> > > > Nico Hülkenberg marque les premières unités de Renault

Nico Hülkenberg marque les premières unités de Renault

Renault est enfin parvenu à empocher ses premiers points de la saison, grâce à la neuvième place de Nico Hülkenberg. Jolyon Palmer est quant à lui sorti du top 10, pour terminer 13ème.

© Renault - Hülkenberg amènel'écurie française dans le top 10© Renault - Hülkenberg amènel'écurie française dans le top 10

Hülkenberg concrétise les belles promesses

Renault tient enfin son top 10, après le régime sec des deux premières courses. C'est son leader, Nico Hülkenberg, qui lui a permis de marquer ses deux premiers points de la saison. Pourtant, le pilote allemand n'a pas connu une course idéale et n'a pas gardé sa septième place acquise en qualifications.

Il n'était donc pas complètement satisfait de sa performance puisqu'il n'a pas pu résister au retour de son ancien coéquipier, Sergio Perez: « C'est bon de marquer les premiers points de la saison. Je pense avoir fait une bonne course compte-tenu du rythme de la voiture. Je me suis battu au volant et ces deux points constituaient le meilleur résultat possible avec notre stratégie. Nous sommes beaucoup mieux en qualifications. »

Les essais à venir seront donc importants pour l'équipe puisqu'elle va pouvoir essayer les nouveautés développées à Enstone, ce qui pourrait lui permettre de hausser son rythme de course lors des courses suivantes : « Sur les 57 tours de course, nous voyons émerger les domaines dans lesquels nous devons progresser. Nous aurons des évolutions à tester mardi, lorsque je serai au volant. J'espère que cela nous permettra d'améliorer notre rythme de course avant Sotchi. »


Palmer un ton en-dessous sur une bête blessée

Le même mal a frappé le Britannique, qui était pourtant enfin parvenu à se hisser en Q3 lors de la séance d'hier. Le champion GP2 2015 s'est battu pendant la majeure partie de la course avec Daniil Kvyat et Fernando Alonso. Mais sa voiture fut d'autant plus rétive qu'elle a été endommagée lors des multiples contacts avec la voiture du Russe de chez Toro Rosso : « C'était une course difficile. Je me suis bien battu avec Alonso et Kvyat après que la voiture de sécurité ait regroupé le peloton. Mais les quelques contacts avec Kvyat n'ont pas arrangé les choses. Je n'avais vraiment pas le rythme pour faire mieux et il me semblait que mes pneus se dégradaient plus vite que ceux de mes adversaires. C'était une soirée difficile, où nous devions composer avec un manque de performance. »

C'est donc une course encourageante mais qui laisse un goût d'inachevé pour l'équipe franco-britannique.


Bilan, Sakhir et Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.