> > > > Romain Grosjean est peu optimiste pour la course

Romain Grosjean est peu optimiste pour la course

A la faute dans son dernier tour lancé en Q2, Romain Grosjean n'est pas allé plus loin en qualifications. Une quatorzième place venant ponctuer une après-midi difficile tant du point de vue du pilotage que dans la compréhension de sa monoplace.

© Ciampini/Motorsinside - 14ème temps pour Romain Grosjean© Ciampini/Motorsinside - 14ème temps pour Romain Grosjean

La séance de qualifications a plutôt mal débuté pour Romain Grosjean, victime d'un tête à queue dans la dernière chicane pour son premier tour lancé. L'inconsistance de sa monoplace lui a posé les pires difficultés.

« On a souffert d'une balance de voiture extrêmement inconstante. Le vent affecte beaucoup la voiture en fonction des rafales. Ce qui peut changer le tour. En plus de ça, il faut que l'on repense certains de nos réglages fondamentaux sur la voiture. » a déclaré le pilote Français, une pointe de déception dans la voix.

Comme toutes les équipes, Haas a également apporté des nouveautés sur ses monoplaces. Mais Grosjean n'en est pas encore pleinement satisfait : « Les nouveautés ont apporté un petit bout de ce que j'attendais, mais pas autant.  »

Un nouveau fond plat a notamment été mis à dispositions des pilotes, mais le Français ne l'a découvert qu'aujourd'hui, le tirage au sort effectué par son équipe pour définir qui en bénéficierait le vendredi est allé à l'avantage de son équipier Kevin Magnussen : « J'ai du faire tout le vendredi sans pouvoir faire les réglages sur la voiture avec la nouvelle caisse, c'est sur que ça n'aide pas. J'ai un style de pilotage qui fait que quand la voiture est inconstante, je n'arrive pas à la conduire. Je suis toujours à la limite et si la voiture a des réactions qui ne sont pas maitrisables ou compréhensibles, je suis en difficultés. Par rapport à Gutierrez c'était parfois le cas en qualifications parce qu'il se sentait mieux et c'est le cas aussi avec Magnussen. »

Le pilote Haas n'est donc guère optimiste pour demain et pour son rythme de course : « Ça va être une course difficile. Hier, on a vu une Ferrari dans le gravier, il y avait une Mercedes à un moment. Les pneumatiques partent tellement en sucette à certains moment...il y aura des opportunités, il faudra les saisir et rester en piste. Mais dès que le tarmac est abrasif, les pneus n'arrivent pas à soutenir la charge et la demande des voitures. » conclut le Français.

De notre envoyé spécial à Barcelone


Grosjean, Barcelona et Haas F1 Team Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
AP01
AP01 :
Encore une belle perf du franco-suisse !
"J'ai un style de pilotage qui fait que quand la voiture est inconstante, je n'arrive pas à la conduire. " Et si c'était lui qui était inconstant plutôt ?

Demain sera un autre jour et peut-être arrivera-t-il à boucler un tour complet ?! S'il pilotait une McLaren-Honda, il aurait au moins l'excuse du moteur pour abandonner avant même le départ ! Mais, il ne prenne que des très bons pilotes là-bas...
Il y a 4 mois
Nicolas
Nicolas :
Plusieurs pilotes se sont plaints d'une grosse insuffisance de grip. Les commentateurs de SkySports ont parlé d'un problème lié à l'aileron de requin mais je n'ai pas saisi la référence à une course précédente que je n'ai pas vu.
J'ai pris l'émission en route ce matin, au moment où il était question d'une baisse de pression des pneus imposée aux équipes. Cela était sensé aider les pilotes.

Un ou deux pilotes ont subi une forte perte de gomme, j'ai entendu parler d'un morceau pas très étendu mais ayant mis la toile au jour d'un seul coup !
Il y a 4 mois
Nicolas
Nicolas :
Je viens de voir la rediff: Grosjean a perdu en EL3 un morceau de pneu de la taille d'une demie-carte de crédit laissant apparaître l'armature ! Paul DiResta semble penser que ce serait à cause des nombreux blocages de la Haas.
Il y a 4 mois
arno
arno :
@Nicolas
Au niveau des pressions Pirelli avait obligé les équipes hier à utiliser une pression de 20 psi (1.38 bar) avant de revenir aujourd'hui au 18 psi (1.24 bar) habituel.
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.