> > > > Kimi Raikkonen est contesté par Marchionne chez Ferrari

Kimi Raikkonen est contesté par Marchionne chez Ferrari

Après deux courses sans grand relief, Kimi Raikkonen semble contesté chez Ferrari où Sergio Marchionne, le Président de la marque italienne, a suggéré que son équipe rencontre le Finlandais pour faire le point avec lui

© Ferrari - Les performances de Raikkonen ne sont pas suffisantes pour Ferrari© Ferrari - Les performances de Raikkonen ne sont pas suffisantes pour Ferrari

Kimi Raikkonen a terminé le Grand Prix de Chine à la cinquième place, loin derrière son équipier Sebastian Vettel et derrière les deux Red Bull de Max Verstappen et Daniel Ricciardo avec qui il a lutté durant toute la course. Le Finlandais, guère brillant en Australie avec un modeste quatrième place finale, pointe désormais à la cinquième place du championnat des pilotes, déjà plus de vingt points derrière son équipier.

Sa course à Shanghai, sans grand relief, ne lui a pas attiré que des admirateurs au sein de Ferrari. Le Président de la firme italienne, Sergio Marchionne, est le premier à pointer du doigt l'attitude, peu concerné à ses yeux, du champion du monde 2007 : « Aujourd'hui, il semblait occupé par autre chose. Vettel a été beaucoup plus agressif. » précise l'Italien, en ayant en tête les difficultés du Finlandais à dépasser Ricciardo en début de course alors que Vettel n'a fait qu'une bouchée de l'Australien.

Une rencontre devrait avoir lieu entre l’État Major de la Scuderia et son pilote : « J'en est parlé avec Maurizio [Arrivabene]. Peut-être qu'ils devraient d'asseoir autour d'une table et parler avec lui. » a suggéré Marchionne.

Le Président de Ferrari défend cependant son équipe et la stratégie de celle-ci en course, avec l'arrêt de ses hommes durant le régime de la voiture de sécurité : « Sans la voiture de sécurité, l'histoire de la course aurait été bien différente. Mais je peux vous confirmer que le choix de changer les pneumatiques de Vettel était le bon. La course était sympa. Nous finissons deuxième, nous sommes deuxième au championnat des Constructeurs à un point de Mercedes et Sebastian est à égalité de points avec Hamilton. Ce n'est pas si mal en deux courses ». conclut l'Italien.


Raikkonen, Marchionne et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




17 réactions sur cet article Donnez votre avis
Marc Diskus
Marc Diskus :
L'idée de Monsieur Marchionne de faire assoir Kimi à une table , devant le staff Ferrari qui va lui demander de piloter la Ferrari 2017 de façon plus performante , risque de très mal se passer . Kimi est un homme secret , atypique , énigmatique , rêveur et persévérant à la fois mais une bombe à retardement . On l'a vu gagner son dernier Grand Prix chez Lotus en demandant à son Ingé de se taire quand lui faisait le boulot dans la voiture . Sans parler des nombreux grands Prix où sa radio ne " fonctionnait " pas . Monsieur Marchionne devrait réviser ses notions de psychologie des pilotes avant d'entendre claquer très fort la porte de sortie .
Il y a 2 mois
Profx
Profx :
avant de la ramener il aurai ptre deja fallu lui fournir une voiture a 100% operationelle ...
le "petit" manque de puissance a l entree de la grande ligne dcroite a surement du aider roiko a jouer les premiers roles
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Ici comme ailleurs, la comparaison entre les performances des équipiers bat son plein. Pourquoi interdirait-on à Marchionne de s'immiscer dans le sujet certainement très en verve en Italie.

Il y a trois façons de le faire : à la Wolff, c'est-à-dire en ne tarissant pas d'éloges sur chaque pilote ou, donc, à la Marchionne, en disant aux fans : vous avez raison, il existe peut-être un souci mais on va en parler entre nous. Sous-entendu : c'est notre affaire, pas la vôtre.

Et quelqu'un a rendu un énorme service, ce week-end à l'équipe Ferrari, c'est... Giovinazzi ! Si l'italien avait renouvelé son exploit australien, beaucoup auraient "suggéré" à la scuderia la méthode Marko, l'inversion des baquets... Les lacunes bien compréhensibles du néophyte donne à Räikkönen le temps de faire taire la polémique.
Il y a 2 mois
arno
arno :
Le problème de Marchionne c'est qu'en dehors de la com il ne connait rien à la compétition et on ne s'improvise pas Montezemolo pour avoir un avis sur la gestion de la scuderia en claquant des doigts.
Chez Ferrari tout le monde se rappelle de ce qu'il c'est passé quand il a fallu remplacer Massa pendant son indisponibilité en 2009 suite à son accident en Hongrie.
Le pilote de réserve Ferrari Luca Badoer qui n'avait jamais pu roulé dans la FFerrari 2009 puisque les essais privés étaient interdits c'est qualifié bon dernier à Spa et terminera dernier classé alors que Kimi lui c'est imposé et le remplacement de Badoer par Fisichella ne fut pas non plus guère brillant.
On se rappellera à contrario à l'époque ou les essais privés étaient autorisés que Larini qui n'était pourtant pas un foudre de guère fit un intérim fort honnête en 1994.
Conclusion le seul disponible qui peut aujourd'hui remplacer Kimi au pied levé pour faire mieux c'est Rosberg.
Alors Sergio occupe toi de ce pourquoi tu as débarqué Montezemolo produire et vendre plus de voiture et laisse la scuderia tranquille elle n'a pas besoin que tu viennes y mettre ton nez dedans.
Il y a 2 mois
Nicolas
Nicolas :
Kimi a de quoi discuter autour de la table, il pourrait notamment demander à avoir la réponse à sa question posée à la radio: "pourquoi la voiture ne réagit pas comme lors des qualifs, il y a eu quelque chose de changé ?".

D'un autre côté, des modestes 4e et 5e places, certains aimeraient en avoir. On n'en est qu'à le deuxième course de la saison et ceux qui sont devant ne roulent pas en poussette non plus. L'autre option c'est d'essayer de forcer la chance et de finir dans le mur, pas de points et voiture détruite...
Kimi a-t-il vraiment mal joué jusque là ?
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
arno@ : superbe réponse avec les références historiques de la Scuderia qui démontrent que l'état d'esprit chez Ferrari ne changera sans doute jamais tant l'équipe est un culte en Italie mais a laissé s'infiltrer en son sein des hommes d'exception comme Luca Di Montezzemolo .
Alfaim@ : Remettre en question les performances de son pilote Kimi Raikonen est grave . Le diffuser aux médias est encore plus grave . Bien-sûr que Monsieur Marchionne a le droit de s'exprimer mais psychologiquement il vient de faire une fissure dans le pot et ça , comme vous dites ici comme ailleurs , ça ne se répare pas .
Il y a 2 mois
RS
RS :
Comme vous le savez.... je suis un Tifosi invétéré depuis très longtemps je suis fan de tous les pilotes Ferrari depuis 35 ans c'est clair et je ne les critique que très rarement mais là... j'adore Kimi mais j'avoue que Kimi en ce moment depuis 2 courses me laisse perplexe (comme souvent en fait...) il faut être honnête il est trés loin de Vettel!!! Il dit toujours "nous" quand ça ne va pas comme si quand ça va pas bien ce n'est pas que de sa faute... Aime pas trop ça... FORZA FERRARI (Souhaitons que Kimi se réveille mais je n'y crois plus trop...)
Il y a 2 mois
RS
RS :
Ils ont la même auto avec Vettel si il est plus lent que lui à chaque fois c'est sa faute à lui et à personne d'autres... In ne peut pas y avoir toujours un problème le vrai problème c'est lui mais il dit "nous..." Ca me fait mal de dire ça mais c'est vrai...
Il y a 2 mois
arno
arno :
C'est quand même pas nouveau que Kimi est plus lent que Vettel, les perfs de Raiko en ce début d'année sont exactement comparable à celles des 2 saisons précédentes face à Vettel et c'était pareil face à Alonso.
Découvrir après 2 GP en 2017 qu'il est plus lent que Vettel quel scoop.
Il est entre 3 et 4 dixième plus lent en qualif que son coéquipier et en course en Australie il part 4 ème il finit 4ème et en Chine il part 4ème et finit 5ème et en Chine il semble avoir rencontré un problème technique.

S'émouvoir en public de la part de Marchione sur des faits pourtant connus est juste ridicule et sans intérêt.
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
J'espère que Marchionne lit ce site car avec tous ces "spécialistes" qui se permettent de lui donner des conseils, il saura certainement quoi faire ! Je propose même que @guimauve ou @RS deviennent ses conseillers spéciaux, tant ils sont apparemment aptes à diriger la scuderia, le Groupe Fiat et probablement même l'Italie, l'Europe et le Monde !

Plus sérieusement, voir tous ces commentaires définitifs sur Raikkonen après 2 GP me semble digne de l'air du temps : la dictature de l'instant.
KR a réalisé une saison correcte l'an dernier alors que beaucoup l'avaient enterré fin 2015.
Que Vettel soit meilleur que lui, comme le dit @arno, est une évidence. Et alors ? Qui est meilleur que Vettel et disponible ? Giovinazzi, qui était porté aux nues par certains ici même il y a 2 semaines et qui a réalisé un GP de Chine désastreux ? Allons, un peu de modération et d'attente avant de tirer des conclusions définitives, alors que vous ne savez pas grand-chose de ce qui se passe en interne chez Ferrari.
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, la polémique n'est pas nouvelle et, aussi futile soit-elle, sa capacité de nuisance n'est pas mesurable. Ce que j'ai laissé entendre, c'est que l'intervention de Marchionne, probablement en reponse à une question de journaliste - mais on s'est bien gardé d'en révéler le contexte - est une façon de dire que, si problème il y a, il sera traité en interne, en clair, "circulez, il n'y a rien à voir."

RS@, en ce qui concerne le "je" et le "nous", il ne faut pas y prêter une attention particulière. Nous sommes confrontés a un problème de communication doublé de la traduction. La plupart des pilotes sont formatés pour utiliser systématiquement le "nous" dans leurs déclarations.

Quant à mon opinion personnelle sur cette polémique, elle est puérile parce qu'alimentee par des gens qui n'ont pas les éléments pertinents en main, prématurée parce qu'il reste 18 courses pour la confirmer ou l'infirmer et inutile car elle n'aura pas de conséquence autre que d'alimenter les conversations.
Il y a 2 mois
casper
casper :
Sur le fond, les premiers GP interepellent, je vous trouve tout de même sympa avec raiko, l'année passée il était derrière vettel certes mais pas à la ramasse. il dominait les Red bull tant que celle ci étaient inférieures à sa voiture. Là on a l'impression qu'il est derrière les red bull avec une voiture supérieure.

Par contre sur la forme et avec le caractère du bonhomme là clairement c'est pas l'idéal l'interférence à ce niveau c'est du deni de management d'une part mais en plus çà ne va probablement pas l'aider à revenir au meilleur kimi...

bref sur la fond oui mais quelle horreur ce type de comportement !
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
casper@, que Vettel soit intrinsèquement plus rapide que Räikkönen, c'est aussi mon opinion. L'écart entre les deux pilotes peut fluctuer et, cela s'est vu les années passées, certains ont besoin d'un temps d'adaptation un peu supérieur avec une nouvelle voiture.

Maintenant, il faut pouvoir retourner le "problème" : Par qui le remplacer tout de suite ?
Qui est disponible ou pourrait se rendre disponible ?

S'il pilotera toujours pour la scuderia en 2018 est une question hautement prématurée de mon point de vue tout comme le jeu des transferts qui ne manquera pas d'animer la fin d'une saison qui coïncidera avec des fins de contrat concernant les ténors du plateau.
Il y a 2 mois
arno
arno :
Je crois qu'après l'EL1 de Barhien il n'y a guère de doute sur le fait que son PU avait un léger souci.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
arno@ : le turbo je crois qui est allé rejoindre le paradis des turbos .
Il y a 2 mois
arno
arno :
@Marc Diskus
Nous sommes le vendredi saint vous auriez pu éviter faire un effort et éviter les blasphèmes.

Les turbos on sait tous qu'ils vont en enfer!
Comment croyez vous que Lucifer, il parvient à alimenter en comburant les flammes de l'enfer?

Au paradis on ne trouve que de noble mécanique donc des chevaux et des moteurs atmosphériques.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
arno@ : Merci Monsieur pour cette belle leçon de Théologie .
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.