> > > > Présentation - GP de Bahreïn : Senteurs d'asphalte et de sable chaud au crépuscule

Présentation - GP de Bahreïn : Senteurs d'asphalte et de sable chaud au crépuscule

Pas le temps de souffler, la F1 est déjà en place à Bahreïn pour la troisième manche de la saison. Les monoplaces ont quitté l'atmosphère pluvieuse et humide de la Chine pour atterrir dans le Golfe persique où aridité et chaleur règnent en maîtres.

© McLaren - Si le vainqueur loupait le drapeau à damiers, les feux d'artifices lui rappelleraient de lever la tête© McLaren - Si le vainqueur loupait le drapeau à damiers, les feux d'artifices lui rappelleraient de lever la tête

« Le circuit de Bahreïn est vraiment intéressant, je l'aime bien mais il est très dur pour les pneumatiques. La course devient nocturne ce qui entraîne des changements de conditions et le bitume peut devenir glissant, incertain avec tout le sable, qui apporte son lot de nouveaux défis. »

Auteur d'une remontée magnifique jusque sur la 3ème marche du podium à Shanghai, Max Verstappen confie ici toute l'affection qu'il a pour le tracé de Sakhir. Disputée en fin de journée (départ 18h, heure locale), la course devient rapidement nocturne, même si le dispositif colossal mis en place autour de la piste pour l'éclairer pourrait faire oublier que soleil il n'y a plus dans le ciel. De plus, les fortes chaleurs de la péninsule arabique n'épargnent ni les corps, ni les moteurs en journée mais donnent des conditions presque idéales à la tombée de la nuit.

Un circuit implanté au milieu du désert

La piste de Sakhir a été inaugurée en 2004 et le premier Grand Prix voit la victoire de Michael Schumacher, la seule sur ce circuit pour le septuple champion du monde allemand. Ce dernier reçoit tout de même l'honneur de voir baptiser le premier virage de la piste à son nom.

Cette édition 2017 ne sera que la 13ème en 14 années de présence au calendrier de la Formule 1. En effet, en 2011, le Grand Prix est annulé suite aux conflits sociaux internes que connait le pays. L'année précédente, l'épreuve ouvrait la saison et le circuit était prolongé de quelques virages avant de revenir à son tracé originel pour 2013.

Le dernier grand changement intervient en 2014 avec le passage à une horaire tardive faisant se dérouler le Grand Prix en nocturne, comme à Singapour et Abu Dhabi, qui sont les deux autres Grand Prix à se courir de nuit.

L'édition la plus marquante reste sans conteste celle de 2014 ou un duel fratricide oppose les deux pilotes Mercedes, Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Roue contre roue durant plusieurs tours en fin de course, les deux frères ennemis offrent au public et aux téléspectateurs une lutte qui restera dans les annales et qui sera annonciatrice de leurs futurs affrontements durant trois ans. Pour l'anecdote, c'est le Britannique, futur champion du monde cette année là, qui est sorti vainqueur de ce combat. Mais Rosberg tiendra sa revanche en 2016, l'année de son titre mondial.

Un partout balle au centre entre Hamilton et Vettel

Après deux Grands Prix, la lutte semble se confirmer entre Ferrari et Mercedes au championnat Constructeurs et entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton pour le championnat Pilotes. Avec une victoire et une deuxième place chacun il y a égalité entre les deux hommes, Bahreïn sera donc un premier acte pour les départager. Tous les deux comptent deux succès sur la piste de Sakhir, le duel va donc être d'autant plus emblématique. L'an dernier la Ferrari de Vettel rendait l’âme dans le tour de formation, tandis qu'Hamilton était en retrait face à Rosberg qui remportait sa cinquième course consécutive malgré un départ en pole pour le Britannique.

Derrière Mercedes et Ferrari, puis Red Bull, les places se vendent chères. Toro Rosso, Force India et Williams s'affrontent pour être "le meilleur des autres" et pour le moment Toro Rosso domine légèrement. L'écurie de Faenza s'illustrait la saison passée par son innovation et sa performance malgré un moteur Ferrari 2015, cette saison elle dispose du bloc Renault 2017 et affiche un niveau encore plus haut.

Malgré ses deux points de moins, Force India affiche une bonne constance et ce malgré les soucis que rencontre Esteban Ocon en course. Le Français se débrouille pour maintenir son objectif de marquer des points lors de chaque week-end.

Plus en retrait mais toujours aux affaires, l'entame de saison est mitigée pour Williams. Avec deux abandons, Lance Stroll paie sa jeunesse pour cette première année en F1. Les points acquis par l'écurie de Grove sont liés à la 6ème place acquise par Felipe Massa en Australie, le Grand Prix de Chine ayant été très compliqué.

Malgré de belles prouesses en qualifications, Nico Hulkenberg et Renault ne sont toujours pas parvenus à marquer des points lors des deux premiers Grands Prix de la saison. Jolyon Palmer est encore plus en difficulté et souffre péniblement de la comparaison avec son nouveau équipier. Le Britannique perd les pédales, commet des fautes et doit rapidement se ressaisir avant de voir sa place déjà menacée.

Enfin, avec trois abandons et une dernière place le début de saison est bien sombre pour McLaren malgré une monoplace bien colorée. La dernière place au classement Constructeurs actuel est lourde à porter pour l'écurie de Woking, d'autant que si le bloc Honda est fortement décrié pour son manque de puissance face à la concurrence et que sa fiabilité était pointée du doigt suite aux essais hivernaux, il n'était pas la raison des abandons en Australie et en Chine. Du fait de la configuration du tracé et des conditions climatiques, ce week-end va être un nouveau défi pour McLaren-Honda et l'équipe ne s'attend pas à un miracle pour rebondir au classement.

Pour (vraiment) tout savoir…

Avec trois succès au compteur Fernando Alonso est l'actuel "roi de Bahreïn" mais il devrait devoir partager son titre à la suite de ce week-end. Avec deux victoires chacun sur la piste de Sakhir, Lewis Hamilton et Sebastian Vettel - favoris à la victoire en ce début de saison - sont en mesure l'un comme l'autre de rejoindre l'Espagnol en haut du tableau des records de victoires.

Comme pour l'Australie et la Chine, Pirelli reste seul décideur des montures de pneus et du nombre de chaque type de gomme apportés à Bahreïn. Comme pour le Grand Prix du week-end dernier, les gommes médiums, tendres et super-tendres ont été privilégiées par le manufacturier italien.


Concernant les zones d'activation du DRS elles sont au nombre de deux. La première traditionnellement sur la ligne droite de départ-arrivée avec un point de détection avant le virage 14, la seconde est disposée sur la ligne droite parallèle à celle des stands à mi-tracé et sa zone de détection est placée dans la partie en descente entre les virages 9 et 10.

Côté météo, aucune inquiétude à avoir pour ce week-end de course. Le soleil sera omniprésent, la seule variable a noté est une chaleur moins importante pour la journée de dimanche avec tout de même une moyenne de 31°C, contre plus de 35°C pour vendredi et samedi.

N'oubliez pas le programme TV !

Extrait du Jeux F1 2013


Sondage : Quel pilote remportera le Grand Prix de Bahreïn 2017 ?




Preview, Sakhir et 2017 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.