> > > > La performance du bloc propulseur Renault "meilleure que prévue"

La performance du bloc propulseur Renault "meilleure que prévue"

Après avoir revu entièrement sa copie en 2017, Renault voulait voir les améliorations de son nouveau moteur dédiée aux F1 2017. Et les résultats semblent meilleurs que prévus.

© Renault : Les propulseurs Renault seront-ils assez fiables pour permettre à leurs équipes d'atteindre leurs objectifs?© Renault : Les propulseurs Renault seront-ils assez fiables pour permettre à leurs équipes d'atteindre leurs objectifs?

L’entrée dans la nouvelle réglementation moteur de Renault a été très difficile en 2014, avec une fiabilité médiocre, qui s’améliora par la suite, et une performance bien en deçà de la concurrence. Si l’équipe de Viry-Chattilon a énormément redressé la barre en 2015, puis en 2016, Renault décida de revoir entièrement sa copie pour 2017, profitant de la fin du système de jetons, permettant un développement libre des bloc propulseurs.

Cependant, quelques problèmes au niveau du bloc propulseur ont contraint Renault à demander aux pilotes d’utiliser une cartographie assez conservatrice, afin de réduire les problèmes liés à l’ERS du bloc français :« Nous sommes au niveau des objectifs fixés, peut-être même meilleurs pour la fiabilité», déclare Cyril Abiteboul, directeur de l’écurie Renault F1. « Nous avons cette année une architecture entièrement nouvelle, pas seulement au niveau du moteur, mais également de l’ERS. Cela implique un gros challenge, surtout en terme de fiabilité, donc il n’y a pas de surprise. »

Pourtant, les temps effectués par les pilotes propulsés par Renault sont loin d’être ridicules, avec une 6ème place pour Max Verstappen, à moins d’une seconde du meilleur temps, suivi par Carlos Sainz. « Nous avons vu les performances que nous souhaitions. Le potentiel est donc là », selon le responsable Renault.

Cependant, la performance ne sert pas à grand chose si la monoplace ne parvient pas jusqu'à la ligne d’arrivée, ce qui demande à Renault de faire un travail consciencieux pour le début de la saison, à savoir quelle spécification moteur choisir, pour équilibrer la puissance et la fiabilité : « Tout peut arriver à Melbourne, nous faisons tout ce que nous pouvons afin qu’il ne nous arrive que des choses positives. Nous pensons avoir la situation plus ou moins sous contrôle, mais ces unités de puissance sont tellement complexes à contrôler, que nous avons un grand nombre de décisions à prendre avant Melbourne qui auront un impact sur notre place à la fin du Grand Prix, mais également si nous passons la ligne d’arrivée ou non. »

Un des clients de Renault, Red Bull Racing, qui utilise un moteur Renault rebadgé Tag Heuer, souhaite évidemment être à la lutte pour le titre tous les ans. Dans une année où la puissance moteur est réellement critique avec la nouvelle réglementation, que ce soit des châssis ou des moteurs, Cyril Abiteboul a déclaré que son équipe client sera « clairement en position de se battre pour le championnat » avec le moteur français.

Si Renault a pu avoir quelques problèmes de fiabilité durant les essais hivernaux, la performance semble là, bien que légèrement en deçà de Mercedes et Ferrari. Il reste au motoriste français à fiabiliser son bloc pour les premiers Grand Prix, afin de permettre à son écurie, et aux écuries clientes d’atteindre la ligne d’arrivée assez rapidement.


Renault, Moteur et 2017 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
On verra le verdict sur la puissance du moteur Renault dans 10 jours vu que ce refrain semble bel et bien connu chaque début de saison.... ça serait un bel exploit si le moteur Renault comble son déficit cette saison, chose peu probable...
Il y a 8 jours
Supervroum
Supervroum :
Je profite de cet article pour savoir si qqun aurait entendu une rumeur quant à un divorce entre McLaren et Honda pour aller sur un Merco ??
Je précise que j'ai eu qu'une rumeur, je cherche à savoir si info ou intox? .....
Il y a 7 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Kakhem5@ : Merci d'avoir trouvé l'article sur NextGen motors sport . C'est assez étonnant d'apprendre que Mansour Ojjeh par l'intermédiaire de ses relations en Haut-Lieu chez Mercedes-Benz , fasse chauffer son téléphone pour négocier une unité de puissance Mercedes pour la McLaren , tout cela enveloppé dans un flou artistique qui en fait ne donne aucune réelle indication . Mais j'avalerais un ballet si Woking lâchait Honda et ses 100 millions de $ de contribution au projet F1 cette année . Rien n'a été prévu pour l'installation d'une unité de puissance Mercedes-AMG , aucun test ....l'inconnu . On se retrouve presque , si l'affaire se conclue , dans les balbutiements de Manor l'an passé . Je suis inquiet par rapport à tout cela car McLaren mérite autre chose que de l'incertitude et des échecs cinglants , pour ce que l'équipe a démontré et le spectacle qu'elle a déjà donné depuis 40 ans . Je vous demande de pardonner ma nostalgie pour McLaren mais c'est comme un virus pour moi , qui ne se soigne pas malgré les traitements modernes .
Il y a 6 jours
Profx
Profx :
pour 2017 ils feront avec le honda, pas le choix , il est boien trop tard. mais voir mc laren retourner versmercedes , ca me ferai reparler de dérondennisation ....alors qu il est evident que mercedes cn est pas renault ...
renault a souvent eu de meuilleurs succes avec des clients chassis qu avec les siens ...
jz vois mal mercedes fournir un moteur a une ecurie et laisser celle ci la devancer au cdm ....
Mais attention quand meme a ne pas pousser honda vers la sortie avant d avoir reussi a optenir un pu pour les remplacer.
Il y a 6 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.