> > > > Brésil - Qualifications : Bottas en pole, Hamilton dans le mur

Brésil - Qualifications : Bottas en pole, Hamilton dans le mur

Au bout d'une séance très serrée, c'est finalement Valtteri Bottas qui a été en mesure de signer la pole position à Interlagos. Il devance Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen. A noter que Lewis Hamilton est sorti de piste dès son premier tour en Q1. Il s'élancera donc en dernière ligne.

© C.Ciampini/MotorsInside - Valtteri Bottas a signé sa troisième pole position© C.Ciampini/MotorsInside - Valtteri Bottas a signé sa troisième pole position

Les conditions météorologiques n'ont guère évoluées par rapport à la séance matinale, ce qui avait permis à Ferrari de significativement se rapprocher des Mercedes.

Avec 40% de chance de pluie, les Mercedes se sont précipitées en piste pour assurer leur passage en Q2. Mais Lewis Hamilton est parti à la faute dès son premier tour, ce qui a provoqué l'interruption de la séance. Le nouveau quadruple champion du monde a ainsi détruit sa monoplace après ce choc latéral.



Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, Lance Stroll a été en mesure de participer à la séance, après avoir changé son moteur et sa boite de vitesses suite à son problème lors de la troisième séance d'essais libres. Mais il ne fut pas en mesure de s'en sortir et se contenta du 18ème temps de la séance.

Dès que le feu est repassé au vert, tous les pilotes prennent la piste. Ferrari a fait le choix de n'utiliser que les pneumatiques tendres alors que tout le reste du plateau a occupé les super tendres. Cela n'a pas empêché Kimi Raikkonen de réaliser le meilleur temps de cette première partie des qualifications tandis que Sebastian Vettel s'est classé troisième.

Les cinq éliminés de cette Q1 ont ainsi été Wehrlein, Gasly, Stroll, Ericsson et donc Hamilton.

Au début de la Q2, Valtteri Bottas a envoyé un signe fort en signant un nouveau record de la piste en 1:08:901. Mais Sebastian Vettel a réagi dans son tout dernier tour, en faisant encore mieux.

A l'issue du premier relais, les menacés étaient Romain Grosjean, Stoffel Vandoorne, Nico Hulkenberg, Kevin Magnussen et Brendon Hartley. Le Kiwi de Toro Rosso a ainsi multiplié les simulations de départ en bout de voie des stands puisqu'il va écoper de dix places de pénalité à cause d'un changement sur sa mécanique. Il n'a, par contre, pas signé le moindre temps.

Finalement, Esteban Ocon s'est fait piéger, en ne terminant que 11ème, juste devant son compatriote Romain Grosjean. Le pilote Sahara Force India s'incline donc face à son coéquipier, Sergio Perez. Les autres éliminés sont Stoffel Vandoorne, Kevin Magnussen et Brendon Hartley. L'écart entre le Belge de McLaren et son coéquipier est ainsi significatif, à plus d'une demi-seconde, tandis que Felipe Massa s'est offert une dernière Q3 devant son public.


Lors de la première salve de tours de la Q3, Valtteri Bottas, puis Sebastian Vettel ont été en mesure de battre de nouveau le record de la piste.

Par contre, Carlos Sainz et Felipe Massa se sont gênés à tour de rôle. Le Brésilien a ainsi failli partir à la faute au même endroit que Lewis Hamilton mais fut en mesure de rattraper sa voiture et ainsi éviter une sortie de piste. Cependant, il a été contraint d'abandonner son tour.

Valtteri Bottas a alors été en mesure de signer un tout dernier tour de grande classe et ainsi être en mesure de devancer les deux Ferrari. Les Mercedes seront donc aux deux extrémités de la grille avec le Finlandais en piste et Lewis Hamilton en dernière position.

Fernando Alonso était également ravi d'avoir pu se glisser en 7ème position, ce qui va se convertir en 6ème place sur la grille puisque Daniel Ricciardo va subir 10 places de pénalité. Nico Hulkenberg a lui été en mesure de devancer de nouveau Carlos Sainz tandis que Felipe Massa a dû se contenter du 10ème temps.



Qualification, Interlagos et Bottas Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
casper
casper :
6 voitures différentes Aux 7 premières places, whaou, si seulement cela reflétait une compétition serrée !
Il y a 13 jours
milano
milano :
Quelle dommage pour Massa qui avait la vitesse pour la 7eme place , gêner par Sainz .
C'est un autre homme à domicile , impressionnant.
Il y a 13 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
La lecture des commentaires sur la TVA de l'avion d'Hamilton fut intéressante . Christophe Colomb , mentionné dans les débats , donnait son avis il y a 5 siècles sur ceux qui expliquent la situation actuelle de notre société : " Le métier de marin pousse ceux qui le professent à vouloir connaître les secrets de ce monde " .

Séance de qualification très disputée . Quand une Mercedes-AMG est défaillante , c'est l'autre qui fait le travail . On découvre un Lewis Hamilton humain qui fait une erreur de pilotage ! Attention demain à sa remontée comme il y a deux semaines , parce qu'il pilotera à fond sans aucune retenue , juste pour satisfaire ceux qui ont de l'admiration pour lui .

Les Ferrari sont performantes mais Bottas a à coeur de démontrer qu'il est le n°2 , non chez Mercedes mais sur le championnat . Max sera encore l'acteur du pire ou du meilleur sur son départ .

Pour les $ attribués aux équipes , Renault va se battre à fond .

Fernando partita 6° sur la grille . Je croise les doigts parce que s'il doit y avoir du spectacle demain , on peut toujours compter sur lui .


Il y a 12 jours
thing
thing :
pour conclure la saisonnnn,H n'a pas grand mérite, le comparer à botas mouaaaaaaai,pas logique,l'autre comme vous aimeraient le dire V,comparer à miki faisable,l'un est NEW, l'autre à pris ses marques depuis longtemps avec sont patron.....
pour conclure V en peu de temps à fait bien mieux que F ,Bref si V CONDUIT UNE MERCO...H SERA?SERA HS....je sais pas,en faite si ou pas,sur vous comprenez si peu,j'ai peine pour vous.
ps:vos retour ne m'intéresse pas.OK
Meci
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
Hamilton partira des stands dans une monoplace quasiment parfaite. Un moteur neuf, des réglages optima, décidés en fonction des conditions de piste au tout dernier moment. Détail non négligeable, une réserve de pneus neufs économisés par la force des choses lors de qualifications écourtées.

Rien n'empêchera Mercedes d'expérimenter un propulseurs connoté 2018, au moins partiellement. J'imagine bien, à l'abri des aléas des premiers tours, Hamilton remonter comme une balle même sans le secours d'une voiture de sécurité.

A l'avant, Bottas va batailler avec Vettel, la seconde place du championnat en ligne de mire.

Räikkönen et Verstappen peuvent tirer leur épingle du jeu tout en se préservant du panier de crabes dont j'espère que chacun évitera les errances des plus belliqueux.

Mais comment calmer un Perez bien décidé à retrouver la primauté au sein de Force India, Massa aux velléités d'adieux inoubliables à son public, les Renault boys en quête de points pour écarter Haas et Toro Rosso de leur objectif au championnat.

Si les jeuneots de TR n'auront d'autres motivations que de monter en gamme, Grosjean et Ocon peuvent nourrir quelques espoirs de points au vu de leurs places de départ. Des promesses, toujours des promesses d'un beau grand prix avec la certitude que certaines seront tenues.
Il y a 12 jours
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
C'est fou, mais, Lewis va gagner la course et au pire deuxième, juste pour laisser Bottas s'approcher de Vettel au classement... Lewis bénéficiera de deux voitures de sécurité pour remonter, car les dix premiers vont se battre comme des fous, vu les enjeux qui sont: le titre de vice champion, bataille des équipes pour la 5 ième place entre deux ou trois équipes, sans oublier les différentes batailles des coéquipiers pour l'honneur ( Ocon-Perez, Hulk- Sainz, Max-Ricciardo, Romain-Magnussen et même Kimi qui risque de prendre le départ pour la première fois de cette saison sans le statut de porteur d'eau...). Wait & See XD XD XD XD
Il y a 12 jours
milano
milano :
Il y a un risque de pluie ou non ?
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
Milano@, la pluie est une éventualité mais faible en tant que possibilité d'apparition. Quant à sa durée et son intensité, personne ose s'y risquer.

En clair (sic !), c'est encore le règne d'une incertitude qui se prolonge. La difficulté des prévisions tient de la situation du circuit "interlagos" se traduisant approximativement par "entre les lacs", propice à l'évaporation et donc à la formation de nuages et d'orages... si j'en crois ce que j'ai lu.
Il y a 12 jours
milano
milano :
Aifaim : le ciel semble bien bleu
Il y a 12 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.