> > > > Ross Brawn veut améliorer la F1 en s'inspirant du MotoGP

Ross Brawn veut améliorer la F1 en s'inspirant du MotoGP

Les nouveaux propriétaires de la F1 cherchent à transformer les Grands Prix en des événements exceptionnels. En charge de l’aspect commercial de la discipline, Ross Brawn veut éviter les clashs du calendrier avec le MotoGP.

© Mercedes - Ross Brawn voit plus grand pour l'avenir de la Formule 1 © Mercedes - Ross Brawn voit plus grand pour l'avenir de la Formule 1

Ross Brawn, dans une interview accordée à l’agence de presse Reuters explique en quoi s’inspirer du MotoGP peut être intéressant afin d’améliorer la Formule 1. Il a d’ailleurs rencontré le directeur de la Dorna (instance réglementaire du MotoGP) Carmelo Ezpeleta afin de discuter des « domaines de coopération » entre les deux catégories.

Le Britannique estime nécessaire un rapprochement avec le championnat de MotoGP. Le but principal étant d’éviter que des Grands Prix des deux camps tombent les mêmes week-end. Naturellement, il en va de l’exposition médiatique des deux disciplines :
« Il est difficile de jongler avec les dates, et vous ne pouvez pas toujours atteindre ce que vous voulez. Mais au moins, nous avons un dialogue pour tenter de résoudre cela. Nous ne sommes pas trop fiers au point de ne pas consulter les autres championnats, pour élaborer la meilleure voie possible ! »

Cette saison, les deux premières manches du championnat sont ainsi tombées le même week-end. Idem pour six autres courses dans l'année.

De même, l’ancien ingénieur a le sentiment que le championnat de Formule 1 pourrait s’inspirer du championnat moto dans beaucoup de domaines : « Je pense qu'il est intéressant d'examiner le côté commercial, la façon dont ils structurent les équipes et les accords, et la façon dont cela fonctionne pour les équipes clientes. Je pense que c'est un élément intéressant. »

Le système de formule de promotion a notamment des choses à apprendre du MotoGP : « J’aime la méritocratie qui existe entre Moto3, Moto2 et MotoGP. J'aime la progression qu'ils ont. »

L’ancien directeur de l’écurie éponyme pense que l’aspect commercial de la F1 doit évoluer afin de permettre aux écuries de recruter les meilleurs pilotes, en étant débarrassé des contraintes financières obligeant certaines structures assez s’attacher des pilotes « payants » : « Nous devrions avoir les 22 ou 24 meilleurs pilotes du monde en Formule 1. Mais il y a des considérations commerciales qui font que nous ne pouvons pas toujours y parvenir. » déclare Brawn. Avant d’ajouter : « C'est un problème complexe parce que vous devez mettre les équipes dans une position où elles ne doivent pas prendre ces décisions commerciales, elles doivent simplement prendre la décision en fonction des pilotes les plus forts qu'elles puissent trouver. »

Pour compléter ses propos, il convient d'établir la direction globale dans laquelle doit aller la discipline, même si cela ne se fera pas en un jour. « Il n'y aura pas de révolution en Formule 1, où soudainement nous aurons un gros changement et tout s'améliorera. Ce sera un processus long. Jusqu'au moment où nous aurons la capacité de bien comprendre la direction vers laquelle le sport devrait aller, nous ne changerons pas les grandes choses. C'est trop risqué. »


Brawn, Opinion Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




10 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
Tiens donc, faire en sorte que les écuries aient toutes les moyens de se payer les meilleurs pilotes "non payants"...
Je ne crois pas qu'il y ait trente-six moyens d'y parvenir à part mieux répartir les revenus.
Encore une fois, les propos tenus me semblent intelligents et basés sur le long terme, loin des prétendues stratégies pour vampiriser la discipline avec des changements radicaux et brutaux.
Pour le coup, tenir compte des autres disciplines pour éviter d'empiéter mutuellement sur l'audience est une bonne pratique (le marketing est passé par là), qui ne pourra peut-être pas éviter toutes les courses simultanées à l'avenir mais qui cherche à récupérer de l'audience sans porter préjudice à qui que ce soit. C'est un signe de bonne volonté envers le monde des sports mécaniques, avouons que c'est plutôt correct.
Néanmoins, ces belles déclarations ne seront vérifiables que lors de la préparation des prochains calendriers...
Il y a 7 jours
arno
arno :
Mieux répartir ne fera qu'accorder aux écuries déjà en place une rente au détriment des nouveaux entrants.

Si on veut voir une F1 de franchisé, il n'y a qu'a répartir à part égales les revenus et comme ça les mauvais pour lesquels personnes n'allument la télé ou ne se déplacent sur un circuit auront autent que les écuries qui vont se déplacer les fans et allumer leur télé.

La répartition telle qu'actuelle est parfaitement saine car elle s'appuie à la fois sur les performances sportives et médiatiques.

Si les écuries manquent de moyen c'est parce que les budgets ont explosés et ça c'est bien la responsabilité de la FIA avec l'introduction des nouveaux PU, alors que dans le même temps les montants alloués aux écuries eux n'ont cessé d'augmenter.
Il y a 7 jours
AP01
AP01 :
@arno,

"Si les écuries manquent de moyen c'est parce que les budgets ont explosés et ça c'est bien la responsabilité de la FIA avec l'introduction des nouveaux PU" ? ! J'ai du mal à vous suivre car, dans un autre post vous écrivez : "Bien sur que la FOM fait la pluie et le beau temps sur la F1 on se rappelle tous comment Bernie a oeuvré pour que l'intronisation des nouveaux PU." ! Alors, qui est responsable des nouveaux PU ? La FIA ou la FOM (Ecclestone) ? A moins qu'Oncle Bernie ait été Pdt de la FIA, ce qui m'aurait échappé...

Ce que tout le monde sait, c'est que ce sont Mercedes et RNo qui ont poussé pour le PU actuel, sans quoi ils ne seraient sans doute plus là.

Sur la répartition à part vous, pas grand monde semble penser qu'elle soit "parfaitement saine" ! Pas la peine de rentrer dans les détails tant ce que vous écrivez est un déni de réalité. C'est même une honte absolue et " les mauvais pour lesquels personnes n'allument la télé ou ne se déplacent sur un circuit " ne risquent pas de sortir de cette situation puisqu'ils ne peuvent concurrencer les teams surprivilégiés qui embauchent les meilleurs personnels et pilotes. En gros, on demande au FC Lorient de battre le Real Madrid avec un bugdet 15 fois plus faibles et on les méprise s'il n'y arrive pas ? Un peu facile, non ?
Il y a 7 jours
arno
arno :
@AP01
C'était de l'ironie concernant Bernie et les nouveaux PU, pour montrer que c'est la FIA et Max Moseley qui ont décidé de mettre en place ces horreurs de PU qui coutent un bras et n'apporte strictement rien.

Mercedes et Renault seraient partie la belle affaire, tous les constructeurs vont et viennent en F1 au grès de leurs intérêts, et se moquent complètement de la discipline.

Ferrari, Williams McLaren, quittent la F1 qui est pret à payer pour voir rouler le reste du plateau et combien?

L'intérêt de tous y compris des petites écuries c'est que les écuries qui rapportent un max de pognon à la FOM restent, parce qu'elles en bénéficient.
Le problème des petites écuries ce n'est pas l'argent qu'elles reçoivent de la FOM mais bel et bien les budgets actuels pour faire de la F1 dont l'explosion est uniquement du à la FIA.
Il y a 7 jours
AP01
AP01 :
@arno,

Ok pour l'ironie.

Pour le reste, la F1 veut apparemment avoir des constructeurs et pas uniquement des Cosworth et Ferrari. Après que BMW, Honda et Toyota aient quitté le navire, si RNO et Mercedes étaient partis, une partie du public l'aurait peut-être fait aussi.
Le problème n'est pas quand "les constructeurs vont et viennent en F1" mais quand TOUS ""les constructeurs vont " !
Ferrari, Williams et McLaren sont des écuries historiques, certes, mais il ne faudrait pas croire que la F1 perdrait tout intérêt sans elle non plus !
Nul n'est indispensable, même Ferrari.
Dans tous les sports des équipes historiques ont disparu : Reims et St Etienne en foot par exemple. Le football en est-il mort ? Non. Quand Borg a arrêté, le tennis est-il mort ? Non. Quand Michaël Jordan a pris sa retraite, la NBA est-elle tombé dans l'oubli ? Pas plus !
C'est la compétition qui intéresse les gens et une lutte équitable grandit le sport. Tout le contraire de la F1 actuellement.
En foot, encore une fois, les droits TV sont partagés avec une base commune pour tous et un bonus en fonction du classement sportif, et uniquement sportif, de l'année précédente. Pourtant Marseille et le PSG font plus pour la ligue 1 que Caen et Dijon ! Et bien si Dijon termine devant Marseille, ils gagneront plus en droits TV que Marseille. En F1, Ferrari peut ne pas marquer un seul point de tout le championnat, ils gagneront encore plus que la quasi totalité des écuries ! Et vous trouvez cela normal ???
Il y a 6 jours
Nicolas
Nicolas :
@arno: "Mieux répartir ne fera qu'accorder aux écuries déjà en place une rente au détriment des nouveaux entrants."
Votre sens de la répartition est plutôt singulier.
Ce que vous décrivez est en fait la situation actuelle !
Je ne vois pas ce qui peut déranger dans la notion de mieux répartir, soir mieux étaler les revenus. Que la répartition soit dégressive en fonction des résultats est bien naturel, mais qu'il y ait des arrangements parallèles ne l'est pas.
Une petite équipe qui n'est pas étranglée par des difficultés financières peut jouer les outsiders, ça s'est déjà vu. Et si c'est particulièrement apprécié des spectateurs, que dire de ceux qui parient (ah oui, ça aussi c'est un gros business digital...).
Soyons clairs, je n'ai rien à foutre que Ferrari soit une équipe historique, sa petite enveloppe est bel et bien une rente et ça n'a pas l'air de vous incommoder.
Un partage dégressif pour rester motivant mais sans exclusion du dernier, c'est vraiment abusif par rapport à la situation actuelle et ses conséquences ?
J'aimerais voir le système de la F1 appliqué au monde du travail, celui qui est le moins bien classé dans la boîte n'a pas de salaire ! :p
Il y a 6 jours
arno
arno :
@Nicolas
La FOM elle gère les droits commerciaux, et il y a des écuries qui génèrent plus de revenu que d'autres, il y a plus de gens qui regardent la F1 ou vont sur les circuits juste pour voir Ferrari ou McLaren, et donc ces deux écuries génèrent un max de retombées pour la FOM, indépendamment de leur performance en piste, et il est donc tout à fait normal que ces écuries touchent des primes indépendamment de leur résultat sportif.

Les difficultés financières des petites écuries elles ne viennent pas de la FOM puisque celle-ci générant plus de bénéfice en reverse plus aux écuries.
Les difficultés financières des petites écuries viennent de la FIA qui a fait explosé les budgets avec ces règlements ineptes.

déjà cette année comme il n'y a que 10 écuries engagés le dernier va toucher de l'argent, mais sinon ce n'est pas spécifique à la F1 que les participants terminant au-delà d'une certaine place ne touchent rien, et tous le savent avant de participer.
Il y a 6 jours
au
au :
@AP01
Le foot et la F1 même combat.

En foot sur les 20 clubs présents en début de saison seul 17 pour toucheront l'année suivante, et 3 seront relégués et perdront gros en revenu issus des droits télés.
En F1 il faut être dans les 10 parmi un nombre de participant non limité.
La F1 c'est bien plus soft que le foot, vu qu'il n'y a pas de relégation.
Il y a 6 jours
Aifaim
Aifaim :
au@, le football n'est pas comparable puisque les relégués ne jouent plus dans la même catégorie. Or, un club de football qui "tombe" en ligue 2 aura moins de revenus mais surtout moins de dépenses, notamment en salaires des joueurs : ceux qu'on tient à conserver perdent 20% et, pour les autres, cela peut aller jusqu'à 50%.

Ce que vous écrivez concernant un nombre illimité de concurrents en F1 n'est plus vrai puisque un postulant doit être accepté. Haas a obtenu l'autorisation par validation de son dossier technique et financier. Kolles, entre autres, s'est fait jeter par manque de crédibilité.
Il y a 5 jours
AP01
AP01 :
@au,

"En foot sur les 20 clubs présents en début de saison seul 17 pour toucheront l'année suivante, et 3 seront relégués et perdront gros en revenu issus des droits télés." : c'est faux puisque la Ligue 2 touche aussi des droits TV !

"En F1 il faut être dans les 10 parmi un nombre de participant non limité." : Et pourquoi donc ? La FOM n'aurait aucun problème pour donner également aux équipes au-delà de la 10ème place !

"La F1 c'est bien plus soft que le foot, vu qu'il n'y a pas de relégation" : c'est sur, les équipes font faillites à la place ! C'est effectivement beaucoup plus soft...
Il y a 5 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.