> > > > Les équipes vont travailler 24 heures sur 24 pendant les essais hivernaux

Les équipes vont travailler 24 heures sur 24 pendant les essais hivernaux

Alors que toutes les équipes sont présentes à Barcelone pour les premiers essais hivernaux, les mécaniciens et ingénieurs vont être mis à rude épreuve avec un travail non stop pendant toute la semaine.

© Red Bull Content Pool - Les mécaniciens des équipes vont être mis à rude épreuve pendant les essais© Red Bull Content Pool - Les mécaniciens des équipes vont être mis à rude épreuve pendant les essais

Pour les observateurs de la F1, les essais hivernaux sont l'occasion de voir les voitures en piste pour la première fois et tenter d'établir une hiérarchie entre les différentes équipes.

Mais pour le personnel, c'est un véritable marathon qui est lancé puisque les employés vont se relayer tout au long de la semaine afin de ne pas perdre la moindre seconde de temps de roulage. En effet, avec le changement de réglementation aérodynamique et technique, il est vital pour les équipes d'être en mesure de maximiser leur temps en piste.

Pour ce faire, les écuries vont donc mettre en place un relais, avec une équipe de jour et une de nuit, comme l'explique Gunther Steiner, le directeur d'Haas : « Lors des essais, il n'y a aucune limite de temps pendant lequel nous pouvons travailler. Nous avons donc une équipe de jour et une de nuit. A l'époque, qui n'était pas si lointaine, nous avions les mêmes personnes qui travaillaient jour et nuit. Maintenant nous avons des employés qui viennent vers 18h. Ils dînent avec ceux qui ont travaillé pendant la journée. Cela leur permet d'échanger ce qu'ils ont appris et savent donc ce qu'ils ont à faire. L'équipe de nuit prend alors le relais et va travailler jusqu'à ce que le soleil se lève. Vous faites alors la même chose : ils prennent le petit déjeuner ensemble, puis certains vont se coucher tandis que les autres vont travailler. »

Il faut dire que les essais hivernaux ne répondent pas aux mêmes règles que les week-ends de course où des couvre-feux ont été mis en place afin de justement préserver le personnel, qui doit déjà se déplacer sur 20 courses par saison. C'est pourquoi les équipes ne peuvent rouler qu'avec une seule voiture lors des essais hivernaux afin d'utiliser les mécaniciens normalement dédiés aux deux pilotes : « Lors des essais, nous ne roulons qu'avec une seule voiture et nous avons deux équipes de mécaniciens. Nous les échangeons donc lors du deuxième essai. Vous devez tout de même faire attention car certains ne vont pas vouloir rentrer à la maison. Ils veulent rester et vous devez leur dire "Non, tu as terminé." C'est un challenge. »

En effet, c'est une longue course d'endurance qui attend les mécaniciens d'ici au Grand Prix d'Australie puisqu’après les essais, les voitures doivent repasser par la base de l'équipe afin d'être remises à neuf, avant de s'envoler vers l'Australie : « Nous essayons de leur donner un samedi ou un dimanche avant qu'ils ne s'envolent pour l'Australie. Lorsqu'ils reviennent à l'atelier après le deuxième essai, ils doivent reconstruire complètement les voitures avant de les envoyer en Australie. Vous devez faire attention à ce qu'ils ne fassent pas un burn-out. » conclut Steiner.

La gestion du personnel est devenue un point de grande attention des équipes. C'est pourquoi même les mécaniciens doivent subir un programme de santé pour être toujours à leur maximum lorsqu'ils doivent intervenir. Lors des week-ends de course, il n'est ainsi pas rare de voir les mécaniciens s'entraîner lorsque les pilotes ne sont pas en piste.

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Essais Prives, Barcelona Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.