> > > > Pas de cadeau pour le quadragénaire Renault

Pas de cadeau pour le quadragénaire Renault

L'écurie française se contentera de la onzième place de Jolyon Palmer, meilleur résultat de la saison du pilote britannique. Grosse déception pour Nico Hülkenberg, lâché par sa boite de vitesses dès le seizième tour.

© Renault - Mention honorable pour Jolyon Palmer à l'issue du Grand Prix de Monaco© Renault - Mention honorable pour Jolyon Palmer à l'issue du Grand Prix de Monaco

En ce week-end monégasque, l'écurie française basée à Enstone fêtait une date symbolique. 40 ans, 327 Grands Prix et deux titres constructeurs plus tard, la marque au Losange a animé le paddock. En association avec la mythique saga Star Wars (le premier opus est aussi sorti en 1977), le Renault Sport Formula One Team arborait des combinaisons spéciales pour l'occasion, portées par ses deux pilotes.
Plus tôt ce week-end, la RS01 avait pris la piste de la Principauté, pilotée par le pilote originel, Jean-Pierre Jabouille. Alain Prost avait aussi pris part au show, à bord d'une autre voiture mythique, la RE40, issue de la saison 1983.


Sur la piste en 2017, la force n'était pas totalement du côté des hommes en jaune.
Parti seizième sur la grille, Jolyon Palmer a menée une course sage, à l'inverse de la saison passée, terminée le long du rail avant le premier virage. Passé au stand au 42e tour pour un nouveau jeu de pneumatiques super-tendres, le champion GP2 2015 échoue à seulement une seconde et trois dixièmes des points. Malgré la déception d'une place frustrante, le pilote au numéro 30 semble satisfait de sa journée.
« Je suis heureux de ma course, sans erreur. J'en ai profité, mener la voiture à Monaco pendant 78 tours était une chose géniale. Les pneus tenaient bien, j'ai donc pu poussé toute la course ! C'est très dur de dépasser ici, partir seizième et terminer onzième, à une seconde des premiers points de l'année, c'est une bonne chose !
Nous devons tirer profit de ce résultat pour la prochaine course au Canada. »

Parti plus haut sur la grille (10e), Nico Hülkenberg avait toutes les chances de porter l'étendard Renault au plus haut. Las, sa boite de vitesses décida de rendre l'âme dès le tour 16. Après avoir conservé sa place au départ, les points étaient donc parfaitement envisageables pour l'ex-pilote Force India.

« Je pense que quelques points étaient possibles aujourd'hui. Nous étions confortablement installés en dixième place. Il y avait de la place pour faire un bon résultat : la neuvième ou même la huitième place était possible. Ce fut assez soudain. J'ai vu de la fumée sortir de l'arrière et l'équipe m'a alors dit d'arrêter la voiture. Pour un pilote, c'est évidemment décevant mais cela ne doit pas nous éloigner de notre potentiel. Nous reviendrons en force à Montréal ! »

Et il le faudra ! Le Renault Sport Formula One Team est désormais rejoint à la septième place du classement des constructeurs par l'écurie Haas, quatorze points pour les deux équipes. La question est désormais de savoir avec quel duo de pilotes, la rumeur d'un remplacement de Jolyon Palmer s'étant fait assez insistante en Principauté...


Bilan, Renault et Monaco Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
JEVfan
JEVfan :
Personnellement, je trouve que Palmer est vraiment mauvais! Franchement se contenter d'une 11e place obtenue dans le dernier tour parce que Perez a fait n'importe quoi sur Kvyat, et se satisfaire de ça... sérieux? Avant je le défendais mais là c'est trop! Le gars est incapable de marquer quand son équipier marque 14 points à lui tout seul! Dehors Palmer! Qu'on nous mette Jean-Éric Vergne qui lui mérite ce baquet depuis le début! C'est quoi ce pilote qu'est Palmer? On dirait qu'il cherche la piste par bout, on a l'impression qu'il sait à peine maîtriser sa voiture... c'est ça qu'on a prit pour le 2e volant chez Renault? Il y avait Vergne qui était largement au-dessus d'un tel ''pilote'', surtout muni de la valise à papa. Jean-Éric mérite de revenir en F1, le gars a concurrencé Ricciardo et massacré Kvyat!!! Et il est en dehors de la F1 et végète dans une série merdique comme la FE alors que des mecs comme Palmer, Stroll et Ericsson, voire Gutierrez l'an passé chez Haas, ont des baquets et en F1 qui plus est? C'est une grosse blague!
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
D'après ce que j'ai lu, la boîte de Hülkenberg donnait des signes de faiblesse. Devant le dilemne d'un remplacement synonyme de pénélité et donc de recul sur la grille, Renault a pris le risque mais cela n'a pas fonctionné.
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
JEVfan@, Palmer a effectivement un problème mais, de toute façon, ce ne serait pas Vergne qui le remplacerait.

Ce dernier a donné une autre orientation à sa carrière avec une double activité dans des disciplines prometteuses. La FE n'est qu'au début de son développement et, tant son concept de course que sa progression en terme technologique laissent supposer un succès en devenir.
En WEC, s'il n'y a pas de place actuellement en LMP1 Hybride, l'an prochain amènera d'autres LMP1 classiques dont les performances se rapprocheront des Porsche et Toyota. Vergne a signé en LMP2 chez Manor et cette équipe passera en LMP1 l'an prochain.
Il aurait pu également choisir la catégorie GTEpro qui va aussi s'enrichir de nouvelles marques d'usine avec un niveau de compétitivité extraordinaire.

Il y a 3 mois
casper
casper :
Je suis toujours surpris de voir des Fan de Vergne encore actifs. Ses performances médiocres en FE auraient du achever de leur faire comprendre qu'il était loin du super pilote qu'il aurait pu être. Un pilote aux coups d'éclats oui, et c'est déjà très bien.
Non franchement vergne n'a pas sa place en F1, A mon sens Renault a 3 choix possibles en second pilote pour l'année prochaine : Perez, Sainz et Grosjean. Tous les 3 seront de très bons pilotes capables de passer 4eme puissance en étant entre 7 et 10 à chaque Gp avec les deux voitures.
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
C'est le niveau de la monoplace en seconde partie de saison et la progression qui délimitera les choix de Renault. Ceux qui aspirent à l'un des trois top trams actuels ne se rabattront sur ce deuxième choix qu'en cas d'échec.

Perez et Sainz Sont concernés. Ensuite, il faut que Renault soit une progression par rapport à ce dont ils disposent. Hülkenberg a franchi le pas mais n'a pas plus de résultats qu'avec sa Force India.

On peut tout imaginer, surtout avant la mi-saison. Par exemple, Sainz chez RedBull remplaçant Ricciardo parti chez Ferrari et Räikkönen revenant chez Renault... Wehrlein à la place de Massa et remplacé chez Sauber par un japonais.
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.