> > > > Mercedes étudie l'adoption du concept d'inclinaison élevée pour sa monoplace 2018

Mercedes étudie l'adoption du concept d'inclinaison élevée pour sa monoplace 2018

L’écurie Mercedes envisage de manière sérieuse d’adopter le principe de l’inclinaison élevée dans la conception de sa monoplace pour la saison 2018, afin de lutter contre des caractéristiques capricieuses de la W08.

© Mercedes-AMG F1 - Changement de philosophie chez Mercedes ?© Mercedes-AMG F1 - Changement de philosophie chez Mercedes ?

L’équipe désormais quadruple championne du monde des constructeurs a longtemps peiné cette saison à trouver le bon équilibre sur sa monoplace à empattement long. Cette caractéristique a permis aux monoplaces de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas d’être efficace sur les circuits à hautes vitesses telles que Monza et Silverstone, mais les a mis en difficulté sur les tracés plus lents comme Monaco, le Hungaroring ou Singapour.

Les ingénieurs pensent toutefois que les difficultés rencontrées sur les tracés aux virages plus serrés ne sont pas dues uniquement à l’empattement long de leur monoplace. C’est pour cette raison que l’adoption du concept Red Bull, qui consiste à avoir une monoplace penchée vers l’avant, est étudiée de manière approfondie par l’écurie Allemande.

Pour expliquer le principe, ce concept de design consiste (avec l’aide des suspensions) à faire en sorte que la monoplace penche vers l’avant. Cela permet de créer un effet de sol avec un avant permettant de conduire le flux d’air vers le diffuseur arrière en passant par le dessous de la monoplace. Plus d’air qui passe équivaut théoriquement à plus de performance. L’intégration du concept aux monoplaces grises pourrait permettre de les rendre plus efficaces dans cette configuration sans avoir à en modifier l’empattement.

Mais, depuis 2014 il est plus difficile d’y parvenir avec l’ajout de plaques de titanes sous la monoplace ne permettant pas de baisser autant qu’auparavant l’assiette de la monoplace. Cela s’est fait au début au détriment de Red Bull qui a depuis trouvé des moyens de contourner le problème.

Des premiers tests semblent d’ailleurs avoir été effectués le week-end dernier pendant les essais libres du Grand Prix du Brésil puisque les mécaniciens de l’équipe ont été vus en train de modifier les suspensions dans cette optique.

Le directeur sportif de l’écurie Mercedes, Toto Wolff s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet en précisant que : « Nous ne pensons pas que ce qui nous a rendu la vie plus difficiles ait quelque chose à voir avec l'empattement plus long. Nous aimerions garder ses caractéristiques de diva que nous aimons, mais nous débarrasser des difficultés que cela apporte. »

L’Autrichien explique d’ailleurs que le problème de compréhension du bon fonctionnement des monoplaces est un problème qui touche toutes les écuries du plateau : « Ce que vous pouvez voir à travers la grille, c'est que beaucoup d’équipes ont du mal à comprendre pourquoi la voiture fonctionne un jour et pas l'autre. Il y a donc maintenant un processus de développement qui a été mis en place et qui nous permet d'identifier les causes profondes de nos difficultés et d'essayer de les éviter avec la voiture de l'année prochaine. De toute évidence, nous sommes assez loin dans le processus de conception de la voiture. »


Mercedes, 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.