> > > > Officiel : Sauber ne sera pas motorisée par Honda en 2018

Officiel : Sauber ne sera pas motorisée par Honda en 2018

L'équipe Sauber a annoncé que son partenariat avec le motoriste Honda, qui devait intervenir en 2018, a été rompu avec effet immédiat.

© Sauber - Pas de moteur Honda dans la Sauber en 2018 !© Sauber - Pas de moteur Honda dans la Sauber en 2018 !

La rumeurs couraient depuis le limogeage de Monisha Kaltenborn et son remplacement par Frédéric Vasseur : Sauber et Honda ont décidé de mettre fin à leur collaboration...avant même de l'avoir entamée.

Le nouveau dirigeant français de l'écurie suisse reste cependant très évasif sur les raisons de ce divorce : « Il est très regrettable que nous devions interrompre la collaboration planifiée avec Honda dès maintenant. Cependant, cette décision a été prise pour des raisons stratégiques et en ayant à l'esprit le meilleur pour le futur de Sauber. Nous tenons à remercier Honda pour leur collaboration et leur souhaitons le meilleur pour leur avenir en Formule 1. »

Une situation qui n'arrange guère le motoriste japonais qui comptait bien pouvoir s'appuyer sur Sauber pour développer plus rapidement encore son unité de puissance hybride tant décriée.

Le prochain partenaire moteur de Sauber devrait être annoncé très rapidement.


Sauber F1, Honda Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




13 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Honda se retrouve effectivement le bec dans l'eau. Pour Sauber, la logique plaide pour une motorisation Ferrari, d'autant que la firme Italienne a, au moins, un pilote à placer (Giovinazzi ? Leclerc ?) depuis le refus de Haas de libérer un de ses volants.

Chez Sauber, la "victime" désignée serait Wehrlein qui pourrait soit retrouver son frère ennemi, Ocon, chez Force India si Perez s'en va (Ferrari ?). L'autre option, c'est le baquet de Massa chez Williams, sauf si Alonso...
Il y a 20 jours
Kryo
Kryo :
On peut compter sur Vasseur pour prendre le meilleur choix! Sauber Honda aurait été un échec nje pense, Sauber Ferrari ne peux plus continuer, c'est pitoyable...
Sauber Mercedes ou Sauber Renault sont les options les plus probables, à moins que un nouveau veut rentrer dans la partie?
Il y a 20 jours
Aifaim
Aifaim :
Kryo@, je pense que Mercedes et Ferrari sont les seuls envisageables. Si c'est Ferrari, ce sera avec la motorisation 2018. J'imagine mal Vasseur accepter un propulseur obsolète. Quant à ses patrons, le calvaire 2017 devrait les convaincre.

L'option Mercedes est séduisante. Mais où est l'intérêt pour Mercedes d'avoir un 3e client ? Bien sûr, la firme a les moyens techniques nécessaires et suffisants sans compter le volant de Wehrlein s'il n'y a pas d'autre solution plus attrayante. On verra...

A propos des clients Mercedes : Williams et Force India sont probablement dotés de P.U moins performants que l'usine. Mais, de toutes les équipes engagées cette année, ce sont les seules à n'avoir renouvelé qu'une fois les éléments contingentés. Ce sont les plus fiables.
Il y a 20 jours
AP01
AP01 :
STR pourrait être la solution de repli pour Honda, tout comme Williams. C'est, comme toujours, une question d'argent et Honda pourrait faire un effort afin de s'assurer une seconde, voir une, écurie...

Les jeux sont très loin d'être fait à ce stade de la saison. Il faudra attendre fin août-début septembre ama, pour qu'on y voit définitivement plus clair.
Il y a 20 jours
Aifaim
Aifaim :
La décision-clé pour Honda, c'est la poursuite du partenariat avec McLaren et elle passe, entre autres, par un bon résultat en Hongrie sur un circuit a priori favorable.

L'option Toro Rosso... Pourquoi pas ? Mais je l'imagine plus dans le cadre d'une cession de l'équipe, RedBull se recentrant sur sa marque éponyme.
Il y a 20 jours
Sull
Sull :
Aifaim :

Deux solutions effectivement pour TR-Honda : soit une cession de l'équipe, vu les changements dans la politique de gestion de la filière jeunes pilotes et du team, pourquoi pas.
Soit tout simplement pour préparer à terme un partenariat exclusif avec Honda pour RBR et TR.
Mais ça parait peu probable quand même.

Pour Wehrlein chez Williams, ils sont toujours bloqué par la réglementation sur les évènements promotionnels autour de Martini, qui nécessite un pilote plus âgé dans certains pays (>25 ans je crois)
Pour compenser cela, il faudrait que Mercedes propose une grosse réduction sur la fourniture moteur, voir même totalement gratuite.
Mais quel intérêt pour Mercedes, avec Ocon qui est déjà soutenu et se montre déjà efficace, à part la nationalité de Wehrlein bien sûr ...

Pour un Sauber-Ferrari, ça serait intéressant de voir évoluer un duo Giovinazzi-Leclerc, mais je n'y crois pas trop, je pense même que l'Italien a moins de chance d'avoir un baquet que le Monégasque.

Pour un Sauber-Renault, Renault a déjà déclaré avoir la capacité de fournir une 4ème écurie, et doit, je pense, se préparer à un éventuel caca nerveux de l'empire RB (motoriste indépendant, etc.) voir même préparer le terrain pour le futur de son programme jeune pilote.
De plus, les liens entre Renault et Vasseur sont évidents et je pense qu'ils se sont quittés en bon terme.
En tout cas, je n'ai vu aucune animosité dans les propos de l'un ou de l'autre à l'époque.

Reste un Sauber-Mercedes, pour continuer à y placer ce pauvre Wehrlein dont l'avenir semble pour l'instant peu réjouissant.
Ça servirait aussi d'excuse auprès de la FIA pour ne pas avoir à motoriser McLaren si Honda décide de se barrer à la dernière minute ...
Dans cette optique, Ferrari serait le team avec le moins d'écurie et hériterait donc du bébé, ça serait amusant de voir une McLaren-Ferrari ^^
Il y a 20 jours
Aifaim
Aifaim :
Sull@, j'imagine mal un partenariat Honda/RedBull à court terme car je ne crois pas trop à un Honda au niveau de Mercedes en performance et fiabilité d'ici la future réglementation.

Je ne me fais aucun souci pour la suite de la carrière de Wehrlein. Pour les spectateurs, il semble au fond du trou vis-à-vis d'Ocon. Mais, c'est le jugement de Wolff et Lauda qui importe. Ils sont parfaitement conscients du niveau de la Sauber et apprécient leur pilote en fonction de son matériel. Sauf à prouver le contraire, je ne suis pas sûr du tout que le Français ait pris l'avantage sur son ex-équipier chez Manor dans l'esprit des responsables de Mercedes. Par contre, mettre Wehrlein chez un client plus performant serait une bonne chose. D'où cette idée de le placer chez Williams ou Force India si une place se libère.

Si Ferrari s'entend avec Sauber, j'imagine plutôt un pilote que deux.
Il y a 20 jours
Aifaim
Aifaim :
Sull@, que Vasseur ait quitté Renault de façon courtoise, je n'en sais rien. Mais le nouveau patron de Sauber s'est rendu à l'évidence qu'il ne pouvait se mouvoir aisément dans une entreprise aux lourdeurs de gestion en tous domaines. Il s'est révélé très efficace dans des structures de conception plus légère, sans nécessité de faire valider ses choix et décisions par X ou Y dans une hiérarchie plus ou moins concernée. Enfin, c'est ce que j'ai interprété entre les lignes.
Il y a 20 jours
Sull
Sull :
Oui je pense que c'est ça aussi, le coté "armée mexicaine" de chez Renault, puis Renault Sport, puis Renault F1 Team, plus le double commandement avec Enstone et Viry, c'en était trop d'un coup pour lui ...
Sauber, de ce coté-là, devrait être bien plus simple à gérer.

Pour les pilotes, bien sûr que Ferrari n'arrivera jamais à y placer ses deux poulains, mais pour nous, ça aurait été intéressant à suivre, c'est juste ça que je voulais dire ;)

Pour Wehrlein, on verra bien, mais on est vite oublié aussi en F1, et il ne peut pas passer sa vie à végéter chez Sauber non-plus ...
Si Mercedes ne fait pas le forcing, il va finir 3ème pilote chez Mercedes-AMG ...

Pour RBR-Honda, effectivement, ça ne vend pas du rêve, et même en avançant la nouvelle réglementation à 2020 comme certains l'aimeraient, ça fait encore 2 ans à attendre donc une année de perdu pour TR.
Peut-être qu'on reparlera de tout ça d'ici la fin 2018, pour l'instant le calendrier se goupille mal effectivement.
Il y a 20 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Sauber sera vraisemblablement équipée du PU Ferrari spécifications 2018 l'an prochain . Je vois mal Frédéric Vasseur s'enjuponner avec la firme de Viry-Châtillon qui l'a viré l'an dernier . Il n'est pas du genre " tu te prends une baffe , tends l'autre joue " .

McLaren/Ferrari ? On ne peut pas faire plus superfétatoire pour le nom Ferrari dans cette association . On parle depuis quelques mois de Mercedes à Woking et c'est déjà à mon avis dans les tuyaux .

Que va devenir Honda en F1 ? A moins d'un miracle d'ici la fin de l'année , la grosse cote selon un de nos commentateurs préféré , ils devront enfiler le gilet de sauvetage si Toro Rosso ne leur achète pas leur PU .
Il y a 19 jours
AP01
AP01 :
Je ne parierais pas sur une Sauber/Ferrari spécification 2018 l'année prochaine. Jusqu'à hier, on était sur une Sauber-Honda et le contrat avec Ferrari était donc caduque (pour peu qu'il y ait eu un contrat pour 2018)...
Je ne dis pas que ce n'est pas possible mais si quelqu'un a des informations fiables à ce sujet, qu'il mette un lien.

Pour ce qui est d'une motorisation RNO pour Sauber, les intérêts industriels et financiers arrivent loin devant les éventuelles désaccords personnels, donc la présence de Vasseur chez Sauber n'empêcherait en rien d'avoir une Sauber-RNO en 2018.

Un rachat de STR ? Idem. Je n'ai encore jamais lu que RB voulait se séparer en 2018 de son écurie s?ur en qui lui permet de prendre de jeunes pilotes pour, ensuite, les faire monter dans l'écurie CDM.

McLaren/Ferrari serait un non-sens historique en F1 mais, surtout, du côté industriel ou McLaren concurrence Ferrari.

Concernant Honda, s'ils devaient se retirer à nouveau après la catastrophe des années 2006/2008, on risquerait d'attendre longtemps avant de les revoir en F1. Je ne les imagine pas acheter une écurie (style STR). Ils ont déjà assez de difficultés avec leur PU. Mais je persiste à penser qu'ils vont faire un très gros résultat avant la fin de la saison. J'imaginais une victoire il y a quelques mois mais, un podium serait déjà pas mal. Et l'association avec McLaren n'est pas encore officiellement terminée.

Bref, nous n'en sommes qu'au stade de pures spéculations.
Il y a 19 jours
chris_lo
chris_lo :
pour STR Honda, je comprends la logique de certains, mais Red-Bull a annoncé dès cette année qu'il y aura mutualisation de plusieurs éléments des 2 voitures en commun à partir de 2018 pour économiser des sous, une motorisation différente entre les 2 équipes n'est donc pas possible. De plus, il me semble que le contrat de 30 millions par an avec Renault englobe les 2 équipes, pas l'une et l'autre séparément.

concernant Sauber, s'ils en font la demande Ferrari acceptera (surtout que Sauber paye désormais^^), et si en plus ils proposent un baquet dispo pour Giovinazzi, Ferrari sera encore plus content maintenant que Haas veut plus de liberté.

pour Mercedes, même chose, si Sauber appuie le fait que Wehrlein peut rester à la condition d'avoir un moteur, probablement que Mercedes reconsidèrera la possibilité d'équiper une 4ème équipe (ce dont ils se disent contre depuis la disparition de Manor)

enfin la piste Renault n'est pas exclure totalement car c'est Vasseur et puis Abiteboul a dit après Monaco qu'ils étaient capables de fournir 4 équipes, sous-entendu, on est ouvert à discussion, à moins que le message était destiné à McLaren :D

de toute façon quel que soit le moteur, du moment que c'est un 2018, Sauber est gagnant par rapport à Honda (surtout si Honda se vautre une 4ème année de suite). Reste que je trouvais l'association intéressante et je m'étais fait à l'idée d'une Sauber Honda en 2018...
Il y a 19 jours
Aifaim
Aifaim :
Chris-lo@, une motorisation différente pour Toro Rosso ne peut se concevoir que dans l'optique d'une vente de la structure.
Ce n'est apparemment pas à l'ordre du jour. Trois éléments pourraient la rendre crédible : Un acheteur parmi ceux qui se sont faits connaitre récemment près de la FIA, le recentrage financier que pourrait souhaiter RedBull sur une seule équipe et l'intérêt très discutable de maintenir une "école" de la F1 alors qu'il y a pléthore de pilotes sous contrat aptes à courir immédiatement mais surtout que, derrière, il existe un trou abyssal pour deux ou trois ans.

C'est un raisonnement tout à fait théorique, une hypothèse d'école basée sur une logique sans déclaration d'intention.
Il y a 19 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.