> > > > Allemagne - Course : Tout a souri à Lewis Hamilton !

Allemagne - Course : Tout a souri à Lewis Hamilton !

Le pilote britannique est décidément inarrêtable avec cette nouvelle victoire, aujourd'hui à Hockenheim, la sixième en sept courses ! Par la force des choses, Nico Rosberg met un genou à terre avec une décevante quatrième place. Les deux Red Bull s'intercalent sur le podium, avec Ricciardo deuxième et Verstappen troisième.

© Mercedes - Lewis Hamilton s'envole par le biais de cette nouvelle victoire !© Mercedes - Lewis Hamilton s'envole par le biais de cette nouvelle victoire !

Juste avant la trêve estivale, cette douzième course de la saison 2016 marquait le retour du Grand Prix d'Allemagne, grand absent du calendrier 2015. Deux ans après, Nico Rosberg revenait à Hockenheim sur un circuit qui l'avait vu triompher à l'époque sur Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, revenu du fond de peloton après un accident en qualifications.

Cette année, Nico Rosberg était en mesure de rééditer pareille performance, du haut de sa pole position, acquise sur un seul relais hier après-midi. Le local de l'étape (terme d'ailleurs contesté par Lewis Hamilton en amont de ce weekend) avait beaucoup à jouer, plus que tout autre pilote.
Face à lui, Hamilton restait sur sa belle série de victoires : cinq lors des six dernières manches. Il convenait dés lors pour Rosberg de stopper l’hémorragie.

Au moment du tour de formation, les observateurs dissertaient sur les chances de l'outsider Red Bull. Daniel Ricciardo et Max Verstappen sont apparus très convaincants lors des longs relais effectués en Essais Libres ce vendredi. Plus même que les deux Mercedes ? Tout restait à faire...

Derrière Mercedes et Red Bull, il ne fallait pas non plus oublier les deux Ferrari de Raikkonen et Vettel qui s'élançaient depuis la troisième ligne. En septième position, Hulkenberg était le meilleur des autres, prêt à glaner quelques points. Notons aussi la dix-huitième place de Pascal Wehrlein, quatrième allemand avec Rosberg, Vettel et Hulkenberg, pour ce qui représente le plus fort contingent national de pilotes du plateau.

La foule était donc au rendez-vous au moment de l'installation sur la grille de départ. Dans le paddock, on comptait un invité de marque, Mick Schumacher, fils de Michael, et désormais pilote en Formule 4 allemande.


A 14 heures, le départ des 67 tours de course était donné !

Jackpot pour les pilotes à gauche de la piste : Hamilton, Verstappen, Vettel en profitent !

A l'extinction des feux, nouveau coup dur pour le poleman : une semaine après Budapest, l'Allemand perdait encore le bénéfice de sa première place ! Pire même, il était cette fois dépassé non seulement par Hamilton mais aussi par Verstappen et Ricciardo. Cette fois, l'état de la piste prêtait à débat : tous les pilotes partis du côté extérieur de la piste (à gauche) se sont fait piéger par leurs suiveurs.


Quatrième à l'issue du premier tour, Rosberg était dans l'obligation de passer à l'offensive sur Daniel Ricciardo. Mais le centenaire australien (en nombre de grands prix disputés) montrait quelques instants une résistance coriace.


Toutefois, Rosberg se retrouvait aussi sous la pression des Ferrari juste derrière. A ce titre, Vettel avait passé Raikkonen à l'envol.

Le départ dans l'ensemble fut correct entre tous les pilotes. Notons quand même la touchette entre Jolyon Palmer et Felipe Massa au niveau de la chicane du sixième virage, qui expliqua le passage prématuré du pilote Renault aux stands pour changer de pneus.

Les premiers tours s'écoulaient et -déjà- les 22 acteurs souffraient d'une rapide dégradation de leurs gommes arrières. On notait les passages aux stands de Sergio Pérez (9ème tour) mais aussi de Carlos Sainz (10ème tour).

En tête, Hamilton creusait l'écart sur les deux Red Bull. L'Anglais comptait plus de 5 secondes d'écart sur Verstappen au 10ème tour. Son équipier de son côté
entrait déjà aux stands au 12ème tour, comme Verstappen. Temps d'immobilisation très moyen chez Mercedes qui faisait perdre une seconde supplémentaire à son pilote.

Rosberg cravache, stratégies alternatives entre les hommes de tête.

La vague du premier arrêt était pleinement lancée. Avec cette stratégie agressive, Rosberg se retrouvait dans le trafic, en sandwich temporaire entre les Mclaren. On assistait à ce moment à des stratégies de gommes différentes avec Nico Rosberg et Max Verstappen en pneus super-tendres, Daniel Ricciardo, Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen en pneus tendres. Le leader de la course rentrait au 14ème tour après le fameux tour d'attaque, appelé "Hammer time". Lewis
Hamilton prenait le pari des pneus à bande jaune, et repartait avec une belle marge de manœuvre sur Max Verstappen.

Nico Rosberg passait quant à lui sur un "plan b". Cela ne l'empêchait pas d'accumuler les meilleurs tours en portant la marque aux alentours de 1:20, à 1,7 seconde derrière Daniel Ricciardo.

Au 20ème tour, le top 10 provisoire se constituait de Hamilton devant Verstappen, Ricciardo, Rosberg, Vettel, Raikkonen, Bottas, Hulkenberg, Button, Gutierrez. Le pilote mexicain de chez Haas était alors le seul pilote à ne pas avoir observé son premier arrêt. Il perdait néanmoins le bénéfice des points dans les tours suivants face à Fernando Alonso.

Plus loin, Grosjean et Massa étaient à la lutte pour une modeste quinzième place. Le Brésilien semblait souffrir avec l'équilibre de sa voiture, mis à mal par son contact préliminaire avec Palmer.

Rosberg deuxième mais pénalisé dans sa lutte avec Verstappen.

L'enjeu de la course entre le 25ème et le 30ème tour reposait alors sur l'évolution de Nico Rosberg, qui repassait aux stands au 29ème tour pour son deuxième arrêt. Le pilote Mercedes repartait en pneumatiques tendres et gagnait une place un tour plus loin face à Max Verstappen, qui ressortait aussi de son deuxième passage.


Dépassement courageux à l'épingle pour Rosberg, qui entraîna néanmoins au large son adversaire, après que celui-ci ait fermé la porte assez violemment. L'action similaire au duel des pilotes Mercedes dans le dernier tour du Grand Prix d'Autriche, était sous investigation des commissaires. Et patatras, on apprenait quelques minutes plus loin une sanction de 5 secondes au prochain arrêt à l'égard du pilote Allemand ! Ceci étant, il importait de ne pas se démobiliser du haut de sa deuxième place. Ricciardo s'était aussi arrêté au 33e tour.
Au 31e et 32e tour, c'était le moment pour Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen de s’immobiliser. La course prenait alors la tournure d'une stratégie à trois arrêts.

Bien loin de cette agitation, Lewis Hamilton faisait usage des gommes super-tendres pour son troisième changement de pneus. Au 35ème tour, après le cap de la mi-course, le Britannique n'était toujours pas inquiété en tête avec plus de sept secondes d'avance sur Nico Rosberg.

Désormais c'était au tour des Red Bull de s'expliquer, avec une troisième position en jeu. Sans lutter, Daniel Ricciardo passait Max Verstappen dans la 40ème boucle. L'Australien était visiblement plus rapide que le Hollandais, et donc en mesure d'aller chercher Rosberg. Mis sous pression, le pilote Mercedes voyait son adversaire revenir dans la zone DRS !

De plus, il lui fallait donc observer les 5 secondes de pénalité, dans son troisième et dernier arrêt au 45e tour: la bagarre avec les Red Bull battait son plein. Tout naturellement, le calvaire continuait pour Rosberg qui tombait au quatrième rang après les passages de Ricciardo et Verstappen au box.

Juste derrière, les Ferrari livraient une course en retrait. Sebastian Vettel en venait même à refuser la stratégie pneumatique proposée par son ingénieur course. Cruel constat d'impuissance pour la Scuderia qui est en passe de tomber au troisième rang de la hiérarchie, derrière Red Bull.

Au 48ème tour, le leader repassait une dernière fois aux stands pour changer ses pneumatiques. L'écart diminuait légèrement avec Daniel Ricciardo qui revenait à six secondes d'écart à 15 tours de l'arrivée. Mais le pilote Mercedes était certainement dans une phase de gestion, à l'image de la dernière course en Hongrie. Il fallait surtout surveiller l'évolution du duel Ricciardo-Verstappen pour avoir un peu de suspens au sommet.

Et comme il y a sept jours aussi, Gutierrez se fait encore un ami, cette fois avec Ricciardo, toujours à propos des drapeaux bleus. Malgré cela, Hamilton continuait d'augmenter son écart pour filer vers la gagne.


La pluie en invité de dernière minute.

Toutefois, une nouvelle incertitude apportait de l'intérêt à la fin de course : l'arrivée possible de quelques gouttes de pluie ! Le leader de la course se plaignait officiellement de cette bruine au 62ème tour de course, à six tours de l'arrivée.

Sans sourciller, Sergio Pérez assez discret jusque là était à la lutte avec Alonso pour l'obtention du tout dernier point en 10e place. Coup dur pour le pilote espagnol qui tenait bon jusque là.

Lui de son côté aura encore gardé le cap : avec un nouveau bon départ, Lewis Hamilton empoche le maximum de points.

Victoire pour Lewis Hamilton et Mercedes à Hockenheim !


49ème succès de la carrière du pilote au numéro 44, le troisième en terre allemande, mais le deuxième à Hockenheim après 2008 (sa victoire en 2011 avait eu lieu au Nurburgring). Désormais, Hamilton compte 19 points d'avance sur Rosberg, alors que les pilotes partent en vacances ce soir même.

L'équipe Red Bull fait aussi la bonne affaire avec ce double podium : elle passe devant Ferrari au classement constructeurs.

Plus d´informations dans quelques instants...

Voici le classement officiel de ce Grand Prix d'Allemagne 2016 :

PiloteEquipeTempsEcartTours
1
HamiltonMercedes AMG Petronas F1 Team
67
2
RicciardoRed Bull Racing+6.996
67
3
VerstappenRed Bull Racing+13.413
67
4
RosbergMercedes AMG Petronas F1 Team+15.845
67
5
VettelScuderia Ferrari+32.570
67
6
RaikkonenScuderia Ferrari+37.023
67
7
HulkenbergSahara Force India F1 Team+1:10.049
67
8
ButtonMcLaren Honda+1 Tour
66
9
BottasWilliams Martini Racing+1 Tour
66
10
PerezSahara Force India F1 Team+1 Tour
66
11
GutierrezHaas F1 Team+1 Tour
66
12
AlonsoMcLaren Honda+1 Tour
66
13
GrosjeanHaas F1 Team+1 Tour
66
14
Sainz Jr.Scuderia Toro Rosso+1 Tour
66
15
KvyatScuderia Toro Rosso+1 Tour
66
16
MagnussenRenault F1 Team+1 Tour
66
17
WehrleinManor Marussia F1+2 Tours
65
18
EricssonSauber F1 Team+2 Tours
65
19
PalmerRenault F1 Team+2 Tours
65
20
HaryantoManor Marussia F1+2 Tours
65
21
NasrSauber F1 TeamAbandon
58
22
MassaWilliams Martini RacingAbandon
36


Hockenheim, Course et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




25 réactions sur cet article Donnez votre avis
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Bravo à Lewis ! Il a géré tous les éléments parfaitement aujourd'hui comme un vrai champion.... :) Je suis sûr que Nico avait embarqué encore beaucoup trop d'essence au départ, comme un peu hier lorsqu'il a réussi sa pole, sauf que maintenant, la voiture était lente, bizarre... :/ :/

Aie aie! La FIA devait départager ces deux chouchous aujourd'hui ( Nico et Max...).... XD XD Nico nous a démontré l'Autriche bis... :o :o Je crois qu'il a eu encore les problèmes des freins ou alors, son volant se bloque mystérieusement dans les virages quand il est roue dans roue avec un adversaire... ^^ ^^ Il a été incapable de dépasser les Red Bull avec une voiture plus vite.... Les progrès des Red Bull sont clairs, mais je me pose la question de la capacité mentale et technique de Nico lorsqu'il doit livrer des batailles... Malgré la pénalité de 5 sec, je crois sincèrement que Nico pouvait faire un podium, mais il n'a pas vraiment la rage d'un vrai champion... Il est l'éternel fautif lorsqu'il se bat roue dans roue avec ses adversaires directs.... :o
Dans des circuits urbains, je pense que Red Bull sera un très sérieux adversaire de Mercedes... Si Red Bull peut battre la deuxième Mercedes sur des circuits à haute vitesse comme Hockenheim, alors, il y aura vraiment match dans des circuits urbains et à moyenne vitesse... :/ Ferrari avance en reculant, et je crois que Red Bull risquera de les battre à la fin de saison... Bon signe pour les Mclaren-Honda, qui peuvent bien faire le top 6 d'ici la fin de la saison dans cette allure.... :(
Il y a 44 mois
Ginkothesinnobility
Ginkothesinnobility :
Lewis Hamilton continue sur sa lancée victorieuse. Après des qualifs en demi teinte il fait parler sa maestria tout au long du Grand-Prix. Encore un zéro faute d'autant plus important que Rosberg sous pression craque et refait le coup du freinage trop tardif mais cette fois il était sous l'oeil vigilant des commissaires sportifs qui ont considéré, fort logiquement, qu'il avait poussé délibéremment Verstappen hors de la piste.
Verstappen qui prouve une fois de plus qu'il a très largement sa place dans la cour des grands. Ricciardo a dû batailler ferme et profiter de la stratégie de son équipe pour garder la deuxième place du podium. Quel pilote ce jeune Verstappen, il m'enchante week-end après week-end.
Quant à Ferrari on a l'impression qu'ils régressent à chaque sortie. Une impression qui ne doit pas être très bien vécue à l'intérieur de l'équipe. On voit même Vettel passer son temps à râler après les retardataires.
Mc Laren est désormais abonné aux places de milieu de tableau, encore un petit effort et on y est presque.

Il y a 44 mois
Speedofred
Speedofred :
Course plutôt intéressante. C'est à se demander si Lewis n'avait pas calculé l'intérêt de sa position sur la grille, cette fois il a semblé ne se préoccuper que de sa trajectoire jusqu'au 1er virage!! Bravo à lui.
Amateur, je n'ai jamais mis les pieds dans le cockpit d'une formule 1, mais j'ai une idée de la conception de ces appareils. Il est, il me semble, déjà très compliqué d'en développer une, alors deux... Nico a un très beau challenge à relever, si ce pilote se relevait, on assisterait à l'un des plus beaux championnat de l'histoire (les chronos commencent à tomber avec ces versions). Je crois qu'il s'est mis le garage à dos depuis une certaine course à SPA, et ne s'en est toujours pas remis. (Lors du GP des USA 2014, Lewis lui a vraiment manqué de respect au 1er virage, mais ça, c'est la Course...). A part Red Bull, qui comme avant (2009) est entrain de refaire son retard (on ne sait comment, l'aéro...?? et peut-être Mc Laren-Honda mais pas avant l'année prochaîne par son PU qui entre de plus en plus dans les points), on assiste à un défilé de créations qui suit Mercedes dans son sillage (Hamilton, il suffit de le réveiller dans son sommeil en course pour qu'il claque la seconde sur le tour suivant à tout le monde). Si seulement Nico se relevait!!
Il y a 44 mois
ayenge
ayenge :
@Speedofred :

Nico est un bon pilote mais il confond parfois vitesse et précipitation. Ensuite, j'ai quand même constaté qu'il perdait son sang froid lorsqu'il avait Lewis sur ses talons... et roues contre roues il perd quasi tous ses duels. En qualif il peut rivaliser avec Lewis sur un tour mais oublie souvent que la course c'est aussi aligner des tours qualifs. Enfin deux points où il doit vraiment progresser:

- Course sous la pluie où il est souvent à la ramasse (un manque de confiance évident)
- Pour un pilote que l'on prétend "cérébral" il a souvent tendance à se louper dans les courses importantes qu'il ne doit pas louper... et donc "assurer" quitte à se contenter d'une deuxième place.

Dans l'absolu, je suis persuadé que Nico fait partie du top 5 des meilleurs pilotes actuels (Alonso, Lewis, Vettel, Ricciardo... je ne mentionne pas Max car c'est un peu tôt pour le situer... d'ici 3 ans on aura une idée claire) mais il a quelques lacunes à combler ! Réveillé il l'est mais combattif sur la piste quand il s'agit de courses primordiales qui ont une importance psychologique évidente, il va en dents de scie !

Honnêtement, la seule chance de Nico si cela continue comme cela c'est les pénalités qui pèsent sur Lewis, sinon, à la régulière je ne vois pas comment il pourrait raffler le titre !
Il y a 44 mois
Tom
Tom :
J'étais prêt à ne rien dire mais alors là les fan d'Hamilton faut arrêter Nico Rosberg n'aurait jamais dû être pénalisé Hamilton a dû faire la moitié de ses dépassement dans toute ça carriére en maintenant l'autre pilote dehors (parfois bien plus violemment que ce que Rosberg a fait hier) sans jamais être pénalisé et il faut aussi remettre les choses à l'heure place si il y a un vrai chouchou de la FIA (et de Bernie) ce n'est pas Verstappen et encore moins Rosberg mais bien Hamilton qu'il à toujours était d'ailleurs
Il y a 44 mois
Tom
Tom :
D'ailleurs même quand le petit chouchou Hamilton ce fesait mener 2 victoire à 0 par Button en 2010 il c'est fâché tout rouge quand Button l'as dépassé et pour apaiser leur petit chouchou d'amour McLaren c'est empraissé de demander à Button de lui laisser la victoire.
Il y a 44 mois
Tom
Tom :
Quand il a dépassé épaules GP de Turquie*
Il y a 44 mois
Tom
Tom :
Voilà pourquoi je n'aime pas Hamilton parce qu'il a toujours eu tout le monde pour lui et immédiatement contre son coéquipier quelqu'il soit. Alonso et Button avant Rosberg
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Tom,

Quelle rage ? La vérité blesse... Il faut arrêter, car ce n'est pas vrai ce que tu écris... D'ailleurs, Lewis est le seul top pilote dans la génération actuelle qui n'a jamais bénéficié du statut de nr°1 et il n'en réclame jamais parce qu'il le gagne sur la piste... Peux-tu compter le nombre de fois que Lewis a été pénalisé par ses actions au temps de Mclaren ? Et chez Mercedes, il n'a jamais été avantagé par son statut d'emblée, mais il va chercher son statut sur la piste....
Si Lewis était avantagé chez Mclaren, il l'aurait quitté avec 2 ou trois titre de CDM... Dans la même situation de sa carrière chez Ferrari, Lewis serait aujourd'hui quintuple CDM approchant les 60 victoires.... Nico n'a jamais fait parler de lui avant Lewis, car il était juste un bon pilote dans l'anonymat. Même quand il battait un Schumi fini, il n'était pas pris au sérieux.... En bref! , il est un bon pilote, mais encore loin d'avoir une carrure de champion... Il doit encore beaucoup travailler sur tous les plans, à part le favoritisme allemand pour sa marque.... Dans très bientôt, il profitera des pénalités de Lewis.... sans combat direct avec ses adversaires, il semble très fort souvent, disons, comme un pilote d'essai sur la piste sans combat.... XD
Il y a 44 mois
Speedofred
Speedofred :
C'est dommage, j'ai l'impression que certains loupent une partie de la compétition.
Merci pour l'avis, cependant, histoire de..., c'est plus au travers d'une vision globale que je n'enterre toujours pas Nico. Je ne le trouve pas génial mais il me rappelle Trulli, capable de surprendre... Et même si cette compétition pèse très lourd financièrement, en temps... les ressources quelqu'elles soient sont limitées, et ces gars là savent faire pencher la balance!!
Il y a 44 mois
ayenge
ayenge :
@Tom :

Déjà tu te contredis quand tu écris "Voilà pourquoi je n'aime pas Hamilton parce qu'il a toujours eu tout le monde pour lui et immédiatement contre son coéquipier quelqu'il soit. Alonso et Button avant Rosberg"

... puisqu'il y'a déjà UNE personne qui n'est pas avec lui: TOI !!! Et je crois que sur ce Forum il y'en a quelques-uns qui ne le blairent pas pour des raisons "extra-sportives" ... un peu comme toi !

Et au cas où tu ne le saurais pas, c'est Ron Denis qui a donné l'ordre de bloquer Lewis derrière Alonso pour le pénaliser dans la quête de la pole en Hongrie 2007.... donc à ce moment-là, on ne peut pas dire que Mclaren était entèrement AVEC Lewis.... comme tu le sous-entends (ce n'est que quand Alonso, qui voudrait que Lewis soit pilote n°2 à son service mais n'arrive pas à imposer cette vision, lâchera à la FIA les émails d'échange des données Ferrari entre un ingénieur McLaren, Pedro de la Rosa et lui-même que le divorce sera consommé avec Ron Denis) !

Pour info: Lewis n'a rien à voir avec la pénalité qui a été infligée à Nico... donc je ne vois pas pourquoi tu impliques Lewis. Faut peut-être en vouloir à Max, non ?

Aussi... encore pour info, le fameux GP de Turquie dont tu parles: C'est Lewis qui mène assez facilement le GP sous la pluie (ET oui... c'est son dada) quand l'écurie lui demande de lever le pied pour économiser du carburant (?) ... il s'étonne et demand même: "mais alors, Jenson va revenir et je dois le laisser passer (?)".... ce qui est ridicule ! C'est ce qui se passe, Jenson revient, Lewis le laisse passer et puis après il décide de ne pas optempèrer aux instructions de l'écurie, il re-dépasse Jenson, creuse un écart... ensuite le muret donne le même ordre à Jenson de "sauver du carburant" (ordre qu'ils auraient du donner simultanément aux deux pilotes et non pas de cette façon). La saison s'est terminée par un 3-2 en terme de victoires à l'avantage de Lewis et il termine également devant au championnat !

Et pour clôturer l'info, les deux pilotes se sont affrontés 3 saisons, Lewis en a terminé 2 devant Jenson contre 1 à Jenson ! Et c'est aussi 9 poles pour Lewis contre 1 à Buton. En qualif c'est 44-14 au profit de Lewis dans cet exercice... et plus révélateur, si on ne prend en compte que les courses où aucun des deux pilotes n'a connu une défaillance mécanique, Lewis termine 24 fois devant Jenson contre 13 fois pour Jenson (Et pour ton info Lewis a connu 13 pannes mécaniques contre 8 à Jenson).... Et Jenson est un bon pilote, très régulier donc....Lewis n'a vraiment pas à rougir de la comparaison je crois !

Et on ne pourra pas reprocher à Lewis de n'avoir affronté que des "cul-de-jatte" comme équipiers ... à la différence de certains autres pilotes qui disposaient ou disposent d'un droit de regard voire de véto sur leur future équipier ! C'est ce que j'appelle un VRAI compétiteur !!!

Donc, STP, arrête de te focaliser sur Hamilton, y'a d'autres pilotes en piste. ça devient "maladif"... si tu ne l'aimes pas c'est ton droit mais voilà, il ne faut pas minimiser les mérites d'un pilote (peu importe qui) juste parceque tu le détestes (pourquoi ???? That is the question). Il est là encore au moins 5 ans donc il faudra te faire à l'idée de le voir courrir et certainement encore le voir gagner !!!

Bien à toi !
Il y a 44 mois
Ginko
Ginko :
@Ayenge
Excellente réponse sur la détestation plus délirante que réaliste de Tom envers LH. 100% OK avec toi sur tes arguments qui font de LH un pilote qui marquera cette époque autant par ses qualités de pilote que par son palmarès. Comme tu le dis, pour ceux qui n'aiment pas LH, il va falloir qu'ils prennent leur mal en patience car il est bien parti pour faire voir sa boite de vitesses aux autres pendant 5 ans.
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Tom,

Pour ton info, l' histoire de sanctions a vraiment pris de l'ampleur avec l'arrivée de Lewis en Formule 1.... Il était tellement détesté qu'à chacune de ses man?uvres, on créait un nouveau "règlement" dans la foulée, jusqu'à lui retirer une victoire très méritée à SPA en 2008 après avoir dépassé Kimi... Dans la foulée, la FIA a créé un règlement comment dépasser à nouveau après avoir cédé sa place... C'est l'une des actions ridicules et injustes de la FIA de cette dernière décennie... Aujourd'hui, nous en sommes là, et maintenant, ça va dans tous les sens....

Curieusement, aujourd'hui les "arrangements" anti-Hamilton du passé se retournent contre les autres pilotes.... Au train où ça va, Max est entrain de prendre l'ancienne place de Lewis.... Il va souffrir pendant un moment le Max et pareil pour ceux qui le détestent... Jusqu'à l'heure, Lewis n'a toujours pas eu la réponse digne et claire de comment se comporter exactement si il y a un drapeau jaune et un double drapeau jaune... Charlie Withing parle juste de double jaune = drapeau rouge en qualification sans préciser les détails attendus par tous les pilotes... Ils attendent encore un autre événement pour nous fabriquer une nouvelle règle, et c'est ça la FIA actuelle, hélas!!! Pourquoi alors détester Lewis qui ne fait que démontrer ses talents de pilote pour le plaisir de ses fans et le malheur de ses détracteurs.... XD XD XD
Il y a 44 mois
Kiné
Kiné :
Mdr... Bravo les gars, vos réponses sont on ne peut plus pertinentes... Tom est rhabiller pour jusqu'à l'hiver 2022 je crois.
Je vais sauter du coq à l'âne, s'agissant de la bataille psychologique entre Lewis et Nico; Nico entre 2013 et au moins début juillet 2016 avait entre 400 000 et 700 000 "j'aime" sur sa page, et comme par magie il en a 2 100 000, subitement. Ma question qui est debile et complètement extra sportive est, s'est il passé un truc pour qu'autant de personnes se ruent vers lui? Ou c'est juste un achat de like pour montrer à Lewis que lui aussi draine des foules?
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Kiné,

Ne te fie pas de ces chiffres qui ne reflètent rien du tout...
Max Verstappen était plus populaire pendant le soi-disant "Grand national " de Nico... Nico n'a même pas la moitié des fans de Vettel en Allemagne...
On reconnait d'abord la vraie popularité des pilotes durant leur grand prix national.... Lewis l'est en Angleterre et Button , Alonso en Espagne, Vettel un peu en Allemagne, Max Verstappen en Hollande, Autriche et Allemagne etc... Il faut aussi souligner que Nico profite de la grâce de Lewis chez Mercedes, sinon, il serait resté juste un bon pilote dans l'anonymat.... Même quand Nico battait le vieux Schumi à près de 45 ans, personne ne l'a pris au sérieux... La popularité de Nico est liée étroitement au nombre des détracteurs de Lewis, qui atteint quelques millions des personnes....
Il y a 44 mois
Kiné
Kiné :
@Alinnhomaya, c'est exactement ce que je me disais. C'était fou ce week end l'engouement du public allemand pour Max.
Cela dit s'il s'est acheté des j'aime (car je ne vois pas comment on peut en avoir autant en un éclair de temps), alors là il est mal en point le Nico.
Il y a 44 mois
RemiGaston
RemiGaston :
Messieurs moi aussi j'adore Lewis Hamilton et je n'ai rien à redire sur ses qualités. C'est à force de lire les propos haineux et de mauvaise foi de ses détracteurs que j'en ai eu marre je me suis posé des questions ça m'a ouvert les yeux. Je crois que je ne suis pas le seul à avoir pris le contrepied à force d'entendre à longueur de courses des commentaires tellement partisans et extrasportifs. Je suis pas un fan au sens actuel du terme mais assez impressionné par tout ce que fait ce type avec un volant.
Ceci étant, sur le plan sportif je trouve Max Verstappen aussi très intéressant. En piste c'est un peu un Lewis Hamilton une dizaine d'années en arrière, bourré de talent, instinctif, très précis et pas froid aux yeux. Comme Hamilton il s'est fait pourrir par toute la vieille clique du sport auto dés ses premières courses. Il met un coup de vieux à toute une génération je trouve que ça fait du bien de renouveler les lignes. Il ira loin aussi ce petit gars là...
Il y a 44 mois
ayenge
ayenge :
@RemiGaston:

Je suis tout à fait d'accord avec toi ! Au-delà du talent, ce qui fait les champions c'est la force de caractère ! Ce petit quelque chose qui fait "qu'ils ne s'allongent pas" !

Si Lewis avait dit "Amen" aux désirs de Fernando de le voir cantonné à un rôle de n°2, il n'aurait certainement pas eu la carrière qu'il a ! Le fait de s'être révolté et de s'être imposé "psychologiquement" en a fait "quelqu'un avec qui les autres grands doivent compter et composer"

Posez la question à Massa...("Fernanfdo is faster than you..." le type d'ordre d'un team qui vous bousille complètement) ou plus encore Barrichelo, l'archétype du pilote soumis cantonné au rôle de porteur d'eau...

Quand vous regardez tous les champions du monde, ils avaient tous "de la gueule et du tempérament" sans parler de cette petite part d'égoïsme/égocentrisme indispensable.... à quelques rares exceptions près (Damon Hill pas ex): ceci de Nigel Mansell à Nelson Piquet en passant par Prost, Senna et autres Lauda ou Schumacher !

La grande différence dans une carrière commence à cet instant !
Il y a 44 mois
ayenge
ayenge :
... et Verstapen s'inscrit déjà dans cette "logiue"...
Il y a 44 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
@ Kiné,

Les quelques millions des détracteurs de Lewis, mettront sans réfléchir, juste par haine, "J'aime " sur la page de Nico, même si en réalité, ces détracteurs de Lewis sont pseudo- fans de Nico par circonstances...
Crois-moi, si aujourd'hui, par hasard même si c'est très peu probable, Lewis devient coéquipier d'Haryanto, ou Guiterrez Esteban, ou même Markus que personne n'en parle, tu verras les mêmes détracteurs aller soutenir ces pilotes précités... Tu verras comme par miracle , leurs chiffres de" j' aime" atteindre des millions.... Lewis a des millions de fans au monde, tout comme ses détracteurs.... Il faut oublier ce chiffre des réseaux sociaux qui s'achète par tous les moyens, même par la haine.... XD
Il y a 44 mois
Ringostar
Ringostar :
@Alinnhomaya
Les Like ou J'aime en Français c'a correspond plus à des moments de contagion collective pour untel ou untel. À vrai dire on s'en fout un peu, Lewis Hamilton ou Max Verstappen nous régalent lLike ou pas Like. Aux qualifs sur ou en course je met moi aussi un ticket sur ces deux pilotes, un avec de l'expérience un gros calibre et l'autre en passe de le devenir.
Il y a 44 mois
kristof
kristof :
ayenge
tu te trompes sur le gp de turquie,quand l equipe dit lewis de diminuer son rythme en changeant de mode(on sais pas vmt pourquoi) il dit en effet que button va revenir qur lui et s en inquiete et l equipe lui repond que button a la meme info,le pb est que que button ne ralentit pas et arrivé au contacte depasse lewis qui ne s y attendais pas(mclaren non plus) lewis change donc tout de suite de mode et recupere sa place
mclaren voyait le gentleman button et pensait qu il n allait pas attauser lewis mais revenu sur lui il n a pas pu resister
Il y a 44 mois
kristof
kristof :
tom

hamilton est tellement protégé qu on lui a volé le magnifique gp de spa 2008!!
Il y a 44 mois
sansdec
sansdec :
nan mais le plus fort c'est goldorak...
Il y a 44 mois
piano
piano :
quand tu dis le gentleman Button, je te rejoins, au Canada son tassement sur Hamilton était tout, sauf "gentlemany"
Pour Spa c'est vrai, c'est un hold-up, un final de ouf dans des conditions délirantes, Hamilton a vraiment été volé ce jour-là, encore heureux que cela ne lui finalement pas coûté le titre au final
Il y a 44 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.