> > > > Ferrari a reçu 11,4 millions de dollars de Liberty Media

Ferrari a reçu 11,4 millions de dollars de Liberty Media

La vente de la F1 à Liberty Media a déjà eu un impact non négligeable pour Ferrari : l'équipe italienne a reçu plus de 11 millions de dollars ainsi que 145 000 actions du groupe de médias américains.

© Ferrari - Ferrari a directement bénéficié de la vente de la F1© Ferrari - Ferrari a directement bénéficié de la vente de la F1

La F1 entre dans une nouvelle ère, avec un nouveau propriétaire. Mais surtout deux acteurs majeurs, Liberty Media et Ferrari, sont côtés en Bourse, ce qui pousse à une transparence inédite dans le sport.

Les résultats 2016 publiés par Ferrari donnent ainsi un éclairage intéressant sur le sport. On apprend ainsi que la Scuderia a reçu le 22 février dernier, la somme de 11,4 millions de dollars de la part de Liberty Media, dont 2,7 millions qui correspondent à des dividendes encore non distribuées. De plus, Ferrari a également reçu 145 000 actions de Liberty Media ainsi que près d'un million de dollars de dettes convertibles en actions.

Que Ferrari ait pu bénéficier de cette rentrée d'argent liquide et d'actions a été rendu possible par l'accord privilégié qu'elle avait noué avec la FOM de Bernie Ecclestone, qui prévoyait l'octroi de 0,25 % du capital de Delta Topco, le holding détenant les droits de la F1. L'accord de cession passé entre Liberty Media et les précédents actionnaires stipulait ainsi que l'ensemble des actionnaires devaient s'y conformer, à l'instar de la FIA qui a revendu sa participation d'1 %.

Cette opération ne signifie donc pas pour autant que Ferrari est d'ores et déjà un actionnaire de la F1. Cette possibilité est néanmoins prévue par le nouveau propriétaire de la F1, qui a réservé 19 millions d'actions, d'une valeur totale de 400 millions de dollars, pour que les équipes puissent se porter acquéreur d'actions de leur propre sport. Cette offre n'a cependant qu'une durée de vie limitée puisqu'elle n'est valable que pendant six mois à partir du 23 janvier, date de clôture du rachat de la F1.

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Ferrari, Economie Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.