> > > > Horner : "La 5ème place était le mieux que l'on puisse faire"

Horner : "La 5ème place était le mieux que l'on puisse faire"

Enthousiaste après une séance qualificative prometteuse, l'équipe Red Bull a été confrontée à bon nombre de difficultés pendant la course, dont a notamment été victime Max Verstappen avec une rupture de freins consécutive à son passage aux stands.

© Red Bull - Verstappen n'aura pas vu le drapeau à damiers à Sakhir© Red Bull - Verstappen n'aura pas vu le drapeau à damiers à Sakhir

Les monoplaces autrichiennes avaient très bien débuté leur course à Sakhir en parvenant à prendre, l'une comme l'autre, le meilleur sur la Ferrari de Kimi Raikkonen dans le 1er tour de piste. Max Verstappen devançait alors Daniel Ricciardo qui tirait alors profit de la position de Felipe Massa pour faire "tampon" face au pilote Finlandais qui peinera à dépasser son rival brésilien.

Daniel Ricciardo, une 5ème place au goût amer

Le pilote australien distingue ainsi deux temps dans la course de son écurie : « C'était une course en deux moitiés. Au début je pensais sincèrement que nous avions une chance de l'emporter. Ce premier relais semblait compétitif et je pouvais voir que Valtteri luttait devant ; je me trouvais à la fin du groupe de tête et je pouvais voir tous les autres devant moi en train de glisser, ils semblaient luttaient davantage que nous ». Et de renchérir sur ses objectifs ambitieux pour le Grand Prix : « Il était facile pour moi de rester là et de me préoccuper de mes pneus, à tel point que je pensais qu'il était possible aujourd'hui de ne pas seulement envisager un podium mais aussi une victoire ».

Red Bull ne pouvait rêver de meilleur début pour cette course bahreïnie jusqu'à l'intervention de la voiture de sécurité consécutive à l'accrochage entre la Toro Rosso de Carlos Sainz Jr. et la Williams de Lance Stroll, ce dernier étant contraint d'immobiliser sa monoplace sur la piste entre les virages n°1, baptisé en 2014 "Michael Schumacher", et 2. Si l'Australien en a profité pour progresser dans le classement, le redémarrage a été délicat : « La voiture de sécurité a fonctionné en ma faveur dans la mesure où nous avons bondi à la 3ème place mais cela n'a pas été aussi bon pour nos gommes et c'est là que nous avons concédé énormément de terrain ! [...] Même lorsque nous avons trouvé le rythme nous somme tombés dans la hiérarchie et je me suis mis à lutter pour l'adhérence aussi bien sur l'avant que sur l'arrière. Nous n'avons réellement pas su faire fonctionner les gommes tendre aujourd'hui  ».

Christian Horner, le patron de l'écurie Red Bull, met aussi le doigt sur le défaut de performance des pneus à flanc jaune, concluant que « la 5ème place était le mieux que l'on puisse faire ».

Max Verstappen dans le mur après 12 tours

L'escapade nocturne du jeune pilote néerlandais a tourné court après que celui-ci a été victime d'un troublant dysfonctionnement de son système de freinage électronique juste après son passage particulièrement anticipé aux stands. Le pilote Red Bull a tenu cependant à saluer après la course la stratégie adoptée par son écurie : « J'avais pu me maintenir au niveau des leaders, la voiture était réellement performante et le rythme était bon. Nous avons effectuer un bon arrêt aux stands en essayant de l'anticiper pour contrer les deux Mercedes mais les freins ont lâchés à l'arrière au 12ème tour et tout était terminé ».


Le vainqueur du Grand Prix d'Espagne 2016 regrette ainsi que son équipe et lui soient passés à côté d'un possible podium : « Il y a certainement des choses positives à extraire aujourd'hui, la voiture fonctionnait mieux que dans les deux précédentes courses donc c'est juste une fin malheureuse puisque nous pouvions certainement inscrire de gros points ».


Bilan, Red Bull et Sakhir Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.