> > > > Hamilton pense que la victoire de Vettel était voulue par Ferrari

Hamilton pense que la victoire de Vettel était voulue par Ferrari

Pour Lewis Hamilton la victoire de Sebastian Vettel à Monaco est surtout due à une volonté délibérée de la part de Ferrari de le désigner comme son pilote numéro un dans l’optique de la lutte pour le titre mondial. Mais le Britannique pointe aussi ses faiblesses et celles de sa voiture.

© Mercedes - Hamilton s'interroge© Mercedes - Hamilton s'interroge

Après le Grand Prix de Monaco Lewis Hamilton estime que, la victoire de Sebastian Vettel est survenue principalement du fait d’une stratégie plus favorable élaborée par Ferrari, afin de s’assurer qu’il passe devant Kimi Raikkonen après l’arrêt au stand.

Rappelons que durant la course l’écurie italienne a décidé de faire rentrer le leader de la course en premier comme à l’accoutumée mais cela a permis, sans que l’équipe ne l’ait forcément voulu, à Vettel d’enchaîner quelques tours rapides et de se retrouver finalement en première position : « Il est très clair que Ferrari a choisi son pilote numéro un et qu’ils feront tout pour s'assurer que Sebastian maximise ses chances de points. Il est très difficile pour la première voiture de se faire doubler à moins que l'équipe ne décide de favoriser l'autre voiture. »

Pour le Britannique, Ferrari aurait donc décidé à ce stade de la saison de favoriser Vettel par rapport à Raikkonen pour être sûr que la Scuderia soit sacrée championne mais ne pense pas pour autant que son équipe devrait adopter la même stratégie : « Je n'ai pas parlé à l'équipe et je n'ai pas vraiment l'intention de le faire. Valtteri a fait un excellent travail et je ne pense pas que nous devrions favoriser l'un ou l'autre. »

Le triple champion du monde pense que le plus important, pour lui et pour son équipe, pour le moment est de se concentrer sur eux-mêmes en s’assurant de faire le meilleur travail possible : « Il est vraiment important que nous travaillions collectivement en équipe plus que jamais, comme nous l'avons toujours fait, parce que notre travail consiste à battre les Ferrari pour le championnat constructeurs, mais il pourrait y avoir des embûches sur le chemin et des positionnements qui pourraient devenir précieux. Qui sait ce qui se passera ? C'est peut-être l'inverse. Nous pourrions avoir besoin de lui (Bottas) donner la priorité. Nous devons juste nous assurer que nous sommes devant, pour ne pas être dans le même scénario qu’aujourd’hui. »

Mais l’ancien pilote McLaren n’hésite pas à se remettre en cause : « Le bon sens est bien sûr que je ne peux pas vivre un autre week-end comme celui-ci dans la tendance actuelle où les Ferrari sont rapides, bien sûr que non. Juste parce que je ne peux pas me permettre quelque chose ne veut pas dire que ça ne se passera pas. Il ne faut pas se soucier de cela. Vous travaillez simplement pour essayer de corriger tout problème que vous avez en espérant que vous ne les aurez plus. »

Hamilton a la sensation que la Mercedes, du fait d’une fenêtre d’exploitation plus difficile, est moins polyvalente que la Ferrari qui est à l’aise sur tous les circuits : « Les choses ne nous sont pas venues comme cela, la voiture était dans une fenêtre d’exploitation difficile. La Ferrari semble fonctionner partout, donc les 14 courses qui suivent vont être très difficiles. Cette voiture ne fonctionne pas partout où nous allons, mais plus nous faisons de courses, plus nous apprenons et plus nous progressons. »

Tout n’est pas non plus joué à l’avance au championnat puisque les rouges ne sont pas à l’abri de problèmes de fiabilité ou de pénalités moteurs : « Les Ferrari ne sont pas à l'épreuve des balles, il y a des choses qui peuvent leur arriver avec tous les turbos qu'ils ont utilisés, alors nous verrons. »


Déclaration, Hamilton et Monaco Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Profx
Profx :
Et hop un ptit croche pattes a son adversaire vettel et a ferrari dans le but de mettre la zizanie entre les deux pilotes ferrari.
et comme d hab l art de dire un truc et de le nier dans la seconde squi suis ... chapeau bas lh t es tres fort...
parce que si c est top d avoir sonb equipe a 100 % derriere soi plutot que de la partager avec son adversaire comme cela a ete l:e cas ces dernieres annees avec comme seul adversaire son equipier... et dire ensuite qu il ne veut pas etre favoriser ca c est du grand art y a pas a dire lol
Il y a 5 mois
arno
arno :
Ca ne l'avait que très peu traumatisé, le fait que l'année dernière Mercedes l'ait favorisé lors du GP Monaco au détriment de son coéquipier.

Mais bon c'est Hamilton et ce n'est pas l'hypocrisie qui l'étouffe.
Il y a 5 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Sauf qu'il n'a pas nié l'évidence. Il a été franc à l'époque, le mot employé était " GENTLEMAN" merci nico il a été gentleman.
Ne pas nier . Faites attention aux mots c'est très important.
Le sens et son contexte.
Il y a 5 mois
Ayenge
Ayenge :
A part q l année dernière Nico était à la ramasse à Monaco et même les voitures derrière eux auraient pu les passer en «pitant» plus tôt... donc peu importe entre les deux pilotes qui aurait ravitaillé en premier car Lewis serait passé en alignant des tours plus rapides lorsque Nico «pitait»... ce qui n était pas bien difficile vu la lenteur de Nico lors de ce GP. Si on veut remettre les choses en perspectives il serait plus judicieux de comparer 2017 à 2014... Lewis est resté dans les échappements de Nico les 2/3 du GP avant de laisser tomber alors qu on le sentait plus rapide. A-t-on arrangé les choses pour qu il passe Nico a la faveur des pits ? NON ! Pourtant avec la qualif volée il y avait de quoi. L hypocrisie n est pas le.fait de Lewis mais bien de Ferrari qui a «doublé» Kimi en lui faisant croire qu il avait les mêmes chances q Vettel. Vu sa tête sur le podium et sa déclaration il est tombé de haut. Les trahisons sont coutumières de cette écurie qui a toujours couru «petits bras» en consacrant ses champions sur une base num 1 et num 2 plutôt q sur une base «compétition»... ça a tjrs été «lamentablement» géré en plus... hypocrisie ? Oui ! Mais pas du coté qu on pense !
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.