> > > > Hamilton a bel et bien tenu sa promesse, malgré l'enjeu

Hamilton a bel et bien tenu sa promesse, malgré l'enjeu

Le geste noble du pilote Mercedes sur la ligne d'arrivée fait réagir le petit monde passionné de la Formule 1. Mais qu'en pense le principal intéressé ?

© Mercedes - Une tactique respectée sur le fil© Mercedes - Une tactique respectée sur le fil

C'est l'image forte de cette onzième manche. Dans le dernier virage de l'ultime tour ce dimanche, la Mercedes frappée du numéro 44 au ralenti à l'extérieur de la trajectoire. Panne sèche, faiblesse du moteur hybride ou d'un de ses composants ? Que nenni ! Un retour à l'envoyeur de dernière minute signé Lewis Hamilton.

La justification d'une telle action

Dans une course au titre effrénée face à un adversaire revigoré, le triple champion du monde a quand même respecté sa parole. Celle de laisser repasser Valtteri Bottas après l'échec de son plan, qui était de dépasser a minima l'une des deux Ferrari positionnées devant. Définitivement, l'ancien pilote Mclaren impose sa patte dans la quête d'un nouveau titre. Et tant pis si trois points viennent de s'envoler. L'essentiel est certainement ailleurs...

«Ce fut une décision difficile à prendre pour le championnat. J'ai fais cela plus avec mon cœur qu'avec ma tête. Mais je suis un homme de parole. J'avais dis à mon ingénieur que si je ne pouvais pas dépasser (Kimi Raikkonen en l'occurence), alors je le (Bottas) laisserais repasser devant. »

En développant ses propos, une question apparaît : a t-il eu vraiment le choix ? À vous de juger :
« Mon esprit est clair, chaque point compte, chaque course est à quitte ou double. Mais ici, ce fut la meilleure chose à faire. J'ai dis en début de championnat que je voulais gagner de la façon la plus juste possible. J'ai l'esprit d'équipe : je suis juste une partie de celle-ci et nous travaillons tous ensemble comme jamais nous l'avons fait auparavant ! »

Ceci étant, les circonstances de fin de course représentaient un piège, évité de justesse, en la personne de Max Verstappen, aux basques de son équipier après sa pénalité.

« C'était quand même dur de ralentir de sept secondes : j'étais nerveux à l'idée de perdre une place face à Verstappen. Heureusement, cela ne fut pas le cas ! Pour je ne sais quelle raison, j'étais dans la voiture la plus rapide. Ce fut plus facile pour Valtteri de me laisser passer car j'évoluais à deux secondes de lui ! »

Revenant sur la course en général, Lewis Hamilton fut surpris du faux rythme entretenu par les voitures de tête.
« Perdre ma radio n'était pas une chose idéale, même si je l'ai retrouvée en fin de course.
Je ne sais pas pourquoi les Ferrari étaient si lentes ! Je pensais qu'ils ralentissaient pour gérer leurs pneumatiques jusqu'au bout de la course. Pour ma part, j'avais le rythme mais j'étais coincé derrière Valtteri. À cause de ma radio, je n'ai pas pu dire à mon équipe que j'avais la vitesse pour le dépasser. Je ne sais même pas combien de tours je suis resté derrière, alors que mes pneumatiques étaient en souffrance ! »

« Une fois que cela était fait, j'ai fais tout mon possible. Mais en attaquant, j'ai roulé sur de la gomme déposée à l'extérieur de la trajectoire. Mes pneumatiques se sont écroulés par la suite. »

Souvent très spirituel, la conclusion de son dimanche se résume ainsi en ces termes. Pour le principal intéressé, le destin jouera en sa faveur lors de la deuxième partie de saison.
« Je pense que si vous faites des bonnes choses dans la vie, alors vous êtes récompensés en retour. »


L'esprit préservé de Mercedes, pour le plus grand bonheur de Bottas

Du côté du pitwall, la tension était aussi à son sommet. Toto Wolff a tout simplement évoqué cette décision comme«  la plus difficile à prendre de ces cinq dernières saisons ! »
Le team principal de l'écurie est très lucide à ce sujet :«  Nous pouvons perdre un championnat à cause de ces trois points.
Mais nous gardons l'esprit qui nous anime depuis nos trois derniers titres . Il nous fera encore gagner plus de courses ! »

Pour sa part, Valtteri Bottas a tenu -sobrement- à remercier son partenaire de ce renvoi d'ascenseur.
« Je ne pensais pas qu'un équipier ferait cela alors qu'il est lui-même en lutte pour le podium ! Ce fut donc très sport et très sympa de la part de l'équipe et de Lewis. »

« Nous étions en difficulté avec nos communications radios, je ne sais à cause de quel problème. Quoi qu'il en soit, j'essayais de me rapprocher de Kimi afin de l'attaquer. Il n'y a pas eu d'opportunité. C'est dommage, nous avions un très bon rythme en fin de course. Mais avec nos positions de départ, nous ne pouvions pas obtenir mieux. »

« L'équipe m'avait promis que nous ferions l'échange en fin de course. L'équipe a donc tenu parole, ce qui m'honore. Mais malheureusement, c'est surtout une course où nous avons limités les dégâts. »

Ainsi, l'équipe Mercedes a trouvé une jolie parade pour contrer la popularité du deuxième doublé Ferrari de la saison. Mais sur le plan mathématique, Mercedes perd du terrain. Ferrari est revenu précisément à 39 points après ce Grand Prix de Hongrie. Il sera en tout cas intéressant de suivre l'évolution du rapport Hamilton-Bottas. Nul doute que le souvenir de l'arrivée du Hungaroring resurgira à un moment ou à un autre du dénouement de cette saison 2017.



Sondage : Hamilton doit-il regretter la tactique de son équipe ?




Bilan, Mercedes et Hungaroring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




14 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Dans le direct radio (RMC), L'arrangement était que Bottas laissait passer Hamilton, à charge pour ce dernier de passer Räikkönen sous cinq tours. Ce à quoi Hamilton a répondu :"OK ! Pas de pression !"

Plus tard, toujours selon la traduction des messages radio par les commentateurs de a station, le stand a rallongé le délai de cinq tours supplémentaires.

On verra en fin de saison si ces points rendus coûteront le titre à Hamilton. Pour Mercedes, au championnat des Constructeurs, l'opération est blanche. Pour celui des pilotes, cela permet de garder Bottas dans la course au titre. Le Finlandais a prouvé sa capacité à gagner des Grands Prix. Au cas où Hamilton aurait un problème à Spa et Monza, des circuits favorables à Mercedes, Bottas serait une seconde menace pour Vettel.
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Les choix laissés dans votre sondage me laissent songeur...
1) ce n'est, d'après C+, pas la décision de l'équipe Mercedes mais bien celle de LH de rendre sa position à Bottas !
2) en admettant que ce soit une décision du board, LH pouvait ne pas la respecter sans que cela pose le moindre problème du fait de la présence de Verstappen dans les échappements de Bottas...

Donc cela accrédite que cette décision est bien celle de LH car je doute fort que Wolff ait souhaité prendre le risque de voir LH finir 5ème...

Enfin, comme cela est précisé, au CDM des constructeurs l'inversion des positions ne change rien pour Merco.

Par conséquent, votre question part d'un postulat erroné et devrait être : "Hamilton doit-il regretter sa décision de rendre la 3° place à Bottas ?"
Il y a 4 mois
renard442
renard442 :
Je n'aimais pas beaucoup hamilton, mais là j'avoue c'est le geste parfait . Lewis se met tout le monde dans la poche, c'est plutôt malin de sa part .Pour vettel qui va finir par passer pour un c** , va aussi devoir rendre la monnaie de sa piece a kimi ( qui merite au moins une victoire cette année ) , j'èspere pour lui que la ferrari sera devant. cela va nous faire une fin de saison palpitante, vivement fin aôut
Il y a 4 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
C'est important de tenir ses promesses car c'est bon pour la confiance. Quand on y pense si Hamilton avait gardé sa 3ème place et si la même situation se reproduisait à l'avenir je ne suis pas sûr que Bottas serait alors si coopératif. Il dirait plutôt "et bien qu'il me double".
De plus je crois depuis plusieurs grand prix que Bottas peut clairement se mêler au championnat pilote et offrir 3 points comme ça à son plus proche concurrent ça aurait vraiment était dommage en terme d'enjeu et de suspens. Or là on rend à César ce qui est à César.
C'est pour tout ça que j'ai voté autre justification.

Enfin quand on y pense Bottas à plus d'une fois rendu service à Hamilton en privant Vettel de gros points (en lui raflant la victoire en Russie et en Autriche et par sa remontée à Silverstone). Assez mérité que Lewis lui renvoi l?ascenseur.
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
@Grand tout sec,

"Enfin quand on y pense Bottas à plus d'une fois rendu service à Hamilton en privant Vettel de gros points (en lui raflant la victoire en Russie et en Autriche et par sa remontée à Silverstone). Assez mérité que Lewis lui renvoi l?ascenseur." Sauf que, là, tu place Bottas comme un second pilote chez Mercedes, ce qu'il n'est pas ! Mercedes, ce n'est pas Ferrari... Bottas fait ses courses et s'il peut gagner des GP, il ne va pas s'en priver ! Tu ne voudrais quand même pas que LH soit le seul à marquer des points chez Merco ?!

Hier, il n'y a pas eu de "renvoi d'ascenseur" ! Il juste eu le respect de la parole donnée. Et cela n'a rien à voir.
Il y a 4 mois
Kryo
Kryo :
Bottas aidera Hamilton s'il est en confrontation directe face à Vettel ou à quiconque en course.

Mais imaginez que Bottas mène une course et que c'est Hamilton qui revient derrière (ce qui n'est jamais arrivé depuis le début de la saison), alors là jamais Bottas ne laissera passer Hamilton ou inversement !
Pour moi, Mercedes vient de prouver qu'ils veulent essayer de garder le même Esprit compétitif qu'avec Rosberg sans le bordel et lenon respect eentreles pilotes..

Ça va profiter aux deux pilotes Mercedes qui vont faire les courses ensembles maintenant,mais on dirait que Raikkonnen a prêté allégeance à Vettel, et c'est sûr que Ferrari adoptera une stratégie avec un pilote n.1 et un autre n.2 ...
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Kryo@, chiffres en main, Ferrari n'a plus d'autre tactique à adopter que hiérarchiser ses pilotes dans l'optique du titre. Räikkönen n'est que 5e avec un retard abbyssal sur Vettel. Ses chances de titre sont quasiment nulles.

Par contre, son chef de file retardé - il suffit d'une voiture intercalée - il a carte blanche pour gagner les courses. Il y a pire comme perspective, cette saison. Ils sont même 14 moins bien lotis.
Il y a 4 mois
Roller
Roller :
Mercedes est le grand gagnant du jour. D'abord ils ringardisent Ferrari avec leur pilote numero1 et son porteur d'eau. C'est bien plus enthousiasmant et de notre époque de voir deux équipiers traités officiellement à égalité plutôt que d'avoir un seul leader. Dans la manip Bottas/Hamilton puis Hamilton/Bottas Mercedes ne perd pas de points au championnat constructeurs.
Pour Hamilton, sur le plan comptable à court terme, c'est une perte de 3 pts, mais sur le moyen et long terme c'est surement un excellent investissement. Vis à vis de Bottas, 100% de positif. Le pilote Finlandais ne pourra que rendre la pareille dans les prochaines courses. Vis à vis du grand public, Hamilton passe pour un super chevalier des temps modernes. On en pense ce qu'on veut, le geste a d'autant plus marqué les spectateurs et le monde de la F1 que ce qui s'est déroulé ce week-end entre pilotes et surtout coéquipiers ailleurs n'a pas été très propre: Ferrari l'a joué petit pied en ne laissant pas Raiko passer devant Vettel. Ce même Vettel ayant déjà montré il y a quelques jours une image désastreuse avec le coup de roue contre Hamilton. Chez RB Verstappen harponne Ricciardo et chez Force India Ocon et Perez ont aussi fait plus que de se frotter. Je ne parle pas des mots tendres entre Hulk et Magnussen, Sainz , etc. Bref les loups se dévorent entre eux.
Certes Mercedes n'a pas gagné beaucoup de points sur le plan du championnat, mais ses pilotes ont laissé une image très positive. N'est-ce pas ce que recherche d'abord un constructeur: l'image de marque! Enfin quand Wolf passera une vraie consigne de course, tous les commentateurs acquiesseront en faisant valoir que c'est justifié en raison de cette histoire. Bingo!
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Roller@, le fair-play, c'est d'abord Bottas qui laisse passer Hamilton. Dans le même cas figure, Perez avait refusé de laisser passer Ocon. Hamilton a accepté de rendre la place s'il échouait. Ce qu'il fit. En reniant sa parole, il aurait gagné 3 points mais le déchaînement de réactions aurait nui à son image et surtout fermé la porte à une autre "fleur" de son équipier, ce qui aurait, peut-être coûté plus de 3 points.
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Pour moi il n'y a pas de fair-play de la part de Bottas. Il obéit juste à une demande de son écurie qui, à la différence d'une autre bien connue, n'est pas une consigne vexatoire puisque non seulement Bottas est moins rapide que LH à la régulière, qu'il est quasiment impossible de dépasser sur ce circuit et que LH s'engage à rendre sa position s'il ne dépasse pas au moins une des 2 Ferrari.
Il n'y a donc pas de "fleur" de Bottas et sans doute aucun calcul de la part d'Hamilton car, comme je l'ai écris plus haut, il pouvait prétexter la proximité de Verstappen pour ne pas rendre la 3° place et que, de plus, Bottas est également un candidat au titre donc rien ne garantit que la situation se produira à nouveau cette saison.

Est-il donc si difficile d'accepter simplement qu'Hamilton est un compétiteur honnête qui veut gagner à la loyal et qui ne fait pas des calculs d'épicier alors qu'il est en chasse des Ferrari ?
Il y a 4 mois
Tat
Tat :
@AP01
Oui, pour certains, c'est difficile, voire impossible.
Voir le déchaînement et la mauvaise foi de Villeneuve sur Canal ; pour discréditer Lewis, après avoir halluciné sur la noblesse du geste...
C'est d'un navrant!
Il y a 4 mois
Grand tout sec
Grand tout sec :
@APO1

Hola Je t'arrête tout de suite. Il doit avoir un malentendu. Si tu lis bien ce que j'ai mit après : Bottas peut bien se battre pour le titre pilote. Cette idée à commencer à germer en moi après la Russie, elle a prit de l'ampleur en Azerbaïdjan et ne me quitte plus depuis l'Autriche. La preuve il n'est qu'à 35 points de Vettel et seulement 19 d'Hamilton alors que contrairement aux 2 autres lui a déjà subit un abandon. Donc je suis entièrement d'accord avec toi Bottas n'est absolument pas un pilote n°2.

Bien sûr qu'il doit profiter de l'occasion s'il peut gagner des grands prix et ramener une brochette de point à Mercedes. Je dis simplement par mes exemples que ses résistances lors de ses duel face à Vettel ont empêcher ce dernier de s'échapper plus que ça au championnat. Donc par c'est bien sûr tout bénef pour Bottas mais en même temps dans un certain sens ça fait aussi les affaires d'Hamilton.

Et puis ce qu'on est en train de parler de ça j'ai aussi trouvé l'analyse de Villeneuve bien exagéré et même assez triste de nous mettre en avant le mauvais côté de la chose. Et dire que Lewis se met dans la poche Valterri je crois que c'est sous estimer le pilote finlandais.
Il y a 4 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Chez Ferrari , Messieurs Marcionne et Arivabene mettent en place un fonctionnement pour permettre à Sebastian Vettel de grappiller un maximum de points , avec son volant braqué après avoir faussé sa direction sur un vibreur , alors que kimi pouvait lui mettre un demi tour dans la vue . ils commencent à avoir des angoisses pour la suite du championnat .

Chez Mercedes-AMG , les portes du paddock sont ouvertes à 2 pilotes qui se battent dans l'intérêt de leur équipe , avec un Lewis Hamilton exemplaire .

Je préfère respirer librement chez Mercedes-AMG que de manquer d'air chez Ferrari .
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
@Grand tout sec,

J'étais d'accord avec tes arguments sauf sur le terme "renvoi d'ascenseur". Il ne s'agit pas d'un "renvoi d'ascenseur" car Bottas fait ses courses, joue le CDM, et qu'Hamilton n'a pas à le remercier de finir devant Vettel lors de certains GP puisque Bottas n'est pas un porteur d'eau comme l'est devenu Raikkonen (et bien d'autres avant lui) chez Ferrari...

Sinon, je ne pense pas que Bottas puisse être CDM cette année mais sait-on jamais...
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.