> > > > Pierre Gasly satisfait de sa 12ème place au Brésil

Pierre Gasly satisfait de sa 12ème place au Brésil

Parti en fond de grille, Pierre Gasly est parvenu à remonter en 12ème position au terme d'une course solide. Moins de chance pour Brendon Hartley, une nouvelle fois victime de sa mécanique.

© Getty Images/Red Bull Content Pool - Meilleur résultat en carrière pour Pierre Gasly© Getty Images/Red Bull Content Pool - Meilleur résultat en carrière pour Pierre Gasly

Le week-end de Pierre Gasly avait bien mal commencé, avec 25 places de pénalité cumulés. Il était donc assuré de s'élancer en dernière ligne, ce qui explique pourquoi il a tout misé sur les réglages pour la course. Force est de constater que la stratégie a été la bonne puisqu'il a été parvenu à signer la 12ème place, soit son meilleur résultat au cours de sa courte carrière en F1.

Le jeune Français, qui prenait seulement son quatrième départ, ne cachait donc pas sa satisfaction après la course : « Je pense que c'était clairement notre meilleure course et la meilleure performance depuis que je suis arrivé en Malaisie. C'est vrai que nous savions que ce serait une course difficile en partant 19ème à cause des pénalités mais je pense que c'était très positif de remonter en partant 19ème sur la grille. »

Comme pour beaucoup, tout s'est joué au départ. Le pilote Toro Rosso a ainsi été en mesure d'échapper aux multiples accrochages devant lui, ce qui l'a fait remonter dans la hiérarchie : « Nous savions que le départ était la clé si nous voulions avoir une course correcte. Je suis parti à l'extérieur au premier virage, ce qui a bien fonctionné. J'ai peut-être dépassé trois voitures dans le premier virage et une autre dans le deuxième. Après ça, avec toute l'agitation devant moi, je suis passé à fond et j'ai juste essayé d'éviter tout le monde » a-t-il ainsi commenté Une fois ce moment chaud, il a été en mesure de rallier tranquillement l'arrivée puisque la dégradation de ses pneumatiques l'a empêché de davantage attaquer.

Mais son coéquipier, Brendon Hartley, n'a pas été en mesure de faire de même, à cause d'une consommation d'huile trop importante pour conserver le moteur jusqu'au bout : « Je pense que j'aurais pu finir la course juste derrière Pierre si nous n'avions pas eu une trop grosse consommation d'huile... Nous savions qu'il y avait un problème assez tôt dans la course puisque je devais commencer à transférer de l'huile. Je ne voulais pas demander mais j'avais le sentiment que nous n'irions pas jusqu'au bout et effectivement nous ne l'avons pas fait. »

Mais avant ça, le double champion du monde d'endurance et pourtant rookie a dû se débrouiller seul à cause d'une radio débranchée. Ainsi malgré les appels de son stand, il n'était pas en mesure de communiquer : « J'ai perdu la communication avec mon ingénieur pendant un long moment. C'était un peu difficile, surtout lors de la relance après la voiture de sécurité, afin de se rappeler tout ce que je devais faire ! Cela m'a pris quasiment 10 tours pour rebrancher la radio. Ce n'était pas facile de trouver le trou ! »

Sur trois départs, il n'aura donc été en mesure de n'arriver qu'une seule fois sous le drapeau à damiers. Les commentaires de Fernando Alonso sur le manque de performance de son bloc Honda ne seront pas faits pour le rassurer sur ses perspectives de performance la saison prochaine...


Bilan, Interlagos et Toro Rosso Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Williams a sécurisé sa 5e place. mais Ils sont trois à convoiter la 6e : Toro Rosso, Renault et Haas. Les écarts ne paraissent pas très importants mais, dans la réalité, ils seront difficiles à combler.

Sauf abandon, le top 6/7 est difficile à atteindre pour ces protagonistes, généralement un ton en-dessous de Force India, ce qui laisse peu de points à conquérir, ceux des 8e, 9e et 10e place, respectivement 4 - 2 - 1. Toro Rosso dispose de 4 points sur Renault dont l'avance est de 2 sur Haas.

Sur ce qu'on a vu dimanche, Renault ramène ses deux voitures mais ne marque qu'un seul point ! Il faut donc que l'équipe française amène ses deux voitures dans les points, que Toro Rosso ne marque pas mais surtout qu'il y ait du déchet dans le top 5 de l'année... Ce sera peut-être le plus difficile.
Il y a 11 jours
Aifaim
Aifaim :
Gasly est tombé en panne juste avant l'arrivée. Hartley a abandonné. Renault va devoir racler les fonds de tiroir pour fournir des pièces "rénovées" car, apparemment, les stocks sont épuisés.

On peut imaginer une mise en commun des réserves des trois équipes pour la dernière course mais je ne crois pas à la théorie du sabotage par Renault. Par contre, que RedBull soit servi en premier, c'est plus que probable et que ce soient les déboires passés de Verstappen qui influent indirectement sur le désastre de Toro Rosso, ce n'est pas inconcevable.
Il y a 11 jours
milano
milano :
Hartley avait le moteur 2018 en plus du moins l'évolution comme Hulk et Verstappen ,

Ranault sont les seuls a proposé des moteurs identiques à tous le monde , je pense que TR devrait se poser des questions .
Il y a 11 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Les règlementations FIA/ Liberty media aboutissent à certaines incohérences . Comme je l'ai compris , Renault va essayer de devancer au championnat un de ses clients , Toro Rosso , pour encaisser quelques millions de $ pour la saison prochaine .

C'est le cliché de la grande surface qui vient piquer le caddie de ses clients à la sortie .

Le point positif est l'échange de motorisation entre Toro Rosso et McLaren pour la saison prochaine . J'aurai enfin mon idée sur la manière d'utiliser un PU , ce qui se fait de mieux au monde en course automobile entre deux équipes aux antipodes l'une de l'autre . Pour être objectif , tout le monde ne peut avoir un PU Mercedes-AMG .
Il y a 10 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, je ne suis pas certain que l'argent lié au classement soit disponible dès la saison prochaine mais la suivante. J'ai un doute... Si quelqu'un peut confirmer ou infirmer...

Être un client de Mercedes est un avantage en performances comme en fiabilité. Ainsi, Force India n'a subi aucune pénalité "mécanique" cette saison. Par contre, à tort ou à raison, j'ai des doutes quant à l'équité des propulseurs livrés aux clients, surtout vis-à-vis de ceux destinés à l'usine.
Il y a 10 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.