> > > > La FOM veut rationaliser le calendrier et y ajouter des courses en ville

La FOM veut rationaliser le calendrier et y ajouter des courses en ville

Dans une interview accordée à Sky Sports F1, Sean Bratches directeur commercial de la FOM explique son intention de regrouper par zones géographiques les différentes courses du calendrier ainsi que sa volonté d’ajouter plus de courses en ville à celui-ci.

© Red Bull - Plus de course en ville et de nuit à l'avenir en F1 ?© Red Bull - Plus de course en ville et de nuit à l'avenir en F1 ?

Depuis quelques années une grande partie du calendrier demeure assez stable. Mais, les différentes courses sont assez dispersées sur le globe ce qui demande une organisation assez difficile aux différents acteurs du championnat. Pour Sean Bratches qui s’occupe de l’aspect commercial pour les nouveaux propriétaires de la Formule 1, il faut regrouper les courses par régions géographiques.

Sky Sports F1 s’est entretenu avec l’Américain qui a donné son point de vue sur le futur à donner au calendrier de la discipline : « Nous souhaiterions créer un équilibre entre l'Europe, les Amériques et l'Asie. De toute évidence, l’avantage est l’efficacité du point de vue des équipes en termes de déplacement dans le monde, mais aussi pour les déplacements des fans. »

L’objectif, avec un calendrier optimisé, est de permettre aux fans de pouvoir suivre le championnat sans être perdu dans les horaires durant lesquels les Grands Prix se courent : « Donc, en disant aux fans pour les deux prochains mois et demi, vous devrez vous lever tôt pour regarder les Grands Prix, puis les deux prochains mois ils seront à midi, et la prochaine sera la nuit. Nous pensons que c'est vraiment important. » précise Bratches.

Dans la suite de son interview, le directeur commercial de la FOM évoque aussi l’envie des dirigeants de la F1 d’ajouter au calendrier des circuits en ville, tout en gardant une place importante pour les circuits traditionnels : « Nous voulons jouer un peu plus offensif et à l'avance identifier les villes du monde entier où nous pouvons avoir des courses par rapport aux circuits traditionnels. Nous voulons toujours un équilibre. »

Pour cela, l’homme d’affaires estime qu’il faut que les promoteurs mettent en place une organisation qui permette de rendre attractives des courses en ville en n’offrant aux spectateurs que la meilleure expérience possible : « Nous voulons que les centres urbains qui ont de grands auditoires soient capables de susciter l'intérêt pour les pistes et la fréquentation des pistes. Nous voulons des promoteurs qui comprennent l'art de la promotion, qui est un art en ce qui concerne l'élévation de l'histoire, la mise en place des structures pour les fans et la création d'expériences uniques. »

Les propriétaires du championnat veulent pour cela créer un véritable partenariat avec les promoteurs afin de permettre d’améliorer le business autour de l’organisation des courses : « Nous allons nous associer à eux pour que je sois optimiste quant à cet aspect de notre entreprise. »

Pour conclure lorsqu’on demande à Bratches si les frais d’organisation des courses seraient réduits à l’avenir il répond simplement : « Nous sommes une entreprise. »



Sondage : Souhaitez-vous voir plus de courses urbaines en F1 ?




Calendrier, FOM Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
Les courses en ville sont souvent sympa mais il y a plusieurs inconvénients.
- Cela demande un travail énorme de mise en place.
- Ca pourrit la vie des habitants.
- L'évacuation de voitures est très compliquée.
- Ce n'est pas plus facile de s'y rendre si la ville est bouclée.
A partir de là, les promoteurs de circuit ne risquent pas de faire d'effort pour développer une course ailleurs. Insinuer que les promoteurs ne comprennent pas l'art de la promotion est une insulte ecclestonienne !

Quant au calendrier, je ne crois pas une seule seconde que ce soit l'intérêt des fans qui motive la FOM.
Il y a 8 mois
arno
arno :
Les courses urbaines en dehors de Monaco, Pau et Macao, j'en cherche toujours l'intérêt.

Que les nouveaux circuits soient à proximité des centres urbains c'est une nécessité car partir un week-end dans un endroit ou il n'y a rien à faire en dehors d'aller au circuit c'est quand même dommage.

Les circuits à côté des centres urbains comme Monza (15km de Milan), Hungaroring, Gilles Villeneuve, Montmelo sont pour moi des exemples à suivre, mais rajouter des circuits urbains aux tracés insipides n'ayant d'égal que les pathétiques circuit de Formule-E très peu pour moi.
Il y a 8 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.