> > > > McLaren de nouveau trahi par son moteur à Bahreïn

McLaren de nouveau trahi par son moteur à Bahreïn

Fernando Alonso a de nouveau dû faire face à un problème technique sur son MGU-H, qui l'a empêché de faire mieux que 15ème. Stoffel Vandoorne s'est arrêté lui dès la Q1, avec le 17ème temps.

© McLaren - Nouvelle séance de qualifications difficile pour McLaren© McLaren - Nouvelle séance de qualifications difficile pour McLaren

McLaren et Fernando Alonso sont parvenus à faire les gros titres en début de semaine grâce à l'annonce de l'engagement du pilote espagnol aux prochains 500 miles d'Indianapolis. Si cela permit de redorer un peu l'image de l'équipe, la dure réalité est venue frapper aux portes dès les qualifications de Sakhir.

En effet, si le double champion du monde est de nouveau parvenu à passer en Q2, il dut faire face à de nouvelle difficultés de son moteur dès son premier tour en Q2 et il fut contraint de rentrer dans sa monoplace avant de passer la ligne : « Malheureusement, mon tour en Q2 était bon. Je pense que jusqu'au dernier virage, je faisais une demi-seconde de mieux que mon temps en Q1. Quand j'ai appuyé sur l'accélérateur, il y a eu un problème sur l'unité de puissance. Cela fait mal car nous avions une bonne chance de nous placer quelques places devant. »

La frustration ne s'arrête pas là puisque l'Espagnol sait qu'il va devoir changer son moteur, qui ne sera donc pas réglé au mieux. Il s'attend donc à une nouvelle course compliquée et ne se fait pas beaucoup d'illusions sur ce qu'il pourra y faire : « Nous allons devoir mettre une nouvelle unité de puissance, qui n'aura donc pas les réglages parfaits. Le premier tour que ce moteur va faire est celui de formation. Il n'aura pas de phases de warm-up. Nous n'allons avoir aucun tour pour le régler. Nous allons donc avoir une course encore plus difficile que ce à quoi nous nous attendions. »

SI ce fut le premier problème technique du week-end pour Fernando Alonso, ce ne fut pas le cas pour Stoffel Vandoorne. Le rookie fut forcé à l'arrêt lors de la seconde séance d'essais du vendredi. Cela lui fit perdre un temps précieux de roulage dans les mêmes conditions que celles connues en qualifications. Il est donc arrivé dans cette séance avec beaucoup d'inconnues, ce qui l'a empêché de pleinement attaquer : « Ne pas avoir rouler en EL2 nous a un peu coûté. Il était difficile pour moi d'avoir une idée claire de l'adhérence disponible sur la piste et comment aller se comporter les super tendres. Mais au bout du compte, c'était plus ou moins ce à quoi nous nous attendions. »

Le Belge savait donc qu'il ne pouvait guère espérer mieux que son 17ème temps lors de cette séance car il n'est pas en mesure d'améliorer la puissance disponible de son moteur : « Nous savons qu'en qualifications les autres peuvent réhausser leur moteur et avoir plus de rythme. Nous devons juste faire le tour parfait et voir où nous allons terminer. »

Etre en mesure de terminer le Grand Prix serait donc déjà une première victoire pour les deux pilotes de Woking...


Bilan, Sakhir et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.