> > > > Espagne - Course : Hamilton l'emporte devant Vettel

Espagne - Course : Hamilton l'emporte devant Vettel

A la suite d'une course qui a vu les deux leaders du championnat s'affronter roues dans roues, mais également dans les stands, c'est finalement Lewis Hamilton qui s'impose devant Sebastian Vettel. Daniel Ricciardo monte sur le podium. Kimi Raikkonen et Valterri Bottas ont abandonné.

© Mercedes : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel se sont rendus coup pour coup durant ce Grand Prix© Mercedes : Lewis Hamilton et Sebastian Vettel se sont rendus coup pour coup durant ce Grand Prix

C’est un temps idéal sur le circuit de Barcelone qui attend les différents pilotes au départ de ce Grand Prix d’Espagne. Cependant, le vent est toujours présent, et soufflera en face des pilotes sur la ligne droite de départ.

Au départ , Sebastian Vettel prend l’avantage sur Lewis Hamilton tandis que Kimi Raikkonen se retrouve enfermé entre Valterri Bottas et Max Verstappen. Le pilote Mercedes touche légèrement la roue arrière de son compatriote, et l’envoie sur le pilote Red Bull, provoquant l’abandon des deux hommes. Autre contact entre Fernando Alonso et Felipe Massa : ce dernier est victime d’une crevaison, tandis que l’Espagnol chute à la 11ème position suite à un passage dans les graviers du virage 3.

A la fin du premier tour, Sebastian Vettel dispose de deux secondes d’avance sur Lewis Hamilton, tandis que Max Verstappen ramène sa monoplace à son stand, pour abandonner. Carlos Sainz attaque très fort pour revenir sur Kevin Magnussen et tente une attaque dans le virage 3, mais le Danois bloque bien son adversaire, permettant à Romain Grosjean et Fernando Alonso de remonter sur la huitième place.
L’écart entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton se stabilise autour des deux secondes et demie, tandis que Valterri Bottas est complètement décroché, à déjà 8 secondes au bout du septième tour. Daniel Ricciardo, lui se retrouve seul en 4ème position, sans réelle possibilité de rattraper le Finlandais, et bien devant Sergio Perez et Esteban Ocon, les deux pilotes Force India en 5ème et 6ème position. Derrière eux, Nico Hulkenberg dispose également d’un matelas d’avance sur Kevin Magnussen.

Après 10 tours, beaucoup de pilotes ont vu leurs positions changer, grâce à l’accrochage de Max Verstappen et Kimi Raikkonen notamment.


Chez Mercedes, l’intox est de mise : on demande à Lewis Hamilton d’attaquer très fort, mais l’Anglais ne s’arrête pas : ils souhaitent être au plus proche de Sebastian Vettel avant de passer aux stands. Au contraire de Fernando Alonso, qui ressort en pneus tendres. Kevin Magnusen et Carlos Sainz passent aux stands au même moment, et la catastrophe est évitée de justesse, les deux hommes ressortent côte à côte, et Carlos Sainz finit par passer dans l’herbe, ce qui cause une investigation des commissaires, qui restera sans conséquences.
Quelques secondes après, c’est au tour de Sebastian Vettel de s’arrêter aux stands et ressort derrière Daniel Ricciardo, dont il se défait facilement, tandis que Lewis Hamilton signe un record du tour. L’Allemand attaque comme un damné, et reprend presque 2 secondes à l’Anglais sur un tour.

Au 20ème tour, une lutte s’engage entre Joylon Palmer et Stoffel Vandorme pour la 16ème place, le pilote Renault zigzaguant dangereusement, avant d’être dépassé par le Belge. Pascal Wehrlein, avec sa Sauber pointe au 5ème rang au jeu des arrêts aux stands. Lewis Hamilton s’arrête finalement au 22ème tour, et passe les pneus médiums ! Le Britannique ressort loin derrière Sebastian Vettel, qui a déjà chaussé les pneus tendres depuis quelques tours. L’Allemand rattrape à pas de géant Valterri Bottas, qu’il ne passera qu’après trois tours dans ses échappements, au prix d’une manoeuvre très risquée au premier virage. Le pilote Ferrari perd donc quatre secondes sur Lewis Hamilton, qui dépassera facilement son coéquipier. Le Finlandais rentrera aux stands le tour suivant.
La lutte stratégique fait rage, Sebastian Vettel est à l’attaque en pneus tendres et commence à re-creuser l’écart sur Lewis Hamilton, lui en pneus médiums; la fin de course sera animée !

Au 30ème tour, l’écart continue à se creuser entre les deux leaders, qui sont maintenant aux prises avec les retardataires. Léger avantage de ce fait au pilote Ferrari, disposant de pneus tendres. Mais il devra passer les pneus médiums en fin de course, tandis qu’on répète au pilote Mercedes qu’il disposera des tendres. Fernando Alonso est le premier pilote à faire un deuxième passage aux stands, et repart en pneus médiums à la mi-course. Au milieu du peloton, Romain Grosjean remonte sur Carlos Sainz pour la dixième place, tandis que Lewis Hamilton est géné dans un virage rapide par une Sauber, ce qui lui fait perdre quelques dixièmes de secondes. Mais c’est au fond du peloton, c’est Stoffel Vandoorne qui tente un dépassement sur Felipe Massa, mais le Belge tourne droit sur le Brésilien, et brise son triangle avant-droit, ce qui le pousse dans les graviers du premier virage, pour abandonner. La Virtual Safety car est donc déployée, ce qui pousse quelques pilotes à passer aux stands, notamment Pascal Wehrlein, dont c’est le premier arrêt. Belle stratégie de la part de Sauber.

Chez Mercedes, on se met en place aux stands et Lewis Hamilton rentre...au moment où la voiture de sécurité virtuelle s’arrête. Le Britannique repart en tendres, avec encore 30 tours à boucler. Sebastian Vettel passe les pneus médiums au tour suivant, et au prix d’une grosse lutte dans le premier virage, l’Allemand repart en tête alors que Lewis Hamilton sort légèrement de la piste : les pilotes se sont touchés. La Ferrari est en pneus médiums, la Mercedes est en pneus tendres : les pilotes sont roues dans roues, et la bataille directe débute.



Au 40ème tour, Valterri Bottas s’immobilise dans le second secteur, une partie de sa monoplace en flammes. Son moteur n’ayant visiblement pu résister suite à ce cinquième Grand Prix.
Les deux pilotes de tête remontent sur les retardataires, ce qui n’empêche pas les deux pilotes de rester collés ensemble. L’Anglais a l’autorisation d’utiliser le mode puissance maximum de son moteur, tandis que Sebastian Vettel profite quand à lui du DRS pour disposer du retardataire devant lui.
Au milieu du peloton, Carlos Sainz est à la lutte avec Pascal Werhlein, qui tient une incroyable septième place sur sa Sauber, mais l’Allemand est pénalisé de 5 secondes, pour une entrée incorrecte dans la voie des stands : cela le placerait 10ème pour le moment. Daniel Ricciardo est quand à lui à cinquantes secondes derrière les leaders, mais est pourtant sur le podium temporaire.
Après avoir signé le meilleur tour, Lewis Hamilton parvient à dépasser Sebastian Vettel grâce à l’utilisation à 100% de son moteur, ainsi que le DRS dans la ligne droite. Le pilote Mercedes commence instantanément à creuser l’écart, afin de pouvoir se ré-arrêter avant la fin de course; ses pneus ne devraient pas tenir jusqu'à la fin. Derrière ces deux pilotes, Daniel Ricciardo, Sergio Perez, Esteban Ocon et Nico Hulkenberg sont confortablement installés dans le top 6. Après quelques tours d’attaque, les pneus arrières de Lewis Hamilton sont à la limite de la surchauffe, ce qui le force à ralentir peu à peu, permettant au pilote Ferrari de revenir à 1.5 seconde.

Au 50ème tour, Lewis Hamilton décide de prendre le taureau par les cornes et recommence à attaquer : l’écart se creuse de nouveau, tandis qu’on évoque un plan C pour Ferrari : un troisième arrêt ? Après quelques tours, l’écart est monté à 4 secondes, sans qu’aucun des pilotes ne décide de s’arrêter. Les dès semblent jetés, tandis que seul Daniel Ricciardo reste dans le tour des leaders...à plus d’une minute des deux hommes.
Fernando Alonso passe une troisième fois aux stands pour chausser les pneus tendres, tandis que Pascal Werhlein s’accroche à cette septième place, en creusant l’écart petit à petit pour effacer le plus possible ses cinq secondes de pénalité.

Au 60ème tour, Lance Stroll et Massa sont à la lutte pour la treizième place, à bientôt deux tours des leaders. Les deux hommes sont séparés de quatre secondes, mais Lewis Hamilton est en pneus tendres qui commencent à être très usés, même si les temps au tour de Sebastian Vettel, en pneus médiums, sont légèrement plus lents. Dans le tour des Williams, Fernando Alonso dépasse le Brésilien avec l’aide de ses pneus tendres neufs, puis Lance Stroll. L’Espagnol est 13ème, à quatorze secondes de Marcus Ericsson.

A trois tours de l’arrivée, l’écart est stabilisé à 4 secondes entre Lewis Hamilton et Sebastian Vettel, soit le temps perdu par l’Allemand derrière Valterri Bottas. Beau travail d’équipe chez Mercedes, qui leur bénéficiera aux deux championnats. Le Britannique profite de la fin de course pour signer le meilleur temps en piste, tandis que Felipe Massa dépasse son coéquipier.

A deux tours de la fin, Romain Grosjean dépasse Kevin Magnussen pour la dixième place, le Danois étant victime d’une crevaison suite à un contact avec Danill Kvyat.

Dans le dernier tour, Lewis Hamilton termine serainement la course devant Sebastian Vettel, tandis que Daniel Ricciardo décroche la dernière place du podium, très loin derrière les hommes de tête. Sergio Perez et Esteban Ocon suivent dans la hiérarchie, devant Nico Hulkenberg. Pascal Werhlein, sur sa Sauber, parvient à réaliser l'exploit de marquer les premiers points de son équipe, tandis que Fernando Alonso est parvenu à terminer la course, hors des points.




Barcelona, Grand Prix et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




19 réactions sur cet article Donnez votre avis
BB
BB :
Une 55e victoire digne du grand Hamilton, fidèle à lui même quand il faut bastonner jusqu'au dernier tour. L'équipe Mercedes a été parfaite sauf avec le moteur en fin de vie de Bottas. Un championnat qui promet!
Il y a 4 mois
Tom
Tom :
Belle victoire de Mercedes parceque oui ce n'est pas Hamilton qui à gagné cette course mais bien les stratégistes de Mercedes sans cela il aurait derrière Vettel ... il a même fallu l'intervention de Bottas pour faire perdre 5s à Vettel
Il y a 4 mois
Tom
Tom :
Finis*
Il y a 4 mois
arno
arno :
En étant deuxième au premier virage, Mercedes a du changer de stratégie bien aidé par Bottas et Vandoorne, Hamilton réussi a prendre le meilleur sur Vettel en chaussant les tendres pour son dernier relais, et il faut noter la nette amélioration de la Mercedes sur la gestion de ses gommes par rapport aux GP de début de saison.

Au premier virage à Barcelone ça ne passe toujours pas à 3 de front, j'ai pas encore compris ce que Verstappen espérait en allant se mettre à cet endroit.

Après un samedi flamboyant McLaren-Honda retouche terre et Alonso termine derrière la deuxième Sauber.

Belle perf de Werhlein qui réussi à marquer des points, ce n'est pas tous les week-end que l'on peut bénéficier de l'abandon de 3 des 6 premiers et c'était donc le jour ou il ne fallait pas se rater.

McLaren reste la seule écurie qui n'a toujours pas marqué de points, et si Honda ne reçoit pas d'aide on peine à voir comment il vont réussir, Monaco est peut-être leur dernier espoir.
Il y a 4 mois
ayenge
ayenge :
@tom:

Une victoire c'est toujours un "package" - Technique+Ecurie/stratégie+Pilote. La stratégie de Merco s'est "adaptée" à la situation: bravo ! Ensuite il fallut à Lewis d'attaquer sans détruire ses pneus et passer Vettel, ce qui n'est pas une sinécure sur ce circuit "délicat" et abrasif ! enfin, il fallait, après avoir passé Vettel, ne pas taper dans ses pneus qui devaient tenir encore plus de 20 tours !!!!

Que tu le veuilles ou non la part du pilote est là et pour le dépassement, étant donné la défense "limite" de Vettel à la sortie des stands, ce n'était pas gagné ! L'accrochage ne fût pas loin.

Maintenant que Vettel ou Hamilton aient gagné cette course je crois que tant l'un que l'autre l'aurait mérité tellement ils étaient au dessus du lot !!! Et à mon humble avis, La Ferrari est un cran au-dessus de la Merco en course maintenant !!

Ce fût une belle course !
Il y a 4 mois
wal
wal :
Belle course, on voit un niveau très proche des mercedes et des ferrari.
Il y a 4 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
Belle course, beau grand prix, un duel au sommet entre Vettel et Hamilton, nos deux pilotes français dans les points, Alonso qui voit enfin le drapeau à damiers cette saison (ça tombe bien c'est à domicile).
Iceman qui se transforme en gros tendre sentimental en offrant sa casquette à un petit garçon fan de Ferrari et en pleure suite à son abandon. Le gosse ça a été la vedette venant du public aujourd'hui.
Dommage pour Bottas qui perd de gros points pour la lutte pour le titre. C'était décidément pas la journée des finlandais.

Allez la F1 n'est pas finit aujourd'hui avec Rush ce soir sur France 2.
Il y a 4 mois
Jogg
Jogg :
La bonne nouvelle dans tout cela c'est que Mercedes et Ferrari semblent se tenir dans un mouchoir de poche coté performance. Hamilton et Vettel font étalage de leurs talents, un duel au sommet fort plaisant. Perso je crois qu'Hamilton dispose d'un petit plus en pilotage qui pourrait faire la différence, mais c'est tellement serré.
La déception vient de Red Bull clairement en retrait tant chassis que moteur. Le delta à l'arrivée est abyssal. La suite ne devrait logiquement pas leur être favorable, sauf sur certains circuits atypiques comme Monaco ou lors de situations particulières (SC, météo, crash des leaders....). Barcelone est une référence qui révèle pour le reste de la saison le niveau de chaque monoplace et des pilotes. Une vraie indication pour la suite de la saison.
Il y a 4 mois
casper
casper :
Course pas super passionnante de mon point de vue. pratiquement pas de dépassement et exclusivement sous DRS. En fait on a plus vue quelle voiture fonctionnait mieux avec quel pneu et les stratégies différentes.

++ la bataille Vettel / Hamilton qui se confirme
+ Hulk qui tient renault et qui prouve que c'est la Red Bull qui est loupée.
+ Force India qui relève le défi du changement de réglementation avec brio, cette écurie me plait !
- Williams qui est en train de se perdre
- Haas incapable de faire fonctionner les pneus medium depuis le début de saison.
- Les magouilles chez Mc Laren. organisateur en manque de vente de billets, hop tout d'un coup alonso capable de passer en Q3 ce qui booste les ventes du dimanche et on retrouve le moteur normal le dimanche... très suspect à mon sens, on a déjà vu dans le passé des choses similaires qui finissaient avec un incendie pour être incapable d'analyser les data. Tout comme les murmures de renfort mercedes qui ne me plaisent pas du tout et me semblent tout à fait injuste aussi bien pour renault et ferrari que pour les autres écuries se fournissant chez mercedes.

Bref merci bottas d'avoir bloqué vettel tu a fait ton boulot d'équipier modèle, bravo mercedes la stratégie est parfaite, amis de chez ferrari il va falloir que vous revoyez votre stratégie avec deux voitures ayant des objectifs différents pour lutter. Derrière chacun dans sa bulle sans réel combat, red bull seule, force india seules, les renault qui progressent mais avec un seul pilote, les toro rosso meilleure en stratégie que les Haas qui étant incapables de faire fonctionner les medium a vu sa stratégie de course ruiné par le SC virtuel qui a obligé haas à chausser le medium beaucoup plus tôt que prévu et à se retrouver en fin de gp contre les tr en soft.
Un mot pour sauber, je suis content pour eux, mais je ne suis guère fan de ce type de point altra chanceux profitant d'une VSC au moment parfait, d'une économie d'arrêt et d'un bouchonnage en règle. ceci dit cela leur permettra peut être d'éviter la lanterne rouge en fin de saison.
Il y a 4 mois
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Bonjour à tous !
La f1 semble faire une progression dans le bon sens du spectacle, au vu de ces dernières courses et celle d'hier qui a bel et bien répondu aux attentes, bien qu' étant un circuit traditionnellement difficile à dépasser et un peu ennuyant du côté spectacle.... Belle stratégie et victoire de Lewis devant un Vettel qui n'a rien lâché et offert du suspens pendant le deux tiers de la course, donc, on peut dire que la course à l'avant du peloton est redevenue très intéressante, fini avec les pseudo-combats des pilotes Mercedes téléguidé par Toto Wolff derrière le muret... Au moins, depuis le début de la saison, nous avions des podiums joyeux et fair-play sans Nico Rosberg, avec ou sans touchette pendant leurs batailles sur la piste... Bottas et Kimi devront être très solide par la suite pour aider et semer de troubles faites dans le combat au titre de leurs coéquipiers, vu les écarts des points pris par leurs coéquipiers respectifs... Mais en f1, on ne sait jamais, car tout va vite, donc, un ou deux contretemps mécaniques ou de performances de ces leaders, la donne peut changer... Dans l?entre-temps, le combat au titre entre Lewis et Vettel semble être mieux dessiné que tout autre combat... Une fois de plus, Williams nous démontre l'image triste de la f1 avec des pilotes payants tel que Lance Stroll qui est nulle part après 5 courses, malchance ou pas, il n'a pas le niveau, du moins pour cette saison 2017... Williams aurait t-il eu la même patience avec un pilote non payant ??? Très loin d'y croire....Papa Stroll a bien pompé des millions dans l'équipe et le fiston reste intouchable et on lui cherche toujours des excuses... Lance Stroll était bon dernier, sans aucun problème mécanique ni accrochage avec une Williams qui peut marquer des points à toutes les courses, car en réalité, la Williams serait à mon avis la quatrième meilleure voiture pouvant titiller de temps à temps la Red Bull à la troisième place mais hélas !!! Massa aurait dû certainement fait un top 5 sans son accrochage au premier tour avec Alonso.... Belle prestation d'Ocon qui reste toujours dans le sillage de son coéquipier expérimenté Perez.... Espérons que Red Bull reviendra d'ici le milieu de la saison ou à la deuxième moitié pour pimenter et faire les troubles faites à l'avant du peloton. Rendez-vous avec plaisir à Monaco avec un très léger avantage de Mercedes, avec un Lewis souvent épatant sur les rues de principauté.... XD
Il y a 4 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Casper
Franchement je ne peux m'empêcher de te répondre. Ton analyse serait globalement plutôt bonne si tu n'y intégrais pas un paragraphe surréaliste entier sur Mc Laren. Les cartes sont déjà assez compliquées à comprendre, tu profites de la situation pour y ajouter une pseudo théorie du complet sur MC Laren/Alonso/Honda qui auraient bénéficié d'un avantage indu de l'organisateur de la FIA ou je ne sais quel délire pour de sombres raisons commerciales. A chaque fois que les choses vont mal pour X ou Y ou que d'un seul coup elles vont mieux, en l'occurrence pour Mc Laren, on trouve des gens comme toi pour invoquer des raisons extrasportives sorties de je sais où. Je ne suis pas faché contre toi mais je trouve simplement très injuste de raconter cetype d'histoires qui ne font que semer le doute chez ceux qui n'ont pas les cartes en main pour comprendre notre sport. De notre coté on essaye de donner des éléments de compréhension et de l'autre on a des théories qui a mon sens viennet salir injustement l'aventure. Juste Félicitations à Alonso qui s'est bien battu avec un PU toujours pas au niveau, à Honda qui a enfin trouvé un peu de fiabilité et à toute l'équipe qui galère depuis assez longtemps.
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Bonjour V6Turbo,

Puisque tu interviens, j'aurais voulu savoir si tu savais des infos sur les négociations Honda-Mercedes et si tu penses qu'Honda a encore un espoir de retrouver une belle performance dès cette saison, seule ?
Il y a 4 mois
Supervroum
Supervroum :
J'ai peur que Honda arrive à sortir un moteur "potable" juste au moment où il faudra encore changer de technologie (bruissement pour 2020/2021?)
La bonne décision en tout cas est que honda motorise Sauber, au moins il y aura de la data à analyser en plus, et ça, ça les aidera je pense.
La décision de s'accaparer Honda seul par McLaren n'a pas été une bonne chose à mon avis. :)
Il y a 4 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
@AP01
Avec l'arrivée de la saison européenne je serais dans les paddocks sur certains GP. Pour l'instant je suis officiellement invité à Monaco, Spa et en Grande-Bretagne. J'essaiera d'y aller si mon emploi du temps me le permet mais ce n'est pas l'envie qui me manque, crois moi... Si j'ai des infos claires, sérieuses et surtout divulgables sans mettre en péril mes sources, je te le dirais alors mais pour l'instant rien de consistant. Evidemment que les actionnaires de Mc Laren Group trouvent que la situation n'a que trop longtemps duré mais ont-ils une vraie roue de secours. On n'intègre pas un nouveau PU comme cela dans un bon chassis déjà existant en claquant des doigts. Et même Williams qui n'est pas la dernière des équipes en matière d'expérience avec le PU Mercedes n'a pas la recette magique pour revenir aux avants postes. Certes le PU Mercedes est top mais avec le nouveau règlement, le chassis et l'aéro sont tout aussi déterminants dans la perf. Et puis pour tout te dire, même si je suis très déçu par la capacité d'Honda de produire un PU fiable et performant, je ne désespère toujours pas de les voir franchir plusieurs steps dans les prochaines semaines.
Pour remettre les choses en perspective, même RSF Viry qui n'est non plus la dernière des boutiques en matière d'ingéniérie moteur, a encore un peu de travail sur la planche pour revenir vraiment au niveau des deux tops. Ils s'en sont beaucoup rapprochés mais difficile de faire la part entre PU et le reste de la monoplace, c'est un concept global. C'est dire combien ce défi est grand. Mais il n'y a que les grands défis techno qui font vraiment avancer nos savoirs.
Coté infos, comme d'habitude j'ai quelques contacts ici et là Outre-Manche mais rien qui puisse être raconté ici sans trahir des amis.
Je peux quand même dire par exemple qu'il a fallu des tonnes d'ingéniosité aux gars de Brackley pour adapter la W08 aux small corners de la Principauté. Son empattement démesurément long la prédispose naturellement à un sous virage d'autant plus accentué, surtout sous l'eau. Ils angoissent à l'idée d'avoir une piste humide là bas, voire mouillée. D'accord ils ne sont pas les seuls avec cette problématique spécifique à Monaco. Ce choix d'empattement très long a par ailleurs beaucoup d'avantages, principalement aéro dans les hautes vitesses. Plus l'on dispose de longueur de chassis, plus les possibilités de gérer l'écoulement aéro sont nombreuses. Il est ainsi plus facile de répartir les masses sur chaque train (partie très règlementée je le rappelle) et aussi de baisser le centre de gravité. Mais qui dit empattement long dit aussi perte de maniabilité manifeste. La physique des fluides s'oppose là à celle d'un chassis qui pousse tout droit son train avant. Petite leçon de sous virage... Le règlement 2017 a permis ce choix un peu extrême en compensant à l'avant par d'énormes "pelles aéro". Vous comprendrez qu'à Monaco les choses ne sont pas comme ailleurs...Voilà du backstage dont on ne raconte pas souvent le pourquoi du comment sur les chaines TV.
Tiens l'occasion de saluer Franck Montagny, adorable garçon par ailleurs que salue bien, qui essaie de faire avancer le truc pour le téléspectateur lambda, en se lançant dans des séances courtes de vulgarisation technique. Il faut le soutenir dans ses efforts pas toujours bien compris auprès des responsables qui préfèrent consacrer ces minutes d'antenne à d'autres considération plus people. Forza Franck de tout c?ur avec toi...
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Merci pour ta réponse @V6Turbo.
J'espère que tu auras des infos divulguables prochainement.
J'ai personnellement le sentiment qu'Honda va surprendre beaucoup de monde dans la seconde partie (ou la fin) de la saison mais, comme tout sentiment, c'est un peu irrationnel...
Il y a 4 mois
casper
casper :
Merci V6, à vrai dire votre propos me rassure. La f1 a connu tellement de "politique" hors piste que ce genre de miracle semble suspect. J'ai bon espoir de voir Honda revenir dans le jeu pour avoir une vrai bagarre à 4, du coup je suis très déçu des espoirs naissants de l'année passée douchés cette année.
Il n'empêche que si Alonso était capable de rééditer ce genre de performance à Monaco, çà pourrait devenir une course chouette à regarder !
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
@casper,

Eeeeehhhh, réveille-toi l'ami ! Alonso ne sera pas à Monaco mais à Indianapolis cette année ! :-)
Avec McLaren-Honda, on est sur de rien, sauf de ça !
Il y a 4 mois
LibelDOHC
LibelDOHC :
@V6 Turbo
Jme souviens en décembre 2013 tu avais expliqué pourquoi Mercedes allait dominer les saisons à venir. De nouveau en décembre 2016, avant les essais hivernaux tu as annoncé que la Ferrari serait aussi rapide en début de saison que la Mercedes. C'est un feu de paille où Mercedes reprendra le dessus? Moi je pense que Ferrari va s'essouffler cet été. Que pense tu de la fiabilité de Ferrari qui a déjà entamé pas mal de moteurs. Je sais qu'historiquement tu aimais beaucoup Honda mais n'es tu pas trop déçu d'eux? Merci de tes avis.
Il y a 4 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@ : Merci de nous avoir éclairé de tes connaissances sur des zones d'ombres sportives et extra-sportives , en respectant ce que j'appelle le secret professionnel .
Pour Honda , Je préfère rester dans le flou plutôt que de savoir qu'une aide extérieure interviendra .
N'oublie pas de nous confier ton sentiment , surtout après les Grands Prix auxquels tu es invité .
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.