> > > > Vettel : "Je me suis excusé auprès de Kimi Raikkonen"

Vettel : "Je me suis excusé auprès de Kimi Raikkonen"

Vainqueur d'une course qu'il n'a pas franchement dominée à cause d'un problème de direction, Sebastian Vettel sait qu'il doit son succès à son équipier, Kimi Raikkonen, qui a joué le jeu d'équipe pour le championnat du monde des pilotes

© Ferrari - L'entente est cordiale entre Vettel et Raikkonen© Ferrari - L'entente est cordiale entre Vettel et Raikkonen

Kimi Raikkonen aurait-il déjà dit adieu à ses espoirs de titre mondiaux ? C'est en tout cas ce qu'a laissé penser son attitude lors du Grand Prix de Hongrie où, bien plus rapide que Sebastian Vettel, il a préféré choisir le jeu d'équipe et protéger son équipier plutôt que de le passer et de jouer sa carte personnelle.

Un sacrifice reconnu et apprécié par le champion du monde allemand : « Tout le monde dans l'équipe peut être heureux et fier de ce que nous avons accomplis aujourd'hui [hier]. Après la course, je me suis excusé auprès de Kimi [Raikkonen] parce que j'étais plus lent que lui et j'étais en difficulté pendant la course. Pour Kimi, ça n'était pas génial de se voir coincer au milieu de ce sandwich. »

Un problème avec la direction de la Ferrari frappée du numéro 5 est venu handicaper assez tôt dans la course l'actuel leader du championnat du monde des pilotes : « C'était une course difficile. J'ai eu un problème avec la direction et je ne sais pas vraiment encore pourquoi. Il faut que nous réglions ce problème pour que cela ne nous arrive plus, bien sur, mais pendant la course, je n'avais pas beaucoup de solution. Ça n'est pas comme si nous pouvions garer la voiture, inspecter ce qu'il ne va pas et régler le problème. C'était plutôt embêtant car cela me procurait de drôles de sensations. Mais au bout d'un moment, j'ai oublié ça, j'ai tenter de m'en accommoder, ce qui était plutôt piégeux car ça allait de pire en pire. » déclarait, semble-t-il soulagé, l'Allemand après la course.

Au volant d'une voiture au comportement parfait, Kimi Raikkonen n'a pourtant pas vraiment eu sa chance aujourd'hui, favorisant le jeu d'équipe à son ambition personnelle : « Aujourd'hui, ma voiture était incroyable, la tenue de route était parfaite et je me sentais toujours à l'aise; Même en suivant Seb [Vettel] de très près, le comportement était fantastique. Je n'étais pas inquiet à propos des Mercedes derrière moi. J'ai eu un bon départ et un bon premier virage, ça m'a rendu la course facile » précise le Finlandais

Une fois de plus, la stratégie imposée au champion du monde 2007 a été au cœur des débats durant la course entre l'équipe et son pilote. Mais, si à Monaco, Raikkonen était parti de la pole et pouvait légitimement demandé l'avantage, cette fois-ci une erreur en qualification l'a repoussé derrière son équiper, ce qui a eu des conséquences sur sa course : « Sur une piste comme celle-là, il est délicat d'essayer de dépasser et je ne voulais pas forcer trop la chose avec mon coéquipier. Lorsque vous vous retrouvez entre deux voitures n'est pas la situation la plus simple. Quand ils m'ont appelé pour l'arrêt aux stands, je voulais rester sen piste un peu plus longtemps parce que j'avais l'impression que j'avais encore de la vitesse, mais l'équipe a une vision plus globale et je lui fait confiance. J'ai fini par suivre Seb pendant toute la course et je n'ai jamais pu utiliser ma pleine vitesse. Aujourd'hui, je savais que j'avais tous les outils nécessaires pour terminer dans une meilleure position, mais j'aurais dû faire une meilleure qualification. Je suis heureux du résultat que nous avons réalisé en équipe et c'est le principal. Je suis ici pour gagner des courses, mais au final, c'était un bon week-end et nous avons eu le maximum possible. » conclut le Finlandais qui se replace à un point de Daniel Ricciardo et de la quatrième place au championnat du monde des pilotes.

Maurizio Arrivabene, le Directeur sportif de la Scuderia, ne manquait pas, bien sur, de saluer la performance de ses pilotes et l’abnégation démontrée par Raikkonen : « Une excellente course et un résultat obtenu dans des circonstances difficiles. Une fois de plus, cela démontre la force des personnalités chez Ferrari. Félicitations aux gars ici et à Maranello, qui travaillent ensemble ce qui est la marque d'une équipe formidable. Seb a conduit une course magnifique, en gardant la tête en dépit du problème avec le volant. Il a été aidé par une excellente performance de Kimi qui a démontré, non seulement qu'il est champion, mais aussi qu'il a un véritable esprit d'équipe. »


Bilan, Ferrari et Hungaroring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Kryo
Kryo :
C'est pas à Vettel de s'excuser, il a fait sa course et devait défendre sa position... C'est plutôt à l'écurie mais eux sont ravis d'avoir un excellent pilote n°2 et ça me fait du mal de vvoir ce champion du monde relégué à un si petit titre...
Il y a 16 jours
pignon
pignon :
Ferrari sait très bien que ce qui compte le plus aux yeux de l'opinion, ce n'est pas le titre constructeur mais celui de pilote...Étonnant de voir Kimi culpabiliser autant sur cette "erreur" en qualif....
Il y a 16 jours
Aifaim
Aifaim :
pignon@, au vu du déroulement de la course, il a raison de s'en vouloir : s'il était parti en pole position, non seulement Vettel ne l'aurait pas revu mais son problème de direction l'aurait mis en difficulté vis-à-vis des deux Mercedes. A partir de ce constat, il n'y aurait pas eu de consigne et il aurait gagné.
Il y a 16 jours
chris_lo
chris_lo :
pour paraphraser le SAV F1, Vettel n'avait pas de souci à se faire, il a pu compter sur la direction "assistée" de Raïkkonen^^
Il y a 15 jours
s2504
s2504 :
Je pense que dans le cas contraire on aurait demander expressément à Raikkonen de laisser passer Vettel.
Toujours le même problème avec Ferrari. Un pilote n°1 qui fait la loi quitte à étouffer le second. Et avec Vettel, cet enfant capricieux et nombriliste cela prend tout son sens.
Mais une année de contrat supplémentaire cela ne refuse pas, quitte à s'assoir sur une victoire! Que de gâchis quand on pense au talent de Raikkonen. Mais avant lui il y a eu Barichello et Massa pour ne citer que les plus récents qui sont passer à la moulinette!
Et pourtant Ferrari quel symbole et quelle prestige. Dommage de ternir son image avec ce type de comportement.
Les esprits chagrin diront que c'est partout pareil! Peut-être pas quand on voir le beau geste d'Hamilton!
Il y a 14 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
s2504@: je partage totalement votre avis . Mais d'ici la fin de saison , le scénario risque de se reproduire avec Vettel devant Kimi . On ne change pas la politique des dirigeants Ferrari qui ont toujours privilégié un petit cheval cabré étincelant au détriment de leurs pilotes .
Il y a 14 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.