> > > > Vainqueur à Interlagos, Vettel savoure son retour en grâce, après "des derniers mois compliqués"

Vainqueur à Interlagos, Vettel savoure son retour en grâce, après "des derniers mois compliqués"

La cinquième victoire du pilote allemand en 2017 n'est pas la plus excitante mais elle est un bon moyen de tourner la page chaotique des dernières courses.

© Ferrari - Vettel retrouve le sourire après sa victoire brésilienne © Ferrari - Vettel retrouve le sourire après sa victoire brésilienne

Impensable en Juillet, Sebastian Vettel s’offre un succès pour l’honneur à l’arrivée du Grand Prix du Brésil. Après trois victoires lors des six premiers exercices, le pilote Ferrari a dû ronger son frein et subir de nombreuses frustrations. La plus grosse d’entre toutes ? Cette tournée asiatique catastrophique, avec 12 points en trois courses, titre perdu dans la foulée à Mexico.

Alors forcément, le pilote numéro 5 a exprimé son bonheur une fois de retour sur la plus haute marche. Une joie partagée avec les siens : « Je suis très heureux pour les gars dans l’équipe, ici et à Maranello. Il y a eu des dernières semaines difficiles. C’est donc sympa de placer les deux voitures aussi haut. »

Parti deuxième sur la grille, l’ex-pilote Red Bull a mené son action décisive vers le premier virage du premier tour. L’Allemand est revenu sur le sujet : « Je pensais pourtant avoir loupé ma chance avec ce patinage. Mais je pense que Valtteri a encore plus lutté, j’ai donc eu une chance de me jeter à l’intérieur. Il a certainement été surpris ! »

La suite n’a pas été un long fleuve tranquille, avec un Bottas toujours à moins de trois secondes d’écart et un Hamilton offensif depuis l’arrière. Autre point-clé de sa course, Vettel souligne le sixième tour, moment de la remise en action : « La relance était cruciale. Après la voiture de sécurité, j’ai tout donné pour creuser l’écart. Ensuite, j’ai contrôlé. Mais la course était difficile, il faisait chaud et je n’ai eu aucun moment pour me reposer. Pour avoir parlé avec Valtteri dans la cool-room, le rythme ne laissait pas la place à une seule erreur ! » Mais l'essentiel est bien au rendez-vous : un succès bon pour le moral, avant la prochaine saison.

Raikkonen « n'était pas inquiet » !

Au plus proche de l'action, un flegme toujours de sortie. Kimi Raikkonen aura quand même été bousculé dans son final brésilien. La faute à un Lewis Hamilton affamé, revenu de son départ en dernière position. Mais c'est à croire que la situation était sous contrôle. Le champion du monde 2007 aura résisté aux assauts du roi de 2017, après un départ compliqué vu de l'intérieur : « L'équilibre de ma voiture était très piégeux sur mon premier relais. Mais le comportement s'est amélioré avec le second set. J'aurais peut-être pu rattraper les gars de devant mais c'était impossible de dépasser. Lewis m'a rattrapé mais j'étais aussi proche de Sebastian et Valtteri. Je n'étais pas inquiet. J'ai eu un bon dernier relais, jusque dans le dernier virage. »

Avec cette troisième place, Raikkonen s'offre une finale pour la quatrième place. Sept points le séparent encore de Daniel Ricciardo et de la quatrième place au classement général des pilotes. Sur le plan collectif, cette cinquième victoire permet à la Scuderia Ferrari d'atteindre son total de 2010. Mais à l'époque, l'équipe italienne avait joué le titre lors de la dernière course à Abu Dhabi...



Vettel, Interlagos et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.