> > > > Ecclestone n'est plus le patron de la Formule 1, Ross Brawn dans le nouvel organigramme !

Ecclestone n'est plus le patron de la Formule 1, Ross Brawn dans le nouvel organigramme !

La rupture historique est officiellement consommée au sommet de la discipline reine : nommé par Liberty Media, Chase Carey remplace Bernie Ecclestone en tant que CEO du Formula One Group ! De son côté, Ross Brawn jouera un rôle majeur auprès des nouveaux propriétaires.

© Getty - Clap de fin pour l'homme qui a façonné la Formule 1 des quarante dernières années© Getty - Clap de fin pour l'homme qui a façonné la Formule 1 des quarante dernières années

La question était sur toutes les lèvres des suiveurs de la Formule 1: à quel moment le Britannique âgé de 86 ans allait passer la main ? L'automne 2016 avait déjà marqué un premier tournant historique avec l'annonce du rachat de la Formule 1 par Liberty Media, pour la modique somme de 4,4 milliards de dollars. Conglomérat opérant sur le territoire américain dans le monde des médias, du divertissement, et du sport ; Liberty Media est détenu par le millionnaire John Malone. Au même moment de l'annonce du rachat, Chase Carey avait été désigné en tant que propriétaire du Formula One Group. Menacé par le vice président de la très célèbre 21st Century Fox, Bernie Eccelstone était parti pour rester le PDG de la société, dans un délai maximum de trois ans.

Le père créateur est dépossédé de son joyau !

Mais tout s'est donc véritablement accéléré après l'officialisation récente de la transaction par les actionnaires de Liberty Media et par la Fédération Internationale de l'Automobile. Le maintenant ex grand-argentier de la Formule 1 a indiqué au journal allemand Auto Motor und Sport avoir été officiellement remplacé ce Lundi : « Je m'en vais, c'est officiel. Je ne suis plus le responsable de la firme. Ma position a été prise. »

Quelques heures après, la nouvelle lancée a été confirmée par le nouvel actionnaire majoritaire, et la voix même de Chase Carey. L'Américain de 63 ans a tenu au passage à tirer un grand coup de chapeau à son prédécesseur : « Je voudrais reconnaître et remercier le travail de Bernie accompli tout au long de ces décennies. Ce sport en est là aujourd'hui grâce à lui et ses talents de chef exécutif. Il fera toujours partie de la famille de la Formule 1. »

En guise de compensation symbolique, « Mr E » s'est vu proposé le titre de président honorifique : « Le rôle de Bernie conviendra idéalement à son immense contribution pour le sport. Je suis pleinement reconnaissant de son succès acquis tout au long de ces années au sujet de la Formule 1 » a conclu à ce sujet Chase Carey.

Au passage, cette nouvelle met Ecclestone dans un certain embarras. Il n'est désormais pas sûr non plus de garder sa place au Conseil Mondial du Sport Automobile. Il devra selon ses propres dires s'entretenir avec Jean Todt, le président de la FIA. Quoi qu'il en soit, l'ancien chef suprême s'est montré très fier de son œuvre bâti de main de maître : « Je suis fier du business que j'ai construit ces 40 dernières années, ainsi que tout ce que j'ai accompli avec la Formule 1. Je voudrais remercier tous les promoteurs, sponsors, médias et équipes avec qui j'ai pu travailler. Je suis enchanté du marché conclu avec Liberty Media. Je suis sûr que Chase exécutera son rôle d'une façon qui sera bénéfique. »

Après toutes ces années de règne, la rentrée 2017 à Melbourne sera dés lors la première sans l'ex-propriétaire de l'écurie Brabham à sa tête. Rappelons que cette équipe lui avait permis de devenir un membre émérite du Formula One Constructors Association et de s'imposer peu à peu comme la pierre angulaire de ce sport, notamment de par la vente des droits télévisuels.

Le retour aux affaires d'un grand nom !

Dans la foulée, le nouveau chef exécutif en a profité pour annoncer deux nouvelles nominations de taille. Ancien vice-président pour le média américain ESPN, Sean Bratches devient le directeur des opérations commerciales. Mais surtout, Ross Brawn revient officiellement dans le circuit de la Formule 1, dans un poste de grand directeur sportif.

Interrogé par le site officiel de la Formule 1, Chase Carey a commenté l'arrivée de l'homme aux 14 titres mondiaux en tant que directeur technique : « Je me réjouis du retour de Ross en Formule 1. Il a apporté une touche magique à chaque équipe avec laquelle il a travaillé. Son expérience dans la connaissance technique et humaine du milieu est unique en son genre ! J'ai d'ailleurs déjà grandement bénéficié de ses conseils et de son expertise. »

Parti à la retraite fin 2013 après son expérience chez Mercedes, le Britannique a confirmé l'existence de ces discussions précoces : « Cela est fantastique pour moi que de revenir dans le monde de la Formule 1. J'ai déjà été consulté par Liberty Media ces derniers mois. Il me tarde de travailler avec tout le monde pour aider à l'évolution de ce sport. Nous avons une opportunité presque sans précédent d'agir ensemble -équipes et promoteurs- pour une meilleure F1, surtout pour les fans ! »



Ecclestone, Brawn et Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
ENFIN !!!

Il était grand temps que le relai se fasse. On va enfin voir le vrai visage des nouveaux propriétaires de la F1 qui ont maintenant les mains libres pour agir à leur guise.

La présence de Ross Brawn était actée depuis longtemps. Son consulting lui a offert une position privilégiée pour entrer dans l'organisation. Certains en doutaient, c'est fait.
Bon, maintenant, l'inconnue c'est de savoir la direction qu'ils vont prendre. Vont-ils assainir ou presser le citron encore un peu plus ? Je pense qu'ils ont tout intérêt à choisir la première option, c'est le moment ou jamais.
Il y a 29 mois
AP01
AP01 :
Oui c'est fait !
Je doutais de la présence de Ross Brawn et cela ne garantit pas du tout que la F1 prenne la bonne direction. Il faudra juger sur les actes mais au pays où le marketing (donc la tromperie) et le spectacle artificiel sont rois, il n'y a aucune raison de penser qu'une F1 plus juste prenne le relai.
Il y a 29 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
"Tout nouveau, tout beau", après quelques décennies de règne de Bernie , il était devenu plus qu'urgent qu'un changement s'opère, vu qu'il n'est pas éternel, car à un certain moment l'esprit s'épuise et il n'y a plus de vraies créations comme nous l'avons tous remarqués avec Bernie par ses discours monotones, parfois contradictoires, nostalgiques et émotionnels.... Les changement de règles chaque année et parfois chaque grand prix justifiaient leur épuisement et tâtonnement... Voilà que la Liberty Média va apporter une nouvelle touche à ce sport, mais la question reste si elle sera suffisante pour satisfaire les concernés à tous les niveaux sans oublier les fans qui souffrent du manque de vrais spectacles, de l'incompréhension des règles très compliquées et de l'aspect business qui a pris le dessus depuis plusieurs années... Quoi il arrive, mes respects au travail accompli par Bernie, même si sur certains points, il était très reprochable et faillible comme tout humain peut l'être surtout à son âge.... Dit-on: " L'enfer est pavé de bonnes intentions", donc, il faut attendre les actes et juger les résultats au file des saisons du nouvel équipe "Liberty Média"... :)
Il y a 29 mois
casper
casper :
je ne crois pas que l'on puisse encore parler de sport, MrE l'a mis dans le domaine du spectacle et maintenant c'est racheté par un gestionnaire de shows.

Et finalement au vu de certaines purges, je me demanderait presque si ce n'est pas une bonne chose. c'est parti pour le show !

Il y a 29 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
@Alinnhomaya : vraiment , une grande considération sur vos derniers commentaires . Après le rachat de FOM par Liberty Media et son patron Chase Casey , Bernie Ecclestone ne " dégage " pas comme on a pu le lire mais est licencié à l'âge de 86 ans , ce qui me semble plus courtois . Avec 3 milliards de $ de fortune personnelle , on ne lui reprochera pas d'avoir réussi sa vie et sa carrière , sinon que dire de Bill Gates , Amancio Ortega , Warren Buffet etc.......Les nouveaux grands argentiers avec l'expertise de Ross Braun qui en connait un rayon sur la gestion d'une équipe de F1 et qui n'est pas " ricain " mais anglais ont dû réfléchir à la nécessité de plus d'équité dans la répartition des bénéfices financiers entre les équipes . Dans le cas contraire , ils ont réfléchi ( il y a des gens compétents chez Liberty Media ) qu'ils présenteraient un plateau anecdotique d'équipes fortunées et simplement se saborderaient . J'ai quand-même été stupéfait , avec l'exemple de Manor , qu'1 point ou 2 au classement représentait autant d'argent . Souhaitons qu'avec ses 765 points en 2016 les gains de Mercedes AMG n'aient pas été proportionnels . J'appartiens peut-être à un monde de " oui-oui dixit APO1 ) ou de bisounours mais je reste confiant dans l'avenir de la F1 .
Il y a 29 mois
AP01
AP01 :
Oncle Bernie a bel et bien "dégagé", mieux, il a été mis dehors avec un coup de pied ou je pense ! Par ailleurs, ce n'est pas la "FOM" qui a été rachetée par Liberty Media mais les parts de CVC...

Libre à certains d'être courtois avec Bernie, petit (à tous les sens du terme) personnage qui n'a toujours pensé qu'à l'argent et aux façons (plus ou moins légales...) de l'accumuler, quitte à tricher (c'est un fait avéré) avec son écurie en 1983 pour obtenir le titre ! Il est méprisant et la façon dont il est dégagé me réjouit au plus au point. Cela montre qu'il n'est pas indispensable, comme tout un chacun, et je voudrais qu'on m'explique où il a fait du bon boulot : des audiences TV qui ont perdu 30% en 10 ans en vendant les droits TV à des chaines payantes, en vidant beaucoup de tribunes, en mettant en place des redistributions de revenus scandaleuses au point que certaines écuries aient porté plainte auprès le commission Européenne (une autre institution" qui prend aux pauvres pour donner aux riches), des écuries qui survivent et/ou disparaissent, des promoteurs pressés comme des citrons... J'en passe...

Alors, si certains pensent que la valeur de son compte en banque fait qu'il a réussi sa vie et qu'on ne peut pas lui reprocher, c'est affligeant et débile ! Les Gates, Ortega, Buffet et Cie sont de piètres personnages qui mériteraient d'être derrière des barreaux. Mais pour en avoir conscience il faudrait, de temps en temps, arrêter de regarder la propagande des journaux télévisés de TF1, France 2, Canal...

Vous vivez dans une illusion et allez au-devant de grosses désillusions si vous pensez que Liberty Media va rendre à la F1 ses lettres de noblesses. Le spectacle va prendre le pas définitivement sur la compétition. Ce sera tout pour le show et donc très artificiel.

Au passage, Brawn n'est qu'un employé des ricains de LM et ce sont donc eux qui décident. Avant de venir me faire la leçon de nationalité, apprenez à lire. (d'ailleurs mon pseudo n'est pas APO1 mais AP01...
Il y a 29 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
@AP01 : Je respecte vos arguments qui ne sont pas les miens mais ne me demandez pas d'apprendre à lire , ce que j'ai fait il y a 60 ans . Allez donc sur la lune , vous y trouverez le " vide abyssal " mais ce que vous dites est parfois un plaisir à lire dans vos convictions personnelles et percutantes même si ça vous est égal d'être agréable ou pas . Que la F1 continue d'exister . La pluralité des personnalités a même conduit Ayrton Senna , la veille de son décès , à dire à la télé ( TF1 , France 2 , Canal etc..... ) à l'attention d'Alain Prost : " Alain ...I miss you " .
Il y a 29 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.