> > > > La F1 sur Canal + jusqu'en 2020

La F1 sur Canal + jusqu'en 2020

Canal+ continuera de diffuser la Formule 1 la saison prochaine. La chaîne cryptée a remporté l'appel d'offres pour les droits de diffusion des trois prochaines saisons (2018-2020), repoussant notamment la concurrence de SFR Sport.

© Canal+ reste pour trois nouvelles saisons aux commandes de la retransmission française © Canal+ reste pour trois nouvelles saisons aux commandes de la retransmission française

Entre Canal+ et la discipline reine, l'histoire se poursuit !

Après avoir repris les droits de diffusion à TF1 en février 2013, le groupe audiovisuel détenu par Vivendi gardera l'intégralité de la retransmission du championnat du monde, et ce jusqu'en 2020. Cette information a été confirmée dans l'après-midi par les journalistes de l'Équipe.

Le montant de la transaction n'a pas encore été communiqué. À titre de comparaison, c'est pour une valeur de 29 millions d'euros que le groupe de Vincent Bolloré avait acquis le droit d'être le diffuseur unique de la Formule 1 dans l’Hexagone.

La quatrième chaîne a donc réussi à devancer l'adversaire SFR Sport. L'opérateur de télécommunications était intéressé par la reprise en main de la diffusion, un an après avoir fait une entrée fracassante sur le marché des droits télé sportifs. Canal+ a pour cela conclu un accord avec Liberty Media, propriétaire des droits commerciaux du championnat.

La quatrième chaîne reste donc fidèle à ses abonnés mordus de sport (mécanique), Pour rappel, Canal+ avait été élu meilleur diffuseur international de la Formule 1, à l'issue de l'année 2014.



Canal+, Media Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




29 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
Donc, Liberty Media reprend les vices de son prédécesseur et ne regarde que les chiffres qui rentrent, pas ceux de l'audience en baisse.
Toujours est-il que je préfère SkySportsF1 qui diffuse plus d'une heure avant et après la course, qualifs et essais.
Je suis né dans un pays où la télé est gratuite car déjà payée par la fiscalité. J'aime bien la F1 mais pas au point de payer pour la regarder, ça ne serait pas rentable pour moi qui ne suis pas les autres sports.
Si LM voulait jouer la carte du numérique, elle proposerait son propre canal de diffusion en ligne...
Il y a 8 mois
milano
milano :
Nicolas : Si LM voulait jouer la carte du numérique, elle proposerait son propre canal de diffusion en ligne.

Exact , façon League pass pour la NBA avec des formules au choix genre 100€ la saison , 10€ le GP des trucs comme ca , même canal pourrait le faire je suis sur à 100% qu'ils serait gagnant dans l'histoire enfin bon on se débrouillera comme toujours .
Il y a 8 mois
Aifaim
Aifaim :
MONACO en clair sur C8 !!!
Il y a 8 mois
Aifaim
Aifaim :
Pourquoi et surtout pourquoi maintenant ?
Pour moi, Canal+ souhaite faire un double test. D'abord faire une estimation grandeur nature de ce que pourrait être l'audience du Grand Prix de France et donc du montant des espaces publicitaires pour le GP national.

L'autre attrait de l'opération, c'est d'appâter une clientèle pour ses abonnements.
Il y a 8 mois
arno
arno :
@Nicolas
La FOM quel qu'en soit l'actionnaire vend toujours les droits télés conformément à la loi, et donc aux enchères pour l'ensemble des pays de l'UE.

@milano
Canal ils ont acheté des droits télés ils peuvent faire du pay-per-view via satellite, mais faire des abonnements de type NBA game pass sur internet ils n'ont pas le droit.
Que cela soit la NBA, la NFL, la LNH, l'ATP ce sont eux qui diffusent et vendent les abonnements sur internet, et il n'y a pas une chaine ayant acquis les droits TV qui proposent la même chose sur le territoire ou elles émettent, même Sky ne proposent pas sur internet l'abonnement à l'unique chaine Skysports F1.



@Aifaim
Le GP de France faisant partie des événements sportifs d'importance majeure, il sera diffuser en clair, donc je penses que vous êtes dans le vrai.

Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
@arno: Mais lâchez-moi avec votre loi et vos enchères ! Le problème n'est pas là mais sur le résultat contre-productif pour l'ensemble des acteurs de la F1 qui cherchent une exposition maximum.
Seulement voilà, la FOM joue pour son seul profit et n'impose pas dans ses appels d'offre l'accès en clair à ses contenus. Or, ce serait parfaitement son droit...

Croire qu'il est possible d'augmenter l'audience de la F1 sur des chaînes payantes est juste une utopie. Mais cela n'importe pas la FOM qui de toute façon touche son pactole. Ce qui arrive après, ils s'en foutent. Sauf que l'audience qui baisse, c'est un problème, et Liberty Media, bien que cherchant à développer le marché américain, ne peut pas laisser se perdre l'audience historique.
Donc, quand j'entends LM dire qu'ils veulent fortement développer l'usage numérique, j'ose espérer qu'ils entendent par là toucher aussi à la diffusion directe. On veut du "GP on demand" !

Le test en clair sur C8 sera-t-il représentatif sur un programme aussi spécifique que la F1 ? Sur la quantité d'abonnés C+, combien de ceux qui suivent la F1 sont équipés pour la médiamétrie ?
Je ne pense pas que C+ envisage un instant de créer une chaîne dédiée à la F1 comme Sky, encore que, ça ne serait peut-être pas plus ridicule que X chaînes cinéma qui diffusent toutes la même chose à tour de rôle.
Si le problème est la diffusion directe, par LM ou les titulaires de droits, c'est là qu'il faut chercher: il y a un marché entre le gratuit et le payant généralistes et un payant dédié à la demande, plus abordable.

L'écart vient du fait que la France a une culture historique de télévision gratuite alors que d'autres pays ont quasiment toujours connu la TV payante. Difficile de passer du premier cas au deuxième !
Dans le même ordre d'idée, l'éditeur de logiciels Adobe a pris un énorme risque en cessant de vendre son célèbre Photoshop pour le proposer uniquement à la location. Les gros utilisateurs s'y retrouvent; les moyens nettement moins, et les petits sont restés sur le carreau. C'est risqué car la quantité d'utilisateurs est inversement proportionnelle à leurs moyens. Appliquez cette dernière observation à la F1 et vous expliquez l'hémorragie de l'audience ces dernières années.
Développer des abonnements thématiques type NBA serait un compromis un peu plus acceptable si son coût est supportable pour les petits budgets, mais ce n'est pas dans la vue Ecclestionienne.
LM verra-t-il plus loin que son prédécesseur ?
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
Il est, ama, totalement illusoire que LM pense un seul instant à réduire ses profits ! Ils ne sont là que pour faire du pognon. Il faut être un doux rêveur pour imaginer, ne serait-ce qu'un seul instant, le contraire. Ils continueront donc à vendre au plus offrant et si c'est une TV avec abonnement, ils s'en moquent comme de leur premier cent.
Cela dit, rien n'empêche celui qui a obtenu les droits de les partager ou de céder une partie des droits pour certains GP. C'est ce que fait C+ avec sa filiale C8.
Quant au paiement à la demande, reste la question du prix. Il y a en moyenne 2 GP par mois. Quel serait le tarif que vous seriez prêts à payer ? 2€ ? 5€ ? 10€ ? Parce qu'à 10€ x2, vous avez un abonnement à C+ si vous savez vous débrouiller un minimum.

Perso, je regarde les GP en streaming car il est hors de question que je donne un euro à Bolloré et sa clique avec ses chaines de m... ! Cela me va très bien.
Il y a 8 mois
arno
arno :
@Nicolas
Vous n'avez pas le droit de mettre une clause dans votre contrat obligeant à une diffusion en clair, car à ce moment là vous dérogez à la concurrence libre et non faussée puisque en faisant cela vous excluez de l'appel d'offre les groupes qui n'ont pas de chaine en clair.

La FOM se doit de respecter les lois et c'est ce qu'elle fait ne vous en déplaise.
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
@AP01:
Personne ne parle de réduire les profits de LM. Contrairement à Bernie Ecclestone qui cherchait à surcoter la F1 en prévision de la vente, LM dit avoir une vision à long terme. Or, le rythme "au plus offrant" ne pourra tenir la distance et il faudra tôt ou tard utiliser une courbe de développement différente qui soit plus profitable sur le durée. Dans le cas contraire, ça sentirait l'option de désengagement rapide si LM n'avait pas payé si cher. Le retour sur investissement n'est pas encore atteint...

@arno:
Celui qui lance un appel d'offre peut demander ce qu'il veut, c'est son marché et les conditions sont à prendre ou à laisser. Tous les appels d'offres sont comme cela, les conditions ne sont pas négociables et les candidats doivent se débrouiller pour répondre aux clauses particulières, administratives ou techniques.

A l'inverse, vous savez qu'il est également interdit de vendre à perte. donc, une chaîne payante qui perd de l'argent pour piquer un marché à un concurrent, ce n'est pas très net non plus.

Revenons à la concurrence libre et non faussée. Celle-ci n'est valable que pour des candidats comparables, et ce n'est pas vraiment le cas des chaînes gratuites vs payantes. Si le vendeur de droits estime que les chaînes payantes ne correspondent pas à son intérêt, il peut parfaitement faire le choix initial de lancer un appel d'offre pour diffusion en clair uniquement. La concurrence libre et non faussée reste bien garantie entre les candidats restants (on ne devrait d'ailleurs pas opposer gratuit et payant mais plutôt clair et crypté).
Imaginez donc qu'une chaîne régionale ou locale se paye les droits de la F1. L'argent rentrerait pour LM mais l'audience serait ridicule. La chaîne finirait par couler et la F1 par ne plus être visible sur tout le territoire, cela aurait-il un sens ? Non, on ne peut pas faire n'importe quoi sous couvert de la libre concurrence, sauf en France où l'on se spécialise dans le suicide commercial faute de comprendre ce qu'est le business.

La FOM a juste surcoté la F1 pour la vendre plus cher, mais ce faisant, elle a introduit une pratique auto-destructrice qui ne pourra perdurer indéfiniment. Prolonger C+ n'est pas forcément un signe que LM continuera d'approuver le système en place si cela n'est pas à leur avantage au final, or celui-ci comporte quand même l'exposition au plus grand nombre pour tous les participants et leurs sponsors, chose que les chaînes cryptées ne peuvent offrir.
Si LM poursuit son idée de développer les usages numériques, on devrait finir par voir apparaître des offres directes en tous genres où ils n'auront même plus à partager le gâteau. Le temps de mettre la technique au point... là ou Bernie ne voyait pas l'utilité !
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@Nicolas,

Désolé mais je ne comprends rien à ce vous écrivez.

Juste une précision : quand vous écrivez "La FOM a juste surcoté la F1 pour la vendre plus cher", c'est quand même prendre LM pour une belle brochette d'incompétents et/ou de novices dans le monde du sport, ce qu'ils ne sont pas...

Personnellement, j'ai la certitude qu'avec les ricains, dont le business (donc le pognon) est le seul et unique objectif (le sport étant le cadet de leur souci, comme pour Fitzpatrick et Ecclestone), la F1 va se diriger, tôt ou tard, vers une franchise style NBA. Et ils préfèreront toujours 5 Mi$ de revenus avec 100 000 000 de téléspectateurs et spectateurs à 4Mi$ avec 500 000 000 !
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
@AP01: Combien de temps croyez-vous qu'un système à la Madoff peut fonctionner ? Ponctionner raisonnablement une affaire qui tourne bien, c'est le but de toute entreprise, mais continuer à taper dedans fortement quand certains paramètres baissent dangereusement, c'est de la folie.
Quelqu'un qui me dit travailler à long terme, je peux comprendre: je prends moins mais plus longtemps. C'est d'ailleurs ce que font les banques qui font du prêt immobilier. Ça rapporte moins que la spéculation à court terme mais c'est beaucoup moins risqué grâce aux garanties.
Pour reprendre votre exemple, combien de temps croyez-vous que les 100 000 000 spectateurs vont supporter de claquer 5 Mds à eux seuls ? Si ceux-là commencent à se désengager aussi, la situation sera vraiment compliquée... car faire revenir les 400 000 000 autres ne se fera pas par magie.
Le tout est donc d'être raisonnable avec l'élasticité du marché. LM n'est certainement pas incompétent dans le sens où ils ont probablement perçu la marge de man?uvre que permet une gestion à long terme. Reste à savoir s'ils sauront s'y tenir et à ne pas céder à l'appât du gain facile et rapide comme leurs prédécesseurs.
Tant que tout le monde en profite (eux, les équipes, les sponsors et les spectateurs), ça peut aller, mais dès qu'un des aspects est négligé, ça peut mal tourner.
Sur ce point, la F1 n'est pas différente des autres entreprises de toute taille.
N'oubliez pas que les négociations des sponsors et autres publicités se font sur la base de l'exposition auprès du public, donc de l'audience. Tout cela doit être soigneusement entretenu pour que la machine continue à tourner !
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@Nicolas,

Votre dernier post mériterait une réponse épaisse comme la Bible ! Je vais vous l'épargner en essayant de faire simple et, surtout, des raccourcis.

Un "système à la Madoff" c'est une pyramide de Ponzi et il y en a un nombre incalculable dans le monde. Et un tel système s'arrête uniquement quand on décide de l'arrêter, soit parce qu'on pense qu'on en a assez pris, soit parce que quelqu'un décide de la faire éclater pour masquer une plus grande escroquerie encore, comme pour Madoff... Il fallait donner un coupable aux gogos et les faire regarder ailleurs, car la pyramide Madoff n'était qu'un pyramidion comparée au système mis en place par la City, c?ur de la Finance Internationale...
Pour info, les 2 plus grandes pyramide de Ponzi sont celles créés par la FED et la BCE avec leurs quantitative easing respectifs qui ne sont, ni plus ni moins, que de la création de monnaie ex-nihilo sans aucune contrepartie ! Si vous le faites, vous êtes un faux monnayeur, mais si ce sont des banquiers qui n'ont de compte à rendre à personne qui le font, c'est légal ! C'est beau, non ?!

Pour en revenir à la F1, je ne crois pas un seul instant que LM soit un investisseur sur le long terme. Ils sont là pour faire fructifier leur investissement et les "fans" ne leur importent que s'ils peuvent en tirer encore plus de profit. C'est pourquoi ils vont apparemment développer tout ce qui touche aux réseaux sociaux et à l'armée d'abrutis qui s'en servent pour donner un avis dont je me moque et qui envahissent pourtant les écrans. Ce qui leur importe est de développer fortement les revenus par tête de pipe, pas d'augmenter significativement leur nombre en réduisant leurs gains. Il est sans doute hors de question de voir les revenus des droits TV baisser, de baisser le tarif pour les promoteurs ou encore de baisser le prix des places. C'est même tout le contraire qui va se passer. Ils vont juste tenter de modifier le spectacle, car c'est là où ils se croient les meilleurs et trouver de nouveaux marchés (de nouveaux pays pour récolter encore plus de droits TV). Le problème auquel ils vont être confrontés est, ama, que les ricains sont forts pour faire s'extasier leurs compatriotes (d'un niveau intellectuel limité pour l'essentiel en dehors des grandes villes) mais un français, un russe, un chinois n'ont absolument pas la même vision du spectacle (le "show" aux EU).

C'est pourquoi je m'inquiète de ce que risque de devenir la F1 sous l'ère LM, en espérant me tromper.

Il ne vous aura pas échappé que dans tous (ou presque) les pays riches, la classe moyenne est laminée et qu'on s'oriente de plus en plus vers une société à 2 classes : les riches (voir ultra-riches) et les pauvres ? La F1 ne va pas changer un système patiemment mis en place depuis quelques décennies. Elle va donc devoir s'en accommoder et seule l'augmentation du revenu par tête de pipe en dehors de l'augmentation des droits TV, est possible. Croyez-vous que le nombre d'abonnés à C+ va exploser avec 9M de personnes pauvres en France, un nombre qui augmente de façon exponentielle, tout comme celui des millionnaires ? Bien sur que non.
Et ne vous inquiétez pas pour les sponsors, Google débarquera bientôt en F1 et son cash (uniquement son cash) est "juste" de 400 milliards de dollars... De l'argent, il y en a. Il y en a même jamais autant eu puisqu'il ne coûte rien à produire.
Mais, le jour où il faudra payer la note, car les mêmes qui ont mis en place ce système décideront de le stopper pour tous nous ruiner, c'est ce qu'on appelle la contraction monétaire, le devenir de la F1 sera le cadet de nos soucis ama...

"N'oubliez pas que les négociations des sponsors et autres publicités se font sur la base de l'exposition auprès du public, donc de l'audience." : non ! La F1 n'a jamais rapporté autant d'argent à ses actionnaires alors que les audiences cumulées au niveau mondial sont en chute libre depuis 2008 : -30% ! www.f1fanatic.co.uk/2016/04/20/f1-has-lost-one-third-of-its-tv-audience-since-2008/
Preuve que les audiences n'ont aucune espèce d'importance puisque tous les revenus augmentent de façon exponentielle et inverse. Ils sont forts, non ? Mais, tant qu'ils trouvent des c..s pour payer, pourquoi se priveraient-ils ?
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
@AP01: Vous pointez justement le grand danger qui guette la F1, c'est à dire que les spectateurs réalisent que c'est au-dessus de leurs moyens et finissent par passer à autre chose. Dans un monde où les inégalités se creusent, tabler uniquement sur les riches ou ultra-riches ça ne peut pas aller bien loin. En effet, ils seront la cible de tous ces rapaces qui vont se faire concurrence. Or, le marché qui se restreint ne peut pas compter sur une élasticité énorme; le public américain ne sera pas facile à intéresser à "encore un autre sport" alors qu'il a déjà largement de quoi monopoliser son temps. La F1 n'est pas la mieux armée pour lutter contre le basket, le base-ball ou le foot américain...

c'est là que vous oubliez une des raisons de la chute des systèmes pyramidaux: l'instabilité naturelle du principe même et qui en fait sa dangerosité.
Attention, je ne dis pas que la F1 est un système pyramidal mais les intentions que vous prêtez à LM s'en rapprochent dans l'état d'esprit: j'en croque un max et je me retire.

Ne prenez pas non plus les chiffres réalisés par Bernie Ecclestone comme une situation stable et représentative d'une réussite: ils ne sont que le résultat d'une manipulation grossière pour augmenter la valorisation de la F1 pour la vendre plus cher sur la base de ces chiffres. Malheureusement, le rythme imposé pour les obtenir n'est pas soutenable dans la durée, la baisse des audience n'en est qu'un des premiers signes, les difficultés des équipes et des circuits sont également des signes alarmants de surexploitation. Tôt ou tard, ce genre de comportement tourne mal et LM a tout intérêt à revenir à des méthodes plus sages, et non moins profitables, en utilisant les marges de man?uvre auxquelles Bernie se refusait.
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@ Nicolas,

Une entreprise qui perd 30% de ses "clients" et qui multiplie son CA et son bénéfice m'apparait plutôt comme une entreprise en bonne santé. Surtout quand ces clients rapportaient peu au regard des droits commerciaux qui ont explosé dans le monde.
Ecclestone a trouvé des clients (promoteurs, multinationales...) prêts à payer des droits faramineux et combien de promoteurs se sont retirés depuis 10 ans ? Quelques-uns, certes, mais ils ont été immédiatement remplacés par d'autres prêts à payer le prix fort comme l'Azebaïdjan. Et d'autres sont prêts à payer encore plus comme le Qatar. Et, au besoin, le calendrier montera à 25 GP avec des week-end de 2 jours au lieu de 3.

J'ai toujours l'humilité de penser que ceux qui dirigent sont des gens compétents, qui savent ce qu'ils font ou qui obéissent à une feuille de route décidée par des gens qui savent exactement ce qu'ils font.

Bien que ce soit rarement à notre avantage (en politique, en sport, dans le domaine de la santé ou des hautes technologies), l'intérêt (qui est multiple) et le profit (sans limite) sont les 2 seules valeurs qu'ils vénèrent. LM ne fait certainement pas exception à la règle.
C'est donc une mutation profonde qui approche pour la F1 selon moi et les profits de LM seront sans doute au moins équivalents (et san doute bien supérieurs) à ceux de ces dernières années.

Vous parlez de la difficulté des équipes mais quand on voit le montant des rémunérations inadmissibles des top teams (et de Ferrari notamment) alors qu'une goutte d'eau aurait suffi à Manor pour continuer cette année, cela révèle que le nombre d'équipes n'est pas important. Quand on a une gourde d'eau pleine et qu'on refuse d'en donner quelques gouttes à quelqu'un entrain de mourir de soif, c'est qu'on a pas besoin de lui, voir qu'on souhaite le voir mourir... Tout cela préfigure ce que j'annonce depuis longtemps : les 3 voitures par écuries, écuries clientes probablement.

Bref, on invente une crise (comme on a inventé certaines crises économiques) pour arriver au modèle souhaité que les amateurs considèreront alors comme indispensable pour sauver le système. LM a ce projet (selon moi) et toutes leurs déclarations de soit-disant "crise" sont pipeau. On n'achète pas au prix fort une société en crise !

Le rachat par LM est une très mauvaise chose pour ceux qui aiment la F1 pour sa tradition. Les ricains s'en moquent comme de leur premier esclave dans leurs champs de coton... Ils sont là pour faire du fric, encore et encore et cela passe par la même politique qu'oncle Bernie, la plaie des réseaux sociaux en plus.

Il n'y a qu'une, et une seule, façon de revenir à une F1 saine, où les résultats priment sur tout le reste, avec une répartition des gains équitable et une compétition honnête : que la FIA reprennent en main la partie commerciale de la F1 ! Et ce n'est sans doute même plus possible juridiquement. L'argent gangrène tout et c'est un phénomène irréversible.
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
Tiens, une petite info qui vient de tomber et qui va pile-poil dans le sens de mon argumentation : SFR vient de décrocher les droits pour la ligue des champions et l'Europa league en foot pour... 350 M€ par saison !!! Auparavant, Bein sport et C+ déboursaient 140 M€ par saison à eux 2 ! Si on ajoute quelques millions payés par W9 pour quelques matchs de league Europa, c'est au moins 100% d'augmentation d'un appel d'offre à l'autre en 3 ans !!!!

Alors, s'inquiéter pour le sport en général et les bénéfices à venir de LM en F1 en particulier, est sans doute pour le moins exagéré...

Décidément, Drahi gagne sur tous les fronts en ce mois de mai : il a fait élire la marionnette Macron (après que ce dernier lui a fait un cadeau de 14Mi€...) et décroche les droits du foot ! Ce sont ses milliers de licenciés qui vont être contents ! Ils vont pouvoir regarder du foot à la TV pendant leur (longue) période de chômage, s'ils ne sont pas trop rancuniers, en s'abonnant au pire FAI qu'est SFR ! "Des jeux et du pain" : ce qui était vrai il y a 2000 ans est plus que jamais d'actualité !
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@Nicolas,

Une petite précision : lors d'un appel d'offre, le montant le plus élevé n'est pas forcément celui qui emporte le morceaux ! Le propriétaire des droits peut très bien préférer un autre diffuseur qui paye moins mais qui a une plus forte exposition (en clair par exemple) car cela peut lui rapporter plus grâce à la vente de produits dérivés.
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
La précision était pour @arno, pas @Nicolas !
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
Oui, le plus offrant ou moins disant n'est pas forcément celui qui emporte le lot car il y a des critères de choix multiples. J'ai essuyé un paquet d'échecs pour une trop faible notoriété alors que sur les plans techniques et financiers j'étais parfaitement placé. Comme quoi l'argent ne fait pas tout et certains critères peuvent faire pencher la balance de façon inattendue. Oui, j'ai fréquenté les marchés publics, c'est pourquoi je sais pertinemment que celui qui passe le marché a la totale maîtrise de ce qu'il demande, s'il sait s'y prendre...

J'en reviens à notre conversation. Que LM fasse des profits ne me pose pas de problème, c'est le but de l'opération quand même. Mais reprendre le modèle d'Ecclestone me paraît fort dangereux. Vous reconnaissez qu'il y a eu des défaillances de promoteurs et que d'autres prennent la place. Mais que se passera-t-il quand ils auront épuisé tous les candidats potentiels ? Oui, ce risque existe, et plus les chiffres grossissent, plus le risque en fait de même. Même chose pour les équipes puisque personne n'a repris Manor: le marché a compris que la dernière place n'était pas viable, et il semblerait que les deux précédentes ne soient pas très enviables non plus...

Méfiez-vous d'une interprétation instantanée de la santé d'une entreprise, c'est quelque chose qui peut changer très rapidement. D'ailleurs ce que vous décrivez est la situation laissée par Bernie Ecclestone et qui a fait le prix de vente. Maintenant, je ne crois pas que cela soit supportable bien longtemps car une baisse de 30% sur un marché de niche, c'est colossal ! Il y a un seuil pour tout en deçà duquel un système ne fonctionne plus. SFR n'est pas une référence en matière de bonne gestion, eux qui ont sacrifié le service client pour le profit. Pour le coup, n'aimant pas le foot, leur affaire m'arrange s'ils peuvent m'épargner d'entendre parler de ce foutoir. Et si SFR pouvait plonger pour cette ânerie, ça me ferait bien marrer !!!
LM n'est certainement pas dupe et a payé le prix fort en sachant qu'il y avait un moyen de se refaire car la F1 en a le potentiel. Seulement, ce potentiel ne pourra être exploité pleinement qu'avec un style modéré, sur le long terme, et favorisant les partenariats symbiotiques. En clair, seul des accords gagnants-gagnants pourront être durables. A défaut, la valorisation risque de baisser fortement. L'éclatement des quelques bulles financières et immobilières de ces dernières années devraient pourtant être dans toutes les mémoires !
Il y a 8 mois
Aifaim
Aifaim :
Le grand danger, c'est la "bulle" financière qui peut exploser n'importe quand. Certes, les financiers connaissent le risque des enchères et leur côté "poker" pour eux-mêmes, leurs entreprises parfois multiples et donc éventuellement victimes collatérales.

Ceux qui risquent aussi d'embarquer dans cette galère d'infamie, ce sont les spectateurs et téléspectateurs voire les pratiquants. Le problème de fond, c'est cette distorsion entre les intérêts des investisseurs et des sports concernés.
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@Nicolas,

"Vous reconnaissez qu'il y a eu des défaillances de promoteurs et que d'autres prennent la place. Mais que se passera-t-il quand ils auront épuisé tous les candidats potentiels ? Oui, ce risque existe, et plus les chiffres grossissent, plus le risque en fait de même.". Défaillance parfois, mais c'est plus souvent un retrait pour des raisons de manque de rentabilité (l'Inde me semble-t-il par exemple) ou de refus de cracher au bassinet devant les exigences de la FOM. Mais, aujourd'hui même, LM vient de déclarer qu'ils ne manquaient pas de candidats pour de nouveaux GP ! www.actuf1.com/article/190124
Et je les crois bien volontiers car l'argent public (pour la plupart des pays) est utilisé par des personnes qui n'ont aucun respect pour ceux qui payent et qui se moquent royalement de la F1. Mais la F1 et ses hôtesses font apparemment tourner bien des têtes (pour ne parler que de cette partie de l'anatomie...) sans parler des dessous de table versés à droite et à gauche (dans tous les sens du terme...) pour la création d'un évènement comme l'organisation d'un GP de F1 !

Pour Manor, que personne n'ait repris une écurie qui n'avait pas beaucoup d'espoir de s'en sortir à terme compte-tenu de la répartition délirante des primes, n'a rien d'étonnant. Et c'est bien pourquoi j'avance que la F1 se dirige vers les écuries de pointe avec 2+1 monoplaces et probablement un système de franchise. L'ouverture de l'actionnariat de la FOM aux écuries suit d'ailleurs parfaitement cette logique.

Pour le devenir de SFR et de Drahi, nous sommes parfaitement en phase. Je lui souhaite de se retrouver dans le caniveau ! Mais, les milliardaires en faillite sont souvent sauvés par leurs créanciers, contrairement au péquin moyen. Et figurez-vous qu'il y en a même qui deviennent Président des États-Unis d'Amérique !!!

Mais, sur le constat final, nous divergeons toujours : LM va accentuer encore les revenus de la F1. Le monde est vaste et ce n'est pas demain qu'il y aura pénurie de promoteurs prêts à payer le double, voir le triple des redevances actuelles.

Robin des bois prenait aux riches pour donner aux pauvres. Ecclestone et LM prennent aux pauvres pour donner aux riches ! C'était tout l'objectif des bulles financières et immobilières dont vous parlez. Et cela a parfaitement réussi. Des millions d'américains ont perdu leur logement au profit des banques par exemple. Savez-vous que certaines banques aux EU ont organisé de faux tribunaux avec de faux magistrats et de faux policiers pour expulser les gens ??? C'est vrai pourtant. Combien de CEO ont été en taule pour ces délits incroyables mais vrai ? 0 ! Les banques ont payé quelques millions de $ d'amendes, mais quand on en gagne des milliards, c'est un joli coup (coût !), non ?

Nous verrons bien dans quelques temps qui avait raison entre vous et moi. J'aimerais que ce soit vous mais ce serait faire preuve d'un optimisme quasi-béat dont je ne suis pas coutumier et, surtout, rien ne permet aujourd'hui de croire à un changement majeur dans le management de la FOM.
Il y a 8 mois
casper
casper :
Intéressant débat,

juste un mot La création monétaire des banques centrales actuelles ne sont pas un Ponzi pur comme l'était madoff, car il n'est pas question de rembourser un jour autrement que par une contraction monétaire. Les impacts de change sont les conséquences de "la machine à billets" qui tourne à plein régime depuis quelques années pour garder notre monde sous assistance artificielle. Comme tout le monde le fait en même temps on n'a pas l'impression de trop voir d'impact alors qu'en réalité le moindre changement d'équilibre à un impact énorme sur les taux qui swingent depuis quelques mois avec une volatilité très significative. Les retraites françaises sont un vrai Ponzi. bref à ce détail près je sui globalement d'accord avec AP01.

Je ne crois pas du tout comme vous semblez le dire Nicolas que LM ait acheté au prix fort et je crois au contraire qu'ils ont fait une bonne affaire et je vais m'en expliquer. Tout comme AP le montre la classe moyenne est compressé, Mazarin aurit dit en son temps ceci : "il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches? Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser? c'est un réservoir inépuisable. "
Nous allons donc vers cette polarité, et bien sûr qu'il faut aller donner le luxe et le rêve à la classi ultra riche car c'est justement ce qu'elle va payer cher pour exister en tant que classe riche, la classe pauvre va s'organiser en services "gratuits" collaboratifs de basse qualité que le monde globalisé et connecté va leur apporter. Voyez vous le citoyen lambda investir dans quelque chose se rapprochant du monde ultra élitiste de la F1 ? Bien sûr que non, vous avez donc deux cibles, les ultra riches à qui vous aller fournir un terrain de jeu propices aux franchises et au business de l'image du rêve et du produit dérivé destiné aux masses, et la petite gens que nous sommes qui dépensera une somme dérisoire pour uniquement avoir accès à ce jeu pour riches dans un mode divertissement. Une fois que vous avez ce businees model il me semble évident que vous allez vous diriger vers un système de franchises où ce sont les acteurs qui auront des parts dans l'entreprise de divertissement qui utilisera les moyens connectés pour toucher un maximum de monde possible (soit bien plus que ceux qui vont suivre à la tv le grand prix) et vendre du temps d'oeil disponible.
Très haut ou très bas, la stratégie du milieu n'est pas tenable dans notre environnement concurrentiel avec les clients zappeurs que nous sommes devenus. Sur ce business ils peuvent faire très haut et très bas, là où toutes les sociétés doivent choisir, non vraiment ce n'est pas cher, je suis persuadé que lorsqu'ils ouvriront le capital aux écuries ils retrouveront leur mise de départ tout en gardant le contrôle.

Après nous sommes dans un monde de bulles que la liquidité excessive et voulue actuelle entretient. Assez curieusement c'est la normalisation des taux qui engendrera probablement l'éclatement des nombreuses bulles qui fleurissent çà et là. cela aura t'il un impact sur la F1 j'en doute, sur les gens en revanche je n'en doute pas... A la fin ce seront de toutes façon toujours le client final du bas de l'échelle même s'il n'a rien demandé qui trinqueront car comme aurait dit mazarin à colbert : " nous pouvons pas taxer les riches, ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres! "
Il y a 8 mois
casper
casper :
je précise que ce dialogue est une fiction : le diable rouge ;)
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@casper,

"juste un mot La création monétaire des banques centrales actuelles ne sont pas un Ponzi pur comme l'était madoff, car il n'est pas question de rembourser un jour autrement que par une contraction monétaire." Tout à fait, c'est exactement cela. Néanmoins cette création monétaire, engendre des bulles puisque des entreprises achètent avec de la monnaie qui ne vaut rien (dans tous les sens du terme), que cela engendre des monstres comme Drahi qui est endetté d'une façon absolument délirante (et refinance sa dette avec de la dette à plus long terme) qui engendre des droits TV délirants comme les 370M€ par saison pour le foot, que les entreprises (comme Apple) font monter le cours de leur action en les rachetant... C'est pourquoi je faisais un lien avec une pyramide de Ponzi car il y a, et il va y avoir, énormément de perdants et de gens sur la paille quand le système s'effondrera, c'est à dire quand le coup de sifflet de la contraction monétaire retentira et qui correspondra à la bonne crise majeure que certains appellent de leur v?ux depuis 25 ans...

La F1 représente l'élite et l'élite, à de très rares exceptions près (comme Lehman Brothers) afin de donner l'illusion qu'elle aussi peut trinquer, profite toujours des crises qui sont supportées par la piétaille que nous sommes...
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
On en arrive là à des extrêmes que sont le racket étatique, l'escroquerie planétaire des spéculateurs bancaires et la corruption généralisée dans le monde des affaires. Ce que vous décrivez sur le financement de dette par de la dette s'appelle de la cavalerie; c'est très mal vu et ça finit toujours mal.
Mon raisonnement reste dans une gestion plus classique et respectueuse et je me contenterai pour illustrer mon propos d'utiliser l'exemple du gars qui gagne gros à la loterie. Il y a alors celui qui craque tout en quelques mois et retombe plus bas qu'il était, et celui qui fait des placement diversifiés qui lui assurent une rente à long terme. On peut me reprocher une vision binaire sur ce coup là, mais ça me facilite grandement le choix. Je ne suis pas contre une certaine dose de risque calculé, mais faut-il justement que ce calcul ne soit pas faussé. Or, si vous ne pouvez avoir une confiance absolue dans vos partenaires de business, le risque reste trop élevé. Et des trahisons en F1, on en a vu quelques-unes !
Ce matin, les commentateurs économiques n'étaient pas convaincus par la man?uvre de SFR et indiquaient même que le coup porté à Bein et C+ pourrait encore s'aggraver si Orange venait à entrer dans la danse, quitte à racheter C+...
En tout cas, il est clair que le public va y perdre gros, et le public étant justement la classe ni pauvre ni riche qu'il faut ponctionner, si on s'en écarte il va se passer quoi ?

LM peut parfaitement tirer son épingle du jeu et augmenter ses profits intelligemment, sans ruiner tous ceux qui l'entourent. Il faut juste faire les choses proprement et ce n'est pas plus compliqué que de monter des combines tordues pour tromper le monde.

De mon côté, je regarde la F1 quand je suis dispo parce que c'est sympa, mais sans plus. Le jour où je n'aurai plus la possibilité de la voir gratuitement, ce sera fini, je passerai à autre chose. J'ai suffisamment de centres d'intérêt dans ma vie pour ne pas me laisser manipuler par des bandits en col blanc. Je reconnais volontiers ne pas être "fan" de F1 au sens strict du terme puisque je ne suis pas "client" du système, justement parce que je n'y trouve pas mon compte. De plus en plus de fans vont finir par faire leurs calculs et l'érosion de l'audience finira par avoir un impact que les nouveaux marchés ne sont pas près de compenser.
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
@Nicolas,

De mon côté, je suis la F1 depuis 1981 et depuis cette date je pense n'avoir pas raté plus d'une vingtaine de GP. Ce qui m'intéresse, c'est la compétition, pas la technique. Mais, tout comme vous, je ne paierai jamais un seul cent à Bolloré, Drahi ou qui que ce soit d'autre pour regarder un GP.

Pour répondre rapidement à votre dernière phrase : " De plus en plus de fans vont finir par faire leurs calculs et l'érosion de l'audience finira par avoir un impact que les nouveaux marchés ne sont pas près de compenser." Je pense que votre constat est juste mais votre conclusion fausse. C'est tout le débat.
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
Je ne suis pas la F1 depuis aussi longtemps mais je m'intéresse aussi un peu moins à la technique qu'à la compétition. Le côté business, lui, a pris le dessus de pas les incidents qui émaillent la vie de la F1 depuis quelques années pour des causes purement internes. Une défaillance d'équipe parce que sa maison mère va mal, c'est une chose. Quand les problèmes viennent de l'organisation même de la discipline, il y a des questions à se poser sur le management.
Il y a effectivement deux visions possibles de l'avenir, une qui consiste à croire en un renouvellement permanent des gogos prêts à payer toujours plus pour un spectacle de plus en plus navrant et celle qui n'y croit pas. C'est un pari risqué !
Ça, c'était selon la gestion Ecclestone et je pense que ça aurait fini dans le mur. Mais LM change les données en introduisant des recettes modernes qui échappaient totalement à Bernie qui ne s'intéressait qu'aux vieux riches et oubliait de rajeunir sa clientèle existante qui ne consomme pas comme la génération précédente ni comme al suivante.
C'est pour cela que je crois que LM pourra faire fructifier son investissement en utilisant des méthodes saines orientées vers les clients toutes catégories confondues.
Mais il y a plusieurs volets à tout cela: la santé des équipes (partage des revenus), la réglementation (simplicité, stabilité, maîtrise), la diffusion (accessibilité au plus grand nombre). Je ne m'attend évidemment pas à un bouleversement radical et immédiat, mais j'espère que LM corrigera ces points qui ne vont pas dans le bon sens et sont en fait des freins à leur développement. En tout cas, je ne crois pas qu'ils pourront aborder le marché américain avec la mentalité de Bernie qui ne s'y est d'ailleurs pas risqué tellement il était à côté de la plaque. Là, ce n'est plus une question d'approche économique mais un problème culturel. Le public américain n'ayant pas connu la F1 à l'ancienne et étant plutôt formaté, il y a la tentation de transformer la F1. Pas sûr que le public traditionnel suive.
Mais le sujet est intéressant, non ?
Il y a 8 mois
AP01
AP01 :
Le public traditionnel est celui qui est resté depuis le début de l'érosion des audiences dûe, essentiellement, au passage à une diffusion payante et, aussi, aux années de purge de l'archi-domination MSC-Ferrari qui a fait beaucoup de tort à la F1 ama. Ce public, dont je fais partie, a continué à s'intéresser à la discipline mais la passion s'est étiolée.

Je ne suis pas certain que si des changements visant à en faire un show à l'américaine (= essentiellement artificiel avec SC inutiles 10 fois par GP par exemple) ne ferait pas perdre le socle de l'audience qui tient depuis des décennies.

Quant au nouveau public, je crains qu'il ne soit très versatile et que les revenus à en tirer soient faibles.
Mais, justement et à ce propos, quelles sont, d'après vous "les méthodes saines orientées vers les clients toutes catégories confondues" qui permettront à LM de " faire fructifier son investissement" ?

Voici les miennes pour rappel :
- passage à des week-end sur 2 jours
- 25 GP par saison, au minimum
- modification du format des courses, avec probablement 2 courses, une pour la grille de départ (éventuellement en ordre inverse) et une course d'une heure, histoire de multiplier la publicité, incessante aux EU. Il ne faut pas se leurrer, les EU constituent sans doute un gros marché aux EU (avec 3 ou 4 GP dans le futur et ce ne sont pas les ricains qui vont s'adapter mais la F1 qui va devoir s'adapter aux adipeux buveurs de coca et aux mangeurs de pop-corn...
- envahissement des écrans par les réseaux sociaux et leurs commentaires sans intérêts et bourrés de fautes d'orthographe, histoire de donner de l'intérêt à ce qui n'en a strictement aucun
- augmentation des tarifs pour les organisateurs de GP en échange de 3 ou 4 produits marketing à la c.n
- explosion des droits TV (c'est le sens de l'histoire depuis 30 ans quand le sport était accessoire alors qu'il est devenu quasi vital pour une frange importante de la population qui ne vit presque que pour ses idoles payées à coups de dizaines de millions de $ quand eux galèrent pour finir le mois)
- création d'une franchise afin de garantir des revenus aux écuries et stabiliser le championnat avec 3 monoplaces par écuries, 2 au nom du team principal et une cliente
- entrée au capital de la FOM des écuries

Il y en a sans doute d'autres mais, j'ai beau cherché, je ne vois pas quelles pourraient être "les méthodes saines orientées vers les clients toutes catégories confondues" que LM pourrait mettre en place ?
Il y a 8 mois
Nicolas
Nicolas :
Ce qui est sain est déjà de s'adresser à toutes les catégories de public au lieu de ne s'intéresser qu'aux super-riches. En effet, les moins riches, comme on a pu le voir précédemment, sont une énorme ressource dont il serait totalement absurde de se priver.
Pour autant, comme pour la pêche en mer, il faut préserver la ressource et limiter ses prélèvements pour la laisser se régénérer.
Ensuite, offrir plus de divertissement, d'accès aux pilotes, aux stands, etc est également un moyen de motiver certains fans. Attention, quand on a affaire à des questions de passion, on introduit une grosse part d'irrationnel, les plus passionnés ne répondent pas forcément aux modèles de comportement classiques.
Enfin, travailler sur le public "secondaire" pour ceux qui viennent en famille, c'est permettre de faire "accepter" la sortie à ceux que le sport lui-même n'intéresse pas forcément. Coupler une course avec un concert, ça peut permettre de satisfaire une certaine tranche d'âge des visiteurs. Si le même traitement est réservé à toutes les tranches d'âge, le taux de satisfaction sera plus élevé, c'est ça qui incite à la dépense.
Tout cela pour la clientèle sur circuit, ce n'est qu'un aspect des choses. On pourrait en dire autant des TELEspectateurs qui sont actuellement tout simplement ignorés dans les transactions. Même chose pour les usagers des supports numériques, internet ou mobile, pour qui l'offre n'est pas au point non plus.
Sachant qu'une même personne appartient probablement à plusieurs catégories de consommateurs, vous devinez qu'il y a des progrès à faire pour proposer les services que le spectateurs peut légitimement attendre de nos jours.
Le problème n'étant pas de payer mais de savoir ce que l'on obtient en échange. L'offre et la demande... un système qui ne fonctionne bien que lorsque ces deux là sont en parfait accord !
Il y a 8 mois
Cat
Cat :
Le commentaire a été désactivé par la rédaction.
Il y a 7 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.