il peut être vite et même régulier. Là, il est moralement détruit. Il lui faut se reconstruire et gagner la confiance d'une autre équipe, histoire de tourner une nouvelle page.
Il y a 35 mois
Zeits
Zeits :
Son bilan face à Sainz est catastrophique, surement que Sainz est libéré du poids de Verstappen dans le garage d'a côté et que Kvyat n'est plus dedans à cause sa rétrogradation. Mais au bilan comptable Kvyat n'a marqué que 2 points depuis qu'il est chez toro Rosso contre une vingtaine pour Sainz de memoire, et en qualif Sainz est régulièrement en Q3 alors que Kvyat peine déjà à passer en Q2..... Rajouter le réveille de Gasly, et Red bull qui lorgnerait aussi sur Giovinazzi le coéquipier de Gasly.... Et je ne vois pas ce que Kvyat peut faire pour se sauver
Il y a 35 mois
Sull
Sull :
Très bonne analyse Zeits, quant à l'article, je rajouterais qu'à l'époque, ils venaient de dire publiquement que Vergne ne serait pas conserver chez Toro Rosso, ce qui était logique après 3 ans, mais ça les mettait en porte-à-faux pour le titulariser chez Red Bull une fois que Vettel avait annoncé son départ.
Avec un autre timing, Vergne aurait je pense été privilégié face à Kvyat au moins pour une année chez RBR.

Pour Kvyat, l'intérêt pour RB de le recaser chez TR était double : s'assurer d'avoir quelqu'un de prêt pour la F1 plutôt que de parachuter Gasly en plein milieu de saison, et assurer également une solution de secours ^pour 2017 si Gasly ne confirmait pas en GP2 ...
Effectivement, Gasly semble redresser convenablement sa situation en GP2 et en parallèle, Kvyat s'est complètement effondré, chose qui à mon avis n'était pas prévu par RB.
Au moins les choses sont simples pour 2017 de leur coté, beaucoup moins pour Kvyat qui à mon avis a grillé définitivement ses chances de rebondir ailleurs l'an prochain ...
Il y a 35 mois
Tib
Tib :
Oui en somme c'est ce que dit beb40 : grillé chez RBR mais peut intéresser une autre écurie. Pour Renault ça serait pas une mauvaise pioche d'autant que le marché russe peine. Les deux pilotes actuels sont insuffisants et la passerelle est facile à emprunter depuis RBR. N'oubliez pas que RSF1 est revenu avant tout pour sa visibilité, c'est marketting. Alors c'est tout à fait envisageable. Quand ils auront trouvé la performance, dans 2 ans probablement, ils n'auront pas à se contenter des restes.
Il y a 35 mois
Aifaim
Aifaim :
@Tib, pourquoi pas mais l'option renault n'apparaît pas très probable :
1° Comme Russe, il y a déjà Sirotkin dans la place
2° Kvyat ferait-il mieux que Magnussen, alors qu'il le devance à peine avec une voiture meilleure ?
3° Vasseur a déjà précisé qu'à moyen terme, il s'agissait de repérer un jeune pilote et de l'amener au sommet. Kvyat est déjà "trop vieux"
Il y a 35 mois
Tib
Tib :
@Aifaim :

Concernant Sirotkin c'est vrai qu'il est là lui, même s'il ne crève pas l'écran.

Il ne faut pas comparer Magnussen et Kvyat à voitures différentes, d'autant plus que Kvyat a la tête à l'envers. Et Kvyat ne ferait probablement pas moins bien que Magnussen, c'est certain. Magnussen est une vraie déception pour moi. Il a fait allusion pendant 5 courses en capitalisant sur les kilomètres qu'il a pu parcourir cet hiver, quand Palmer se coltinait toutes les emmerdes. Depuis il déçoit énormément, et pas que moi.

Sinon Vasseur veut de l'expérience également, il n'aura pas 2 rookies. Après, j'admets que Kvyat n'est pas ce qu'il y a de plus bandant a priori.. Mais en pilotes ayant suffisamment d'expérience il n'y a pas grand choix. Autant drafter Bottas si la porte est ouverte. Ou faire un petit pari sur Sainz ?
Il y a 35 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.